mercredi 5 janvier 2011

News de la pêche dans le monde : Janvier / Février / Mars 2011



Une nouvelle rubrique : News de la Pêche mondiale....

La France, 5ème importateur mondial de produits aquatiques, ne peut pas rester indifférente à l'actualité internationale de la pêche...

Pourquoi le prix du saumon de Norvège a-t-il augmenté en 2010 ? Une explication : Chute de la production de saumon d'élevage au Chili, suite à la maladie "isa" du saumon atlantique qui avait débuté en 2007...

A partir d'avril 2011, la revue de presse se poursuit Ici

------ 31 mars 2011 ------

Collectif Pêche et Développement : Revue de presse du 28 mars au 1er avril 2011 (Extrait)

Sénégal : Les pêcheurs de Guet-Ndar battent le macadam

Les pêcheurs de Guet-Ndar ont organisé une marche qui a regroupé des milliers d’habitants du quartier. En effet, les pêcheurs protestent contre l’arraisonnement fréquent de leur pirogue par les garde-côtes mauritaniens. Les pêcheurs ainsi que leur famille ont assiégé la gouvernance pendant près de deux heures, demandant à être reçus par le gouverneur. Les populations de Guet-Ndar vont refuser désormais de subir les harcèlements répétés et les humiliations de la part des garde-côtes de la Mauritanie qui, il y a quelques jours, ont arraisonné 3 pirogues sénégalaises et saisi tout le matériel de pêche qu’elles transportaient. Ils précisent que ces pirogues auraient même été détruites. Source : Cheik Ndiongue, Le Quotidien, 28 mars 2011. Pour plus de renseignements : Collectif Pêche et Développement

================

Sénégal : La société civile et le secteur pêche se mobilisent contre l'octroi de 22 licences de pêche à des chalutiers russes

Au cours d'une conférence de presse tenue ce 17 mars à Dakar, des représentants des organisations professionnelles de la pêche maritime sénégalaise, industrielle et artisanale, ainsi que des syndicats et organisations de consommateurs, ont dénoncé la présence dans les eaux sénégalaises de navires de pêche russes ciblant les petits pélagiques. Ces chalutiers pélagiques côtiers avaient déjà pêché dans les eaux sénégalaises de mars à mai 2010, ce qui avait mobilisé tout le secteur, industriel et artisan, car les autorisations de pêche avaient été délivrées dans des conditions totalement illégales, opaques et inopportunes. Cela avait empêché la régularisation de cette pêche illégale. Mais aujourd'hui, dénonce ce communiqué, une décision a été prise d’autoriser 22 de ces chalutiers pélagiques à pêcher dans les eaux sénégalaises. Source : Gouassou Gueye... Pour plus de renseignements : Collectif Pêche et Développement

===============

Mozambique : Deux thoniers senneurs français coupables de sous déclarations de leurs captures dans la ZEE du Mozambique

Un contrôle des captures de thon en 2010 dans la ZEE du Mozambique effectué par la direction générale de l'administration des pêches du Mozambique fait apparaître deux infractions graves commises par les senneurs Avel Vad de Concarneau et Franche Terre de la Réunion. Ces infractions constituent une violation à la fois des lois mozambicaines et des dispositions de l'accord de pêche signé en 2007 entre l'Union européenne et le Mozambique. Source : Ministère des pêches, République du Mozambique, 10 mars 2011. Pour plus d'informations : Collectif Pêche et Développement

=============

Brésil : Le rituel de pêche d’une tribu amazonienne en péril

Alors qu’ils viennent de commencer leur prestigieux rituel annuel de pêche, les Indiens enawene nawe du Brésil craignent que les 80 barrages en projet sur le bassin de la rivière Juruena ne fassent disparaître leur stock de poissons. En 2009, cette pêche rituelle n’a pu avoir lieu, les rivières étant pratiquement vides de poissons. Les Enawene Nawe furent alors confrontés à une pénurie alimentaire sans précédent et l’entreprise de construction du barrage dut leur fournir trois tonnes de poissons d’élevage. Ce rituel est le plus important dans la culture de ces Indiens. Il est également indispensable à leur alimentation, puisqu’ils sont l’un des rares groupes amazoniens à ne pas consommer de viande rouge. Source : Survival, 28 mars 2011


------ 30 mars 2011 ------

Au Canada, de "super-saumons" rouges capables de survivre au réchauffement

Certains saumons rouges de l'Ouest canadien appelés Chilko sont dotés de capacités physiques uniques qui leur permettent de survivre à la montée des températures dans les eaux douces due au réchauffement climatique, selon une étude parue jeudi aux Etats-Unis. Les eaux du fleuve Fraser, qui court sur 2.000 km à travers la Colombie-Britannique, se sont réchauffées de près de deux degrés en soixante ans.

Ce réchauffement serait en partie responsable de la forte mortalité observée chez les saumons rouges, dont une centaine d'espèces différentes transitent par ce fleuve, explique Erika Eliason, du département de Zoologie de l'Université de Colombie-Britannique (UCB) et principal auteur de cette étude parue dans la revue Science datée du 1er avril. "Alors que le changement climatique (continue) à altérer l'environnement dans le fleuve Fraser, nous craignons que certaines populations de ces saumons rouge ne soient pas capables de s'adapter suffisamment vite à ces changements pour survivre", ajoute-t-elle.

Cette étude est la première, selon les auteurs, "à examiner à grande échelle comment des populations de poissons de la même espèce s'adaptent à différentes conditions environnementales lors de leur migration annuelle"..... Suite : Au Canada, de "super-saumons" rouges capables de survivre au réchauffement (AFP)

------ 28 mars 2011 ------

Russie : Retour au bon vieux temps de la pêche soviétique !

Pour la première fois depuis 20 ans, les captures russes ont atteint le niveau des pêches soviétiques…

« C’est une étape historique », a lancé Andrei Krainy le chef de l'agence fédérale pour la pêche en expliquant que les captures de la Russie sont revenues au niveau de 1991. « Cette chute dans les captures qui a marqué l'ère post-soviétique, est maintenant derrière nous. Depuis 2010, la Russie occupe le sixième rang mondial de la pêche (9e en 2007). La Russie a capturé 4,1 millions de tonnes, sans compter la pêche de loisir », a-t-il ajouté. Source : Level of Russian catches now back to the USSR

------ 26 mars 2011 ------

Japon : la pêche à la baleine harponnée par le tsunami dans son repère d'Ayukawa

L'entreprise de Minoru Ito, vétéran de la pêche à la baleine, avait survécu aux campagnes et pressions internationales appelant à y mettre fin. Mais une menace bien plus grave, sous la forme d'un tsunami dévastateur, a déferlé le 11 mars.

Patron de Ayukawa Whaling, l'unique société de pêche à la baleine du petit port du même nom, Minoru a dû annuler sa prochaine campagne en avril, alors que la vague géante qui a suivi le séisme de magnitude 9 a détruit non seulement ses stocks de viande mais aussi ses bateaux. Le patron-pêcheur de 74 ans et ses 28 employés ont tous eu la vie sauve, mais la mort dans l'âme il a dû les licencier, l'énorme dette que le tsunami lui a léguée ne lui laissant pas le choix.

Dans le seul village de Ayukawa, sur 1.400 habitants, au moins 5 personnes sont décédées. Mais le bilan pourrait monter, les opérations de recherches des corps ayant juste débuté. "C'est la pire crise que nous ayons jamais connue", confie le vieil homme. Sur les lieux de son ancien entrepôt ravagé, la vague monstrueuse a projeté pêle-mêle des morceaux de viande de baleine, des éclats de bois, des bouées ou encore des poissons morts.

Malgré tout, il conserve l'espoir de pouvoir repartir à la chasse au cétacé dès l'automne, à condition que l'aide des autorités soit suffisante. Tokyo soutient en effet depuis longtemps financièrement sa flotte baleinière.... Suite Ici

======================

Choisir entre la morue et le phoque

La morue du golfe Saint-Laurent serait menacée

Plusieurs scientifiques demandent au gouvernement du Canada d'éliminer les phoques gris pour protéger la morue du golfe Saint-Laurent.

Dans un rapport qui aurait été remis, selon Radio-Canada, au ministère canadien des Pêches et des Océans, certains experts proposent l'abattage d'au moins les trois quarts des 100000 phoques gris du golfe. L'objectif serait d'empêcher la disparition de la morue. Si rien n'est fait, estiment-ils, l'espèce pourrait disparaitre d'ici 30 ans.

«Nous avons fait quelques études préliminaires en observant certains effets sur l'écosystème d'un tel abattage. Ce travail préliminaire montre qu'il ne devrait pas y avoir d'effets secondaires sérieux [suite à la réduction du nombre de phoques]», explique Mike Hammil, biologiste et responsable du département fédéral de la marine. Par ailleurs, le biologiste estime que même si l'abattage avait lieu, il faudrait fermer la pêche commerciale pendant au moins 10 ans.

André Martin, président de l'union des pêcheurs maritimes, s'est réjoui de cette décision, préconisée depuis plusieurs années par les pêcheurs. Du côté de la Société de conservation du phoque gris, on estime que le rapport des scientifiques serait plutôt trompeur. Branchez-vous Ici

------ 25 mars 2011 ------

Monde : La pêche parmi les 10 secteurs clés de l’économie verte

Selon le PNUE (Programme des nations unies pour l’environnement), les investissements dans l’économie verte seraient répartis dans dix secteurs : 108 milliards de dollars pour améliorer l'efficacité des systèmes agricoles, petites exploitations comprises ; 134 milliards de dollars pour améliorer l'efficacité énergétique et construire des bâtiments verts ; plus de 360 milliards de dollars pour lancer les énergies renouvelables ; près de 110 milliards de dollars dans le verdissement de la pêche, comprenant une baisse de la capacité des flottes mondiales ; 15 milliards de dollars dans le verdissement de la foresterie ; plus de 75 milliards de dollars dans le verdissement des activités industrielles ; 135 milliards pour le tourisme "vert", 190 milliards pour les transports non motorisés et les carburants propres, 110 milliards pour les déchets et le recyclage, et un montant du même ordre dans le secteur de l'eau et l'assainissement.

Environ la moitié de cet investissement vert serait allouée à l'efficacité énergétique, notamment aux bâtiments, à l'industrie et aux transports, ainsi qu'au développement de sources d'énergie renouvelables. Le reste serait consacré à l'amélioration de la gestion des déchets, aux infrastructures de transport public et à un ensemble de secteurs fondés sur les ressources naturelles, tels que l'agriculture, la pêche, la foresterie et l'approvisionnement en eau. Le PNUE conclut son étude par l'affirmation que la croissance resterait identique sur la période 2011-2050 à celle d'un statu quo optimiste, "tout en évitant d'importants inconvénients tels que les effets du changement climatique, une plus grande rareté de l'eau et la perte de services environnementaux". Source : Le PNUE publie un nouveau rapport sur l'économie verte (Ane)

------ 23 mars 2011 ------

Au Japon, les éoliennes offshore n'ont pas plié !!!

La version électrique de la fable de Jean de La Fontaine, "Le Chêne et le Roseau", sera japonaise, "Le Nucléaire et l'Eolien".

Au Japon, les éoliennes offshore n'ont pas plié face à la fureur du séisme et la furie du tsunami.

La ville de Tokyo s'appuie dorénavant sur l'électricité des éoliennes offshore depuis la défaillance des centrales nucléaires !!!

Lire l'article du blog "Les Energies de la Mer"

Japon : les éoliennes offshore ont résisté et fonctionnent

Contrairement à ce que disaient les détracteurs de l'éolien qui prédisaient l'écroulement des mâts et turbines au moindre séisme et leur manque de résistance au tsunami, les éoliennes (onshore et offshore) installées au Japon ont non seulement résisté au plus fort séisme jamais enregistré dans l'histoire du pays mais aussi au tsunami de l'ampleur que l'on sait. Dans un très intéressant article que Kelly Rigg, directrice de GCCA (Global Campaign for Climate Action), a signé dans The Hufftington Post du 22 mars 2011, elle fait état des correspondances qu'elle a échangées avec les responsables de l'éolien japonais sur la stabilité du réseau électrique éolien pendant la crise. Il ressort de ces correspondances que toutes les éoliennes japonaises actuellement en fonction ont survécu au tremblement de terre, y compris les turbines semi-offshore situées à proximité de l'épicentre du séisme comme celle de Kamisu (photo) située à 300 km de l'épicentre. Ce dernier parc a aussi résisté au tsunami, validant du même coup les normes anti-sismiques qui ont présidé à son élaboration, comme sans doute les plus fiables du monde ! Plus : ce sont les parcs éoliens japonais qui pendant la défection de la centrale nucléaire de Fukishima assurent l'alimentation en électricité de la région de Tokyo. Suite...

==================

Indonésie : Du maquereau importé illégalement par milliers de tonnes !

Des milliers de tonnes de poissons de contrebande ont été saisis en Indonésie. Les importateurs peu scrupuleux sont priés de retourner leurs marchandises sous 3 jours dans les pays d’origine notamment la Chine. Les autorités indonésiennes n’ont malheureusement pas indiqué l’origine première de ces maquereaux (ndlr peut-être de l’Atlantique nord-est ?).

La raison officielle qui pousse l’Indonésie à lutter contre les importations illégales, est la protection des pêcheries locales. L'Indonésie est l'un des 10 plus grands pays producteurs de poisson dans le monde, avec une consommation nationale d'environ 30,47 kg de poisson par habitant et par an. Le secteur halieutique indonésien vise une production de 27 millions de tonnes de poissons cette année… Soit plus de 30 fois la production française ! Thejakartpost : Importers told to return tons of illegal fish

------ 20 mars 2011 ------

Japon : Tsunami vu en mer par les garde-côtes japonais

Le Tsunami avant qu’il n’atteigne la côte

a

Puis l'arrivée du tsunami dans le port de Rikuzen Takata (département d'Iwate)



Et enfin le désastre dans le fjord voisin, le port de pêche d'Ofunato (département d'Iwate)


------ 18 mars 2011 ------

Japon : Faut-il continuer de dépenser des Milliards à bétonner les côtes ?

Séisme / Tsunami du 11 mars 2011

Après les submersions destructrices et meurtrières, les voix commencent à s’élever au pays du soleil levant autour de la protection des côtes…. Faut-il continuer de dépenser des milliards de Yen à bétonner les côtes ? Ou faut-il plutôt développer les moyens d’alerte et de mise en sécurité des populations face au danger ?

Dans la préfecture d'Iwate, le brise-lames le plus grand au monde n’a pas protégé la population de Kamaishi (image google ci-dessus). Achevé en mars 2009, ce mur de « protection » avait été inscrit au Guinness des records pour ses mensurations jamais égalées, 1950 m de long pour 63 m de profondeur. Cet ouvrage qui a coûté la bagatelle de 1,5 milliard de US$, n’aura fait qu’illusion face à la force du tsunami !... Ce qui laisse perplexe les chercheurs… « Cela va nous obliger à repenser notre stratégie », a déclaré Yoshiaki Kawata, spécialiste de la gestion des catastrophes à l'Université Kansai à Osaka et directeur d'un centre de prévention des catastrophes à Kobe. « Ce genre de matériel n'est tout simplement pas efficace. »

Tout le long du littoral, les digues sont généralement construites pour protéger en premier les zones habitées. Ce qui n'est pas sans poser de problèmes.... Les digues de béton ont tendance à restreindre l'accès à la mer et à cacher la vue sur l'océan…. Les écologistes et les responsables du tourisme décrivent les digues comme des « chancres ». Les pêcheurs sont également parmi leurs plus féroces opposants aux digues, se plaignant qu'ils ont besoin de voir la mer depuis leurs maisons. Source : The Times : Seawalls Offered Little Protection Against Tsunami’s Crushing Waves (Les digues offraient peu de protection contre les vagues destructrices du Tsunami)

Lire l’article intégral de RPA : Japon : L’après tsunami de la pêche


------ 16 mars 2011 ------

La géomatique au secours de l'anguille d'Amérique

La population des anguilles d'Amérique a diminué de façon importante au Canada et aux Etats-Unis au cours des 30 dernières années, particulièrement dans les Grands Lacs et le bassin du Saint-Laurent, secteur où les pêcheurs d'anguille ont été confrontés à un déclin important de leurs captures.

Pour déterminer la cause de ce déclin et les moyens à mettre en place pour redresser la situation, les chercheurs se sont tournés vers la géomatique et les données du Réseau hydro national de GéoBase.

Les travaux les plus récents indiquent que la pêche, les contaminants et les barrages seraient les principaux facteurs qui, lorsqu'ils sont combinés, auraient entraîné la diminution du nombre d'anguilles reproductrices. Les barrages et autres obstacles érigés sur les cours d'eau constituent donc une menace à la remontée des jeunes anguilles puisqu'ils réduisent ou bloquent l'accès aux sites de croissance situés en amont. Les turbines des barrages, quant à elles, causent la perte d'un nombre important d'anguilles matures qui entreprennent leur migration vers les sites de reproduction dans l'Atlantique.

Pêches et Océans Canada, en collaboration avec le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec et le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario, a développé un système d'aide à la décision géographique (SADG) qui permet d'évaluer les sites où l'anguille n'a plus un libre accès à son habitat naturel et de déterminer les endroits où des passes migratoires devraient être installées pour faciliter le passage du poisson et favoriser le rétablissement de l'espèce. Pour plus d'informations : BE USA

------ 15 mars 2011 ------

Princes : un géant du Thon renonce aux dispositifs de concentration des poissons d’ici 2014

Le géant Princes Tuna, un gros producteur de thon en conserve détenu par la multinationale japonaise Mitsubishi, fait figure de mauvais élève dans le monde de la conserve. Il a décidé de renoncer à utiliser des Dispositifs de Concentration de Poisson (DCP) d’ici 2014.

Les DCP sont un dispositif ingénieux qui consiste à créer un mouillage au-delà de la bande côtière, mouillage petit à petit colonisé par des algues. On crée artificiellement un écosystème pour attirer le poisson. Une méthode très critiquée par les écologistes. Selon eux en effet, cet écosystème artificiel attire aussi les thons juvéniles, les tortues et les requins, qui sont pêchés en même temps que les thons, puis rejetés morts à la mer. D’autres estiment que les DCP sont en fait des pièges écologiques. Les thons passeraient en effet d’un DCP flottant à l’autre. En dérivant, avec le réseau de DCPs flottants, ils s’éloigneraient des zones riches en proies et ne seraient alors plus capables de s’alimenter correctement.

Les DCP sont encore largement répandus dans le Pacifique. Et pourtant, la plupart des pays de la région interdisent leur utilisation durant les mois d’été – la saison de leur reproduction.

Forcément, l’annonce de Princes est accueillie très favorablement par Greenpeace Australie-Pacifique. Un arrêt total de l’utilisation des DCP, c’est une excellente nouvelle pour les stocks de thon du Pacifique, explique Lagi Toribau, responsable de la campagne oceans au sein de l’ONG : «Les deux espèces les plus menacées sont le thon obèse et le thon albacore. Et en ce qui concerne le thon obèse, ils sont principalement victimes des dispositifs de concentration de poissons. Cela fait deux ans que les DCP sont interdits dans le Pacifique durant les deux ou trois mois d’été, et on a déjà vu les résultats sur les stocks de thon.»

Jusqu’à présent, Princes faisait figure de mauvais élève dans le monde de la conserve de thon. Ses concurrents, les deux géants britanniques Sainsbury’s et Marks & Spencer, eux, commercialisent déjà du thon capturé avec une canne et une ligne. Cette méthode traditionnelle minimise la capture d’autres espèces. Le ralliement de Princes crée une pression supplémentaire sur les autres acteurs de l’industrie du thon. Source : 24 heures dans le Pacifique

====================

L’Australie veut comprendre les effets du changement climatique sur la pêche

L’Australie veut comprendre les effets du changement climatique sur la pêche afin de choisir les meilleures stratégies en matière de gestion des pêcheries. Un programme sur 3 ans financé à hauteur de 450.000 dollars par Australian Government’s Fisheries Research and Development Corporation (FRDC), Department of Fisheries WA et CSIRO. Il fera appel à la modélisation océanographique en s'appuyant sur des études de cas. Quelques grandes tendances qui affectent l'environnement et donc le cycle de vie des espèces marines comprennent :

- l'augmentation de la fréquence et de l'ampleur du phénomène ENSO (El Niño Southern Oscillation) ;

- une augmentation de la température de l'eau et la salinité;

- le changement dans la fréquence des tempêtes et un changement dans la fréquence des cyclones.

Source : The Effects Of Climate Change On Fisheries (The Fishsite)


------ 14 mars 2011 ------

Philippines : Le thon n’est plus bon avec la hausse du pétrole !

Dans les deux grands ports de pêche de Mindanao - Zamboanga et General Santos - au Sud de l’archipel des Philippines, on prétend qu’avec la hausse du baril de pétrole, plus de 70% des coûts d'exploitation supportés par les entreprises de pêche relève du carburant. Les sociétés thonières envisagent de suspendre leurs activités de pêche.

« Nous sommes au seuil de notre porte, puisque le prix du gazole dépassait 0,92 US$ par litre le mois dernier. Si les cours continue à augmenter, nous n'avons pas d'autre choix que de suspendre les opérations », a déclaré Eugene C Yap, président de Southern Philippines Deep Sea Fishing Association.

Au niveau national, l'industrie de la pêche consomme près de 3 millions de litres de carburant par mois soit 3,4 millions US$USD ce qui représente plus de 70% des coûts d'exploitation des entreprises de pêche, a déclaré Yap. Source : Tuna producers consider suspending operations as fuel costs rocket (FIS)


------ 12 mars 2011 ------


Japon : Un séisme catastrophique pour le secteur des pêches


Une catastrophe pour le secteur des pêches et les communautés de pêcheurs

Selon le journal en ligne FIS (Fish Info & Services Co.Ltd) basé à Tokyo, ce fort séisme suivi par un énorme tsunami et plusieurs répliques, aura des conséquences catastrophiques pour le secteur de la pêche et les communautés de pêcheurs.

En premier, les systèmes d'alerte sont inopérants dans les communautés de pêcheurs. La plupart des villages de pêcheurs n’ont pas été prévenues à temps et les systèmes d’alerte qui ont si bien fonctionnés en ville, sont inefficaces dans les communautés littorales. Les pêcheurs et leurs familles ont été surpris dans leur quotidien par l’arrivée de l’énorme vague sans possibilité de s’échapper.

Par ailleurs, la protection des côtes est remise en cause. L'ensemble de la baie de Tokyo et la préfecture de Chiba qui ont renforcé leur protection en béton, ont bien résisté au tsunami. Par contre, les côtes au nord du pays et les villages de pêcheurs ne sont pas aussi bien protégés. Ce qui explique que certains villages ont été rayés de la carte.

En attendant des informations complémentaires, Fis indique qu’« Il est encore trop tôt pour mesurer l'ampleur des dommages, mais ce qui est clair, c'est que pour l'industrie de la pêche, la situation est catastrophique. » « Des centaines de bateaux de pêche ont coulé, ont disparu ou ont été ajoutés à la vaste gamme de débris qui a déferlé sur les terres tout le long de la côte, où de nombreux ports de pêche, des usines de transformation et des chambres froides sont localisés ; avec de graves dommages sur les infrastructures. » Source : Two additional earthquakes reported in northern coast causing serious damage

Pour plus d'informations sur le séisme et les conséquences sur la pêche et la conchyliculture, cliquer Ici

------ 11 mars 2011 ------

Le Vietnam dénonce les actes de violation de ses archipels

"Les exercices de tirs d'obus par Taïwan aux alentours de l'île de Ba Binh, relevant de l'archipel vietnamien de Truong Sa (Spratleys) ont gravement violé la souveraineté territoriale du Vietnam", a déclaré à la presse hier à Hanoi la porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Nguyên Phuong Nga. Répondant à la question sur la réaction du Vietnam sur cet évènement, Mme Nga a affirmé que cet acte avait entraîné une tension, rendu plus complexe la situation dans cette région et menacé directement la sécurité maritime, notamment pour les navires et la pêche. "Le Vietnam a demandé à Taïwan de mettre fin immédiatement à de tels actes ", a-t-elle souligné. S'agissant de la publication le 3 mars par les autorités de la province du Hainan (Chine) de son 12e Sommaire quinquennal sur l'aménagement du développement socioéconomique, lequel comprend des dispositions relatives aux archipels de Hoàng Sa (Paracels) et de Truong Sa, Mme Nga a affirmé que de telles dispositions constituent une grave atteinte à la souveraineté du Vietnam sur ces deux archipels. De plus, elles sont contraires à la compréhension commune des dirigeants des deux pays de maintenir la paix et la stabilité, de ne pas rendre plus complexe la situation en mer Orientale, outre qu'elles contreviennent à la Déclaration sur la conduite des parties en mer Orientale (DOC). Le Vietnam proteste résolument et demande à la Chine de supprimer la totalité des dispositions de ce Sommaire de nature à porter atteinte à la souveraineté du Vietnam sur ces deux archipels, a déclaré la porte-parole. Source : Courrier du Vietnam

------ 10 mars 2011 ------

Des réseaux criminels organisés sont impliqués dans la Pêche illégale !

« Le gouvernement norvégien reconnaît que des réseaux criminels organisés sont impliqués dans la pêche illicite et qu’ils constituent une nouvelle forme de crime ayant non seulement un impact important sur l’environnement, mais étant également associée à d’autres types de criminalité transnationale organisée. La Norvège est résolue à faire la lumière sur ces faits dans les futures procédures internationales sur la criminalité transnationale organisée et à réagir face à ces crimes. Et nous espérons que l’Union européenne accordera la plus haute priorité à ces questions. » Citation de Gunnar Stølsvik, chef du groupe norvégien consultatif national contre la pêche INN tirée de : «La pêche illégale ignore les frontières – la loi doit en faire autant» (cfp-reformwatch.eu)

------ 9 mars 2011 ------

Côte d’Ivoire : Les sanctions de l’Union Européenne touchent l’activité thonière

Le port autonome d'Abidjan (PAA) est le poumon de la Côte d’Ivoire. Exportation de cacao, café, ananas… Importation de denrées alimentaires, d’équipements,…

Les sanctions de l’UE contre les ports ivoiriens touchent aussi le port de pêche d’Abidjan, premier port thonier d’Afrique de l’Ouest…

A côté de ces travailleurs du port d'Abidjan qui disent broyer du noir aujourd'hui, il y a ceux (ndlr Pro Gbagbo) qui défendent corps et âme un déroulement normal des activités dans cette zone. «Dire qu'il n'y a pas de navire au port, chacun peut l'apprécier comme il veut. Moi, je pense que par rapport à ce que j'ai vu, il y a des navires au port», confie un acteur du secteur du port de pêche. Il nous a présenté, au cours d'une visite dans cette zone, les différents navires au quai thonier: Montécelo, Albacora Diez, Albacora Caribé, Mar De Sergio, tous battant pavillon Espagnol….

Un argument qui n'est pas partagé par d'autres acteurs de la zone portuaire, qui expliquent la présence des navires au port de pêche par le fait que l'UE ne contrôle pas les activités de pêche. «Ces navires pêchent dans les eaux territoriales ivoiriennes et donc échappent au contrôle de l'Union européenne», a affirmé un travailleur. Effectivement, les jours qui ont suivi, l'embellie constatée par notre premier interlocuteur s'est dégradée….

Les trois sociétés de production de conserve de thon à Abidjan, à savoir Scodi, Pêche et Froid (PFCI) et Castelli ont cessé leurs activités depuis le mois de février. Castelli a fermé il y a plus de deux semaines et Scodi et Pêche et Froid ont fermé le lundi 28 février 2011. Tout simplement parce que la matière première, à savoir le poisson destiné à la fabrication de conserves de thon, manque. Les rares bateaux de pêche qui réussissent à contourner les décisions de l'UE exigent d'être payés en liquidité avant de livrer la marchandise. « Ce qui n'est pas normal, avec la fermeture des banques », a confié un travailleur de Pêche et Froid qui espère la fin de crise afin de reprendre son poste dans cette entreprise. A l'image du port de pêche, ce n'est pas la bonne ambiance aussi au quai fruitier (quai bananier) spécialisé en produits périssables comme la banane et l'ananas, où l'activité est au ralenti…. Pour plus d’informations sur l’Inter : Sanctions de l`UE contre les ports ivoiriens: Le Port autonome d`Abidjan se vide / Des compagnies maritimes suspendent leurs activités - Des milliers de travailleurs au chômage


------ 8 mars 2011 ------

La Chine soutient sans modération ses 20 millions de pêcheurs !

Depuis 2006, la pêche chinoise reçoit des aides financières conséquentes du Gouvernement central. Rien que pour cette première année, le secteur des pêches côtières et intérieures a reçu deux enveloppes de 350 millions d’euros.

Chine : plus de 20 millions de pêcheurs bénéficient du mécanisme de subvention

Un programme de la Chine visant à subventionner le gas-oil utilisé dans le secteur de la pêche a bénéficié à plus de 20 millions de pêcheurs sur les cinq dernières années, a déclaré lundi un fonctionnaire du ministère de l'Agriculture (MDA). Le programme de subvention a considérablement atténué les pressions financières sur les pêcheurs après une flambée des prix du pétrole, a annoncé un fonctionnaire du bureau de la pêche du MDA.

Le ministère a lancé le programme en 2006 après que les prix du gas-oil avaient augmenté de plus de 50% en deux ans à 6 000 yuans (914 dollars) par tonne, ajoutant un coût de 5,68 milliards de yuans (ou 619 millions d'euros) à la production halieutique du pays, a-t-il précisé.

Le programme concerne les pêcheurs et les entreprises de pêche qui utilise des bateaux de pêche motorisés pour la pêche côtière et dans les eaux intérieures, ainsi que pour la production aquatique. Pour la seule année de 2006, le budget central a alloué deux lots de subventions de 3,18 milliards de yuans (ou 347 millions d'euros), a-t-il ajouté. Le fonctionnaire en question n'a pas précisé le montant total sur les cinq dernières années.

Selon lui, le ministère va renforcer l'application de cette politique pendant la période du 12e Plan quinquennal du pays (2011-2015).... Source : Chine nouvelle

------ 7 mars 2011 ------

L’Argentine entre dans l’ère des stocks de poisson privatisés

Les ressources en merlu, hoki, légine, pétoncle et merlan bleu sont maintenant gérées par le système des Quotas Individuels Transférables (QIT). La privatisation de la ressource argentine s’accompagne de l’ouverture d’un portail qui permettra de suivre au jour le jour les captures, les fermetures biologiques et toutes autres données sur chaque ressource exploitée.

Les autorités argentines qui viennent de convertir les licences de pêche en quotas individuels transférables, expliquent ce passage pour encourager les investissements dans l’industrie des pêches tout en améliorant la transparence sur toute l'activité…

Privatisation oblige, l’information consultable sur le site web est réservée uniquement aux armateurs propriétaires de stocks de poisson !

Quelle transparence !!! Impossible de savoir quelles sociétés pêchent merlu et pétoncle importés massivement en France !!! (d’après un article de Fis : Monitoring of individual quotas now available online)

=================

Au Japon, moins de thon rouge mais tout de même 291.000 tonnes de sashimi en 2010

En 2010, 291.000 tonnes de thon (sans compter le thon germon) ont servi à préparer le sashimi, soit une baisse de 10% par rapport à 2009. Sur ce total, les armements japonais ont capturé 140.000 tonnes, le solde étant importé. Les deux sources en diminution de 10%. La baisse du volume des importations reflète la chute du nombre de thon rouge frais en provenance d'Australie. Source : Fis : upply of tuna for sashimi declines by 10 pc

=====================

Cabillaud et Eglefin : Hausse des cours malgré l’augmentation des quotas de pêche

Le quota 2011 russo-norvégien d’églefin (Haddok) a augmenté de 25% par rapport à l'année dernière - à 303.000 tonnes.

Le quota 2011 russo-norvégien de cabillaud a augmenté de 16% par rapport à l'année dernière - à 703.000 tonnes.

Malgré l'augmentation de l'offre – les prix courants pour les matières premières Eglefin & cabillaud de l'Atlantique montent en flèche en Chine.

Pourquoi les prix augmentent-ils ?

• La Russie a acheté plus de cabillaud et d'aiglefin qu’à la normale pendant les mois d'été – Diminution des stocks. Les stocks actuels en Chine sont si faibles, que les prix sont orientés à la hausse.

• Les prix élevés du cabillaud et églefin au cours des derniers mois affecte maintenant le prix des filets et des pavés.

• Les prix des pavés d’églefin et les filets ont augmenté de 23% et 12% respectivement - Figure 1.

• Le prix du cabillaud a augmenté à près de $ 3800 - $ 3900 la tonne.

• de plus - l'affaiblissement du dollar à la fois vis-à-vis de la livre sterling et l'euro - a poussé les prix vers le haut.

Comment va évoluer le prix ?

• Grande incertitude. L'augmentation des quotas de 2011 va-t-elle ramener les prix vers le bas ? Les niveaux des stocks de cabillaud - en Chine et en Europe - sont si bas en ce moment qu'il faudra un certain temps pour que l'augmentation des quotas ait un impact. Source : Tradexfoods

------- 4 mars 2011 ------

Au Venezuela, le chalutage ne passera pas la révolution bolivarienne !


Au Venezuela, le chalutage ne passera pas la révolution bolivarienne !

La revolución de vivir y morir pesca de arrastre ! (Que la révolution vive et le chalutage mourra !)

En plus des écologistes, les anti-chaluts se comptent parmi les révolutionnaires !

Lire l'article du site la revolucion vive

Venezuela : Le repeuplement de poissons du fond marin augmente grâce à l’élimination de la pêche au chalut

L’élimination de la pêche au chalut (filet industriel que l’on traîne sur le fond de la mer), mesure mise en œuvre par le Gouvernement national en 2009 en faveur des pêcheurs artisanaux et applaudie par la FAO, a redonné vie et santé à l’écosystème marin vénézuélien et a permis le repeuplement de poissons qui étaient sur le point de disparaître, a informé ce mardi José Antonio Pineda, porte parole du Front de Paysans et Pêcheurs du Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV).

« Avec l’élimination de la pêche au chalut sont de retour dans les fonds marins la sardine, la catalana, el pargo, el roncador, le merlu, la curvina, le mako, le poisson-chat et autres espèces marines qui avaient disparus des côtes vénézuéliennes. » a-t-il indiqué.

La réapparition des ces espèces est le produit de la pêche artisanale, qui extraie de la mer les poissons nécessaires et aptes à la consommation humaine, tandis que la pêche au chalut détruit toute la vie sur son passage ; plusieurs récifs côtiers était en danger à cause de cette pratique. Suite.... Cliquer Ici


------ 3 mars 2011 ------

La parade étatsunienne aux importations gênantes : des droits anti-dumping

Des taxes anti-dumping sur le panga et la crevette d'importation

Cas du panga vietnamien vis-à-vis du poisson-chat made in US

Ainsi que crevette équatorienne, thaïlandaise ou chinoise…

Cependant, Chine, Thaïlande et Vietnam ne se laissent pas intimider. Ces trois pays ont demandé l’arbitrage de l’OMC sur cette barrière « Anti-dumping » qui fausse le libre échange défendu par ailleurs par les USA !

Pour plus de détails lire l’article d’ICTSD, International Center for Trade and Sustainable Development : China Launches WTO Dispute Against US Shrimp Duties

Article RPA : Aux USA, les pisciculteurs n'aiment pas le panga vietnamien !


------ 1 mars 2011 ------

Chine : Des centaines d’îles à louer dans la province du Zhejiang


La province du Zhejiang, dans l'est de la Chine, publiera au mois de mars 2011 une liste de ses îles désertes à louer. Des îles réservées au tourisme, à la pêche ou à l'élevage de produits aquatiques.

Le Zhejiang possède 2 639 îles, le nombre le plus important du pays. La plupart de ces îles sont désertes. Trois catégories d'îles désertes sont interdites d'exploitation : 8 îles servant de base à la ligne frontière des eaux territoriales de la Chine, les îles utilisées pour la défense nationale et les îles appartenant aux différentes réserves naturelles océaniques. D'autres îles dont l'écologie est fragile, sont impropres à la mise en valeur. Le gouvernement provincial publiera la liste des îles susceptibles d'être exploitées pour les louer par groupes.

Les premiers groupes d'îles désertes à louer sont dispersés au large de 4 villes : Zhoushan, Ningbo, Taizhou et Wenzhou. La superficie de ces îles varie entre 500 m2 et un kilomètre carré. La plupart des îles désertes ne sont pas plus grandes qu'un stade de football.

Ces îles désertes à louer seront divisées en plusieurs catégories : celles destinées au tourisme, celles consacrées à l'industrie, d'autres réservées à la pêche ou à l'élevage de produits aquatiques et sur d'autres encore, on pourra construire des entrepôts pour y développer des activités logistiques. Source : Le quotidien du peuple


------ 21 février 2011 ------

Tsukiji, le ventre de Tokyo (Le Monde)

C'est le plus grand marché aux poissons du monde. A Tsukiji, près du centre de Tokyo, poissons et fruits de mer s'échangent comme des petits pains. Menacé, le thon rouge y est vendu à la criée.

Tsukiji, le ventre de Tokyo from Ulysse, la culture du voyage on Vimeo.


------ 19 février 2011 ------

Pic du poisson = Pic du pétrole !


Du 17 au 21 février 2011, l'Association américaine pour la promotion de la science (AAAS) organise sa conférence annuelle à Washington. Il s’agit du plus grand colloque mondial de science généraliste avec quelque 5.000 participants. Le chapitre « Des terres et des océans » (Land and Oceans) aborde la question halieutique…

Villy Christensen, professeur à l'Université de Colombie Britannique (Canada) a expliqué « Actuellement, beaucoup de poissons sont transformés en farine et huile pour être utilisés comme aliments pour l'industrie aquacole qui dépend de plus en plus de cette source d'alimentation ». « Si cette situation persiste, nos océans risquent de devenir un jour une ferme à produire des aliments pour l'aquaculture », a-t-il mis en garde.

Pour Reg Watson, un scientifique travaillant également à l'Université de Colombie Britannique, il semblerait que l'humanité pourrait avoir déjà atteint un seuil dans l'exploitation de ressources de pêche de la planète. « Il semble que nous consacrons de plus en plus d'énergie et de ressources pour saisir le même tonnage de poissons voire moins ce qui doit être un signe de l'état de santé de l'océan », a-t-il dit lors de cette même présentation. « Nous pourrions en fait avoir atteint un pic pour les poissons au même moment où nous pourrions connaître la même situation avec les réserves de pétrole... », a-t-il noté. Pour donner une idée de la frénésie et de l'ampleur de l'activité de la pêche industrielle dans le monde, ces chercheurs ont calculé l'énergie totale nécessaire pour faire fonctionner les chalutiers et autres bateaux de pêche en 2006. « Nous avons calculé qu'il a fallu utiliser 1,7 milliard de watts d'énergie ou environ 22,6 millions de chevaux pour l'ensemble de l'industrie de la pêche mondiale cette année-là », a indiqué Reg Watson. Source : La surpêche menace d'épuiser les océans dans les prochaines décennies (AFP)


------ 18 février 2011 ------

Trop de sélectivité tue la pêche !

Sélectivité des engins de pêche, comme solution à la surpêche… Et bien non selon une équipe de chercheurs dirigée par Shijie Zhou du CSIRO en Australie.

Ces chercheurs proposent une nouvelle « Philosophie » dans la gestion des ressources halieutiques avec une approche moins sélective de la pêche - Etude publiée en 2010 dans Proceedings of the National Academy of Sciences « Ecosystem-based fisheries management requires a change to the selective fishing philosophy ».

Pour maintenir une bonne productivité des écosystèmes, tout en préservant les ressources halieutiques et la biodiversité marine, Shijie Zhou propose de combiner :

  • Réduction de l’effort de pêche,
  • Stratégies de pêche moins sélectives et
  • Meilleure utilisation des captures.


------ 17 février 2011 ------

L'épicerie - Le poisson dans vos sushis (Radio Canada)

Saviez-vous que le poisson mentionné sur les étiquettes des sushis n'est pas nécessairement celui qui se retrouve dans votre assiette ? Nous avons recueilli et analysé 51 échantillons dans 19 restaurants.



Résultat : Au Québec, 50% des achats de sushi ne correspondaient pas au poisson indiqué sur la carte du restaurant. Par exemple :
  • Tilapia à la place du Rouget
  • Sériole à la place du Thon à queue jaune
  • Crabe commun à la place du Crabe des neiges

------ 12 février 2011 ------

Le Vietnam s’approvisionne de plus en plus sur le marché international du poisson

Une étude « Le marché du poisson et des fruits de la mer au Vietnam » préparée pour le compte de l'ambassade du Canada au Vietnam identifie les futurs débouchés sur le marché vietnamien des produits halieutiques….

Au Vietnam, le développement national de la pêche et de l’aquaculture a favorisé la création d’une industrie halio-alimentaire de plus en plus forte… Ce secteur a maintenant besoin de s’approvisionner en matières premières sur le marché international des produits de la mer, notamment en saumon, maquereau,....

Par ailleurs, la demande intérieure va s’accroitre avec le développement économique du pays : « D'après les prévisions, l'économie vietnamienne continuera probablement à connaître l'une des croissances les plus rapides du monde au cours des cinq prochaines années. Certains économistes prévoient aussi que l'économie de la ville de Hanoï deviendra l'une des économies de zone urbaine au plus fort taux de croissance mondial… »

Après avoir présenté le dynamisme du secteur halieutique vietnamien, cette étude qui s’adresse aux exportateurs canadiens, tentent d’évaluer les tendances importatrices du Vietnam… Plus d’informations au Service d'exportation agroalimentaire / Agriculture - Agroalimentaire Canada, cliquer Ici

==============

Service Public ?

Au Canada, Agriculture Agroalimentaire Canada met en ligne des informations gratuites sur le commerce et le marché des produits de la mer dans le monde : Service d'exportation agroalimentaire, ou cliquer Ici

En France, l'Agence française pour le développement international des entreprises (Ubifrance) monnaye ses informations : Lettre de veille internationale : Produits de la pêche et de l'aquaculture (Mensuel) !!!

==============

Corée du Sud : les droits de douane sont temporairement levés sur le maquereau, le merlan et 4 autres denrées alimentaires

Afin de lutter contre l’inflation des prix alimentaires, le Ministère sud-coréen des Finances a annoncé la levée temporaire des droits de douane sur 6 produits alimentaires le 25 janvier 2011. Cette levée est effective au 28 janvier et ce jusqu’au 30 juin 2011. Le gouvernement décidera alors de son éventuelle prorogation.

Parmi les 6 denrées agroalimentaires visées par cette élimination temporaire des droits de douane, le Ministère de l’Agriculture a confirmé la suppression des droits de douane sur deux produits halieutiques :

  • Maquereau congelé: Droits de douane de 10% ramenés à 0% pour la totalité des importations ;
  • Merlan congelé (filet): Droits de douane de 10% ramenés à 0% pour 2 000 tonnes

Source Ubifrance : Corée du Sud : les droits de douane sont temporairement levés sur le porc et d’autres denrées alimentaires

------ 11 février 2011 ------

Forum Social Mondial de Dakar du 06 au 11 février 2011 : 3 interventions importantes sur la pêche ouest africaine

L’accaparement des ressources marines ouest africaines

L’accaparement des ressources marines ouest africaines : Sociétés mixtes de façade et licences de complaisance - Expériences du Sénégal et de la Mauritanie.

Mamadou Lamine NIASSE et Madieng SECK

EED, CAOPA, CAPE - Janvier 2011

L’accaparement des terres en Afrique par les investisseurs étrangers, au détriment des communautés locales, est dénoncé de manière croissante par la société civile africaine. Denrée la plus commercialisée au monde,- plus que le cacao et le café-, le poisson africain attire lui aussi la convoitise des investisseurs étrangers, et l’accès aux zones de pêches africaines, en particulier les eaux ouest africaines qui sont parmi les plus poissonneuses du monde, est devenu un enjeu stratégique pour de nombreux pays grands consommateurs de poisson, comme l’Union européenne ou la Chine....

La pêche en Afrique de l’Ouest est un secteur qui pendant longtemps a été accaparé par les flottilles de pêche lointaine ayant un libre accès aux ressources halieutiques de la région. Le développement des industries nationales de pêche ne démarre qu’après les indépendances des pays de la région, dans les années 1970.

Mais les flottilles industrielles sont coûteuses, inadaptées au contexte local. Les états s’impliquent donc dans les entreprises de pêche, souvent de manière excessive. L’échec de ce modèle de développement industriel de pêche a contribué aux déséquilibres macro économiques à l’origine des programmes d’ajustement structurel(PAS) des années 1980 et aux documents cadres de réduction de la pauvreté actuels, accentuant les besoins en devises des états, qui ont dès lors privilégié des systèmes d’exploitation des ressources permettant les rentrées en devises, soit en privilégiant les exportations, ou encore en signant des accords de pêche d’accès comprenant une compensation financière.

Au niveau des sociétés mixtes de pêche de la région, il y a une prévalence des sociétés mixtes d’armement, dont les activités de capture produisent pour les marchés étrangers. Les entreprises visant à fournir des produits à forte valeur ajoutée sont peu développées, car les marchés internationaux, comme l’Europe, sont plutôt demandeurs de matières premières…. Pour télécharger le document cliquer Ici

=====================

La pêche artisanale de petits pélagiques, un filet de sécurité alimentaire pour l’Afrique

Intervention de Gaoussou Gueye, Secrétaire Général CAOPA

En Afrique, particulièrement en Afrique de l’Ouest, les petits pélagiques, - les sardinelles en particulier-, fournissent des protéines à bas prix, accessibles en particulier aux groupes les plus défavorisés de la population. Les petits pélagiques jouent ainsi un rôle de ‘filet de sécurité alimentaire’. Du point de vue de la sécurité alimentaire, les petits pélagiques sont donc une ressource stratégique. Le secteur de la pêche et de la transformation artisanale ouest africaine joue un grand rôle dans cette pêcherie et, grâce au travail des femmes transformatrices de nos pays, permet une distribution des petits pélagiques sous forme braisée, salée, séchée ou fumée et, de façon croissante, également en frais….

Mais une grave menace pèse sur les petits pélagiques ouest africains, celle d’une exploitation industrielle irresponsable qui semble se développer avec des armements russes et chinois (China fishery / Pacific Andes). Il y a quelques mois, cinq navires usines russes, dans le cadre d’accords secrets, étaient au large des eaux sénégalaises pour l’exploitation des espèces pélagiques telles que les sardinelles. Les professionnels artisans ont tiré la sonnette d’alarme par rapport à ces navires qui sont interdits par la législation sénégalaise vu le risque qu’ils mènent à une surexploitation de ces ressources…. Intervention intégrale, cliquer Ici

====================

Les conséquences de l’investissement direct (IDE) pour les communautés de pêche artisanale en Afrique

Présentation par Sid’Ahmed Sidi Mohamed Abeid, président de la Confédération africaine des organisations de pêche artisanale (CAOPA)

Le secteur des pêches en Afrique occupe des millions d’hommes et de femmes et constitue leur seule ressource de vie. Il représente dans certains pays plus de 50 % du chiffre d’affaire à l’exportation, contribue largement au PIB et au budget des états.

La position stratégique du continent le plus prés de l’Europe et de l’Amérique et l’abondance des ressources halieutiques diversifiées lui attire le plus d’investisseurs. Le flux des investissements étrangers direct (IDE) en Afrique a connu des hausses importantes au cours de ses dernières années dans le secteur des pêches particulièrement des investisseurs Chinois, Européens, et cela grâce aux facilités accordées par les Gouvernements de nos pays. Nos gouvernements ont souhaité attirer ces investisseurs afin d’augmenter les recettes des Etats, lutter contre le chômage, créer des emplois et de la valeur ajoutée, afin de contribuer à la stabilité sociale, économique et politique de nos pays.

Dans le secteur des pêches ces investissements direct étrangers peuvent être négatifs voire destructeurs s’ils ne sont pas contrôlés, et s’ils contribuent à exploiter nos ressources qui sont, pour beaucoup d’espèces pleinement exploitées, et pour d’autres espèces surexploitées… Suite…


------ 10 février 2011 ------

Saumon qui rit… Panga qui pleure…

Le prix des matières premières affecte plus la pangaculture que la salmoniculture…

L’augmentation des prix des matières premières touche aussi les élevages de poissons. Les coûts de production en pisciculture sont en hausse avec l’explosion des prix de la farine de poisson et des céréales. Cependant, les activités piscicoles sont touchées différemment…

Les sociétés de salmoniculture (à l’exception des sociétés chiliennes) sortent de l’année 2010 avec des résultats excellents. Les éleveurs de saumon ont pu bénéficier des cours mondiaux du saumon au top en liaison avec la chute de l'offre mondiale (baisse de la production au Chili).

Au Vietnam, les éleveurs de panga connaissent beaucoup de difficultés. Les cours mondiaux du panga ne compensent pas la hausse des matières premières. Le panga garde l’image d’un produit bon marché sur le marché des poissons blancs.

Au cours des années 2000, la production de Pangasius du Vietnam a explosé de 114.000 tonnes en 2001, à près de 1,4 million de tonnes en 2009. Mais, depuis l'envolée du cours des matières premières (farine de poisson et céréales), beaucoup d’éleveurs vietnamiens sont en faillite. En 2010, la production a chuté à 1,2 million de tonnes. En 2011, les estimations prévoient une disponibilité de 0,7 million de tonnes de panga pour la transformation en filets congelés. Source : Pangasius shortage to hit Europe’s whitefish market (Worlfishing)

==============

Tunisie : la filière pêche pâtit des troubles (Medi1 Tv)

L’économie tunisienne, longtemps citée en exemple, est dans la tourmente depuis le début du soulèvement populaire. Les recettes touristiques ont plongé et ce n’est pas le seul secteur en difficulté.

La filière de la pêche est également en déroute. Les marchés sont désertés et les pêcheurs ne peuvent plus travailler à cause du couvre-feu. Voir la vidéo en cliquant sur le titre....


------ 8 février 2011 ------

COFI 29 : Comité des pêches de la FAO

Compte-rendu du COFI 29 à Rome du 31 janvier au 4 février 2011

Voir l'ensemble des CR sur le site IISD Reporting Services (IISD RS), cliquer Ici

Faits marquants du Cofi 29 : Lundi 31 janvier 2011

La 29e session du Comité des pêches (COFI) de l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) s’est réunie en séances plénières toute la journée de lundi. Le COFI a élu le Président et les Vice-présidents, a désigné les membres du Comité de rédaction et a adopté l'ordre du jour, a abordé les progrès accomplis dans la mise en œuvre du Code de conduite pour une pêche responsable (CCPR) et des instruments connexes et a examiné les décisions et recommandations de la 12e session du Sous-comité du commerce du poisson.... Cliquer Ici

Faits marquants du Cofi 29 : Mardi 1 février 2011

La COFI 29 s’est réunie de nouveau en séances plénières toute la journée. Les délégués ont examiné les décisions et recommandations de la 12e session du Sous-comité du commerce du poisson et de la 5e session du Sous-comité de l'aquaculture.... Cliquer Ici

  • Certification écologique
  • Biosécurité, produits vétérinaires

Faits marquants du Cofi 29 : Mercredi 2 février 2011

La COFI 29 s’est réunie à nouveau en séances plénières durant toute la journée. Le matin et l’après-midi, les délégués ont examiné les progrès accomplis sur la question des mesures contre la pêche INN, y compris les mesures revenant à l’Etat du port, les performances de l’Etat du pavillon, les mesures liées au marché et la création d’un registre mondial des navires de pêche, des navires de transport réfrigéré et des navires de ravitaillement (RM). Dans l'après-midi et dans la soirée, la plénière a examiné la pêche et l'aquaculture dans notre climat en évolution et le rôle de la FAO dans l’amélioration de l’intégration des pêches et le développement et la gestion de l'aquaculture et dans la conservation de la biodiversité et la protection de l'environnement.... Cliquer Ici

  • Lutte contre la pêche illégale
  • Adaptation de la pêche et de l’aquaculture au changement climatique et à la conservation de la biodiversité

Faits marquants du Cofi 29 : Jeudi 3 février 2011

La COFI 29 s’est réunie à nouveau en séances plénières toute la matinée et l’après-midi. Le Comité a abordé quatre questions, à savoir: les bonnes pratiques dans la gouvernance des pêches à petite échelle; les priorités et résultats attendus dans le cadre du plan à moyen terme et du programme de travail et budget de 2012-2013; les questions diverses; et les date et lieu de la prochaine session.... Cliquer Ici

  • Discussion sur l’opportunité de mettre en place un sous-comité spécifique du COFI sur la pêche à petite échelle….

Le Secrétariat a présenté le point de l’ordre du jour concernant la pêche à petite échelle (COFI/2011/8) et a noté l'importance de ce secteur pour la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté. L’orateur a souligné les défis auxquels se trouvent confrontées les pêches à petite échelle, comme le manque d'infrastructures et la vulnérabilité aux catastrophes naturelles.

Au cours des discussions, plusieurs délégués ont appelé à un instrument international sur la pêche à petite échelle et à l’élaboration d'un programme mondial d'assistance. La NORVEGE a suggéré d'élaborer, pour la pêche à petite échelle, des directives tenant compte des lignes directrices volontaires encadrant le droit à l'alimentation et des besoins particuliers des femmes. Le BRESIL a apporté son appui à l’idée d’avoir un plan d'action international. L'INDE, avec l'INDONESIE, les EMIRATS ARABES UNIS, le BANGLADESH, les MALDIVES et le MOZAMBIQUE, a suggéré la création d'un sous-comité spécifique du COFI sur la pêche à petite échelle.... Suite.... Cliquer Ici

FAO : Echos du Comité des Pêches (COFI 29) (Cape)

La vingt-neuvième session du Comité des Pêches de la FAO (COFI 29) s’est déroulée à Rome du 31 janvier au 4 février 2011.

La Coalition pour des Accords de Pêche Equitables (CAPE) et d’autres ONG de soutien ont permis à de nombreux représentants de la pêche artisanale du monde d’être présents tout au long de la semaine afin de défendre leurs intérêts auprès des délégations nationales officielles et des organisations intergouvernementales, notamment concernant le point 10 de l’ordre du jour de cette session sur la création d’un instrument international pour la pêche artisanale.

A cette occasion, les partenaires africains de la CAPE, dont la plupart sont désormais membres de la Confédération Africaine des Organisations Professionnelles de Pêche Artisanale (CAOPA) ont rappelé les principes et recommandations de la Déclaration de Banjul de la Société Civile rédigée en septembre 2010 lors de la première Conférence des Ministres Africains de la Pêche et de l’Aquaculture. L’UA (Union Africaine) et le NEPAD (New Partnership for Africa’s Development) ont une nouvelle fois reconnu l’importance de cette déclaration, qui sera prise en considération dans leurs travaux.

Étant donné le rôle important joué par la pêche artisanale, le COFI a approuvé le développement d’un nouvel instrument international pour la pêche artisanale afin de compléter le Code de Conduite pour une Pêche Responsable, en se basant sur les instruments existants qui sont pertinents. Le Comité s’est mis d’accord sur le fait que ce nouvel instrument pourrait prendre la forme de lignes directrices internationales, être de nature volontaire, cibler tant les pêcheries marines que en eau douce, et se focaliser sur les besoins des pays en développement. Le Comité a recommandé que tous les acteurs soient associés, de la manière la plus appropriée, à son développement..... Suite....


------ 5 février 2011 ------

Philippines : Des pêcheurs enrôlés dans la Marine pour lutter contre la piraterie

La Marine philippine a demandé l'aide de pêcheurs pour lutter contre les pirates qui s’attaquent aux flottilles de pêche thonière de la région de Mindanao.

Les pêcheurs en provenance de diverses entreprises de pêche au thon, ont été sélectionnés sur leurs aptitudes au combat.

Armés de puissantes armes à feu, les nouveaux réservistes de la Marine ont fait une démonstration dans un programme de raid amphibie à Maasim, une petite ville côtière de la province de Sarangani.

Source : Navy enlists tuna fishermen in fight vs sea piracy


------ 3 février 2011 ------

Maroc : Le Couac social dans la stratégie halieutique

Au moment du salon de la pêche « Halieutis » à Agadir (26 au 29 janvier 2011), de nombreux articles de presse ont présenté la stratégie halieutique du Maroc. Avec une production annuelle supérieure à 1 million de tonnes, le Maroc est dans le peloton de tête de la pêche africaine…

Un très long article du journal Le Soir : Un salon pour faire connaître la stratégie, présente notamment les enjeux au niveau africain et le futur accord de pêche avec l'UE (pour lequel nous consacrerons un post en liaison avec les revendications du Sahara Occidental et la position des parlementaires européens qui souhaitent l'exclusion de cette zone du futur accord de pêche UE/Maroc).

Le volet social est abordé dans cet article.... Lisez....

« Plus qu’un salon, c’est une immersion dans la stratégie Halieutis. L’événement intervient à un moment où le secteur halieutique connaît des reconfigurations à tous les niveaux, et légitime son rôle de lieu de rencontres entre professionnels, institutionnels et scientifiques pour communiquer sur la stratégie de développement du secteur de la pêche…..

Les couacs du secteur halieutique

Les infrastructures portuaires et les revendications sociales font partie des couacs du secteur de la pêche au Maroc. Sur ces deux plans, le ministère de l’Agriculture et de la pêche tient le bâton par le milieu. Et pour cause, les deux problématiques dépendent en partie du ministère de l’Equipement et du transport, concernant la mise à niveau des ports marocains, et de la Caisse nationale de sécurité sociale, en matière de couverture sociale. Tout bien considéré, l’argument tient la route, s’agissant des infrastructures. Toutefois, pour le dossier de la couverture sociale et la couverture AT et MP (accidents de travail et maladies professionnelles), les responsables peuvent mettre au point au profit des marins pêcheurs artisans une solution similaire à celle dont bénéficient les salariés de la pêche côtière. Les termes de cette solution stipulent un prélèvement à un taux compris entre 4 et 7% de la valeur du poisson débarqué. L’ONP (office national des pêches), le «global operator» national joue le rôle d’intermédiaire pour la collecte de ces cotisations, puis les transmet sur un compte bancaire intitulé «Apports de pêche AT», en prélevant au passage 3% de rémunération. C’est là une formule à laquelle beaucoup d’observateurs trouvent pas mal d’avantages et assez peu d’inconvénients, à moyen terme en tout cas. «Dans l’optique d’une action visant à fédérer les marins pêcheurs artisans en coopératives afin d’atteindre un poids significatif, on pourrait déboucher sur une solution ad-hoc pour cette large frange de petits acteurs du secteur», pense une source proche du dossier. Ces deux questions sont en train d’engendrer des effets contradictoires jouant en défaveur du plan Halieutis. Dira-t-on, in fine, que des calculs politiques ont compromis le déploiement optimal de ce plan ?...

------ 1 février 2011 ------

Greenpeace met en boite l'industrie du thon !

Boîte de thon ou boîte de Pandore ?

Le rapport, intitulé Boîte de thon ou boîte de Pandore? Classement des principales marques canadiennes de thon en conserve selon leur approvisionnement durable, révèle que la majorité du thon en boîte est issue principalement de la pêche non durable. Dans un contexte où l’engouement de la population mondiale pour les produits thoniers se reflète par le déclin accru des stocks partout dans le monde, la grande majorité des thoniers pratiquent toujours une pêche destructrice qui menace des espèces en péril comme les tortues, les requins et les oiseaux marins et favorisent la surpêche. Bref, sous le couvercle du thon en conserve se trouve le produit d’une pêcherie destructrice et non durable. Le meilleur n’est pas à l’intérieur lorsqu’il s’agit du thon en boîte canadien.....

Thon classement

Du premier au dernier, les principales marques de thon en conserve ont obtenu les notes suivantes : Wild Planet (65,1%); Raincoast (50 %); Ocean Fisheries Ltd. (45,7 %); Metro (45,2 %); Sobeys(2) (42,1 %); Loblaw (41,0 %); Walmart (40,7 %); Canadian Fishing Company (40,4 %); Overwaitea Food Group (39,1 %); Safeway (30,6 %); Clover Leaf Seafoods Company (27,8 %); Bolton Alimentari Italia S.p.A. (23,0 %); Pastene, Inc. (4,1 %) et Unico. Inc. (1, 7%).

Clover Leaf et Unico : deux géants en queue de peloton

Bien connu du public, la bannière Clover Leaf, qui détient la plus grande part de marché des aliments de la mer en conserve au Canada, fait son entrée à la onzième position du classement. Il s’agit de l’une des deux seules compagnies qui a refusé de remplir le questionnaire de Greenpeace. La dernière position revient à Unico, l’autre marque qui a refusé de répondre. À ce sujet, Unico ne montre aucun signe d’intérêt face à l’avenir durable de la ressource qu’elle exploite....

Pour en savoir plus et télécharger le rapport cliquer Ici

))))))))))))))))))))))))))))

Monde : Les secrets de La Niña (IRIN)

Alors que les inondations causées par les fortes pluies qui se sont abattues en Afrique du Sud, en Australie et au Sri Lanka ont dévasté de vastes régions au cours des dernières semaines, près de l’ensemble des médias ont jeté la faute sur La Niña – un phénomène décrit par l’Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace (NASA) comme une « interaction atmosphère-océan »

Dans cet article, IRIN examine La Niña : qu’est-ce que ce phénomène ? Comment affecte-t-il les conditions météorologiques à travers le monde ? Peut-on établir un lien entre La Niña et les catastrophes climatiques en cours ?

Qu’est-ce que La Niña ?

Le terme La Niña désigne le refroidissement de la surface des eaux dans la zone centrale et orientale du Pacifique qui se produit tous les deux à cinq ans. Ce phénomène a été observé pour la première fois par des habitants des côtes péruviennes….

))))))))))))))))))

------ 31 janvier 2011 ------

FAO : La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2010

Le Département des pêches et de l’aquaculture de la FAO vient de publier une nouvelle version de "La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2010"

Les points importants....

Niveaux record de consommation de poisson

Stocks mondiaux à reconstituer, tendances du secteur

Pêches et aquaculture font vivre 540 millions de personnes, soit 8 % de la population mondiale

La contribution du poisson à l'alimentation a atteint en moyenne un record de près de 17 kg par habitant et le poisson assure au moins 15 pour cent des besoins moyens en protéines animales de plus de 3 milliards de personnes, selon le rapport de la FAO La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2010, publié aujourd'hui.

Cet accroissement s'explique principalement par le développement de l'aquaculture qui est appelée à dépasser les pêches de capture comme source de nourriture.

Le rapport de la FAO indique également qu'aucune amélioration n'a été observée dans la situation des stocks halieutiques mondiaux. Au total, les pêches et l'aquaculture font vivre 540 millions de personnes, soit 8 pour cent de la population mondiale. La planète n'a jamais consommé autant de poisson et le secteur assure, de façon directe et indirecte, un nombre d'emplois sans précédent.

Les produits de la pêche continuent d'être les produits alimentaires de base les plus échangés à l'échelle mondiale, pour une valeur record de 102 milliards de dollars en 2008 (plus 9 pour cent par rapport à 2007).

Les stocks de poisson mondiaux surexploités, épuisés ou en phase de reconstitution sont estimés légèrement supérieurs à ceux de 2006, soit quelque 32 pour cent, et doivent être restaurés d'urgence, souligne le rapport.

A l'autre bout de l'échelle, 15 pour cent des groupes de stocks suivis par la FAO étaient estimés sous-exploités (3 %) ou modérément exploités (12 %) et, par conséquent, capables de fournir des captures supérieures au niveau actuel.

"Le fait que la situation des stocks ne s'est pas améliorée est source de grande préoccupation", a déclaré Richard Grainger, un expert de pêches à la FAO et un des responsables éditoriaux du rapport. "Le pourcentage de surexploitation doit régresser, même s'il semble que nous ayons atteint un plateau". Suite de la présentation du rapport....

Pour télécharger le document cliquer Ici

))))))))))))))))))))))))))))

----- 28 janvier 2011 -----

Un rapport contre les subventions à la pêche

Un rapport du Programme des Nations Unies pour l'environnement préconise de faire avancer les négociations de l'Organisation mondiale du commerce vers un accord international ayant pour but d'interdire les subventions gouvernementales en faveur de toutes les formes de pêche nuisibles à l'environnement. Le Marin du 28 janvier 2011 via revue de presse CCI Côte d’Opale

Dans ce nouveau rapport, le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) souligne l'urgence de faire avancer les négociations de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) vers un accord international pour interdire les subventions gouvernementales en faveur de toute forme de pêche nuisible pour l'environnement. Il met aussi en lumière l'importance d'introduire de nouvelles mesures pour assurer la viabilité et l'avenir durable des océans du monde entier.

La nouvelle publication du PNUE, intitulée «Les subventions au secteur de la pêche, le développement durable et l'OMC", nous rappelle à tous que l'horloge tourne et que la sauvegarde des océans ne peut plus attendre. Les efforts de cette dernière décennie visant à intensifier la réforme des subventions de la pêche au niveau mondial y sont passés en revue. Le rapport se concentre sur les obstacles auxquels les gouvernements font face pour déterminer les subventions qui sont acceptables et celles qui doivent être suspendues…. Suite et pour commander le document : Cliquer Pnue

Lire aussi : Europe : Subventions à la pêche en question !

))))))))))))))))))))))))))))

Gouvernance côtière étatsunienne : Les recommandations des experts français

La conférence annuelle du National Council for Science and the Environment, "Our Changing Oceans", qui s'est tenue à Washington du 19 au 21 janvier, a réuni près de 1.200 participants issus du monde académique, des ONG et du gouvernement fédéral (congrès et administration). Il s'agit de la première conférence majeure sur ce sujet depuis la publication, en juillet dernier, de la nouvelle politique maritime du gouvernement américain….

Le Service Scientifique de l'Ambassade de France et l'Ifremer avaient organisé l'une de ces sessions le 20 janvier, avec pour sujet la gouvernance côtière multi-échelle. La France possède la 2è plus grande superficie de Zone Economique Exclusive (après les Etats-Unis) et s'est fixée des objectifs de protection à travers le Grenelle de la Mer. Il semblait donc opportun de valoriser les caractéristiques de la politique maritime française en tentant de tirer des leçons des exemples de chacun des pays, surtout à l'heure où les Etats-Unis commencent à mettre en oeuvre leur politique maritime, signée par le Président Obama le 19 juillet dernier.

La vingtaine de participants à la session, dont la Directrice Exécutive de la Commission Océanographique Intergouvernementale de l'UNESCO, Mme Wendy Watson-Wright, les représentants de l'accord Franco-Américain sur les Aires Marines Protégées, Christophe Lefebvre (pour la France) et Elizabeth Moore (pour les Etats-Unis), ainsi que le responsable "Nature et Société" de la Direction Prospective et Stratégie Scientifique à l'IFREMER, Yves Henocque, sont parvenus à dégager quelques recommandations spécifiques en vue d'améliorer la gouvernance côtière. Celles-ci sont disponibles en ligne sur le site internet de la conférence (tout comme celles des 23 autres sessions)…. Source : Océans : recommandations pour la gouvernance côtière (BE USA)

)))))))))))))))))))))))))

Greenpeace : Lancement de la campagne thonière 2011 depuis Taïwan....

L'ONG cible tout particulièrement la technique de capture avec des DCP (dispositifs de concentration du poisson) utilisés par la plupart des armements industriels dans le Pacifique mais aussi dans l’océan Indien, avec les thoniers français....

Taïwan : des présomptions d’irrégularités éclatent au grand jour (Greenpeace)

Ce lundi 24 janvier, les activistes de Greenpeace à bord du Rainbow Warrior, à Taïwan, ont bloqué le départ du Lung Yuin, un navire congélateur taïwanais de soutien à la pêche au thon (thon obèse et albacore en particulier). Le Lung Ying a déjà été retenu au Japon pour pêche illégale, et est à nouveau soupçonné d’être en infraction avec la législation et de ne pas avoir de licence en règle. Les navires congélateurs tels que le Lung Yuin participent largement au pillage des ressources en thons tropicaux de l’océan Pacifique, en assurant l’acheminement des captures vers le Japon ou les Etats-Unis. Ces navires pratiquent aussi le transbordement des captures depuis les navires de pêche, ouvrant la porte à toutes les tricheries.

Greenpeace demande à l’agence des pêches taïwanaise de mener les investigations nécessaires, et le cas échéant d’engager des poursuites.

Greenpeace se mobilise contre l’usage des dispositifs de concentration du poisson (DCP)

Cette pratique de ‘concentration du poisson‘ également appelée ‘pêche sur épave’, permet d’attirer les poissons les plus petits et leurs prédateurs, comme les thons. Or si ces dispositifs permettent d’augmenter massivement les captures des thons ciblés ils entraînent aussi des captures accessoires très importantes, telles que des thons juvéniles qui ne sont pas reproduits, requins, tortues de mer ou dauphins… qui se retrouvent ainsi prisonniers des sennes des thoniers.....

Greenpeace vient de lancer au Royaume-Uni un classement des thons en boîte, en se basant notamment sur les méthodes de pêche. La plupart des marques incriminées, telle que Princes, se fournissent auprès d’armateurs utilisant ces dispositifs, dans le Pacifique mais aussi dans l’océan Indien, avec les thoniers français.

D’autres méthodes de pêche, telle que la canne ou la ligne, plus artisanales et bien plus durables, parce qu’elles permettent de ne prendre que les thons ciblés, existent pourtant….

Greenpeace se prépare à mener campagne aux quatre coins des mers en 2011

))))))))))))))))))))))

----- 25 janvier 2011 -----

Pérou : Les exportations de pétoncles surgelés en hausse de 89% en 2010

Les exportations de pétoncles surgelés ont augmenté de 88,9 % pour atteindre 117,8 millions de dollars en 2010. Ce qui représente 12.300 tonnes de noix congelé. Le développement des exportations s'explique par une demande accrue du Chili (+947,3% en volume), Pays-Bas (+145,9 %), Espagne (+66,1%) et Belgique (+44,3%).

Cependant, USA (+ 34,5%) et France (+30,6%) restent les deux principaux clients ; ces deux pays absorbent 74,3% des exportations de pétoncle congelé du Pérou.

Les principales sociétés d’exportation : Corporación Refrigerados Iny (21% du volume exporté), Seafrost (15.4%), Inversiones Prisco (10.2%), Acuacultura y Pesca (9.9%) y Nemo Corporation (5.8%). Source : Exportaciones de congelados de conchas de abanico crecieron en 88.9% en el 2010 en Perú (Seafood Today)

)))))))))))))))))))

----- 24 janvier 2011 -----

Québec : Hareng sur la liste des espèces « désignées » !

Au Québec, la liste des espèces « désignées » regroupe le crabe commun, le crabe des neiges, la crevette nordique, le homard, de la mye commune et du poisson de fond et depuis le 14 janvier 2011, le hareng dont les débarquements ont été divisés par 3 depuis les années 1970…

Le hareng pêché à l'automne entrera au club sélect des espèces désignées, a annoncé Laurent Lessard, ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec. C'est « pour protéger les investissements déjà engagés et pour sauvegarder les emplois lié à l'exploitation du hareng pêché à l'automne « que ce poisson sera ajouté à la liste des espèces désignées…. C'est le Comité d'étude de demandes de permis qui a émis un avis favorable à cette désignation. Le hareng pêché à l'automne « est suffisamment valorisé « et « il faut en préserver l'approvisionnement «, a fait valoir le Comité. En 2008, sur les quais atlantiques, on a débarqué 139.000 tonnes de hareng. Soit trois fois et demie moins qu'en 1970, a souligné l'automne dernier La Semaine verte. Source : Québec ajoute le hareng sur la liste des espèces désignées (Cyberpresse)

----- 23 janvier 2011 -----

Nouvelles du Vietnam : Investisseurs étrangers et pêche hauturière

Développer la pêche hauturière en coopération avec d'autres pays, et appeler davantage d'investissements étrangers sont quelques unes des ambitions du secteur des produits aquatiques.

L’aquaculture est en constante progression depuis le début des années 2000 ; elle a atteint 2,8 millions de tonnes pour 1,1 million d’hectares en 2010. Malgré ces bons résultats, les autorités vietnamiennes ne veulent pas s’endormir sur leurs lauriers, « il demeure que les investissements directs étrangers allant dans ce secteur sont toujours très modestes. L'élaboration d'une stratégie et de mesures pour inciter les investisseurs étrangers à participer au développement de ce secteur s'impose donc. » Source : Produits aquatiques : une production sextuplée par rapport au plan (Courrier du Vietnam)

Par ailleurs, le Vietnam investit activement dans la recherche aquacole…

Inventorier les espèces aquatiques locales et sélectionner les meilleurs poissons, crevettes et autres dans un but aquacole…. Après le panga, bientôt de nouvelles espèces sur les marchés mondiaux !!!!

Concernant la sélection des espèces de poisson qui pourraient être les mieux adaptées pour l'aquaculture dans les localités....

Dans le but d'obtenir des produits aquatiques de qualité, capables de résister aux épizooties et au changement climatique, le Centre national de génétique aquatique en eau douce du Nam Bô occidental (...) ont appliqué des mesures de multiplication in vitro des poissons à haute valeur commerciale pour les élever à titre expérimental avant généralisation. "Les résultats de sélection des gènes +d'Oreochromis sp+ sont positifs, (...) ce poisson pèse en moyenne 300 grammes après neuf mois d'élevage, satisfaisant aux exigences du marché", affirme Trân Huu Phuc, cadre dudit centre.

Les recherches génétiques sur la résistance aux épizooties des espèces sont renforcées,....

Source : Vers un développement durable des espèces aquatiques dans le delta du Mékong (Courrier du Vietnam)

Lire aussi dans RPA :

))))))))))))))))))))

----- 18 janvier 2011 -----

Saumon : Le polonais Morpol poursuit son expansion dans l’élevage

Leader dans la fabrication de saumon fumé, Morpol sécurise son approvisionnement en matière première en investissant depuis près d'un an dans les élevages de salmonidés....

Après avoir pris le contrôle de plusieurs fermes d’élevage de saumon en Ecosse (Mainstream Scotland, Marine Farms ASA…), le polonais Morpol s’installe maintenant en Norvège.

Le leader mondial de la transformation de saumon vient d’acquérir pour 63,5 millions d'euros Jøkelfjord Laks AS une société reconnue comme l’une des plus rentables en Norvège. Cette société qui a produit 6.700 tonnes de saumon en 2010, contrôle toutes les phases de l’élevage depuis l’écloserie (capacité de 1,6 million de saumoneaux par an) jusqu’au conditionnement. Actuellement, Morpol France construit une grande usine en Bourgogne. Source : Morpol buys Jøkelfjord Laks AS (Fis)

Lire aussi : Saumon fumé : La logique des délocalisations chez les transformateurs ?

))))))))))))))))))))))))))))

Skretting mise sur le développement de la pisciculture en Australie et Nouvelle-Zélande

Le fabricant d’aliment piscicole Skretting du Groupe néerlandais Nutreco renforce son implantation dans la zone Australo-Néo-Zélandaise en investissant 20 millions d’euros en vue de doubler la capacité de son usine en Tasmanie.

Quand une région du monde s’engage dans un développement piscicole fort, les leaders mondiaux de l’aliment poisson affluent comme Skretting ou Ewos (du Groupe norvégien Cermaq). L’aliment représente près de 50% du coût de production en pisciculture…

« Notre marché est en pleine expansion avec 10% de croissance par an », explique Rose James, directeur général de Skretting Australie. « Le doublement de notre capacité de production montre que nous croyons en l'avenir de l'aquaculture dans cette région du monde et nous avons l'intention de grandir avec elle. »

Il a noté que l'aquaculture est le secteur de la production animale qui connait la plus forte croissance en Australie et en Nouvelle-Zélande.

« La majorité des aliments pour animaux produits par Skretting concerne les salmonidés, le saumon Atlantique, la truite et le saumon Chinook, cependant barramundi et sériole qui ont considérablement progressé ces dernières années, sont des marchés potentiellement importants, » indique Rose. En outre, Skretting Australie fabrique des aliments pour la filière de thon rouge du sud (SBT). « La production aquacole dans cette région pourrait plus que doubler au cours des sept prochaines années, surtout si l'élevage de thon devient un processus de routine », ajoute Rose. Source : Skretting expands along with aquaculture industry (Fis)

))))))))))))))))))))))))

----- 14 janvier 2011 -----

Les Etats-Unis, gendarme du monde de la pêche (Jdle)

Chaque année, la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) présente au Congrès le bilan de ses actions en faveur de la lutte contre la pêche illégale. A cette occasion, elle dénonce publiquement les pays dont les navires bafouent le droit, en pêchant sans autorisation dans des zones interdites, ou encore en utilisant des matériels prohibés. Et il n’est pas bon d’être ainsi sur son écran radar. Dès que les infractions sont constatées et les bateaux identifiés par les services du ministère américain du commerce, des discussions sont engagées avec les autorités du pays d’immatriculation desdits bateaux.

Si, à la suite de ces tractations, des sanctions sont appliquées aux pirates de la mer, Washington se borne à publier un satisfecit. En cas contraire, la NOAA prend des mesures de représailles : interdiction pour les navires des pays visés de mouiller dans des ports américains, fermetures des barrières douanières. De quoi faire réfléchir…

Publié mercredi 12 janvier, le dernier rapport du garde pêche mondial pointe du doigt la Colombie, l’Equateur, l’Italie, le Panama, le Portugal et le Venezuela, dont des chalutiers ont été pris en flagrant délit de fraude, entre 2009 et 2010.

L’an passé, les « pirates » étaient la Chine, la France, l’Italie, la Libye, le Panama et la Tunisie. Six pays qui, indique la NOAA, ont pris des mesures à l’égard des pêcheurs impliqués. La France avait été montrée du doigt pour avoir laissé, entre 2007 et 2008, 81 thoniers, battant pavillon tricolore, pêcher le thon rouge en utilisant des filets dérivants : une pratique interdite par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (Iccat, selon l’acronyme anglais)….

Voir aussi :

)))))))))))))))))))))))))

Le géant du saumon Marine Harvest : Production 2010 en hausse !

Marine Harvest termine l’année 2010 en apothéose avec une hausse de 3.000 tonnes au 4etrimestre, soit 90.000 tonnes (dont 60.000 tonnes en Norvège, 7.000 tonnes au Chili, 9.000 tonnes au Canada, 10.000 tonnes en Ecosse et 4.000 tonnes dans autres pays (Irlande, Féroé,…).

En 2010, la production totale du géant norvégien s’élève à 322.000 tonnes pour l'ensemble de ses sites d'élevage répartis dans le monde. Marine Harvest prévoie une production de 340.000 tonnes en 2011. Source : Fish farm giant’s volumes on the up (Fishnewseu)

))))))))))))))))))))))

USA : Pour les pêcheurs, le thon rouge n'est pas en danger

Pêcheurs professionnels et pêcheurs sportifs se sont réunis à Boston pour exprimer leurs oppositions à la pétition sur l’interdiction de la pêche du thon rouge de l’Atlantique. Ils affirment qu’il n’y a jamais eu autant de thon rouge qu’aujourd’hui. Selon eux, si la ressource avait diminué avant les années 2000, elle s’est reconstituée depuis la mise en place des quotas de pêche. Aussi ils se demandent pourquoi le gouvernement fédéral souhaite ajouter le thon rouge sur la liste des espèces menacées. Source : Fishermen rebut claims that bluefin is endangered (Boston.com)

))))))))))))))))))))))))))

Pêche : Premières directives mondiales pour la réduction des rejets de poisson (FAO)

Premières directives mondiales pour la réduction des rejets de poisson - Plus de 20 millions de tonnes de captures annuelles sont concernées

Les premières directives mondiales sur la gestion des prises accessoires et la réduction des rejets ont été publiées aujourd'hui par la FAO. Elles seront à présent soumises pour approbation au Comité des pêches lors de sa session en fin du mois à Rome. Les directives ont été avalisées par des experts de 35 pays réunis au siège de l'Organisation le mois dernier.

Les directives portent sur toutes les prises accessoires confondues, y compris les rejets, c'est-à-dire le poisson capturé accidentellement puis rejeté à la mer, mort ou mourant. Les prises accidentelles et les rejets sont une menace pour la durabilité de nombreuses pêcheries et portent préjudice aux moyens d'existence de millions de petits pêcheurs et autres métiers de la pêche.

Les prises accessoires peuvent comprendre en outre des espèces menacées d'extinction telles que juvéniles, tortues de mer, oiseaux marins, dauphins, etc. En fonction de la définition employée, ces prises peuvent dépasser 20 millions de tonnes par an. Dans certains pays, elles ont une valeur économique et sont consommées, ce qui empêche d'en estimer l'ampleur.

"Il s'agit là des premières directives portant sur toutes les espèces capturées par les engins de pêche", indique l'expert en technologies de la pêche de la FAO, Frank Chopin. "Les directives étendent les principes de l'aménagement des pêches à toutes les espèces et tous les secteurs concernés. Alors que le Code de conduite pour une pêche responsable se réfère aux prises accessoires et aux rejets, ces directives approfondissent la façon dont les pays doivent affronter les prises d'espèces non ciblées et les problèmes de rejets sur le plan pratique ". Il souligne que ces directives avaient été requises par les pays eux-mêmes et sont un pas en avant vers l'application d'une approche écosystémique de l'aménagement des pêches....

M. Chopin fait remarquer qu'il a été fait en sorte que les directives n'imposent pas une contrainte excessive aux petits pêcheurs artisanaux et aux nations en développement. "Les directives mettent l'accent sur la nécessité d'effectuer d'emblée un état des lieux de la situation pour déceler la présence de problèmes. Les impacts sociaux, économiques et biologiques liés à l'application de ces directives doivent être étudiés au cas par cas", ajoute-t-il.

Pour plus d’informations : cliquer Ici

Rapport de la consultation technique pour l’élaboration de directives internationales sur la gestion des prises accessoires et la réduction des rejets en mer - Rome, 6-10 décembre 2010 - FAO, Rapport sur les pêches et l’aquaculture n° 957 FIRO/R957 (Fr)…Cliquer Ici

))))))))))))))))))))))))))))

Canada: les saumons du Pacifique peut-être victimes de gènes défectueux (AFP)

La population de saumons du Pacifique du Canada pourrait être décimée par une faiblesse immunitaire due à un problème génétique et qui rendrait l'animal plus sensible aux virus, selon une étude publiée jeudi (ndlr 13 janvier 2011).

Entre 40 et 95% de la population de ce poisson, appelé saumon rouge ou saumon sockeye, a disparu ces dernières années, laissant craindre une extinction progressive de l'espèce et mettant en danger la survie du secteur de la pêche en Colombie-Britannique (ouest du Canada), qui pèse un milliard de dollars par an.

Les chercheurs se sont penchés sur le profil génétique des saumons ayant réussi à atteindre les frayères et à se reproduire et l'ont comparé avec celui des saumons morts en route, selon cette étude parue dans le magazine américain Science.

Les scientifiques ont découvert que les poissons qui n'avaient pas réussi à atteindre les frayères avaient en commun "une signature génétique clé montrant qu'ils souffrent d'un problème de métabolisme et d'immunité", selon l'étude, dirigée par Kristina Miller. "Notre hypothèse est que le signal génétique associé à une mortalité plus élevée répond à un virus qui infecte les poissons avant qu'ils ne commencent à remonter les rivières et qui persiste jusqu'aux frayères", expliquent les auteurs....

Voir l'article : Avis de recherche : Fraser attend toujours près de 9 millions de Sockeye !

))))))))))))))))))))

------ 12 janvier 2011 -----

News : La surpêche fait vendre... Ainsi que la fin de la surpêche !

Des journalistes versatiles… Ces dernières années, la surpêche a fait vendre beaucoup de papiers… Mais que l’annonce de la fin de la surpêche fasse couler autant d’encre, est assez surprenant…

« Est-ce la fin de la surpêche ? Le scientifique US au Top dit Oui »

Taper l'original « Has overfishing ended? Top US scientist says yes » dans un moteur de recherche…. Plus de 200 réponses dans Google…

L'article de Jay Lindsay sur la fin de la surpêche, publié le 9 janvier 2011 par l’agence de presse AP, a été repris, copié, collé, puis publié dans des centaines de journaux, magazines, et autres sites d’information en ligne d’outre-atlantique !!!

Lire l’article : Has overfishing ended? Top US scientist says yes

)))))))))))))))))))))))))))))

Avis aux médias : La ministre de Pêches et Océans Canada, Gail Shea, en Chine pour promouvoir l'industrie des fruits de mer et de la chasse au phoque au Canada

L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, tiendra une conférence téléphonique durant sa visite en Chine, où elle fait la promotion de l'industrie des fruits de mer et des produits de la pêche, et de la chasse au phoque au Canada. L'honorable Daniel Shewchuk, ministre de l'Environnement du Nunavut et l'honorable Clyde Jackman, ministre des Pêches et de l'Aquaculture de Terre-Neuve et du Labrador font partie de la délégation canadienne et se joindront à la Ministre lors de cette conférence.

)))))))))))))))))))))))))))))

Le Canada crée un nouveau marché pour les produits du phoque en Chine (Marketwire)

Le Gouvernement du Canada a travaillé de très près avec les responsables chinois pour créer les conditions d'exportation nécessaires pour les produits du phoque destinés à la consommation humaine. Et c'est grâce à ces négociations que s'est conclue la nouvelle entente sur l'accès aux marchés.

« Les phoquiers et les transformateurs canadiens mettent sur le marché des produits de qualité, qui sont parmi les meilleurs au monde, a souligné Gerry Ritz, ministre de l'Agriculture. L'ouverture du marché chinois est une occasion de rêve qui, espérons-le, entraînera une augmentation substantielle des profits pour nos producteurs. »

Cette entente conclue une fructueuse visite en Chine destinée à promouvoir de nouveaux marchés pour l'industrie canadienne des poissons et des produits de la mer. La ministre Shea était accompagnée par l'honorable Daniel Shewchuk, ministre de l'Environnement du Nunavut, et par l'honorable Clyde Jackman, ministre des Pêches et de l'Aquaculture de Terre-Neuve-et-Labrador…..

La Chine est le troisième marché d'exportation des produits de la mer du Canada, les exportations annuelles moyennes se chiffrant à plus de 300 millions de dollars. Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, les produits de la mer canadiens se classent au cinquième rang sur le plan de la valeur des importations totales de la Chine. Les exportations du Canada vers la République populaire de Chine sont composées essentiellement (jusqu'à 90 %) de crabe, de crevette, de flétan du Groenland, de merluche, de hareng, de panope du Pacifique, de capelan et de maquereau.

Pour en savoir plus :

Poisson et fruits de mer en direct : http://www.ats-sea.agr.gc.ca/sea-mer/index-fra.htm

Les phoques et la chasse au phoque au Canada : http://www.dfo-mpo.gc.ca/fm-gp/seal-phoque/index-fra.htm

Entente de coopération entre le Canada et la Chine sur les produits comestibles

du phoque : http://www.dfo-mpo.gc.ca/media/back-fiche/2011/2011-01-12-fra.htm

)))))))))))))))))))))

------ 11 janvier 2011 -----

Vancouver : Seafood Summit 2011

Vancouver : Seafood Summit 2011

Neuvième édition du Seafood Summit : Responsabilités sans frontières ?

Vancouver, Canada du 31 janvier au 2 février 2011

Le Seafood Summit rassemble des représentants de la filière au niveau international et des organisations environnementales pour des discussions approfondies, des interventions et des rencontres, afin de rendre le marché des produits de la mer durable d’un point de vue environnemental, économique et social.

Pour plus d’informations et inscription, cliquer Ici

))))))))))))))))))))))))))

Le chinois Pacific Andes investit dans le saumon australien Tassal

La société chinoise Pacific Andes est connue comme l’un des plus importants fournisseurs de poissons congelés dans le monde avec ses pêcheries dans le Pacifique nord (colin d’Alaska, cabillaud,…), comme l’un des 5 plus grands de la pêche minotière au Pérou. Sa flottille de pêche pélagique opère aussi au large des côtes africaines dans les eaux de Mauritanie....

En prenant des participations dans la société australienne Tassal, Pacific Andes vise maintenant l’aquaculture et plus particulièrement le saumon d’élevage. Commentant l'investissement, M. Ng Joo Siang, Pdg de Pacific Andes a déclaré: « Plus grand producteur de saumon en Australie avec des marques commerciales reconnues, Tassal est positionné comme un leader incontesté sur le marché asiatique en pleine croissance pour le saumon, en particulier en Chine et en Asie du Sud Est. » Source : Pacific Andes acquiert 20 parts pc en Tassal (Fis)

Regardez le site de Pacific Andes, cette société chinoise intervient dans le monde entier. Le créateur de cet empire a commencé ses activités dans la filière de la pêche en 1986 avec un petit commerce de poisson congelé à Hong Kong !!! Actuellement, Pacific Andes fait partie des 10 plus grandes sociétés de pêche dans le monde !!!

))))))))))))))))))))

------ 7 janvier 2011 ------

Rome : 29e Session du Comité des pêches de la FAO

La 29e Session du Comité des pêches de la FAO aura lieu à Rome entre le 31 Janvier et 4 Février 2011.

Le Comité des pêches (COFI), un organe subsidiaire du Conseil de la FAO, a été établi par la Conférence de la FAO à sa treizième session en 1965.

Le Comité est actuellement le seul forum intergouvernemental mondial dans lequel les grands problèmes des pêches et de l’aquaculture mondiales sont examinés et des recommandations adressées aux gouvernements, aux organes régionaux des pêches, aux ONG, aux travailleurs du secteur, à la FAO et à la communauté internationale, périodiquement et sur une base mondiale. Le COFI a également servi de forum pour la négociation d’instruments non contraignants et d’accords mondiaux. Pour plus d’informations…

Rapport de la dernière session du Comité des Pêches en 2009 – Rome, 2 – 6 mars 2009, Cliquer Ici

Pour plus d’informations et compte-rendu des sessions antérieures, cliquer Ici

))))))))))))))))))))))))))

Norvège : Exportation record de produits de la mer en 2010

C'est officiel : Les exportations norvégiennes de produits de la mer ont atteint un record de 6,9 milliards d'euros en 2010 (soit une hausse de près de 20%) pour un volume de 2,7 millions de tonnes.

Les cours élevés et une forte demande de saumon et de truite d'élevage ont été les principaux facteurs de l'augmentation. La valeur des exportations de saumon norvégien et de truite ont bondi de 29% en 2010 représentant plus de la moitié des exportations en valeur.

La France et la Russie sont les deux plus grands marchés pour les produits de la mer norvégien, tandis que la Chine et Hong Kong sont les marchés en croissance rapide… Source : Seafoodsource

))))))))))))))))))))))))))

Beaucoup trop d'arrêtes dans le poisson certifié durable !!!

Le Marine Stewardship Council (MSC), organisme chargé de certifier de manière indépendante que la pêche a été réalisée de manière durable, et d’assurer la traçabilité des produits de la mer, est accusé de tromper les consommateurs en délivrant son écolabel à des pêcheries dont les stocks s’écroulent.

L'enquête du Guardian auprès des experts et ONG cible la certification de pêcheries pour lesquelles il est encore très difficile de déterminer l’état des stocks comme la légine australe. Les autres labellisations incriminées portent notamment sur le thon et l’espadon au large des côtes des États-Unis, le lieu noir dans la mer de Béring, dont les stocks ont diminué de 64 % entre 2004 et 2009...

Pour Richard Page, un militant de Greenpeace océans, les décisions de certifier ces pêcheries portent gravement atteinte à la crédibilité du MSC : “Les consommateurs sont trompés lorsqu’ils pensent acheter des espèces de poissons qui parviennent à maintenir leur population à un niveau correct.”

Si le MSC assure que ses évaluations scientifiques sont sérieuses et permettent de vérifier la soutenabilité des ressources halieutiques, des scientifiques lui reprochent de n’être pas si indépendant qu’il le prétend. Ainsi, Chris Pincetich, biologiste marin au sein d’une ONG américaine, a déclaré au Guardian : “Le MSC s’est empressé d’accepter les candidatures de centaines de pêcheries dans le monde entier afin de faire croître leur entreprise et leur réseau. Or, certaines de ces pêcheries sont loin d’être durables.” Source : Queue de poisson pour le label de la pêche durable (Le Monde)

)))))))))))))))))))))

Argentine : Le monde grouillant du plancton en Atlantique sud-ouest

Parmi les récentes images de la Terre vue de l'espace publiées par la Nasa, celle-ci est impressionnante. Elle a été prise par le satellite Aqua au-dessus du continent sud-américain, au large de l'Argentine. On y voit les bloom de phytoplancton sur la côte atlantique de la Patagonie, et les tourbillons créés par deux forts courants océaniques.

Sur sa gauche on reconnait la la presqu'île de Valdés qui a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, en raison notamment du grand nombre de baleines qui viennent profiter de cette ressource abondante.

Cette photo a été prise durant le solstice d'été de l'hémisphère Sud, le 21 décembre 2010. Les scientifiques ont utilisé sept différentes bandes spectrales pour souligner les différences entre les communautés de plancton dans cette partie de l'océan.

Source : Ciel et Espace / Raphaëlle Tilliette, le 6 janvier 2011 - http://www.cieletespace.fr/node/6538


)))))))))))))))))))))

------ 6 janvier 2011 ------

Argentine : Souriez les merlus, vous êtes filmés !!!

L’Union Européenne y pense, mais c’est l’Argentine qui la première demande aux bateaux d'embarquer des caméras pour lutter contre la surpêche…

Depuis le 1er janvier 2011, les bateaux de pêche opérant dans l’océan Atlantique Sud doivent emporter à leur bord un nouveau système de surveillance vidéo afin de freiner l’effondrement des stocks de merlu, dû à la capture d’individus trop jeunes et au non-respect des zones protégées.... Norberto Yauhar, sous-secrétaire à la Pêche et à l’Agriculture, explique que l’Argentine est le premier pays au monde à appliquer une telle mesure de façon obligatoire. Toutefois, les entreprises du secteur ont exprimé leur désaccord et l’initiative a été accueillie avec prudence par les organismes militant en faveur d’une gestion durable de la pêche, qui réclament une politique globale afin de lutter contre la surexploitation des ressources marines…..

Cette méthode de contrôle est perçue comme une avancée positive, et Norberto Yauhar tient à rassurer les organismes qui s’inquiètent de possibles fraudes. Les dispositifs seront en théorie inviolables, et les images filmées pourront être comparées avec les données enregistrées en temps réel par satellite. Du côté de l’État comme des organisations écologistes, on s’accorde à dire que le système actuel d’inspecteurs embarqués a de toute façon fait la preuve de son inefficacité et qu’il est temps de trouver de nouvelles solutions. Source : Argentine : Des caméras embarquées pour lutter contre la surpêche (IPS)

)))))))))))))))))))))))))))))))

Productions halieutiques : Qui annonce plus pour 2015 ?

Le Vietnam, 6 millions de tonnes, l’Indonésie, 12 millions de tonnes.... et l’Europe ?

Le Vietnam vise les 6 millions de tonnes en 2015

En 2010, la production halieutique a atteint 5,1 millions de tonnes en 2010 pour 5 milliards de dollars US d’exportation, selon le département général des pêches lors d’une réunion à Hanoi le 28 décembre 2010. La programmation – le futur Plan 2011-2015 – prévoit de produire 6 millions de tonnes en 2015. Source : Producing 6 million tonnes of seafood by 2015 (Vietnambusiness)

L’Indonésie cible 12 millions de tonnes

Le Ministère des Affaires Maritimes et de la Pêche prévoit une production halieutique de 12,26 millions de tonnes en 2011 contre 10,83 millions de tonnes en 2010. L'aquaculture devrait contribuer à 6,85 millions de tonnes. « Nous prévoyons de faire de l'Indonésie le leader mondial des producteurs de poisson en 2015, et nous avons donc programmé une hausse importante chaque année, » a déclaré le ministre des Pêches Fadel Muhammad… Source : Fisheries target to output 12 million tons (The Jakarta Post)

L'Union Européenne cible la surpêche !!!

Depuis plusieurs années, la production halieutique de toute l’Union Européenne plafonne autour de 6 millions de tonnes chaque année. Pas de plan de développement halieutique si ce n’est une lutte drastique contre la surpêche !!! Pendant ce temps, Panga, tilapia, crevette et autre produit aquacole du Vietnam et d'Indonésie se préparent à arriver en masse sur le premier marché au monde des produits aquatiques qu'est l'Union Européenne !!!

))))))))))))))))))))))))

Naufrage du chalutier chinois : le Premier Ministre appelle à «punir sévèrement» la pêche illégale

Le Premier ministre sud-coréen Kim Hwang-sik a appelé ce jeudi à «punir sévèrement» la pêche illégale dans les eaux territoriales du pays dans un contexte de tension diplomatique entre les deux pays suite au naufrage d’un chalutier chinois le 18 décembre dernier dans la zone économique exclusive (ZEE) de la Corée du Sud. Le chalutier n’a pas respecté l’ordre d’arrêt envoyé par un patrouilleur de la police maritime sud-coréenne dans la zone économique exclusive et les marins ont utilisé des barres de fer pour contrer l’approche des agents de police. Le bateau de pêche a heurté le patrouilleur avant son naufrage, faisant un mort et un disparu. Le ministère des Affaires étrangères chinois a demandé de punir les responsables du naufrage et des compensations pour les victimes….

------ 5 janvier 2011 ------

La Chine va importer de la farine de poisson du Danemark !!!!

Avec la croissance de sa pisciculture et le développement de ses élevages de porcs, la Chine écume les mers du monde, ses élevages industriels exigent de plus en plus de farine de poisson. En 2009, le pays en a importé près de 1,3 million de tonnes. En 2010, les importations seraient de l’ordre de 1 million de tonnes. La diminution des ressources traditionnelles au Pérou et au Chili fait que la Chine saute sur toutes les opportunités, notamment en Afrique à partir d’Angola, Maroc,… et maintenant à partir des eaux européennes avec le Danemark. Information communiquée par Yanqi Zhang Larsen, directeur commercial de l’importateur chinois TripleNine. Source : China opens to import of Danish fishmeal (worldfishingtoday)

)))))))))))))))))))))

Chili : Nuages à l’horizon sur la pêche minotière

La diminution des quotas de pêche de chinchard en 2011 (de près de 1 million de tonnes) aura des conséquences sur le prix mondial de la farine de poisson et donc sur les coûts de production des élevages piscicoles....

La situation de l'emploi dans le secteur de la pêche va se détériorer cette année, disent les experts et les organisations de pêcheurs, en raison de la réduction des quotas de captures en 2011, notamment celle du chinchard, la principale ressource de la région Sud (qui emploie près de 10.000 personnes). Le chinchard (jurel en chilien) est principalement utilisé pour la fabrication de farine et d'huile de poisson, mais il est aussi exporté surgelé et en conserve.

«Le Chili est un pays de pêche, un des plus grands dans le monde, mais malheureusement le pays n'a pas bien géré ses ressources marines afin de rendre l'activité de pêche durable», selon le directeur exécutif de l'ONG Oceana internationale, Alex Muñoz.

Le Conseil national des pêches, composé de fonctionnaires et de représentants de l'industrie, a attribué un quota de 1,3 million de tonnes de maquereau en 2010. Mais jusqu'à Novembre 2010, seulement 450.000 tonnes ont été capturées, selon le sous-secrétaire des Pêches.

En août, Oceana avait signalé que depuis 2003 les quotas de capture global pour le chinchard étaient au-dessus des recommandations scientifiques de l'Instituto de Fomento Pesquero (Ifop).

« Heureusement, le Conseil national de pêches a approuvé une réduction de 76% en 2011 soit un quota annuel de 315.000 tonnes de chinchard. Ce qui permettra de résoudre en partie le problème, mais il est évident qu’il est nécessaire d’envisager de profondes réformes pour empêcher que cela se ne reproduise » a déclaré Munoz….. Source : Chile : Nubarrones en el horizonte pesquero (IPS)

))))))))))))))))))))))))

Japon : Corruption de fonctionnaires russes

L'Agence japonaise des pêches mène actuellement une enquête concernant une présomption de corruption de fonctionnaires russes. Plusieurs sociétés de pêche japonaises auraient donné de l’argent à des représentants du gouvernement russe afin de pêcher au-dessus des quotas de pêche alloués à la ZEE russe. Des quotas de pêche de colin et de saumon fixés en vertu d’un accord bilatéral nippo-russe. Quatre entreprises sont visées par l’administration japonaise, notamment les impôts, Hokkaido de Wakkanai Kaiyo, Kanai Gyogyo et Kaiyo Gyogyo d’Aomori Prefecture et Sato Gyogyo de Miyagi Prefecture. Elles auraient versé un montant de 500 millions de yens au cours des trois années jusqu'en 2009… Il semblerait que cette pratique soit fréquente notamment dans une zone maritime revendiquée par les japonais, un ensemble d’îles et d’îlots perdus après la seconde guerre mondiale : Etorofu, Kunashiri, Shikotan et Habomai… Source : Fishery firm heads quizzed over alleged bribery of Russian officials

)))))))))))))))))))))))

Remise en cause des modèles de gestion halieutique.....

Pendant des décennies, la pêche dans le monde entier s’est appuyée sur des pratiques qui tiennent pour acquises certaines hypothèses sur l’activité, comme la protection des jeunes poissons et la capture exclusive des poissons plus âgés tout en utilisant les niveaux trophiques pour surveiller la santé de la pêcherie. Toutefois, certains scientifiques commencent à s'interroger sur ces pratiques qui font pourtant l'unanimité. Des experts pensent que la « science » halieutique appliquée à la pêche mondiale peut être complètement fausse.

Parmi les scientifiques remettant en cause la gestion halieutique, le professeur George Sugihara et son équipe de l’Institution Scripps d’Océanographie à l’Université de Californie San Diego critiquent depuis plusieurs années le modèle retenu, où les petits poissons sont protégés et les gros poissons sont capturés. Ils disent que ce système peut modifier la pyramide des âges au sein d'une pêcherie donnée, comme celle de colin, en supprimant principalement, les poissons plus âgés qui forment le sommet de la pyramide tout en gardant une large base avec des jeunes poissons de petite taille.

Pourquoi est-ce un problème? « Ce n'est pas les jeunes qui devraient être protégés, mais les poissons plus âgés », a déclaré Sugihara. « Non seulement les poissons les plus vieux fournissent de la stabilité à la population, mais ils fournissent une progéniture plus nombreuse et de meilleure qualité ».

Le danger, selon Sugihara, est que la gestion actuelle basée sur des objectifs de la biomasse optimale qui ignore la taille des poissons, présente des risques. Des risques qui peuvent déstabiliser l'ensemble de la population. Cette instabilité peut même affecter tout l'écosystème, augmentant les risques pour toutes les pêcheries écologiquement apparentées.

Une population de nombreux petits poissons pourrait exploser en nombre ou s’effondrer selon la disponibilité de nourriture. Au contraire un seul gros poisson grandira un peu quand il y aura beaucoup de nourriture, et perdra un peu de poids s’il n’y a pas assez de nourriture.

Son équipe a analysé cinquante années de données d’une étude réalisée par une pêcherie de sardines en Californie après son effondrement dans les années 1940.

Pour plus d’informations : Assumptions on Overfishing Challenged (IPS) et La pêche ne devrait s’intéresser qu’aux jeunes et petits poissons (Actualités news environnement)

Aucun commentaire: