samedi 2 janvier 2010

Revue de presse 2010 (1) - Conchyliculture, pisciculture, aquaculture,...

Aller à l'accueil : Regard Pêche et Aquaculture

Tous les articles : Mortalité des Huîtres 2009 : Dossier

Cliquer sur le titre pour lire l'article intégral

A partir du 17 avril 2010 : Revue presse 2010 (2) - Conchyliculture, pisciculture, aquaculture

16 avril 2010

Marennes-Oléron : Pour protéger le sanctuaire (Sud-Ouest)
L'idée du maire du Château-d'Oléron consiste à barrer les chenaux en aval avec des portes écluses. Un rempart contre la submersion et les pollutions marines.
Chenal des Brandes, le pont Napoléon a résisté, préservant 200 habitations de la submersion. C'est l'une des communes littorales épargnées par la polémique sur les zones tracées d'autorité par l'État. Mais le danger de la submersion ne laisse cependant pas indifférent le maire et conseiller général du Château-d'Oléron. Ne serait-ce que parce le 28 février dernier, 80 habitations ont été sinistrées sur ce territoire.
Lors de la session plénière de l'assemblée départementale, qui s'est tenue lundi à La Rochelle, Michel Parent a avancé son pion sur la table des propositions pour prémunir les habitants d'une part et les huîtres, dans les secteurs de production comme l'est sa commune, d'autre part. Son idée ? Installer des portes écluses à l'entrée des chenaux qui relient le marais à l'océan….
Un avis professionnel : Dans ce schéma, les portes écluses protégeraient les claires des agressions extérieures, le temps d'une crise. Elles verrouilleraient le sanctuaire.
Au siège de la Section régionale conchylicole Poitou-Charentes, Gérald Viaud tord le nez. Sceptique, le nouveau président de l'interprofession. Parce que, selon lui, la proposition de Michel Parent se « heurte à la gestion collective des marais…..

Gouvernance de la filière de la pêche et de l’aquaculture et réforme de l’Organisation commune de marché
Philippe Mauguin, directeur des Pêches maritimes et de l’aquaculture (DPMA) du ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche a présenté aux membres du Conseil un point sur le projet de loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche, et notamment sur les clés d’une meilleure gouvernance de filière de la pêche et de l’aquaculture : réforme de l’organisation professionnelle, comité de liaison scientifique et technique, renforcement des missions des organisations de producteurs et des comités des pêches dans la gestion de l’accès à la ressource halieutique, élaboration de schémas régionaux de développement de l’aquaculture marine, registre d’immatriculation des entreprises conchylicoles pour faciliter notamment l’installation des jeunes.
Le directeur de la DPMA a également invité la filière à reprendre la réflexion pour l’élaboration de propositions de réforme de l’Organisation commune de marché (OCM), dans la ligne de la réponse française au livre vert sur la réforme de la Politique commune des pêches (PCP). La Commission pourrait annoncer une proposition de texte pour l’été 2010. FranceAgriMer réunira un groupe de travail fin avril.
Source : Points-clés du Conseil spécialisé de FranceAgriMer pour les produits de la mer, de l'aquaculture et de la pêche professionnelle en eau douce du 31 mars 2010

L'aquaculture, un des piliers de la politique commune de la pêche (Le Maire) (cbanque)
Le ministre de la Pêche Bruno Le Maire a souhaité que "l'aquaculture devienne un des piliers de la Politique commune de la pêche (PCP)", jeudi lors de l'ouverture d'un atelier de l'OCDE consacré au développement de l'élevage de poissons.
Dans un communiqué, le ministre de la Pêche estime que l'aquaculture « constitue une priorité pour la sécurité (de l'approvisionnement) alimentaire des populations ».
Il rappelle que la consommation mondiale de poisson a « doublé en trente ans » et que « la plupart des pêcheries du monde ont atteint les limites de l'exploitation durable ou les ont dépassées ».

Intermarché s’engage en faveur d’un commerce responsable avec Unima et l’Unicef
Mardi 13 avril, Intermarché a signé au siège des Mousquetaires, à Bondoufle (91), une charte de partenariat avec Unima, éleveur de crevettes de Madagascar. Ce partenariat concerne la mise en place d’une opération produit-partage du 4 au 15 mai pendant la Quinzaine du Commerce Equitable. Sur un kilo de crevettes de Madagascar acheté, Intermarché s’engage à reverser un euro pour la construction d’un lycée et d’une bibliothèque dans un village de l’Ouest de Madagascar à Besoka.

Narbonne : Des carpes pour le roi du Maroc : ce n'était pas un poisson d'avril (l’Indépendant)
En recevant cette commande, il y a quinze jours, les pisciculteurs des Etangs d'Occitanie, à Blomac, ont d'abord ri à la bonne blague. Aujourd'hui, l'un des associés s'apprête à faire le voyage pour livrer des carpes koï dans un palais du roi Mohamed VI.
To ut co mmence début avril, avec un e-mail signé "Abderrahim Echhibou, secrétaire particulier de sa Majesté le Roi du Maroc". En quelques lignes, et sans s'étendre sur le pourquoi du comment, l'émissaire explique qu'il a entendu parler des Etangs d'Occitanie, un élevage de poissons d'agrément installé à Blomac et à Bram, et qu'il souhaite, au nom du souverain, passer commande d'une centaine de carpes koï. Quinze jours après, l'hypothèse d'une farce de saison est dissipée, mais Pierre Flahaux, l'un des deux associés de la pisciculture, n'en sait pas beaucoup plus sur son royal client.....

  • 15 avril 2010

L'ormeau, trésor sauvage, devient produit d'élevage (Ouest France)
C'est un coquillage méconnu, rare, donc cher, et souvent braconné. Celui de Plouguerneau est le seul du pays à être élevé en pleine mer. Les ormeaux de France Haliotis se retrouvent sur les plus grandes tables d'Europe.
La plate amphibie se balance doucement à l'embouchure de l'Aber Wrac'h, dans le Finistère, non loin du phare de l'île Vierge. À l'à-pic des bouées jaunes, par dix mètres de fond, une centaine de caisses à claire-voie reposent…
Ian et Xavier ouvrent une cage d'élevage délicatement. Une vingtaine de kilos d'ormeaux sont lovés sur des barres munies de coupelles. Un véritable trésor quand on sait que le kilo d'ormeaux est vendu entre 60 et 70 €.
C'est en Australie, où il préparait son doctorat d'écologie marine, que Sylvain Huchette, originaire du Nord, a découvert puis peaufiné la technique de l'élevage des ormeaux en pleine mer. L'ormeau européen (Haliotis tuberculata) est plus petit et….

Trédarzec - De la ferme marine du Carpont à l'Abri des barges (Ouest France)
L'ancien moulin à mer du Carpont, dont les fondations remontent au XVII e siècle, en a vu des transformations avant de porter l'enseigne l'Abri des barges. Ses murs multicentenaires ont connu une renaissance dès 1974 avec l'implantation de la première ferme marine française par la Société de développement d'aquaculture de Bretagne (Sodab, une filiale du Centre national pour l'exploitation des océans, devenu l'Ifremer). Paul Leroux, s'en souvient. Il était directeur de la Sodab, et de ses 33 salariés, de 1975 à 1990. « La Sodab avait pour mission de mettre au point la production industrielle de saumons et autres produits aquacoles. » C'esi ainsi que le saumon américain Coho, est arrivé du Pacifique dans le Jaudy.
Une écloserie de turbots….

Boulogne - Copalis intéressée par le rachat d'une ferme à Gravelines (Voix du Nord)
Copalis, la coopérative qui traite et valorise les coproduits de poissons, ... est intéressée par la reprise d'Aquanord, située à Gravelines et première ferme aquacole d'Europe, actuellement en proie à des difficultés financières et placée en redressement judiciaire. Joint hier, Jacques Wattez, président de Copalis, reconnaît que la coopérative « est actuellement en train de regarder et d'étudier un projet de reprise mais que rien n'est fait…..

Aquaculture - Cooke renonce à la morue (Radio Canada)
L'entreprise Cooke Aquaculture, de Blacks Harbour au Nouveau-Brunswick, va graduellement cesser ses activités d'élevage de la morue en Atlantique. Le début de la fin a commencé le 31 mars dernier, quand Cooke Aquaculture a fermé ses activités morutières à Belleoram, à Terre-Neuve. Les élevages situés à Hermitage Bay, à Terre-Neuve, et à St. George, au Nouveau-Brunswick, ne seront pas repeuplés. Les morues qui s'y trouvent seront en 2012 les dernières à atteindre les marchés.
Nell Halse, porte-parole de Cooke Aquaculture, explique qu'il est impossible d'atteindre le seuil de rentabilité en raison de coûts de production. Ces derniers sont deux fois plus élevés que prévu…..

De la mutation à la manipulation génétiques (Passeport santé)
La Belgique n'aura pas donné au monde seulement Tintin, les moules et les frites, mais aussi une race bovine nommée Blanc bleu belge. Cette race est atteinte d'un défaut génétique qui empêche la production de myostatine, une protéine qui joue un rôle crucial dans la croissance musculaire. Le résultat est un animal qui a des parentés certaines avec Hulk. Les muscles saillent de partout, même à des endroits où les bovins normaux ne semblent pas en avoir.
Ce défaut génétique a cependant des avantages du point de vue des éleveurs et des gens qui adorent le steak : la viande de ces bêtes contient 3 fois moins de gras que celle des animaux normaux, elle est beaucoup plus tendre et aussi beaucoup plus abondante (d'environ 40 %). Ces animaux ne mangent pas plus que les autres, mais produisent du muscle au lieu de produire du gras! Si on ne savait pas que la race est la conséquence d'une mutation naturelle (sélectionnée par la suite par les éleveurs), on pourrait facilement croire qu'on a affaire à des monstres. Mais, mis à part leur défaut génétique qui entraîne parfois une difficulté à mettre bas (les césariennes ne sont pas rares), les animaux sont en bonne santé…..

Retour en arrière : La pisciculture marine : un secteur industriel en émergence (Ifremer)
Dans un contexte général de progression plus faible que dans le reste du monde, l'aquaculture européenne se distingue par la croissance très forte de sa pisciculture marine depuis dix ans. Avec un chiffre d'affaires qui atteint deux millions d'Ecus, la salmoniculture est le succès majeur en Norvège, en Écosse et en Irlande, mais les élevages de bar et de daurade se sont beaucoup développés aussi autour du Bassin méditerranéen, particulièrement en Grèce. Ce développement important s'est fait dans le cadre de politiques publiques différentes, en particulier en ce qui concerne l'organisation de la recherche, les mesures d'aide à l'investissement et la mise en place de réglementations environnementales…..

  • 14 avril 2010

Alors qu'un ex-Ifremer émet des réserves sur le programme de réensemencement avec des triploïdes, Ifremer met en ligne une étude sur la résistance des huîtres à la mortalité estivale !

Entrez dans la génétique de l'huître avec cette thèse de Fleury Elodie (2009).

Exploration fonctionnelle de gènes différentiellement exprimés entre les souches d'huîtres creuses Crassostrea gigas résistantes et sensibles à la mortalité estivale (Ifremer)
Ce travail a contribué au développement d'outils de génomique spécifiques à l'huître Crassostrea gigas et visait à identifier des déterminants moléculaires de la survie estivale chez cette espèce. Dans cette optique, un effort de séquençage a été réalisé, permettant l'obtention d'un total de 29745 unigènes, assemblées dans une base de données. 9058 d'entre eux ont été utilisées pour produire la première puce à ADNc spécifique de C. gigas, servant de support à la comparaison transcriptomique des lignées d'huîtres Résistantes (R) et Sensibles (S) à la mortalité estivale. 34 gènes sont apparus différentiellement exprimés au cours de la période précédant les mortalités. Ces gènes sont notamment associés aux processus de reproduction et de stress oxydatif,.... Ces gènes font l'objet d'analyses fonctionnelles et seront cartographiés afin de comprendre leur rôle chez l'huître et de déterminer leur implication dans les mortalités
Fleury Elodie (2009). Exploration fonctionnelle de gènes différentiellement exprimés entre les souches d'huîtres creuses Crassostrea gigas résistantes et sensibles à la mortalité estivale. PhD Thesis, Université de Rennes I. Pour télécharger l'étude complète, allez sur le site d'Ifremer

  • 13 avril 2010

Tribune : Mortalités des huîtres : Quels risques prendre ? (Le Marin)
Le Marin du 9 avril 2010 donne la parole à Jean-François Samain, ancien directeur de recherches à l’Ifremer et responsable du programme Morest (Mortalités estivales).
Jean-François Samain livre son analyse de la situation actuelle sur les mortalités de naissain d’huîtres Crassostrea gigas. Quels risques peut-on prendre ? Il alerte sur le choix de faire des triploïdes via le programme de réensemencement, craignant que cela crée de nouveaux foyers d’épidémie.

Jean-François Samain pense que le plan de sauvegarde (ndlr défini par le Comité National de la Conchyliculture (CNC) via le programme de réensemencement de près de 3 milliards d’huîtres triploïdes), est risqué. Ces huîtres triploïdes qui n’ont jamais fait leur preuve en matière de résistance vis-à-vis des agents pathogènes, pourrait selon le chercheur avoir un effet multiplicateur épidémique. Dans l’attente de mieux connaitre la résistance des triploïdes et d’une validation scientifique, il propose de réensemencer avec des huîtres diploïdes reconnues résistantes, des familles 2n R, pour le plan de sauvegarde 2010.

Pour lui, la solution n’est pas dans le « tout génétique », mais plutôt dans les mesures qui contribuent à limiter l’infection incluant les pratiques culturales. Il est important de regarder de près d’autres questions zootechniques, en particulier la taille et l’âge des naissains, leur densité en poche, le risque associé à une trop rapide croissance en milieu trophique riche...... (Article intégral sur le blog du Comité de Survie de l'Ostréiculture)

Le matériel repêché des ostréiculteurs (Sud-Ouest)
En circulant sur la route qui longe le marais d'Yves aux Boucholeurs, on ne peut imaginer l'importance de matériel emporté par la tempête Xynthia des cabanes de la zone conchylicole au marais. Un coup d'œil à l'intérieur montre l'ampleur des dégâts.
Le conseil du quartier de l'hippodrome a entrepris, les samedis 27 mars et 10 avril, le nettoyage du marais d'Yves, en faisant appel à tous les volontaires pour aider les professionnels de l'ostréiculture à récupérer des poches d'huîtres, des collecteurs, divers matériaux, même des bouchots.

Manger des huîtres ne fait pas de mal (même pas aux huîtres) (Slate)
Pourquoi même les plus stricts végétaliens devraient sans sourciller manger des tonnes d'huîtres.
L'été dernier, je me suis rendu chez un ami à San Francisco que je n'avais pas vu depuis longtemps. En général, dans ce genre de cas, je rappelle gentiment à mon hôte que je ne mange ni produits laitiers, ni œufs, mais mon ami m'a pour le coup bluffé: «Je me rappelle que tu es végétalien, m'a-t-il écrit, de ceux qui apprécient les huîtres fines.» Enfin quelqu'un qui me comprend. Le séjour s'est terminé sans un accroc –je me suis jeté sur de fantastiques bivalves Point Reyes pour agrémenter ma salade verte, et l'amitié et la courtoisie en sont sorties grandies.
Puisque je mange des huîtres, je ne devrais pas me dire végétalien. Je ne suis même pas un végétarien. Je suis un pesco-végétarien, ou un flexitarien, ou peut-être existe-t-il encore un autre mot bizarre pour décrire mon régime alimentaire. Au départ, je désespérais d'avoir perdu l'insigne honneur du végétalianisme -–je fais tout ce que font les végétaliens par ailleurs– et puis ça m'est passé. Les huîtres sont peut-être des animaux, mais même le plus strict des puristes devrait en engloutir des tonnes sans sourciller.

Le Parc naturel marin du Bassin d'Arcachon face aux grandes inquiétudes (Sud-Ouest)
Le sous-préfet a défendu le Parc, vendredi, en présence des usagers, plaisanciers et professionnels de la mer. Concernant le Parc naturel marin, plaisanciers et professionnels de la mer ne sont pas sur la même longueur d'ondes.
S'il avait des doutes, Pascal Gauci, le sous-préfet d'Arcachon, n'en a plus aujourd'hui : oui, le Parc naturel marin (PNM) en création sur le Bassin fait peur. Ce vendredi, le représentant de l'État était invité par l'Union nationale des navigateurs (Unan 33) dans une salle du Cercle de voile d'Arcachon. Il fait face à une assemblée dubitative, voire méfiante, voire même parfois hostile, qui n'hésite pas à dire qu'elle « n'a plus confiance ». Mireille Denechaud, la présidente de l'Unan 33, finit sa présentation : « Nous doutons du système du PNM et nous sommes inquiets. L'Europe a tout en main. Nous avons peur des interdictions abusives et des protections outrancières des écosystèmes et du patrimoine qui iraient à l'encontre de la navigation, des mouillages, des sports nautiques, de la pêche… »….

Un homme représentant les plaisanciers sur pneumatiques s'interroge : « Pourquoi faut-il un PNM ? Le Bassin est-il en danger ? Mais quelles espèces sont menacées ? » « Des activités humaines sont en danger, répond Pascal Gauci. La pêche, l'ostréiculture. Vous savez qu'un problème de mortalité touche les huîtres. » « Mais ce n'est pas la plaisance ! », rétorque le plaisancier. « Je n'accuse personne. Je dis qu'il y a un problème et que cela mérite d'y réfléchir. » Laurent Courgeon ajoute que le recul des zostères a aussi de quoi inquiéter.

Surtout pas de chaise vide
Un biologiste à la retraite assure qu'il n'y a nul besoin d'un PNM pour résoudre les problèmes. « Le Bassin a fait l'objet de nombreuses études, reprend le sous-préfet. Et après ? Qu'est-ce qui est fait ? Rien. Le PNM est un moyen d'agir. Il ne faut pas faire de procès d'intention. L'Europe fixe les objectifs mais le PNM est mis en œuvre ici. Vous êtes inquiets parce que nous sommes au début de la démarche. Préférez-vous que tout soit imposé de Bruxelles ou de Paris ? Il n'appartient qu'à vous d'utiliser le PNM. »
Et comme pour le conforter, Jean-Michel Labrousse, président du comité des pêches, prend alors la parole : « Nous attendons beaucoup du PNM pour la qualité de l'eau. Avec le PNM, nous aurons notre mot à dire. Je le sais parce que les choses se passent ainsi dans le PNM de la mer d'Iroise. Je ne veux pas être ici l'avocat du PNM. Mais il faut être dedans. Il ne faut pas faire la politique de la chaise vide. »

La truite au fil du temps (Le Pisciculteur.com)
Le terme « truite » est apparu dans le français moderne au XIIIe siècle. Il dérive de l'ancien français troite, qui l'a emprunté au bas latin tructa, inspiré lui-même du grec trôktês, qui signifie « vorace », par allusion à l'appétit de ce poisson, connu pour être un redoutable prédateur. Sous ses nombreuses variantes, la truite habite les eaux de l'hémisphère Nord depuis environ 25 millions d'années, mais elle s'est vraisemblablement installée dans ses habitats actuels il y a 10 000 ou 12 000 ans

New : poisson transgénique Top-modèle (Biofario)
Joseph MENGELE l’aurait fait sur l’homme…
L’homme trouvera mille bonnes raisons de modifier génétiquement les animaux et notamment le poisson.
Inutile de s’inspirer de Tirésias, le plus grand devin de la mythologie grecque, pour en énumérer quelques unes :…..

La nouvelle ferme aquacole se spécialise dans la spiruline (Var Matin)
La spiruline est aussi commercialisée sous forme de brindilles.
Désormais le village de Carnoules possède lui aussi sa ferme aquacole, tenue par Jordan Fulgrand. Installé près du quartier des Baumes, ce jeune homme de 23 ans cultive sous nos climats la spiruline, une micro-algue en forme de spirale qui regorge de nutriments.
Appréciée par les populations occidentales, la spiruline fait partie des aliments qui recèlent des vertus et des richesses nutritives à l'état naturel car ils n'ont pas besoin d'être raffinés pour délivrer tous leurs bienfaits.
Une algue aux multiples vertus.....

CIPA : Les Chiffres Clés 2004 / 2005 de la filière piscicole en France

L’observatoire économique de la pisciculture française
L'observatoire économique, un outil développé par le CIPA au service de la filière piscicole continentale française. L’observatoire économique du CIPA fonctionne depuis fin 99 pour le secteur salmonicole. Il s’étoffe en 2005 avec les données de l’aquaculture marine et nouvelle, et en 2006 avec des données régionales du secteur salmonicole.

  • 12 avril 2010

Rennes : 2ème Assises de la vente directe (Civam Bretagne)
Mardi 27 avril - Rennes / Agrocampus ouest
Les 2esAssises de la vente directe offrent une occasion de rencontres et d'échanges pour mieux situer les initiatives existantes dans l'ensemble des circuits courts en Bretagne. Elles s'adressent aux élus, aux agriculteurs, aux chercheurs, aux formateurs et agents de développement concernées par les circuits courts à l'échelle de leurs territoires. L'accent sera mis sur le développement des circuits courts dans une dynamique territoriale.
Ces Assises sont organisées par le programme SALT (systèmes alimentaires territorialisés), soutenu par la Région Bretagne au titre de son programme « appropriation sociale des sciences » et, pour la partie diffusion, par le FEADER.....

Au cœur du métier d'ostréiculteur (Sud-Ouest)
C'est un bel ouvrage qui va être publié le 24 avril. Avec « Cabane n° 12, profession ostréiculteur », signé par Walid Salem et publié aux éditions Confluences.
Jérôme Bougue et Walid Salem ont réalisé un ouvrage riche et documenté, destiné à mieux faire connaître le monde de l'ostréiculture.
«L'histoire est toute simple, raconte Walid Salem. Tous les dimanches, j'allais déguster en terrasse, rue Fondaudège à Bordeaux, mes huîtres du bassin d'Arcachon. Jérôme y tient un stand. C'était en 2008 et nous avons commencé à parler des tests de la souris qui empêchaient les ostréiculteurs de vendre leurs produits… »
La rencontre se fait. Walid Salem exerce dans le milieu de l'édition. Jérôme Bougue est ostréiculteur sur le port de Rocher à La Teste-de- Buch. Un « grand jeune homme » de 33 ans, installé depuis 13 ans sur le port. Le premier nommé demande au second s'il accepterait d'être accompagné dans son travail. Jérôme accepte.
Une profession à facettes
« Cabane n° 12, profession ostréiculteur » est le résultat de cette rencontre. Un ouvrage de 256 pages, riches de textes et d'images signés Walid Salem,…..

L'aquaculture française refuse l'amalgame avec les élevages industriels (Romandie)
Réputée polluante et produisant du mauvais poisson d'élevage, l'aquaculture française "refuse l'amalgame" avec des élevages industriels de poissons basés en Asie ou en Afrique.
"L'aqualculture doit arriver tout juste derrière le nucléaire" si on regarde les critiques envers les secteurs d'activité, se désole Pascal Le Gal, président du comité interprofessionnel de l'aquaculture. "Pourtant on n'a pas à rougir de ce que l'on fait".

Colère orange et noire (Sud-Ouest)
À Fouras puis aux Boucholeurs, au total près d'un millier de personnes ont défilé contre les zonages
Le président de l'Association de sauvegarde des Boucholeurs, Michel Le Bozec, pouvait afficher sa satisfaction, hier après-midi. Son appel à manifester a été suivi par plus de 400 personnes (350 selon la gendarmerie, 600 selon les organisateurs).
Le cortège s'est rassemblé sur la place du bourg avant de se diriger, dans le calme, jusqu'à Châtelaillon, accompagné de deux ostréiculteurs avec tracteurs et chalands. Les maires des deux communes dont dépend ce village de pêcheurs durement touché par Xynthia, Jean-Louis Léonard (Châtelaillon) et Didier Roblin (Yves), étaient présents.
« Annulation pure et simple »
Selon la cartographie établie par la préfecture, sur les quelque 500 maisons des Boucholeurs, 200 seraient menacées, dont 80 en zone noire. Mais qu'on les dessine en jaune, orange ou noir, les habitants ne veulent pas en entendre parler. « Endiguer, oui ; raser, non », proclamait une banderole. « On ne laissera pas détruire notre village », a martelé

La naissance des claires (Sud-Ouest)
Chaque printemps, les pieds dans la vase, c'est le rythme du travail saisonnier pour l'entretien traditionnel des claires à huîtres sur les deux sites de démonstrations à Mornac.
Les claires sont asséchées, nettoyées et rouablées (on dit aussi limées), une action qui consiste à pousser le sédiment du sol sur les côtés à l'aide du « rouable » (perche munie d'un crochet) , puis c'est l'essartage, la coupe de la végétation sur les abotteaux (les digues). Enfin, lorsque le sédiment est assez ferme, on pratique le douage, c'est l'extraction de la vase et son utilisation pour compenser l'érosion des abotteaux et les renforcer.
Ensuite, la claire restera à sec assez longtemps pour que l'exposition au soleil détruise les compétiteurs de l'huître et favorise la fertilité du sol. On dit faire parer la claire.
Quels que soient les outils utilisés - anciens pour les démonstrations traditionnelles ou modernes dans l'ostréiculture d'aujourd'hui -, la productivité en phytoplancton et donc la qualité des huîtres mises en claire dépendra de cet entretien

Pêche et aquaculture, quel avenir pour les ressources halieutiques et les besoins alimentaires de la planète ? (Ubo)
Les métiers de la pêche ont traversé les âges et les époques mais bien que les techniques aient évolué, la relation avec les océans reste la même, et l'homme ne fait que cueillir le fruit de la mer. Toutefois si pendant des milliers d'années les océans ont pu nourrir les hommes, les dernières années ont montré un ralentissement des captures et une possible limite des volumes pêchés qui tendent à se stabiliser aux alentours de 100 millions de tonnes par an. Mer surexploitée, pollution, mauvaise connaissance des ressources, changement climatique sont autant de raisons. Selon l'Organisation des Nations Unies pour l'Agriculture et l'Alimentation, près de 80% des ressources marines sont pleinement ou surexploités. Dans un contexte de développement démographique et économique de la population humaine, la problématique d'une pénurie des ressources halieutiques peut s'entrevoir. Cette pénurie est d'autant plus inquiétante que près d'un homme sur cinq dépend des ressources de la mer.

  • 10 avril 2010

Oui aux coquillages (Sud-Ouest)
Tous les coquillages sont à nouveau autorisés à la consommation.
Les amateurs peuvent à nouveau se gorger de coquillages en provenance de la Charente-Maritime. Le feu vert donné vendredi dernier aux seules huîtres de claires a été étendu hier à l'ensemble de la production, suite aux analyses favorables pratiquées cette semaine par l'Ifremer.
L'algue toxique ASP (amnesic shellfish poisoning) - dont la prolifération dans le sillage de la tempête Xynthia avait entraîné le 19 mars une interdiction générale à la vente et à la consommation des coquillages - a totalement disparu des eaux littorales. Conséquence immédiate, huîtres, moules, palourdes et autres ont retrouvé vendredi après-midi l'étal des marchands.
Seule exception, la fosse de Loix, dans l'île de Ré. La toxine y a disparu, comme le démontre l'Ifremer. Mais sa présence,….

Manche - Mgr Lalanne visite les ostréiculteurs (Ouest France)
Mgr Stanislas Lalanne est venu apporter son soutien au monde ostréicole.
Attendu depuis quelques mois, Mgr Lalanne, évêque de Coutances, est venu mercredi dans le Val-de-Saire.
Accueilli aux établissements Hélie en présence du président de la section régionale de conchyliculture, Joseph Costard, Mgr Lalanne est parti à la découverte d'un monde qui subit actuellement une grave crise. « Je suis venu pour découvrir ce qui fait la vie économique et sociale du département. Il faut dire que je connais très mal le monde ostréicole ; je me rends compte aujourd'hui que c'est une profession où le travail est difficile », reconnaît Mgr Lalanne. « Cette profession devient de plus en plus dure à assumer. Au cours de ma visite, je me suis rendu compte que ce métier est un art qui est en plein accord avec la nature. Je me devais d'apprendre leur travail…

Parlement Européen : Donner un nouvel élan à la stratégie pour le développement durable de l’aquaculture européenne.
Contexte : l’aquaculture moderne représente une innovation majeure dans le domaine de la production de poisson et de denrées alimentaires d’origine aquatique; avec une progression moyenne mondiale de 6 à 8% par an, c’est le secteur de production alimentaire qui affiche la croissance la plus rapide.
L’aquaculture est une activité économique importante dans certaines zones de l’Union européenne, aussi bien côtières que continentales. En 2006, le secteur aquacole de l’Union européenne à 27 a produit environ 1,3 million de tonnes de poissons, de mollusques et de crustacés, pour un chiffre d’affaires d’environ 3 milliards d’EUR, et employé quelque 65.000 personnes. La demande actuelle dans l’Union européenne s’élève à plus ou moins 12 millions de tonnes......

Parlement européen : Réglementation sur l'utilisation en aquaculture d'espèces exotiques et localement absentes.
Objectif : introduire des modifications techniques au règlement (CE) n° 708/2007 tout en assurant une protection adéquate de l'environnement lors de l'utilisation en aquaculture d'espèces exotiques et localement absentes.
Contexte : l'introduction d'espèces au-delà de leur aire de répartition naturelle se développe rapidement en raison du développement des transports, du commerce, des voyages et du tourisme. Les invasions par des espèces non-indigènes sont largement reconnues comme étant l'une des principales causes de la perte de biodiversité au niveau mondial. Elles peuvent avoir des incidences environnementales, économiques et sociales négatives. Les espèces exotiques peuvent agir comme vecteurs de maladies nouvelles, modifier les écosystèmes, concurrencer les espèces indigènes, etc.....

  • 9 avril 2010

Charente-Maritime : coquillages autorisés (Le Figaro)
La préfecture de Charente-Maritime a levé vendredi l'interdiction touchant la pêche professionnelle et de loisir, ainsi que la vente des coquillages et crabes à l'exception de ceux provenant de la côte nord de l'île de Ré, a-t-elle annoncé dans un communiqué.
L'interdiction avait déjà été levée partiellement pour les huîtres provenant des "claires" (bassins d'affinage) le 2 avril…..
La levée quasi-totale des interdictions par le préfet fait suite à de "bons résultats des analyses de coquillages et d'eau du réseau phytoplanctonique d'Ifremer", souligne la préfecture dans un communiqué.

Ostréiculture : SOS du comité de Survie (Ouest France)
Il appelle à une réunion d’urgence avec le ministère et les collectivités territoriales....

Manche - Huîtres : « Les 4 ans à venir vont être décisifs » (Ouest France)
Réélu mardi à Gouville à la présidence de la section régionale de conchyliculture de Normandie et Mer du Nord, Joseph Costard fait le point.
Entretien...
Quel bilan dressez-vous ?
Il y a 4 ans, je me suis engagé à fédérer les différents bassins et à mettre en avant une démarche de gestion du domaine public maritime. Je pense avoir réussi. Nous avons aussi travaillé sur une signalétique officielle de qualité pour l'huître de Normandie. Un groupe de travail est en place, cela devrait aboutir durant ce mandat.
Et vos projets pour les produits ?
Nous désirons mettre en place une inscription géographique protégée pour l'huître normande ainsi qu'une spécialité traditionnelle garantie pour les moules de bouchot…..
Comment se porte la mytiliculture ?
Le secteur des moules se porte bien avec 20 000 tonnes produites chaque année….
Et la crise dans l'ostréiculture ?....

La double peine appliquée aux sinistrés de Xynthia (Sud-Ouest)
Près de 1 000 maisons vont être rasées dans les seules communes de La Faute et L'Aiguillon-sur-Mer. Les habitants l'ont appris hier et ont du mal à l'accepter
Les sinistrés, ici à La Faute-sur-Mer, ont reçu hier, impuissants, les cartes des zones noires. Le préfet de la Vendée, Jean-Jacques Brot, a beau avoir dit et redit qu'il n'était pas procureur de la République, ce qu'il avait à annoncer hier a pris des allures de verdict. La présence de nombreuses forces de police déployées pour éviter tout pugilat renforçait ce sentiment. La sentence est tombée en deux temps. Le matin à L'Aiguillon-sur-Mer et l'après-midi à La Faute-sur-Mer, les deux voisines qui ont payé le plus lourd tribut à la tempête Xynthia, avec 29 morts pour la seule La Faute…..

Détails sur les zones noires et oranges du littoral de la Charente-Maritime sur le site de la préfecture de La Rochelle

A télécharger : La carte des zones noires de La Faute

Vendée : « Zones noires » : la Vendée entre colère et abattement (Ouest France)
Le couperet est tombé. Le préfet a présenté, hier, les zones de danger extrême sur lesquellesplus aucune maison ne subsistera. La population est sous le choc.
Repères
Où se situent les futures zones inhabitables ?
À La Faute-sur-Mer, les 674 maisons vouées à la démolition se situent exclusivement dans un même quartier : un long rectangle de près de 10 ha, compris entre la mer et l'embouchure du Lay. C'est dans ce périmètre qu'ont péri 29 personnes. À L'Aiguillon, où 241 habitations seront détruites, ces « zones noires » couvrent trois secteurs : celui de La Pointe, un village sauvage en front de mer, qui empiétait sur le domaine maritime ; une partie du quartier des Caves, située au sud de la commune, face au parc à huîtres ; et un petit hameau le long de la digue.....

Le maire de Port-des-Barques donne sa démission (Sud-Ouest)
Jacky Laugraud dénonce une cartographie des risques établie en fonction de « copinages de couloirs ».
Alors qu'il milite paradoxalement pour qu'il y ait encore plus de logements « dangereux » détruits (lire notre édition de jeudi) le maire de Port-des-Barques a annoncé, hier soir, à son Conseil municipal qu'il proposait sa démission au préfet.
« Non seulement la zone noire qu'il vient enfin de m'annoncer oublie près d'une centaine de maisons menacées afin de faire des économies sur les indemnisations, mais les pseudos experts de l'État n'ont, en plus, jamais fait l'effort de consulter la cartographie des inondations réalisées lors du passage de Xynthia et de la tempête de 1999 », s'insurge Jacky Laugraud.
« Écœurants bidouillages »

Saint-Trojan : Visites guidées des parcs à huîtres
Visite guidée des parcs ostréicoles samedi 10 avril à 9h30.
Rendez-vous 10 minutes avant le départ devant le musée de l'huître oléronaise.
Prévoir son véhicule personnel le jour de la visite, les parcs ostréicoles se situant à environ 1,5 km du musée.
Visite à pieds des parcs ostréicoles environnant St Trojan. Découverte de la faune et de la flore marine.…..

  • 8 avril 2010

Le maire de Port-des-Barques (17) menace de démissionner (Sud-Ouest)
Alors qu'il milite paradoxalement pour qu'il y ait encore plus de logements "dangereux" détruits - et donc d'indemnisations - le maire de Port-des-Barques (face à l'île Madame) annonce que son conseil municipal proposera ce soir sa démission.....

Sète. Conchyliculture : « Comme partout, on croise les doigts » (Midi Libre)
Philippe Ortin vient d'être réélu à la présidence de la Section régionale conchylicole de Méditerranée (SRCM)
Vous rempilez comme président. Elu dans un fauteuil ?
Pas du tout, je n'ai été réélu que d'une voix et, à l'exception de la secrétaire, Annie Castaldo, toute l'équipe qui est derrière moi a changé. Les soucis rencontrés par les conchyliculteurs ont laissé des traces et des désaccords sont apparus entre ma vision des choses et celle de mon ancienne équipe.
A savoir ?
A mon avis, il ne faut pas brusquer les choses, notamment sur le sujet de l'écloserie (les conchyliculteurs de Méditerranée envisagent d'en installer une en région pour ne plus dépendre totalement des naissains d'Atlantique).
Moi, je préférerais une écloserie coopérative, qui resterait sous notre contrôle, alors que certains membres de mon ancienne équipe, plus pressés, auraient préféré en confier les clefs à un privé. Je pense néanmoins que nous avions bien travaillé et si certains l'ont quitté, j'ai trouvé d'autres soutiens...
Revenons aux huîtres. Après les fortes mortalités de juvéniles, on craignait la pénurie pour.....

Communiqué du Comité de Survie de l’Ostréiculture : Lettre à Monsieur Le Président du Conseil Régional de Bretagne
Monsieur le Président,
Nous avons déjà eu l’occasion de nous rencontrer lors des derniers vœux de la Communauté d’Agglomération du Pays de Lorient. Nous avions évoqués, ensemble, les difficultés que traverse la profession ostréicole......

L'huître avait le mal de mer… (Sud-Ouest)
Redoutant que des touristes ne mettent injustement leur mal de mer sur le dos des huîtres, certains restaurateurs n'en ont pas servi pendant le week-end pascal.
Île d'Aix, hier. Si le restaurateur Michel Jean croque avec soulagement les huîtres de son voisin ostréiculteur, il a attendu la fin du week-end de Pâques pour les remettre à la carte. On ne dira jamais assez à quel point la flore intestinale du touriste est fragile dès lors qu'il renonce au plancher des vaches. Ainsi, malgré une petite traversée de rien du tout, il n'est pas rare que certains pieds tendres nourrissent bien malgré eux les poissons au retour du bac reliant Aix au continent.

Coquillages et crustacés : la solidarité d'abord (Sud-Ouest)
Marc Chatry n'a jamais envisagé de commander des huîtres en dehors du département.
L'Houmeau, au bord de l'eau, Coquillages et Crustacés : la clientèle d'un restaurant qui porte ce nom ne vient pas forcément pour commander une tête de veau mais plutôt pour déguster du poisson et, avant tout, des huîtres. Depuis dimanche, les fines de claire reviennent sur la table sans pour autant figurer à la carte. Marc Chatry signale qu'il peut en servir, c'est tout.
Et pendant plusieurs jours, il n'en a pas proposé du tout. « Par solidarité avec les ostréiculteurs d'ici qui avaient interdiction de commercialiser leurs produits, il était hors de question que je fasse venir des huîtres de Bretagne ou….

  • 5 avril 2010

Les fines de claires retrouvent la direction de nos assiettes (Sud-Ouest)
Les huîtres de claires sont à nouveau commercialisées depuis samedi. Pour les huîtres de parcs, rendez-vous vendredi 9 avril.
Ils ont perdu les marchés qui, traditionnellement, avant les fêtes de Pâques, leur permettent d'augmenter leurs ventes grâce aux expéditions en France et en Europe. Mais les ostréiculteurs du bassin de Marennes-Oléron et de l'île de Ré ont pu profiter du week-end pour commercialiser une partie de leurs huîtres.
Xynthia en cause?
Spéciales et fines de claires ont fait leur réapparition, samedi matin, sur les marchés du département. Et parfois au coin d'une rue, pour le bonheur des amateurs. Une douzaine ou deux de numéros 3, arrosées d'une bouteille de Quincy ou de Muscadet, rien de tel pour oublier la pluie et le souvenir de la tempête Xynthia.…

Marennes-Oléron : les huîtres de retour (Sud-Ouest)
Les services vétérinaires ont donné leur feu vert à la commercialisation des huîtres de claire
Les services vétérinaires de la Charente-Maritime ont partiellement levé l'interdiction de commercialisation des huîtres du bassin de Marennes-Oléron, en vigueur depuis le 19 mars. Les marennes ont fait leur réapparition, dès hier matin, sur les marchés du département. Certaines, mais pas toutes. Pour l'heure, seules les huîtres placées en claire peuvent être vendues et consommées. Les huîtres de parcs - en pleine mer - pourraient l'être à leur tour le week-end prochain, sous réserve que, une semaine après le contrôle favorable rendu public vendredi 2 avril, le second le soit aussi.
108 analyses de claires…..

Les conchyliculteurs peuvent afficher un demi-sourire (Sud-Ouest)
Selon une première série d'analyses positives, elle a quasiment disparu du littoral. Mais il en faudra une seconde pour lever l'interdiction.
Est-ce le début de la fin du cauchemar pour les conchyliculteurs de la Charente-Maritime ? Les intéressés veulent le croire. L'Ifremer (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer) a rendu publics, hier, des résultats d'analyses qui leur ont redonné espoir : la phycotoxine ASP (Amnesic Shellfish Poisoning), dont la trop forte concentration a entraîné - le 19 mars - l'interdiction à la consommation et à la commercialisation des huîtres, moules et autres palourdes du littoral charentais, est en très net recul.
Sa présence est repassée (presque) partout en dessous des seuils limites, tant dans le milieu naturel (100 000 cellules par litre) que dans les coquillages eux-mêmes (20 µg par gramme de chair). Sans doute les grandes marées de cette semaine ne sont-elles pas étrangères à cette amélioration.
Une seconde analyse…..

  • 3 avril 2010

Charente-Maritime : fin d'interdiction pour certaines huîtres claires (Sud-Ouest)
La Préfecture a décidé hier soir d'autoriser la vente des huîtres provenant des claires et dégorgeoirs de la Charente-Maritime, dès lors qu'elles y ont été immergées avant le 17 mars 2010.
Au regard des "bons résultats des analyses d'huîtres en claires", le préfet de la Charente-Maritime Henri Masse a décidé hier soir d'autoriser la vente des huîtres provenant des claires et dégorgeoirs de la Charente-Maritime, dès lors qu'elles y ont été immergées avant le 17 mars 2010.
Par ailleurs, selon la préfecture, les résultats d'analyse d'eau de mer permettent de lever l'interdiction de transferts de juvéniles de moins de 5 cm et 30 grammes provenant du littoral de Charente-Maritime à compter de ce jour.
Enfin, les résultats d'analyse du réseau phytoplanctonique d'Ifremer témoignent d'une "qualité satisfaisante des tellines" sur le site de Vertbois-La Giraudière, sur la côte Sud-Ouest de l'île d'Oléron. En conséquence, la pêche à pied professionnelle des tellines y est de nouveau autorisée…..

Port-des-Barques - Le maire ne signera pas d'arrêté de démolition (Sud-Ouest)
Depuis le début, la mobilisation de la commune dans l'après-Xynthia est sans pareille à Port-des-Barques. D'abord, le bureau municipal a décidé d'apporter aux professionnels de la mer - ostréiculteurs, mytiliculteurs et pêcheurs - un soutien sans équivoque. Ainsi en se rendant à l'hôtel du Département hier, le maire Jacky Laugraud a demandé au Conseil général de prendre à sa charge toutes les taxes portuaires et d'aider directement en numéraire les 28 entreprises en activité, privées de recettes commerciales depuis trois semaines.
De son côté, la commune met à disposition des professionnels de la mer, deux secrétaires. « Enfin, les pontons du port doivent être refaits à hauteur de 78 000 euros pour permettre l'accostage de plaisance », exigeait pour finir hier, Jacky Laugraud.
À l'heure où l'État commence à dessiner les zones rouges,….

Elevage de Bar et daurade – la multinationale grecque Nireus
Nireus est le premier producteur de l'aquaculture méditerranéenne, leader dans chacune de ses activités : les poissons de taille marchande, la production d’alevins, l'alimentation piscicole. Le groupe est pleinement intégré verticalement et exploite 67 exploitations piscicoles, 5 écloseries, 3 pré-unités de pré-grossissement, 1 centre R & D, 1 centre de recherche en génétique, 16 usines d'emballage, 2 usines de transformation de poissons, 2 fabriques d'aliments pour poissons, une société de fabrication de matériel et d’équipement piscicoles…. Le Groupe est orienté vers l'exportation et il se positionne au 1er rang pour les exportations de l'industrie alimentaire grecque. En outre, il est le principal actionnaire (avec 30,2% du capital) dans la société norvégienne Marine Farms ASA qui est inscrite à la Bourse d'Oslo et qui produit du saumon en Écosse, du bar et dorade en Espagne et du cobia en Amérique centrale et au Vietnam.
En 2009, les ventes de poisson (bar et daurade) s’élèvent à 118,8 millions d’euros pour un volume de 27.700 tonnes.
Pour plus d’informations : Nireus Aquaculture reports financial results 2009

  • 2 avril 2010 :

Charente-Maritime : les huîtres toujours interdites (Sud-ouest)
Les analyses de l’Ifremer rendues publiques aujourd'hui révèlent une très forte diminution de la présence de la toxine. Il faudra toutefois une seconde analyse positive avant que l’interdiction soit levée....
Une interdiction qui se poursuit, puisque huîtres, moules et coquillages de la Charente-Maritime sont interdits à la commercialisation et à la consommation depuis le 19 mars à cause d’une microalgue toxique de type ASP (amnesic shellfish poisoning) qui a proliféré brutalement deux semaines après la tempête Xynthia…..

Avec Skretting (Groupe Nutrico), l’industrie de l’alimentation en aquaculture va produire des saumons plus gros et plus vite. Source : Skretting debuts transfer-feed concept (Seafoodsource)

Toxine : Le marché du naissain d'huître est paralysé (Sud-Ouest)
L'interdiction du transfert d'huîtres charentaises pénalise aussi les producteurs d'autres bassins, en Bretagne et Méditerranée par exemple.
Temps gris sur la plus grande marée du printemps. Wilfried Joneau remonte la passerelle d'accès au quai du Chapus, glacière à la main, moral à fond de cale. Ce week-end encore, pour la troisième semaine consécutive, le jeune producteur de Bourcefranc n'ira ni dans la Vienne, ni en Touraine, à la rencontre de ses clients sur le marché. Quand bien même les résultats sur la concentration en toxine ASP du milieu seraient favorables aujourd'hui (lire par ailleurs), la réouverture n'interviendrait pas avant une seconde analyse positive, une semaine plus tard.
Comme beaucoup, Wilfried Joneau a succédé à son père. Après un parcours en tandem au sein d'un groupement agricole familial (Gaec), il a créé sa propre société. Puis, il a jeté à terre l'ancienne cabane, avant de construire un établissement neuf. Il y a un an, Wilfried Joneau s'est endetté…..

L'écocertification des produits de l'aquaculture se développe en Europe. Après les moules de bouchot de Trad’Océan à Cancale et les moules de bateas en Espagne, des moules de corde élevées en Ecosse.....

Les moules de corde d’Ecosse sont écocertifiées durables FOS (Friend of the Sea)
L’organisation Friend of the Sea (FOS) a écocertifié les moules élevées sur des filières (long line) par les membres de l’association des conchyliculteurs écossais SSMG (Scottish Shellfish Marketting Group). Source : Scottish Shellfish’s mussels achieve Friend of the Sea certification (Fishnewseu)

Les produits de la mer sont écocertifiés durables sous la pression de la grande distribution et de l’industrie halio-alimentaire. Pendant ce temps, les consommateurs français se lassent du développement durable.
Les consommateurs lassés du développement durable (La Tribune)
Moins de communication mais plus d'informations. Les consommateurs expriment des attentes paradoxales vis-à-vis des entreprises.
Développement durable, réchauffement climatique, produits plus verts que verts... Les consommateurs en ont assez. C'est l'impression qui domine à la lecture des résultats de l'étude sur « Les Français et la communication responsable » présentée aujourd'hui par le cabinet de conseil en marketing durable Ethicity en présence de la secrétaire d'État à l'Écologie, Chantal Jouanno. Menée en partenariat avec TNS Media Intelligence auprès d'environ 4.500 individus âgés de 15 à 70 ans, cette étude révèle une certaine lassitude des consommateurs face au développement durable, 60 % déclarant avoir changé leur comportement contre 69 % en 2008.....

Après le Comité de Survie de l'Ostréiculture (CSO), l’Union de Sauvegarde de la pêche et de la Conchyliculture (USPC)....

Subventions à rembourser : les pêcheurs français s’organisent (CLPM Le Guilvinec)
Les pêcheurs s’organisent pour éviter les remboursements "indus" d’aides aux secteurs de la pêche et de la conchyliculture, alors que les seconds soutiennent que les subventions auraient en partie encouragé la surexploitation des stocks de poisson en Europe.
Pour prendre à bras le corps ces problèmes spécifiques et ardus les pêcheurs veulent s’organiser autour de l’Union des Armateurs de France (UAPF) et de l’Union de Sauvegarde de la pêche et de la Conchyliculture (USPC)…..

Chantier Manche : Comment préserver les ressources de la mer ? (Manche Libre)
Les ressources de la mer ne sont pas inépuisables, elles doivent donc être exploitées de façon que le milieu marin n’en souffre pas.
C'est à partir de cette idée qu'a été lancé, le 30 mars, un projet franco-britannique associant de nombreux laboratoires de recherche des deux pays, dont l'Ifremer (Institut français de recherhe pour l'exploitation de la mer).
Intitulé “Chantier Manche”, ce projet s’intéresse non seulement à la Manche mais aussi au sud de la mer du Nord. Objectif : mieux connaître les conséquences des diverses activités humaines sur ce milieu marin pour savoir comment en préserver les ressources. Et finalement répondre de manière claire à des demandes formulées par ceux qui ont à prendre des décisions et doivent définir des politiques publiques touchant le milieu marin.....

Huîtres : attention au risque de gastroentérites (Le Point)
Le dernier bulletin Eurosurveillance rappelle que la consommation d'huîtres crues expose à un risque de gastroentérites à norovirus, notamment chez les personnes dont le système immunitaire est défaillant et chez celles atteintes d'une maladie chronique. Plus de 330 cas de gastroentérites liées à la consommation d'huîtres ont d'ailleurs été notifiés dans 5 pays européens - le Royaume-Uni, la Norvège, la Suède, le Danemark et la France - entre janvier et mars 2010. D'où la nécessité, pour les pays concernés, de continuer à déclarer les cas au RASFF (Rapid Alert System for Food and Feed) pour que les producteurs soient informés en temps utile et mettent en place les mesures de contrôle appropriées, et que les consommateurs soient avertis.

Plasticité des cellules germinales de truites : de nouvelles perspectives pour la conservation et l'aquaculture (BE Japon)
Une équipe de chercheurs japonais du département de biosciences marines de l'université des sciences et technologies marines de Tokyo, menés par le professeur Goro YOSHIZAKI, a réussi à obtenir in vivo des spermatozoïdes de truite arc-en-ciel à partir d'ovogonies, cellules germinales mitotiques femelles, démontrant ainsi la plasticité de ces cellules.
Les chercheurs ont prélevé des ovogonies chez des truites arc-en-ciel adultes. Ils ont ensuite implanté ces cellules dans la cavité péritonéale d'alevins des deux sexes et ont suivi leur comportement. Ils ont observé que les cellules germinales ovariennes implantées ont migré vers les gonades non encore différenciées des receveurs, puis y ont proliféré. Lorsque les poissons sont arrivé à l'âge adulte, les cellules reçues se sont différenciées en oeufs chez les femelles, mais en spermatozoides chez les mâles. Par la suite, ces gamètes se sont avérées fonctionnelles, puisqu'elles ont permis de donner naissance à des poissons en bonne santé.
La même équipe de recherche travaille également depuis plusieurs années sur la possibilité d'utiliser certains poissons comme "porteurs" pour d'autres espèces, et ont déjà obtenu plusieurs succès : en 2007, ils avaient implanté à des saumons génétiquement modifiés pour être stériles des cellules germinales de truite. A l'âge adulte, ces saumons ont pu se reproduire, donnant naissance à des truites…..

  • 1 avril 2010 (avec 2 poissons d'Avril)

Connections au service des ostréiculteurs Valenciennois!
Il y a bientôt 5 ans, une demi-douzaine d’entrepreneurs valenciennois ont décidé de réhabiliter les étangs du canton en se lançant dans l’exploitation ostréicole.
Ces courageux producteurs ont mis en place une technique consistant à affiner leurs huitres en claires, bassins en argile alimentés par un mélange d’eau salée (obtenue par procédé de resalinisation) et d’eau douce provenant de l’Escaut.

L'huître spéciale Tsarskaya élue médaille d'argent au concours Général Agricole
Les Parcs Saint Kerber commercialisent depuis 2005 une huître creuse spéciale, entièrement élevée et affinée à Cancale, livrée dans les calibres les plus demandés (n° 1, 2 et 3).
Elevée seulement sur certaines parcelles d’un terroir unique, Tsarskaya est le reflet de la qualité de la nouvelle zone de production de Cancale installée plus à l’est dans la baie depuis février 2004. Le terroir y est plus propice, les parcs sont plus vastes et la population y est moins dense. Les Parcs Saint Kerber sont le premier concessionnaire par la superficie dans cette nouvelle zone de production.

Landéda - Le Pays des abers salue ses lauréats au salon de l'Agriculture (Ouest France)
Christian Calvez, président de la CCPA, voulait rendre hommage aux entreprises qui se sont distinguées au salon de l'agriculture en ramenant une moisson de médailles. Ce qui fut fait, mercredi soir, au centre des Abers, en présence de patrons, d'employés, de représentants des chambres de commerce, des métiers, de l'agriculture et de développement, et de nombreux élus….. Gilles Falc'hun de la Sill (2 médailles d'or pour le beurre et le lait en poudre et de nombreuses médailles d'argent) déclarait : « C'est grâce à la qualité des produits, comme ceux de Raymond Guiavarc'h que nous sommes reconnus, et c'est aussi parce que nous sommes très vigilants sur nos rejets que les ostréiculteurs, comme Yvon Madec peuvent à leur tour travailler en toute sécurité. Nous avons le meilleur beurre et les meilleures huîtres de France en pays des Abers ! »

La Baule - Un mois à rattraper pour les paludiers (Ouest France)
David Cholon dans sa saline de Batz-sur-Mer : la solidarité joue...
Encore choqués par le 27 février, mais rassurés depuis mardi soir : la digue a tenu et les paludiers peuvent préparer leurs salines. Et rattraper le temps perdu.. (Lire aussi page 7)
Une trentaine de paludiers sinistrés. Sur les 75 paludiers touchés qui se sont manifestés depuis le 27 février auprès de Cap Atlantique, la communauté d'agglomération de la Presqu'île guérandaise, ils sont une trentaine à avoir connu des dégâts à la suite de la tempête. Pour certains, ce sont des problèmes de digue qui s'est ouverte dans les marais, des coulées de terre dans les salines ou alors simplement du retard dans la préparation des salines qui se fait habituellement de mi-février à avril.
La récolte ne sera pas compromise. Il existe 300 producteurs de sel, dont 150 véritablement professionnels (qui ne font que cette activité-là) et seule une trentaine sont sinistrés, soit 10 %. Encore faut-il relativiser le sinistre. Il y a du retard :

Finistère : Pisciculture à vendre (Pic-inter)
Ferme aquacole sur domaine public de défense. Loyer annuel de 2.400 €. Spécialiste du turbot. Surface de 10.299 m² intérieurs + 8.800 m² extérieurs. Circuit ouvert et fermé, eau douce et eau de mer. Clientèle de professionnels. Autre élevage possible. Affaire à développer. Affaire rare.
Prix à voir sur place

  • 31 mars 2010

La formation, une réponse à la crise ostréicole (Ouest France)
Près de 400 employés des chantiers ostréicoles pourraient perdre leur travail dans les mois qui viennent. L'équivalent de la fermeture d'une grosse entreprise. La CFDT propose de les former.
On a parlé des entreprises ostréicoles menacées par la mortalité des naissains. Les entrepreneurs ont tenu jusqu'aux fêtes de Noël, malgré la baisse des tonnages récoltés. Mais passé le pic de ventes de fin d'année, les licenciements démarrent sur les chantiers ostréicoles.
« Il y a quinze jours, c'était à Baden où huit personnes ont été licenciées » signale Véronique Ostermann, permanente CFDT au pays de Vannes. Et les exemples se multiplient, de la ria d'Etel en passant par la côte, jusqu'à la rivière de Crac'h et d'Auray, le golfe du Morbihan et la Presqu'île de Quiberon, etc. Très peu de chantiers sont épargnés par la surmortalité des naissains. Voire aucun.
C'est pour cette raison que la CFDT monte au créneau. Plutôt que les entreprises licencient d'emblée, le syndicat propose que les salariés partent en formation longue, sans rupture de contrat de travail avec leur employeur.
« Nous avons des intérêts communs »…..

Baie de Seine : La filière sardine est la première victime de la pollution aux PCB (Pyralènes)

Fécamp - Vers le chômage technique (Paris Normandie)
50 emplois directs sont menacés par l'interdiction européenne de pêcher la sardine en baie de Seine. Avec leur direction, les salariés d'Ecopromer sont descendus hier dans la rue. Leur avenir est en jeu.
La sardine est-elle trop polluée qu'on ne puisse plus la vendre et si oui que pêcher d'autre ? Telle est la double question qui met en péril deux entreprises de Fécamp : Spes-Armement, d'une part, qui, avec ses deux chalutiers, approvisionne et, d'autre part, l'usine de transformation Ecopromer.
Hier vendredi, « les Ecopromer » sont descendus dans la rue, au cri de « plus de quota, moins de chômage, Ecopromer en colère ». Depuis le siège du quai de la Marne, le cortège réunissait la direction, les équipages des chalutiers Spes et Symbiose et les ouvriers de l'usine. Une délégation a été reçue au matin par Denis Hervieux, directeur adjoint de la chambre de commerce.
Le tract distribué à la population est explicite : « Il est surprenant de voir que dans plusieurs pays européens, les analyses sont effectuées sur du poisson en filet, et qu'en France elle le soit sur du poisson entier », peut-on lire. Ce qui change tout, comme le souligne le pdg Yvon Neveu qui a commandité ses propres analyses dans un labo indépendant de Lyon. Ses conclusions vont dans ce sens.......

Irlande : Les huîtres Bell's Isle arrive en France (Huitre d’Irlande)
Une nouvelle marque pour les huitres irlandaises voit le jour.
Les huîtres de la ferme ostréicole Bell’s Isle issues de la démarche qualité IQO sont dorénavant disponibles en France sous la marque Bell’s Isle. Ces huitres sont conditionnées et distribuées par le Cabanon de l’Huître , situé à Marennes-Oleron.

Le spécialiste des moules débarque à Besançon (macommune info)
Léon de Bruxelles s'est installé à côté du magasin Feu Vert.
Le 6 avril va ouvrir à Besançon un restaurant Léon de Bruxelles. Le spécialiste de la moule s’installe dans la zone de Châteaufarine.

Vendée : Les mytiliculteurs dans l'attente à L'Aiguillon-sur-Mer (Ouest France)
Pascal Esnard sur son « atelier mytilicole » amarré dans le port de L'Aiguillon.
Un arrêté préfectoral interdit la consommation des coquillages de la baie de L'Aiguillon. Les mytiliculteurs espèrent la levée de la mesure d'ici Pâques et le début de la saison.
Une tempête destructrice plus une interdiction de commercialiser les moules et les huîtres élevées dans la baie de L'Aiguillon. On s'attend, dès lors, à rencontrer des professionnels abattus par ce double coup dur. Pascal Esnard ne renvoie pas cette image mais il a conscience qu'il s'en est bien tiré parmi la quinzaine de mytiliculteurs et ostréiculteurs vendéens de la baie. « Ce sont les équipements à terre qui ont le plus souffert. » Lui, à part une cabane, a « tout sur le bateau », son « atelier mytilicole ». Et l'arrêté préfectoral ne le pénalise pas pour l'instant, puisque la saison de la moule n'a pas encore commencé.
Moins dévastatrice qu'en 1999….

Le label rouge bien perçu par les consommateurs (Agro-Alimentaire)
L'étude menée par le cabinet OpinionWay sur la perception du label rouge par les consommateurs, 60% des sondés connaissent cette appellation. le Label Rouge est associé à plusieurs valeurs positives telles que les dimensions liées aux contrôles, à la traçabilité et aux garanties sanitaires. Ces notions sont suivies par la sélection des matières premières et le goût supérieur. Lire l’article Jean François Renaud Fedelis

Triploïdes (Syndicat des Sélectionneurs Avicoles et Aquacoles Français - Sysaaf)
Classiquement, le patrimoine génétique d'un individu est composé pour moitié de celui hérité de sa mère et pour l'autre moitié de celui hérité de son père. L'homme possède ainsi 46 chromosomes dont 23 proviennent de sa mère et 23 de son père. Il est dit diploïde (2n = 43 ; n = 26) :
Dans la nature cette propriété biologique présente des variations. Ainsi, les champignons sont des organismes haploïdes (n) tout comme les abeilles mâles. Des populations de fourmis ou de grenouilles peuvent contenir une part non négligeable d'individus triploïdes (3n), certaines espèces de poissons étant même naturellement triploïdes…..

Marennes : Travaux urgents et motion de soutien à la conchyliculture (Sud-Ouest)
La tempête du 28 février a particulièrement touché le cordon dunaire de la plage de Marennes. Dès le 4 mars, la décision d'apporter 10 000 mètres cubes de…
Toutefois, Jacques Baron, ostréiculteur et adjoint au maire, a souligné la difficulté de réparer des digues construites à la brouette et difficiles d'accès, qui posent problème notamment lorsqu'il y a plusieurs propriétaires qui ne sont pas organisés. Par ailleurs, il est rappelé….
Soutenir la conchyliculture
Depuis quelques semaines, les coquillages issus du bassin sont interdits à la vente. Jacques Baron a souligné que cette interdiction « coûterait 10 millions d'euros aux ostréiculteurs et posera des problèmes de trésorerie, des solutions doivent être trouvées pour que les entreprises continuent à vivre ». C'est pourquoi, le Conseil municipal a voté une motion de soutien aux professions conchylicoles, car « ce sont des activités essentielles au territoire de Marennes », explique le maire.

Capbreton : La fête de l'huître
Ainsi, l'eau s'insinue dans les sous-thématiques de la manifestation : surf, environnement et ateliers pour enfants. « Il y a deux nouveautés cette année, continue Régine, avec, mercredi 28 avril, une découverte gratuite de la voie du littoral des chemins de Saint-Jacques de Compostelle, avec l'association des chemins de Saint-Jacques. » 2010 sera également marquée par la toute première édition de la Fête de l'huître. Toute la journée du samedi 1er mai, des dégustations d'huîtres seront proposées autour du lac. Plus loin des côtes, une seule question : « Qui est cette mystérieuse Emys ? » Réponse dans les zones humides de la réserve naturelle de l'étang noir grâce à une visite guidée mardi 20 et jeudi 25 avril. Les plus sportifs ont rendez-vous vendredi 23 et 30 avril, dans la matinée, pour enfourcher leur VTT et partir vers le bassin versant de Seignosse à Vieux-Boucau. « Du 18 au 30 avril, sauf le mardi, Christophe Lesbats va proposer un prêt de trois barques pour partir à la découverte de l'étang blanc. »

Menu fruits de mer au Restaurant La Rouvenaz à Montreux (Suisse)
"Marennes - Oleron curved deep shelled oysters"
N°3 Green oyster : 3.50.- (1 pce) / 21.- (6 pces) / 40.- (12 pces)
N°2 Special oyster : 4.- (1 pce) / 24.- (6 pces) / 46.- (12 pces)
N°3 Green oyster "Red Label" : 4.50.- (1 pce) / 27.- (6 pces) /52.- (12 pces)
N°3 New oyster : 5.- (1 pce) / 30.- (6 pces) / 58.- (12 pces)
* * *Flat oysters
N°0 Belon flat shelled oyster : 5.- (1 pce) / 30.- (6 pces) / 58.- (12 pces)

1 Franc Suisse = 0,7 euro

Montpellier. Le Vigan : La pisciculture dans les mailles administratives (Midi Libre)
Imbroglio : Un Matellois voit son projet de reprise d'entreprise compromis
Alexandre Allier ne sait plus à quel saint se vouer. Ce Matellois se débat depuis un an pour reprendre l'exploitation d'une pisciculture au Vigan. L'activité, implantée sur un affluent de l'Arre, a fonctionné de 1956 à 2004. Le hic : une modification de la loi sur l'eau, datant de 2006, compromet la reprise de l'activité au grand dam d'Alexandre Allier.

Canourgue - La prochaine rentrée au Legta déjà placée sous les meilleurs auspices (Midi Libre)
Le beau temps a apporté une note joyeuse pour la journée portes ouvertes du Legta canourgais. Responsables et élèves étaient à leur poste pour accueillir les familles et jeunes en quête de renseignements pour une future orientation vers les métiers de la pisciculture et du traitement de l'eau. En fin de journée, c'était la satisfaction générale pour le directeur, M. Lorette, et son personnel devant l'affluence enregistrée. Ceci…
C'était tour à tour la visite : Le circuit fermé (élevage du tilapia, un poisson exotique originaire des pays chauds, l'aquariophilie avec toutes sortes de poissons d'ornement). Il faut noter que cette dernière spécialité est dorénavant enseignée au lycée Pasteur. La visite de la pisciculture à travers toutes ses composantes, les imposants reproducteurs, la naissance des alevins, leur suivi tout au long de leur croissance, les nombreux bassins et le nourrissage des poissons ayant atteint déjà des tailles respectables, sous la direction des responsables et les explications d'élèves déjà fortement impliqués dans la formation.
La visite de l'atelier de transformation, une première…

Pratiques d’élevage et qualité nutritionnelle des lipides des poissons (Inra)
Les lipides de la chair des poissons se caractérisent par leur richesse en acides gras polyinsaturés à longue chaîne (AGPI-LC) de la série oméga-3 ou n-3, en particulier l’acide eicosapentaénoïque (C20:5 n-3 ou EPA) et l’acide docosahexaénoïque (C22:6 n-3 ou DHA). L’abondance de ces acides gras (AG) à longue chaîne n-3 est une particularité du monde aquatique. Le phytoplancton, à la base de la chaîne trophique des animaux aquatiques, possède (à l’exception des chlorophycées) l’équipement enzymatique nécessaire à la synthèse d’acide alphalinolénique (C18:3 n-3), précurseur de l’EPA et du DHA. Ces AG sont ensuite transférés par la voie alimentaire aux

Les Carnets métiers de l’ARFTLV : Des rivages au grand large
De l’Agence Régionale de la Formation Tout au Long de la Vie
Des rivages au grand large (mars 2010)Les métiers de la pêche et de l'aquaculture, du transport maritime et de la plaisance professionnelle s'exercent à bord d'un bateau ou sur le littoral. - Carnet métier du GFE 2 (pdf 2 M0 et 303 Ko)
Les carnets métiers de l’ARFTLV, réalisés en partenariat avec l’ONISEP, constituent une collection de documents synthétiques destinés au grand public pour appréhender par GFE (Groupe Formation Emploi) la réalité des métiers : données statistiques, évolutions, conditions de travail et d'accès, formations initiales et continues.

Genindexe, la génétique à votre service
Dépistage de pathogènes chez l’Huître creuse
La génétique au service des Entreprises aquacoles de production d’Huître creuse
Suite à la hausse de mortalité d’huitres creuses survenue au cours de l’été 2008, l’IFREMER a transféré à Genindexe la technologie pour dépister 3 pathogènes susceptibles d’être impliqués dans ces mortalités.
Genindexe propose également le dépistage d’un pathogène supplémentaire.
Ces tests de dépistage sont tous réalisés par la technique de PCR en temps réel.

  • 28 mars 2010

Baden - Huîtres durables. Slow Food visite le chantier Mor Braz (Le Télégramme)
Mardi, une délégation de Slow food a visité l'établissement ostréicole Mor Braz, en compagnie du réseau Cohérence. Laurence Mahéo, ostréicultrice, peut apposer depuis septembre2009 un identifiant «Cohérence» sur sa production. Cet identifiant est attribué selon une méthode de certification participative pour une démarche de progrès. Né en 1997, le réseau Cohérence met en synergie plus d'une centaine d'associations du grand Ouest, consommateurs, protecteurs de la nature, paysans, artisans, acteurs de la santé, avec des objectifs communs: promouvoir des modes de productions, d'échange et de consommation équitables, respectueux des ressources naturelles et des milieux de vie.
Ostréiculture durable et solidaire ….

Vendée : Les mytiliculteurs dans l'attente à L'Aiguillon-sur-Mer (Ouest France)
Pascal Esnard sur son « atelier mytilicole » amarré dans le port de L'Aiguillon.
Un arrêté préfectoral interdit la consommation des coquillages de la baie de L'Aiguillon. Les mytiliculteurs espèrent la levée de la mesure d'ici Pâques et le début de la saison.
Une tempête destructrice plus une interdiction de commercialiser les moules et les huîtres élevées dans la baie de L'Aiguillon. On s'attend, dès lors, à rencontrer des professionnels abattus par ce double coup dur. Pascal Esnard ne renvoie pas cette image mais il a conscience qu'il s'en est bien tiré parmi la quinzaine de mytiliculteurs et ostréiculteurs vendéens de la baie. « Ce sont les équipements à terre qui ont le plus souffert. » Lui, à part une cabane, a « tout sur le bateau », son « atelier mytilicole ». Et l'arrêté préfectoral ne le pénalise pas pour l'instant, puisque la saison de la moule n'a pas encore commencé.
Moins dévastatrice qu'en 1999….

Paimpol - Huîtres. Un projet associatif pour les promouvoir (Le Télégramme)
Améliorer les relations entre les ostréiculteurs, les riverains du littoral et les élus. C'est le projet qui se met en place dans la baie. Une association devrait voir le jour.
Yvon Simon, adjoint chargé des affaires maritimes à la mairie de Plouézec, est initiateur du projet. Il veut que les élus des communes de Ploubazlanec, Plourivo, Paimpol s'impliquent dans un projet de promotion de l'huître. Une maison pourrait même lui être dédiée à Boulgueff.
Pourquoi ce projet?

Une double peine pour les ostréiculteurs (Charente-Libre)
La tempête a durement handicapé les ostréiculteurs. Ils affrontent maintenant une interdiction de commercialiser. Les professionnels espèrent que leurs claires auront fait rempart aux toxines.
Dans son bureau de La Tremblade donnant sur l'estuaire de la Seudre, Emmanuelle Papin a terminé la journée du 19 mars l'oreille douloureuse à force d'heures passées au téléphone. «La nouvelle concernant l'interdiction de vendre les huîtres est tombée à 13h30. Nos camions de livraison étaient déjà en route et la mesure concernait aussi les coquillages expédiés les deux jours précédents. Il a fallu rappeler tous nos clients», raconte la fille d'Yves Papin qui tient son banc depuis 1963 sur le marché Victor-Hugo à Angoulême….

  • 27 mars 2010

Charente-Maritime - L'horizon de l'huître est toujours bouché (Sud-Ouest)
Les analyses ne sont toujours pas bonnes. La saison de Pâques est perdue
Les ostréiculteurs charentais-maritimes rateront le rendez-vous commercial de Pâques. C'est-à-dire une opportunité de garnir les trésoreries de leurs entreprises essorées par deux étés consécutifs de mortalité sur les jeunes huîtres, et une submersion marine historique qui dévastait le matériel de production et d'expédition, il y a un mois.
La sinistre certitude s'est affichée hier, en même temps que les résultats de la deuxième vague des prélèvements réalisés par l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer). Analyse chimique au terme de laquelle il apparaît que l'indésirable pseudo nitzschia, une phycotoxine amnésiante pouvant occasionner de graves troubles, reste présente dans le milieu à des concentrations dépassant le seuil d'alerte de 100 000 cellules par litre d'eau de mer. Au nord du département, dans le pertuis Breton, elle est ainsi entre trois et sept….

Les huîtres et norovirus (Amgar.blog.processalimentaire)
Selon le RASFF, norovirus a entraîné six notifications d’alerte depuis le début de l’année 2010. Eurosurveillance rapporte l’étude de différentes éclosions à norovirus liée à la consommation d’huîtres de ces derniers temps (Norovirus outbreaks linked to oyster consumption in the United Kingdom, Norway, France, Sweden and Denmark, 2010. Eurosurveillance, Volume 15, Issue 12, 25 March 2010). Voir aussi Virus et aliments.
Depuis janvier 2010, 334 cas dans 65 cas humains groupés (clusters) ont été signalés dans cinq pays européens: le Royaume-Uni, la Norvège, la France, la Suède et le Danemark. L’article décrit les preuves épidémiologiques et microbiologiques disponibles de ces éclosions…..

Article ci-dessus à partir du site Eurosurveillance

Eurosurveillance, Volume 15, Issue 12, 25 March 2010
Norovirus in oysters
Oysters are grown in coastal waters of several countries and are considered a delicacy in most parts of the world. Like all bivalve molluscs, they feed by filtering large amounts of water through their gills. In situ studies with bioaccumulation of a virus indicator in oysters have shown that oysters can concentrate viruses up to 99 times compared to the surrounding water [1]. In water contaminated with norovirus, this leads to the accumulation of the virus within the flesh and gut of the oyster. Norovirus has been detected in 5 to 55% of oysters from Europe and the United States (US) by random sampling at market places and oyster farms [2-4]. The detection of norovirus in oysters follows the same seasonal trend as the norovirus epidemiology in the general population, i.e. norovirus in oysters is generally detected between….

Charente-Maritime - La préfecture interdit la pêche des crustacés (Sud-Ouest)
Les pêcheurs charentais-maritime n'ont plus le droit de prendre des crustacés dans leur filets. La raison? Une contamination de leur milieu naturel.....
Depuis vendredi soir, cette interdiction est étendue à la pêche de loisirs et professionnelle des crustacés, et ce jusqu'à nouvel ordre, a précisé Eléonore Lacroix.
La préfecture a également interdit "le transfert vers d'autres départements de coquillages récoltés en Charente-Maritime, afin d'éviter une propagation de la contamination".
De nouvelles analyses sont prévues la semaine prochaine. Auteur : AFP

Les huîtres gardent la ligne (La Dépêche)
Une mauvaise nouvelle de plus pour les ostréiculteurs de Marennes-Oléron : une semaine après l'interdiction de vente des coquillages de Charente-Maritime, les analyses effectuées par l'Ifremer se sont de nouveau révélées défavorables: la toxine découverte en mer vendredi dernier est toujours présente.
Mais pour la première fois depuis de longs mois, les ostréiculteurs en aussi reçu une bonne : aucune présence de toxine n'a été détectée dans les claires où les huîtres sont affinées. « L'interdiction de vente en cours depuis une semaine ne repose que sur la découverte de toxines amnésiantes naturelles en mer et dans les moules », remarque Benoît Massé, professionnel de Château d'Oléron. « Nous avons un espoir de pouvoir commercialiser à nouveau » veut croire ce jeune producteur.
Le directeur des affaires maritimes de Charente-Maritime Gilles Servanton a annoncé dans la foulée qu'une centaine d'autres analyses allaient être effectuées pour pouvoir mettre en place un protocole particulier en cas de résultats concluants. «Si tout se passe bien, les ventes d'huîtres de claires pourraient alors être autorisées pour le week-end de Pâques.»
Mais il est encore trop tôt pour crier victoire….

Le caviar se porte mieux que l'esturgeon (AFP)
Placé sous la protection de la CITES depuis 12 ans, l'esturgeon sauvage, dont le précieux beluga, est au bord de l'extinction. Mais la prolifération des élevages pour le caviar ôte tout intérêt à le protéger dans la nature.
Son histoire devient un cas d'école pour la Convention sur le commerce des espèces menacées, actuellement réunie à Doha et qui depuis 1998 a inscrit les esturgeons à son Annexe II, régulant son commerce et l'or noir qui en est issu, sans freiner son déclin......

Xynthia. Ostréiculture : des tests parallèles (Sud-Ouest)
La Rochelle - (Charente-Maritime) Le vendredi 26 mars 2010 à 15h26
Parallèlement à ceux de l'Ifremer, d'autres tests sont effectués dans les claires du Bassin de Marennes-Oléron, afin de déceler, ou non, la présence de la toxine qui interdit, depuis le 19 mars, la consommation des huîtres.
En fonction des résultats - les premiers sont encourageants....

Conchyliculture / Aquaculture : Tempête 28 février 2010

Département de Charente-Maritime : Tempête Xynthia / Cellule de crise du Conseil Général

Dossier de demande d’indemnisation
Dossier unique d’indemnisation à déposer dans les meilleurs délais, et au plus tard le 30 juin 2010, à la DDTM, au service de la Délégation à la Mer et au littoral (ex Affaires Maritimes)

Deux actions qui concernent les pisciculteurs bio ?

Circulaire du 22 mars 2010 du Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche « soutien à l’agriculture biologique mis en place en France métropolitaine pour la campagne 2010 »
Résumé : dans le cadre de l’article 68 du règlement (CE) n73/2009 du Conseil du 19 janvier 2009, cette circulaire expose les conditions d'octroi de la mesure de soutien spécifique « soutien à l’agriculture biologique » en France métropolitaine.
Une enveloppe de 50 millions d’euros par campagne est allouée à la mesure. Le montant unitaire de l’aide à l’hectare est variable selon 4 catégories de culture.

L'INRA a lancé le projet européen Solibam pour l'agriculture bio (Paperblog)
Objectif du projet Solibam : développer des stratégies combinant la sélection végétale et l'innovation agronomique pour l'agriculture biologique et l'agriculture à faibles intrants.
Le projet européen SOLIBAM, coordonné par l'INRA, a été lancé le 12 mars 2010 à Nice. Ce projet, qui fédère 22 partenaires publics et privés issus de dix pays européens, deux pays africains et un centre de recherche international, a pour objectifs de développer la qualité, la diversité et les performances des cultures en agriculture biologique ou à faibles intrants, c'est-à-dire peu consommatrices en engrais et pesticides.
Le projet Solibam (Strategies for Organic and Low-input Integrated Breeding and Management) a pour objectif de développer des approches intégrées de la sélection et des pratiques agronomiques pour améliorer la " durabilité ", la qualité, les performances ainsi que la stabilité des performances de ces cultures en agriculture biologique et à faibles intrants. "La diversité des systèmes agricoles sera prise en compte, notamment le cas des petites fermes africaines", précise l'INRA, l'Institut national de la recherche agronomique…..

  • 26 mars 2010

Gérald Viaud, nouveau Président régional (FR3 Poitou-Charentes)
Le nouveau Président de la section régionale a été élu le 23 mars alors que les coups durs s'enchaînent chez les conchyliculteurs : après Xynthia qui a détruit de nombreux parcs, une toxine a été détectée dans les eaux littorales et les coquillages sont interdits à la vente jusqu'à plus ample information
Vidéo.....

Le coup de gueule de Ras-le-bol dans la boite à commentaires de France 3 Poitou-Charentes : razlebol69 le 19-03-2010 à 18:56:53
J'ai envie de pousser un coup de gueule , qui nous gouverne ????? Il parait evident que cette interdiction de commercialiser les coquillage de charentes maritime decoule directement de cette maudite tempete !!!! L'eau, lorsqu'elle s'est retirée, a sans aucun doutes transportée tous les produits nefaste qu'utilise les agriculteurs .
Mais QUI avait donc autorisé la culture dans les marais ???? Qui ? voila aujourd'hui ou nous en somme c'est une profession qui pourtant ce fait discrete, ne demande pas grand chose, a personne au vu de ce qu'elle subie depuis quelques années , ou quand elle demande des reponses ou expliquations , personne ne sait !!!!
Il faut quand meme pas oublier que des milliers de personnes, directement ou indirectement, beneficient d'un emploi lié a l'ostreiculture avec un grand "O" car c'est un metier plus qu'honorable et respectable , c'est un beau metier qui fait en fonction de madame "Nature" !
Alors respectons la un peu plus !!!!!! (Source : France 3 Poitou-Charentes)

Huîtres mères dans le bassin d'Arcachon (Sud-Ouest)
Les ostréiculteurs du bassin d'Arcachon, privés de naissain depuis deux ans, ont entrepris de réensemencer le Bassin avec 150 tonnes d'huîtres mères, âgées de 4 à 5 ans, en provenance de Bretagne. Ils espèrent ainsi que, dès le prochain été, ces huîtres se reproduiront et repeupleront peu à peu le bassin d'Arcachon…..

Canada - Revenir aux méthodes ancestrales en aquaculture (L’Etoile)
La Fondation de l'innovation du Nouveau-Brunswick a honoré la semaine dernière trois chercheurs du Nouveau-Brunswick dans le domaine de l'aquaculture. L'un d'eux, Thierry Chopin de l'Université du Nouveau-Brunswick (UNB) se spécialise dans l'aquaculture multitrophique intégrée, une forme d'aquaculture qui a existé en Asie pendant des siècles, mais qui a disparue dans les dernières décennies pour des motifs commerciaux. Comme dans le cas de l'agriculture, la science révèle que les méthodes ancestrales avaient leur raison d'être…..
L'aquaculture ordinaire se spécialise dans l'élevage d'un seul produit marin. Pour sa part, l'aquaculture multi trophique intégrée est une approche qui combine différents types d'aquaculture pour en quelque sorte diminuer les pertes et favoriser le développement durable de la culture. Au lieu de ne cultiver que du saumon par exemple, l'équipe de recherche intègre des moules ou des huîtres ainsi que des algues dans un même site d'aquaculture, permettant aux uns de se nourrir des nutriments rejetés par les autres…..

Elevage de poissons d’aquarium : les écologistes tirent la sonnette d’alarme (L’Express)
Une lettre émise par le département de la pêche, autorisant une compagnie à récolter 4 000 poissons d’aquarium, inquiètent les écologistes. Ils craignent que cela ne cause la disparation des certaines espèces dans les années à venir.
Les activités de la compagnie Marine Culture of Mascarene Ltd (MCML) inquiètent les écologistes. Cette firme a reçu l’autorisation du département de la pêche, qui tombe sous le ministère de l’agro-industrie, pou recueillir 4 000 poissons d’aquarium par mois. Ces poissons sont normalement destinés à l’élevage opéré par la firme. Le surplus est exporté, comme le stipule le document émis par le département de la pêche.
Ce qui intrigue les écologistes n’est pas que le ministère ait accordé son autorisation à MCML. Mais le nombre de poissons que cette firme est autorisée à recueillir. «Étant donné qu''une paire de poissons peut produire des milliers d’œufs, c’est inconcevable qu’un contingent de près de 50 000 poissons sauvages annuellement soient nécessaires pour constituer un stock. Peut-être la clef est dans la courte phrase de la lettre «le surplus à exporter», explique le Dr Richard Munisamy, directeur de l’association We Luv Mauritius.

Mozambique : AQUAPESCA, investissement français dans l’aquaculture bio
Je (ndlr Anne-Marie Idrac) me suis rendue, le 12 mars dernier, au Mozambique. J’y ai signé avec le ministre des finances des accords financiers pour un total d’aide de l’AFD de 76 M d’euros, et constaté là comme ailleurs en Afrique non francophone une grande attente de France.
A cette occasion, je me suis rendue à 1 000 kilomètres au Nord de la capitale, Maputo, sur le site de Quelimane dans la province du Zambézie, pour y visiter Aquapesca, une ferme d’aquaculture spécialisée dans l’élevage de crevettes, investissement emblématique d’une entreprise de la Réunion.
Visite de l'entreprise Aquapesca
Aquapesca est une entreprise spécialisée dans la production de crevettes bio haut-de-gamme (« black tiger »), filiale du groupe réunionnais OCEINDE. Elle a débuté ses activités de production en 2005. Environ 40 millions d’euros ont été investis, constituant ainsi le principal investissement français au Mozambique, avec 350 ha de bassins, 5 laboratoires, 2 unités de désalinisation et 1 unité de surgélation de 15 tonnes par jour. L’activité de l’entreprise est exclusivement tournée vers l’exportation à destination de la France. (en 2009, l 580 tonnes de crevettes)…..

  • 25 mars 2010

Ostréiculture. 186 dossiers d'aides déposés dans le Morbihan (Le Télégramme)
La Section régionale conchylicole (SRC) de Bretagne-Sud a organisé une réunion d'information sur les mortalités ostréicoles, hier à Baden (56), à destination des professionnels et de leurs partenaires (comités de gestion, banques). Étaient aussi présents le président du Comité national de la conchyliculture (CNC), Goulven Brest, et les représentants de l'État et d'Ifremer. Soit environ 150 personnes. Sur les 370 entreprises ostréicoles recensées dans le Morbihan, 186 ont déjà déposé un dossier d'indemnisation pour 2009, au titre de la redevance domaniale, des fonds d'aide aux charges ou de calamité agricole. «30% des aides disponibles devraient être débloquées fin avril. Parallèlement, des aides régionales se mettent en place petit à petit», souligne Hervé Jenot. Le président de la section régionale conchylicole de Bretagne-Sud incite les ostréiculteurs à demander ces aides, «même si cela ne fait pas encore partie de notre culture».
3.000 emplois indirects - Renan Henry, président du Comité de survie ostréicole (CSO), dénonce des «mesurettes»….

Le caviar se porte mieux que l'esturgeon (AFP)
Placé sous la protection de la CITES depuis 12 ans, l'esturgeon sauvage, dont le précieux beluga, est au bord de l'extinction. Mais la prolifération des élevages pour le caviar ôte tout intérêt à le protéger dans la nature.
Son histoire devient un cas d'école pour la Convention sur le commerce des espèces menacées, actuellement réunie à Doha et qui depuis 1998 a inscrit les esturgeons à son Annexe II, régulant son commerce et l'or noir qui en est issu, sans freiner son déclin.....

Baie de Paimpol (22). Une association en faveur de la promotion de l'huître va voir le jour (Le Télégramme)
Une assemblée générale constitutive aura lieu mardi 30 à 18 h à la salle des fêtes de Plouézec, avec tous les professionnels, les élus, les riverains et tous les usagers du littoral. Un parc à usage touristique et pédagogique pourrait être initié à Port Lazo et une maison dédiée à la petite perle de la baie pourrait voir le jour à Boulguef. Quinze professionnels, de Lanmodez à Ploubazlanec, cultivent 500 ha d'huîtres, ce qui représente 5 % de la production nationale. Un label....

Ostréiculteurs : nouveau coup dur (Phare de Ré)
Les huîtres sont interdites à la vente. Archives Le Phare de RéNouveau coup dur pour les ostréiculteurs : les huîtres sont interdites. Jusqu'à quand ? Réponse lors des prochaines analyses.
Le communiqué de la préfecture est arrivé en fin de semaine dernière : "Suite à la détection d'une toxine amnésiante en quantité très supérieure au seuil réglementaire par le réseau de suivi phytoplanctonique d'IFREMER (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer), le préfet de la Charente-Maritime a décidé ce jour (vendredi 19 mars, ndlr) l'interdiction du ramassage, de la vente et de la consommation de coquillages en provenance du littoral de la Charente-Maritime."….

  • 24 mars 2010

Conchyliculture / SRC Poitou-Charentes. : Il préside pour tous (Sud-Ouest)
Gérald Viaud est le nouveau président de la SRC. «L'homme de la situation pour présider la Section régionale conchylicole Poitou-Charentes gérera la crise. » Lorsqu'il nous tenait ces propos, le 13 février dernier, Gérald Viaud n'avait en vue que les conséquences des mortalités juvéniles. Et pour cause, la pertinence du propos s'est enracinée depuis sur deux autres cataclysmes : la tempête Xynthia et, depuis vendredi dernier, la fermeture sanitaire des côtes charentaises. Il ne fait pas de doute que les 34 voix (majorité absolue à 30) qui ont installé hier l'ostréiculteur de Chaillevette, âgé de 59 ans, à la succession du Trembladais François Patsouris, résonnent donc des échos de l'urgence. Cette élection du président de la Section régionale conchylicole, prévue à l'origine au début du mois, avait été reportée dans les ruines de Xynthia. Et, hier à Marennes, ils étaient quatre à postuler devant leurs 54 collègues ostréiculteurs et mytiliculteurs. Ne totalisant respectivement, au premier tour, que 5 et 7 voix, Jacques Baron (Confédération paysanne, Marennes) et Éric Marissal (syndicat ostréicole de Ré) se retiraient de la course où Gérald Viaud avait déjà viré en tête d'une courte voix (23 voix) devant le Saint-Trojanais Philippe Morandeau (22 voix).
« Homme du consensus »….

Gujan-Mestras : De nouvelles huîtres mères dans le bassin d'Arcachon (Sud-Ouest)
22 tonnes d'huîtres mères, pêchées en Bretagne la veille, ont été semées, hier matin, dans les eaux du Bassin par une vingtaine d'ostréiculteurs.
150 tonnes d'huîtres, venues de Bretagne, seront au total semées dans le bassin d'Arcachon, à la fourche ou à la pelle, comme hier matin à la Matelle, au large de la Hume. Sept heures du matin. Le port de Meyran est encore assoupi. L'horizon s'éclaircit légèrement. La marée commence à monter.
Didier Creneguy, quatrième génération de producteurs, éleveurs et expéditeurs d'huîtres en Bretagne du Sud, arrive au volant de son semi-remorque chargé de 22 tonnes d'huîtres mères, pêchées la veille au large de Quiberon. Ces huîtres, grosses comme la main, âgées de 4 à 5 ans, sont destinées à réensemencer le bassin d'Arcachon, privé quasiment de naissain depuis deux ans. ….

Lège-Cap-Ferret : L'espoir ostréicole (Sud-Ouest)
Les ostréiculteurs de la presqu'île étaient nombreux hier pour recevoir les 19 200 kilos d'huîtres mères qu'ils sont ensuite allés disperser sur 30 ares au lieu dit Le Canelon. Ces huîtres sont vraisemblablement nées dans le bassin d'Arcachon avant d'aller continuer leur élevage dans la baie de Quiberon. Au fil des mois, elles ont grandi et grossi pour atteindre la taille moyenne de 300 grammes par huître (ce que les professionnels identifient sous le calibre double zéro).
Aujourd'hui, ces huîtres sont de retour sur le Bassin et les….

Paimpol / Plouézec - Création d’une association pour la promotion de l’huître (Ouest France)
Avec un peu plus de 500 ha, la baie de Paimpol serait en mesure de faire vivre de l’ostréiculture une centaine de familles : un enjeu économique de taille À l’initiative des élus de Plouézec, l’assemblée générale constitutive d’une association dont le but est de promouvoir l’huître de la baie de Paimpol aura lieu mardi 30 mars à 18 h à la salle des fêtes. Yvon Simon, adjoint en charge des questions relatives à la mer, explique que parmi les actions à venir, on compte la gestion d’un parc à huîtres dans le secteur de Port Lazo

Mornac-sur-Seudre : La marée inquiète les Mornaçons (Sud-Ouest)
Hier matin, un groupe de manifestants composé d'ostréiculteurs et de riverains du village de Mornac-sur-Seudre, a investi la mairie de la commune pour être reçus d'urgence par le premier magistrat, Gilles Sallafranque. Celui-ci leur a spontanément ouvert ses portes.
À cette réunion de crise assistaient également le premier adjoint, Jacky Hallard ; le policier municipal ; Anthony Demoulin et Patrice Grolleau, ostréiculteurs ; Mme Forgerit, Laurent Arciero et M. Louis, riverains.....

Suisse : Produits bio: "vaste potentiel" mais bilan 2009 en demi-teinte
Alors que le marché des produits bio s'est accru de 7% en 2009, le nombre de fermes bio a fléchi de 0,8%, a constaté Bio Suisse. Pour l'association faîtière, l'agriculture biologique possède un "vaste potentiel". Elle veut donc encourager les paysans à passer au bio.
Alors que le marché des produits bio s'est accru de 7% en 2009, le nombre de fermes bio a fléchi de 0,8%, a constaté Bio Suisse. Pour l'association faîtière, l'agriculture biologique possède un "vaste potentiel". Elle veut donc encourager les paysans à passer au bio.
Le marché des produits bio a réalisé en 2009 un chiffre d'affaires de 1,545 milliard de francs, en augmentation de 7% sur un an. La hausse concerne toutes les catégories de produits: viande (+16,8%), poisson (+34,6%) et "produits convenience", soit les mets précuisinés (+8,3%).

Pisciculture : Formation aux maladies réputées contagieuses (Veteau)
En tant que vétérinaires aquacoles spécialisés et en réponse à l’appel d’offre émis par la DG SANCO, Vet’Eau est fier d’annoncer que nous avons été retenus pour participer au BTSF workshop. Le programme auquel nous participons se focalise sur la santé des poissons et en particulier les Maladies Réputées Contagieuses. Nous préparons un programme complet destiné à former et mieux informer les autorités sanitaires déléguées à la santé du poisson dans tous les pays de l’UE. L’objectif est d’accroître leurs connaissances et leur niveau d’expertise de notre filière piscicole pour, en fin de compte, uniformiser l’approche lors des contrôle officiels, harmoniser et équilibrer l’approche des autorités sanitaires vis à vis de la législation sanitaire (Directive 2006/88/EC et règlement 882/2004) au sein de l’UE. Nous espérons de fait contribuer à établir une meilleure communication entre producteurs et autorités sanitaires pour l’intérêt de tous.

Carnac - Nettoyage du rivage. 80% de déchets ostréicoles (Le Télégramme)
Samedi après-midi, une dizaine de membres de l'association Surfrider Foundation ont mené une action de sensibilisation à la pollution engendrée par les macrodéchets. Aidés par une douzaine de scouts d'Auray, ils ont arpenté les plages de Carnac à la recherche de déchets issus de l'activité de l'homme.
Michel Grall: ne pas accuser les ostréiculteurs….

  • 23 mars 2010

Fermeture du littoral charentais : L'étroite planche de salut (Sud-Ouest)
L'État et la Section régionale doivent signer aujourd'hui le protocole autorisant le contrôle des huîtres en claires. Une étroite porte de sortie, en pleine crise, présentée à une salle comble.
Près de 700 ostréiculteurs assis au bord du gouffre, hier après-midi à La Tremblade. Atout de l'ostréiculture charentaise, les claires seront-elles demain sa planche de salut ? Les prélèvements en mer réalisés la semaine dernière ont dit que l'eau du large est contaminée par une phycotoxine dont la concentration dépasse la norme admissible pour la santé humaine. Qu'un coquillage la filtre et il mute en danger.
Mais ce voyant rouge peut exceptionnellement passer au vert si les ostréiculteurs parviennent à démontrer, par des analyses scientifiques, que l'indésirable diatomée n'a…..

Recherche - Une micro-algue redoutable (Sud-Ouest)
Qu'est-ce que l'ASP, responsable de quatre décès en 1987 au Canada ?
1 Qu'est-ce que la phyco-toxine amnésiante ?
« C'est une micro-algue qui est régulièrement présente sur le littoral français », en période printanière, explique Mireille Ryckaert, chercheuse au Laboratoire environnement ressource des pertuis charentais de l'Ifremer, à L'Houmeau. Cette diatomée appartient au genre pseudo nitzschia, qui regroupe plusieurs espèces. Toutes ne sont pas toxiques. Mais les examens chimiques réalisés la semaine dernière par la station Ifremer de Concarneau, à partir de prélèvements d'eau puis de coquillages effectués en Charente-Maritime et en Vendée, ont avéré qu'il s'agissait d'une variété toxique.
C'est à la suite de l'un des contrôles de surveillance de la qualité des eaux du réseau Rephy d'Ifremer que la forte concentration en ASP (amnesic shellfish poisoning) a été détectée. Elle a conduit à la fermeture du ramassage et de la vente.
D'ordinaire, deux contrôles mensuels sont réalisés. Lundi dernier, la concentration dans l'eau prélevée dépassait le seuil d'alerte de 100 000 cellules par litre, en l'occurrence 400.000 à 500.000 cellules. Ce qui a déclenché des analyses complémentaires de la chair des mollusques. Elles ont confirmé la présence d'ASP, à une concentration qui atteignait le million de cellules en fin de semaine.
Des examens approfondis au microscope électronique doivent dire, cette semaine, à quelle espèce du genre pseudo nitzschia sont exposées les productions, ostréicoles notamment.
2 Quels dangers pour la santé humaine ?......

Ifremer - Des nouvelles analyses en cours (Sud-Ouest)
Les services de l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer procèdent aujourd'hui (et depuis hier) à de nouveaux prélèvements en Charente-Maritime et Sud Vendée. Une mission qui échoie au Laboratoire environnement ressource des pertuis charentais. Neuf points de prélèvements sont retenus pour l'eau, quinze pour la chair des coquillages……
….C'est la première fois qu'une telle concentration de phyocotoxines du genre ASP apparaît en Charente-Maritime.

Xynthia - Le plafond des aides augmente (Sud-Ouest)
Les aides de l'État seront plafonnées à 60 000 euros par entreprise et François Patsouris présidait sa dernière réunion ostréicole hier.
À l'origine, la réunion publique d'hier, à La Tremblade, avait été convoquée pour préciser les mesures d'aides aux ostréiculteurs, dans le cadre du dispositif de soutien aux sinistrés de Xynthia. Le président de la République leur a promis 20 millions. Restait à définir les modalités de répartition.
Ce fut l'un des derniers combats livrés par François Patsouris pour la profession, en qualité de président de la section régionale (son successeur sera élu cet après-midi), et il l'a remporté : le plafonnement des aides de l'État, de 30 000 euros au lendemain de la tempête de 1999, est doublé à 60 000 euros. Le directeur des territoires et de la mer, Gilles Servanton, le précisait hier, en épluchant le catalogue des concours publics. Une condition toutefois….

Une première pour un produit aquacole en France : Les moules de bouchot de Trad'Océan à Cancale sont éco-certifiées "durables"

France : Deux produits de la mer pour deux écolabels
Ce mois de mars 2010 est à graver dans l’histoire de la pêche durable française ! Deux produits de la mer ont obtenu un écolabel pour la première fois en France. Le lieu noir de l’armement boulonnais, Euronor. La moule de bouchot de la baie du Mont-Saint-Michel du groupement de producteurs cancalais, Trad’Océan.

La sardine de bolinche de Bretagne Sud s’était portée candidate la première dans la « course » à l’éco-certification halieutique. Mais, la primeur revient au lieu noir d’Euronor estampillé au label MSC (Marine Stewardship Council) et à la moule de Bouchot de Trad’Océan estampillée au label FOS (Friend of the Sea)…..Suite....

  • 22 mars 2010

Marennes-Oléron : Des analyses de l'eau des claires sont menées par la profession (Sud-Ouest)
Le SRC entend faire toute la lumière sur la qualité des huîtres Marennes-Oléron. « Des analyses ont été faites dans le pertuis breton et dans le sud du Bassin, sur l'eau et sur les moules. Mais nous n'avons aucune donnée objective sur les huîtres et les claires ! » François Patsouris, encore président de la Section régionale conchylicole (SRC) pour quelques jours, a décidé de financer des analyses, menées par les services de l'État, afin de lever toute ambiguïté sur la possible pollution du produit. Les coquillages et les huîtres sont interdits à la vente et à la consommation depuis vendredi.
Dans l'attente des résultats….
….. les professionnels placent leurs espoirs dans le déblocage de 20 millions d'euros d'aide annoncé par la ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire. Dominique Bussereau, en visite sur le terrain, a confirmé la mesure. « Je demande malgré tout à ce que les modalités d'application nous soient confirmées par écrit », reprend François Patsouris.
Dans la foulée de Ségolène Royal, l'homme demande à ce que les formulaires d'indemnisation soient envoyés au plus vite. Le ministère de l'Agriculture précise que cela a été fait. Et qu'il était en tout état de cause téléchargeable sur Internet.

Saujon (Seudre) : Sauver la faune et la flore (Sud-Ouest)
La vidange et le nettoyage des lacs de la Lande ont débuté les 9 et 10 mars avec l'assèchement du plan d'eau dit « le lac des pêcheurs », allié à une importante opération de pêche. D'importants travaux de creusement de chenaux ont été organisés par les services techniques municipaux afin que l'eau s'évacue au travers des épais bouchons de vase accumulés avec le temps…..

Huître en haute "mère" sur le Bassin d' Arcachon
150 tonnes d'huitres mères fraichement venue de Bretagne sont semées en ce moment sur 5 sites du Bassin d' Arcachon. La Section Régionale Conchycole d'Aquitaine a lancé Resur 2
Vaste opération de réensemencement d'huîtres sur le Bassin d' Arcachon
Des huîtres oui mais quelle huître ???
Resur 2 : opération de repeuplement des huîtres du Bassin d' Arcachon
La Cobas a avancé 150 000 euros (à rembourser en fin d'année sous forme de cotisations payées par ares par les ostréiculteurs) pour l'acquisition de 150 tonnes d'huîtres mères acquises en Bretagne (les plus qualitatives et saines des huîtres possibles d'après Olivier Laban de la section Conchylicole d' Aquitaine ) pour tenter de parer l'énorme mortalité des huîtres et surtout l'absence de naissain sur le Bassin d' Arcachon, 1er centre naisseur d'Europe mais représente moins de 10 % des huîtres vendues en France.
Le 16 mars, 10 tonnes ont été acheminées et dispersées sur 5 sites ostréicoles :....

(Résur)rection des huîtres d'Arcachon (France 3 Aquitaine)
Début de l'opération "Résur 2" des huîtres du Bassin pour combler le manque de naissains.
Reportage à Gujan-Mestras en Gironde, avec les interviews de
- Francis Lacaze, ostréiculteur à Piraillan,
- Pierre Lacaze, ostréiculteur, fils de Francis Lacaze
- Alain Miguez, de la section régionale ostréicole
- Philippe Reveleau, ostréiculteur au Canon

Des "huîtres mères" bretonnes et normandes pour repeupler les parcs d'Arcachon (NouvelObs)
Pour la première fois depuis 40 ans, les ostréiculteurs vont semer dans les profondeurs du bassin d'Arcachon (Gironde) jusqu'à la fin du mois de mars 150 tonnes d'huîtres mères naturelles venues de Bretagne et de Normandie. Enjeu de cette campagne: relancer la reproduction et lutter contre la mortalité des naissains d'Aquitaine.

Etel - Cultures marines. Quatorze stagiaires au lycée maritime (Le Télégramme)
Depuis mardi, le lycée maritime et aquacole accueille, pour une formation complémentaire en cultures marines, quatorze stagiaires venus de toute la Bretagne, et issus de la mytiliculture, de l'ostréiculture et de la pêche à pied. D'une durée de 240heures, réparties jusqu'au 7juin, ce stage qualifiant ouvre à la capacité professionnelle pour accéder aux concessions du domaine public maritime, à condition de justifier de trois années de pratique professionnelle (pêche, cultures marines, agriculture) ou une seule année pour les détenteurs du CAP maritime de conchyliculture. La formation comprend un volet technique avec biologie, conditions et techniques de production, et un volet gestion. «Ce stage a un petit côté historique, car c'est le dernier», relevait Luc Percelay, directeur du lycée. «Ensuite, avec la réforme, il faudra avoir le Bac pro pour accéder aux aides et au DPM». Cette évolution, le lycée maritime y répond déjà avec ses Bac pro en cultures marines. Il y ajoutera une formation spécifique complémentaire de niveau 4

Poisson bio – pour le plaisir de manger sainement / Au rayon poisson comme ailleurs : pour le bio sans compromis (Coop pour moi et pour toi)
Les poissons, crustacés et autres fruits de mer certifiés bio proviennent exclusivement d’élevages. L’aquaculture biologique respecte des normes spécifiques. Ainsi, les aliments d’origine végétale sont issus de l’agriculture biologique. Les poissons sont généralement élevés dans leur milieu naturel, telle la daurade bio, qui grandit non pas dans des bassins artificiels mais en pleine mer au large de Cannes. Bercés par le va-et-vient des vagues, les enclos de « Cannes Aquaculture » garantissent aux daurades des conditions de vie quasi....

France : La pêche et l’aquaculture (Plaquette Bima)
La France est au 4ème rang de l’Union européenne avec environ 11% des captures communautaires. En 2008, la pêche française a généré 24500 emplois de marins dont 21 300 en métropole. Plus de 550 milliers de tonnes de poissons, crustacés, mollusques et algues ont été débarquées par les navires français métropolitains. La pêche maritime française se caractérise par la diversité de ses flottilles, de ses captures et de ses techniques.

  • 20 mars 2010

Consommation de coquillages : recommandations aux consommateurs (Communiqué MAAP)
Suite à des tests effectués par le réseau sanitaire de surveillance REPHY de l'IFREMER en Charente-Maritime et dans le Sud de la Vendée, des moules se sont révélées être contaminées en toxines amnésiantes. D'autres coquillages sont susceptibles d'avoir été contaminés.

En conséquence, la pêche maritime professionnelle et de loisir, le ramassage, l'expédition, la commercialisation de tous les coquillages en provenance du littoral de Charente-Maritime et du littoral vendéen de la baie de l’Aiguillon (zones du Pertuis Breton et de la baie de l'Aiguillon) ont été provisoirement interdits à compter du 19 mars 2010. Cette interdiction reste valable tant que deux analyses consécutives ne se seront pas révélées négatives.

Les exploitants concernés ont procédé au retrait et rappel de la commercialisation des coquillages récoltés dans ces zones depuis le 17 mars 2010......

Pour des informations sur le phyto-plancton toxique :

Les huîtres de Charente-Maritime interdites à la consommation (Le Monde)
C'est un nouveau coup dur pour les ostréiculteurs charentais : moins d'un mois après avoir été frappés par le passage de la tempête Xynthia, ils doivent faire face depuis vendredi à l'interdiction de la vente de leurs produits après la détection d'une toxine amnésiantes, en quantité très supérieure au seuil réglementaire. "Je suis KO debout (...) c'est un nouveau coup de massue pour la profession et la situation est très inquiétante", a affirmé samedi, François Patsouris, président de la section régionale conchylicole (SRC) de Poitou-Charentes…..

Ostréiculture : Le cauchemar continue (Sud-Ouest)
Les producteurs ont réagi très rapidement à l'interdiction de vente. Les camions prêts pour les marchés de fin de semaine ont été déchargés.
Comme Yves Papin et son équipe, ici à Angoulême, de nombreux ostréiculteurs avaient préparé leurs marchés de fin de semaine. Il n'y a plus de différence entre l'ostréiculture et la tête d'un clou. À chaque descente du marteau, la filière accuse le coup et s'enfonce un peu plus. Les circonstances forcent la comparaison : l'interdiction, tombée hier après-midi, de commercialiser jusqu'à nouvel ordre les huîtres produites du sud de la Vendée au bassin de Marennes-Oléron - donc issues de tous les secteurs de production du département. Cauchemardesque.
Motif ? La présence d'une concentration de phytotoxine anémiante, l'ASP, à des seuils huit fois supérieurs à la norme tolérée. Le risque pour la santé humaine est donc réel, la sanction ultime pouvant être la mort.
Il faut remonter au mois de février 1993……

« Un événement gravissime » (Sud-Ouest)
Selon Didier Quentin, « le principe de précaution doit être la règle ». Didier Quentin, député de la 5e circonscription, réagit à la décision de fermeture des bassins conchylicoles : « Cette analyse a été réalisée sur les zones de production de coquillages et rien n'indique, pour l'heure, que les claires soient touchées par une telle bactérie. Néanmoins, le principe de précaution doit être la règle. Il convient donc d'agir avec un esprit de responsabilité et avec le souci de préserver la santé de nos concitoyens. J'ai immédiatement informé le cabinet de Bruno Le Maire de ce fâcheux événement. Il m'a confirmé que tout serait mis en oeuvre pour rouvrir les zones de production dans les meilleurs délais. »
Dominique Bussereau, président du Conseil général, s'est également manifesté dans l'après-midi pour manifester sa « solidarité aux ostréiculteurs,

Charente-Maritime - L'Adasea a été liquidée (Sud-Ouest)
L'Adasea accompagne les conchyliculteurs et les agriculteurs dans l'élaboration de leurs dossiers d'aides publiques. Elle facilite l'installation des jeunes et aide à la transmission des exploitations en mettant en relation futurs retraités et repreneurs potentiels. Sept salariés seront repris par la Chambre d'agriculture.
Depuis quelques années, l'État a encouragé le rapprochement des Adasea et des chambres d'agriculture par la manière forte, en réduisant ses crédits. La Région, elle, a coupé en 2009 le robinet de ses subventions destinées au Point info installation des cultures marines, basé à Marennes, ainsi qu'au répertoire facilitant la mise en relation entre cédants et nouveaux exploitants. Elle l'a rouvert, cette année mais à petit débit : 28 000 euros, contre 45 000 euros en 2008.

Le littoral normand sous haute protection (Manche Libre)
L’Ifremer (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) et l’Agence de l’eau Seine-Normandie vont poursuivre leur collaboration en faveur de la gestion du littoral normand et des eaux de la Manche.
Ils ont signé, jeudi 4 mars, un protocole de partenariat pour la période 2010-2015. Celui-ci prolonge un premier accord qui les liait sur la période 2005-2009.
Les deux organismes mettent en commun leurs compétences et leurs moyens scientifiques respectifs pour mieux connaître le fonctionnement et l’évolution de ce littoral et de la mer de la Manche. Il s’agit notamment d’évaluer les conséquences de l’activité humaine sur l’état des eaux littorales et marines, et sur la faune qui y vit.

  • 19 mars 2010

Préfecture de la Charente-Maritime : 19 mars 2010
Arrêté portant obligation de retrait des coquillages bivalves en provenance du littoral du département de Charente-Maritime et mis sur le marché pour la consommation humaine....

La consommation de coquillages interdite en Charente-Maritime (Sud-Ouest)
Une toxine empêche le ramassage, la vente et la consommation des coquillages provenant du littoral de Charente-Maritime. La préfecture 17 vient d'interdire la consommation, la vente et le ramassage de coquillages en provenance du littoral de Charente-Maritime suite à la détection d'une toxine amnésiante en quantité très supérieure au seuil réglementaire.
Les premiers symptômes, de type gastro-intestinal (vomissements, diarrhées etc.) surviennent dans un délai de 2 à 24 heures après consommation des coquillages contaminés. Entre 24 et 48 heures, ce sont des symptômes neurologiques qui sont observés (maux de tête, désorientation, confusion). Les enfants et personnes âgées sont les plus sensibles à ce type d'intoxication.
Les personnes ayant consommé des coquillages bivalves achetés depuis le 17 mars, provenant du littoral de Charente-Maritime et présentant des troubles, doivent consulter leur médecin. Ces mesures seront levées après deux résultats d'analyse hebdomadaire favorables. C'est.....

Les coquillages de Charente-Maritime impropres à la consommation (AFP)
La préfecture de la Charente-Maritime a interdit vendredi la consommation de tous les coquillages en provenance du littoral charentais après la détection d'une toxine en quantité très supérieure au seuil réglementaire…..

Tous les coquillages sont concernés, y compris les huîtres. La forte concentration d'une toxine a poussé vendredi la préfecture de Charente-Maritime à en interdire la consommation….

Les zones concernées par la présence de cette toxine correspond aux zones touchées par la tempête Xynthia, fin févier, mais la préfecture estime qu'il est trop tôt pour y voir un rapport de cause à effets. (Source AFP)

Les coquillages de la baie de L’Aiguillon temporairement impropres à la consommation (Ouest France)
La préfecture de Vendée interdit temporairement la pêche, le ramassage, l’expédition et la commercialisation des coquillages en provenance de la baie de L’Aiguillon. « La surveillance des zones conchylicoles par l’Ifremer a montré que les coquillages provenant de la Baie (zones du Perthuis Breton et de la Baie de L’Aiguillon) étaient impropres à la consommation », explique la préfecture dans un communiqué ce vendredi. La pratique de la pêche à pied de loisir est également interdite sur ces secteurs. « Cette interdiction sera levée lorsque les nouvelles analyses de l’Ifremer seront satisfaisantes. »

Réunion du CCPA (groupe aquaculture) à Bruxelles le 10 février 2010
Compte-rendu succinct de la réunion du groupe de travail II (aquaculture) du comité consultatif sur la pêche et l’aquaculture (CCPA) du 10 février 2010 à Bruxelles
A l’ordre du jour :
1- Le bien-être des poissons
2- Application du règlement sur le virus herpétique de l’huître (à partir du 15 mars 2010)
3- Critères et niveaux maximaux pour une directive sur les eaux à mollusques et à crustacés possible
4 etc…

Biomarine : Création d’une unité de géniteurs et d’une écloserie marine (Pole Mer PACA)
Le projet BIOMARINE, labellisé en mars 2007, concerne la création d’une unité de géniteurs et d’une écloserie permettant de contrôler une qualité exemplaire des cheptels et de la mise en place d’une traçabilité totale.
BIOMARINE a pour vocation d’être la première écloserie française d’alevins biologiques de poissons marins. Cette écloserie sera la seule en France capable de produire trois espèces de poissons : loups, daurades royales, maigres.
En parallèle, BIOMARINE continuera l’effort de Recherche et Développement initié par Cannes Aquaculture en partenariat avec l’Ifremer sur les espèces nouvelles : sérioles, ombrines et cobias.
La principale innovation de ce projet est la création du chaînon manquant dans la production aquacole biologique, l’écloserie, pour lequel il n’existe pas encore de cahier des charges.
La principale innovation de ce projet est la création du chaînon manquant dans la production aquacole biologique : l’écloserie pour lequel il n’existe pas encore de cahier des charges.

Poste d'ouvrier piscicole en CDD (de 6 mois)
Embauche possible par la suite en CDI
Niveau de formation : Diplome en aquaculture ou/et expérience dans ce domaine
Permis B nécessaire
Profil : diplomé en aquaculture et/ou expérience en pisciculture
Embauche immédiate
Poste basé en Savoie (Poissy)
Me contacter au 062286354

Le salon Conchy-pêche à Saint-Lô (Manche Libre)
En mars 2005 se tenait le premier salon Conchy-pêche, créé par Patrick Costentin, alors mytiliculteur à Bricqueville-sur-Mer sur la côte ouest de la Manche…..
Dans la foulée, le salon a proposé un concours de l’innovation. Mais, trop à l’étroit à Saint-Martin-de-Bréhal, il a pris dès 2008 ses quartiers à Saint-Lô, au parc des expositions, en semaine et non plus le week-end comme auparavant.
C’est là que va se tenir, du mardi 23 au jeudi 25 mars, la 6e édition de Conchy-pêche. Cette année, le pays invité est la Tunisie, mais d’autres pays seront présents à travers leurs exposants : le Maroc, l’Irlande et l’Ecosse…..
50 exposants
Signe de la notoriété acquise par le salon, les organisateurs ont dû refuser du monde. Au total, 50 exposants viendront à Saint-Lô, pour l’essentiel des fidèles de la manifestation. Cette année, le concours de l’innovation, pour lequel 4 entreprises sont en lice, sera….

Gravelines - Onze licenciements à la ferme aquacole Aquanord (Nord Littoral)
« C'est dur, c'est un véritable coup sur la tête. Tous les salariés sont abasourdis ». On savait Aquanord en grandes difficultés mais les salariés de la ferme aquacole ne s'attendaient sûrement pas à une telle décision.
Et prise de cette manière. « La direction nous l'a annoncée ce mardi matin. Onze salariés sont licenciés. Principalement des cadres et des ouvriers ».

« Il faut absolument qu'on nous aide »
Alors que la société Aquanord est actuellement en redressement judiciaire, 11 salariés - principalement des Gravelinois et des Grand-Fort-Philippois - se retrouveront donc sur le carreau. « C'est affreux, souligne une déléguée du personnel.
Voir des gens qui ont 27 ans de boîte se faire virer de la sorte, ça déstabilise tout le monde ». Reste que la plupart des employés s'attendait à des licenciements, « dans une entreprise qui perd de l'argent ». Et qui se confronte à une concurrence déloyale de la part de la Grèce. « Il faudrait que l'Union européenne se penche sur ce problème, dénonce, très remonté, Bertrand Ringot, maire de Gravelines. Toutes les difficultés d'Aquanord sont liées au comportement des Grecs. Je vais demander une enquête pour comprendre l'utilisation des aides publiques européennes dans ce pays ». « Mais il n'y a pas que les Grecs, grincent les salariés. Quand on voit certaines surfaces vendre du poisson à 4,90 euros le kilo, il ne faut pas s'étonner de nos déboires actuels. Il faut absolument qu'on nous aide ».....

Cancale - La confrérie des Hites reste toujours fidèle aux huîtres (Ouest France)
La confrérie des Hites de la baie de Cancale s'est réunie en assemblée générale, le 9 mars, autour de son président, Jean-Louis Momy. Chaque année, elle rassemble des confréries venues de toute la France et même de l'étranger.
« Lors de notre dernier chapitre du 19 septembre 2009, nous avons reçu 59 confréries, dont sept belges et une suisse. Nous avons procédé à 41 intronisations. Il y avait 195 confrères en habit au cours du défilé dans les rues de Cancale et à houle, animé par le groupe de cornemuse de Quic en Groigne de Saint-Malo. »….

  • 18 mars 2010

Une truite Terminator hante déjà les laboratoires ! (Vidéo)
Ce poisson n’est pas un monstre qui hante les abysses, mais une truite sortie tout droit du laboratoire du professeur Terry Bradley de l'Université de Rhode Island aux USA.
C’est une truite arc-en-ciel génétiquement modifiée, obtenue en pratiquant des manipulations transgéniques habituellement testées sur les mammifères. Cette technique qui consiste à inhiber la myostatine (protéine qui ralentit la croissance), permet par exemple de doubler la masse musculaire d’une souris !..... Voir la Vidéo

L'élevage du poisson remis en question (L’Express)
La majorité des élevages de poissons est constituée par des espèces carnivores qui sont nourries avec des farines et des huiles de poissons sauvages.
A l'heure du débat sur le thon rouge, la pisciculture est-elle une réponse à l'épuisement des océans? Pollution, maladies, surpêche... les dégâts provoqués par cette activité sont inquiétants.
La pisciculture va-t-elle sauver les sushis? Alors qu'on discute à Doha (Qatar) de l'interdiction du commerce du thon rouge, certains se prennent à espérer que l'élevage pourra prendre le relais. En Espagne, une équipe de chercheurs soutenue par l'Union européenne a réussi, en juillet dernier, à faire se reproduire des thons en captivité. Jusque-là, l'animal carnivore résistait à toute domestication.
Faut-il y voir une solution au problème de la surpêche ?.....

Conférences : Faire progresser le dossier de l’aquaculture (OCDE)
Actions publiques pour un avenir durable de l’aquaculture
Paris, Centre de conférences de l’OCDE
Jeudi 15 et vendredi 16 avril 2010

Mornac-sur-Seudre : Le marais au printemps (Sud-Ouest)
Nécessité de l'entretien du milieu et cohérence dans sa gestion sont deux aspects qui prennent aujourd'hui un relief tout particulier pour le marais de Seudre. Ils seront évoqués à travers visite, démonstration et débat lors de la journée du Printemps de Seudre, organisée ce samedi 20 mars, à Mornac, par l'association l'Huître pédagogique.
Le marais de Seudre, zone humide salée de 12 000 hectares, fait partie sur le littoral charentais des espaces côtiers fragiles. Les dégâts de la tempête de février viennent, hélas, de le démontrer une nouvelle fois, dix ans après l'ouragan de 1999. Voilà qui pose la délicate question de l'entretien, voire de la restauration des « taillées », des digues qui caractérisent ici ce milieu conquis sur les anciennes vasières de Seudre, depuis plus d'un millénaire. La première mention écrite des marais salants de Mornac remonte en effet à l'an 1095 !....

Le Château d’Oléron : Pêche aux chalands (Sud-Ouest)
Plusieurs chalands ostréicoles ont été repêchés au fond du chenal.
Habituellement plus particulièrement chargée de l'entretien des parcs à huîtres, le bateau « La Trézence », appartenant à la section régionale, a été amené à intervenir en début de semaine au Chenal d'Ors, l'un des sites ostréicoles très touché par Xynthia. D'anciens chalands ostréicoles, entreposés le long du site, ont été balayés par les flots, arrachant au passage cabanes et soutiens des cales avant de sombrer dans le chenal.

Port-des-Barques : Reconstruction en vue (Sud-Ouest)
Tout en gérant la solidarité, on cherche des sous pour l'avenir. Une réunion publique a lieu ce soir.
Pour le maire, Jacky Laugraud « c'est à l'État de savoir où l'on reconstruit et où on ne le fait pas ». «La nuit de la tempête, vu les risques que nous courions, j'avais mis mon réveil à 3 h 20. À 3 h 35, j'appelais la préfecture et les premiers pompiers arrivaient à 4 h 30. » L'efficacité exemplaire de Jacky Laugraud ne s'arrête pas là. D'emblée, le maire de Port-des-Barques a remué ciel et terre pour que ses 1 844 administrés retrouvent une vie paisible le plus vite possible. Et cet élu, qui n'a pas pour habitude de mâcher ses mots, ne baissera pas les bras de sitôt.

Châtelaillon-plage - Déblaiement et premières mesures pour la saison (Sud-Ouest)
Les eaux qui avaient transformé la zone conchylicole en un lac offrent, en se retirant, un spectacle de désolation. Les cabanes sont éventrées, n'ont plus de portes ni de fenêtres, des pans de murs sont tombés, des toitures enlevées. Quelques-unes ont carrément disparu. A l'emplacement de l'une d'elles, l'ostréiculteur a pu rassembler quelques poches d'huîtres et des machines aux moteurs brûlés sur le sol de son ex-cabane.
Les ostréiculteurs n'ont plus de matériel, de machines, de tracteurs, de bateaux pour aller dans les parcs et parfois plus de voiture. Certains n'ont plus de maisons non plus, car elles sont inondées. La tempête de…

Régionales : Des huîtres difficiles à digérer au Modem (Sud-Ouest)
Alexis Blanc invite à déguster des huîtres au « profit des sinistrés ». Colère du maire de l'île d'Aix
« Vous pourrez y déguster des huîtres au profit des sinistrés de la tempête », écrit Alexis Blanc, dans un message adressé mardi aux adhérents du Modem pour les convier au banquet républicain « des énergies et des talents », prévu jeudi, à La Rochelle avec, en principe, Ségolène Royal. Le président départemental du Modem, candidat en position éligible sur la liste PS, explique également qu'avec « trois élus » à la Région, il sera possible de constituer un « groupe autonome » et oeuvrer pour, notamment, « reconstruire le Centre en Poitou-Charentes, loin des errements des « stratèges » parisiens ».
« Méprisable » Alain Burnet, maire de l'île d'Aix....

Dépliant : Maison de l’huître du Bassin d’Arcachon

  • 17 mars 2010

Arcachon - Les premières huîtres mères dans le Bassin (Sud-Ouest)
10 tonnes, en provenance de Quiberon, ont été semées hier après-midi
Les premières huîtres mères, destinées à repeupler le bassin d'Arcachon, ont été déposées, hier après-midi, dans le fond du Bassin par une douzaine d'ostréiculteurs.
L'opération Resur 2 a commencé. D'ici au mois d'avril, ce sont 150 tonnes d'huîtres, en provenance de Bretagne, qui seront ainsi semées, dans l'espoir de lutter contre la baisse du naissain.
Des huîtres bretonnes
Depuis plusieurs années, en effet, le naissain est de plus en plus rare, alors même que le bassin d'Arcachon est considéré comme le premier centre naisseur d'Europe. D'où une baisse des stocks d'huîtres qui s'ajoute à une mortalité inexpliquée des jeunes huîtres….

Bouin - Sarkozy en empathie avec les jardiniers de l'estran (Ouest France)
1) Suivi par le député Louis Guédon coiffé d'une casquette, le président Sarkozy est d'abord venu à Bouin pour inspecter la digue de la Louippe, en réparation d'urgence après avoir été malmené par la tempête du 28 février. Il s'en était même fallu de peu que toutes les cabanes de cette zone ostréicole en forme de cuvette ne soient inondées.
Lors de son passage sur le polder de Bouin, le chef de l'État Nicolas Sarkozy s'est montré très à l'écoute des professionnels conchylicoles.
« Vous êtes des travailleurs ». Par cette petite phrase, Nicolas Sarkozy démontrait bien qu'il était aussi au chevet de l'ostréiculture hier à la mi-journée. Si son hélico en provenance de Charron s'est posé avec un quart d'heure de retard sur le stade de Bouin, il a aussi pris une demi-heure de retard pour aller à La Roche-sur-Yon.

Le président Sarkozy de passage dans la « cuvette » de Bouin (Ouest France)
L'ostréiculteur Pierrick André, avec son fils, a été très écouté par le président de la République lors de son passage dans la zone de la louippe à Bouin.
Avant d'aller au conseil général de Vendée, le président de la République est resté près de trois-quarts d'heure dans la commune vendéenne de Bouin, tout particulièrement dans la zone ostréicole de la Louippe, cette « cuvette » entre ancienne et nouvelle digue, qui a souffert le 28 février dernier du passage de Xynthia.
Il a notamment visté l'établissement de Pierrick André, un ostréiculteur particulièrement touché par des inondations. « Conforter l'activité en la protègeant par des digues » fut une de ses phrases clés, ajoutant : « Vous êtes des travailleurs ».
Mais il fut également très à l'écoute des professionnels qui affrontent la crise des surmortalités. « Monsieur le président, il faut faire quelques chose, devait notamment lui déclarer l'ostréiculteur Pierrick André. « On ne peut plus travailler dans le vide. Il faut aider les scientifiques à nous trouver au plus vite une nouvelle souche plus résistante.»
Nicolas Sarkozy a promis de repasser dans quelques mois. Ph. GILBERT.

Sarkozy en Vendée : 'Pas de reconstruction en zone à risque' (Ouest France)
Nicolas Sarkozy a dit aux ostréiculteurs, conchyliculteurs et agriculteurs victimes de la tempête qu'ils bénéficieraient d'aides venant de l'État, des assurances, des banques et de l'Europe…..

Communiqué du Comité de Survie de l’Ostréiculture (CSO)
Le Comité de Survie de l'Ostréiculture demande depuis octobre la tenue d'une réunion entre les politiques, les administrations et la profession pour que la crise que nous traversons soit comprise et que les aides adaptées soient mises en place rapidement.
Sans réponse à notre demande, nous avons lancé, en février, un ultimatum en menaçant de perturber le bon déroulement des élections régionales dans les principales villes du littoral français.
Le Ministre de l'Agriculture et de la Pêche, Bruno Le Maire, nous a écrit pour nous assurer que la réunion demandée sera organisée aussitôt après l'installation des Conseils Régionaux, soit en avril. Jeudi 11 mars, nous avons rencontré Monsieur Gilles DUFEIGNEUX qui est le Chef-adjoint du Cabinet de notre Premier Ministre François FILLON. Lors d'un entretien d'une heure, nous avons pu lui exposer la situation dans laquelle se trouve notre profession. Nous lui avons expliqué que les aides promises par l'Etat et les Régions étaient complètement inadaptées au mal qui touche notre production. Nous avons débattu sur notre vision d'avenir de notre métier…..

Le 14 février...oh huitres, combien je vous aime! (Slow Food Provence)
Convivium Bastille - 15-03-2010
Dimanche 14 février 2010, à la Commune Libre d'Aligre, a eu lieu le désormais traditionnel festin d'huitre du Convivium Paris Bastille! Le principe est simple: chaque participant amène ses huitres préférées, le trésors si récolté est mis en commun et...tout le monde est servi pour le déjeuner! Huitres à volonté!.......

Lévignacq : Une pétition contre les panneaux de la pisciculture (Sud-Ouest)
Les pétitionnaires ont déployé pédagogiquement leurs arguments.
260 personnes ont déjà signé la pétition initiée par un collectif de riverains contre la couverture photovoltaïque de l'exploitation piscicole Vivier de France à Lévignacq ( 360 habitants). En plus des locaux, des habitants des villages environnants, des randonneurs amoureux de l'espace naturel classé bordant la pisciculture, des amateurs de ce conservatoire vivant, des admirateurs de l'église classée monument historique... ont apposé leur signature sur ce texte. Ce dernier est adressé au préfet des Landes, au sous-préfet et au directeur de la DDEA de Parentis.

Le projet PISCENLIT : pour des activités piscicoles et aquacoles intensives et durables (Science-éthique)
Le projet PISCEnLIT, labelisé par le Pôle Mer Bretagne, s’inscrit dans un contexte mondial où la pêche atteint un seuil limite tandis que l’aquaculture dont la production rejoint, en volume, les quantités pêchées en mer, voit son nécessaire développement compromis par des problèmes environnementaux et sociaux.
PISCEnLIT vise à utiliser les principes de l’écologie afin d’intensifier l’activité piscicole tout en assurant une meilleure insertion territoriale. Il s’agit de produire mieux, de façon plus efficace, en respectant les services rendus par les écosystèmes.

Bioconversion : des déchets agricoles à l’aquaculture (Ird)
La bioconversion consiste à transformer une substance organique en une autre grâce à des procédés naturels.
Le programme de recherche sur la bioconversion, mené par l'IRD et ses partenaires indonésiens, consiste à valoriser les sous produit issus de l'industrie du palmier à huile pour produire des larves d'insecte. Ces larves transformées en biomasse seront à leur tour utilisées comme base pour l'alimentation des poissons d'aquaculture . Cette technique est très prometteuse pour l'avenir, car les surprenantes larves d’un insecte appelé "black soldier" sont capables de dégrader de nombreux déchets bio-organiques.
Cette incroyable capacité pourrait même être utilisée dans les pays développés.....

  • 16 mars 2010

Carantec (29). Des ostréiculteurs manifestent devant la mairie [Video] (Le Télégramme)
Des ostréiculteurs de la rivière de Morlaix, qui ne peuvent plus vendre leurs coquillages depuis un mois, ont manifesté en fin d'après-midi, ce lundi, à Carantec. Dans le même temps, la préfecture autorisait à nouveau la pêche et le ramassage !
Une trentaine d'ostréiculteurs de la rivière de Morlaix ont manifesté ce lundi, en fin d'après-midi, devant la mairie de Carantec. Ils ont notamment déposé des fumigènes devant l'entrée. Depuis un mois, à cause d'une pollution, ces producteurs ne peuvent plus vendre leurs coquillages ou alors ils doivent les nettoyer, ce qui représente un surcoût. Une délégation comprenant Goulven Brest,….

Bourcefranc : La main tendue de l'entraide ostréicole (Sud-Ouest)
Comme Philippe Bon, une dizaine de professionnels charentais proposent leurs matériels et installations à leurs confrères sinistrés par Xynthia.
Le 29 février, Philippe Bon a affronté deux tempêtes. Côté pile, à Marennes, des dégâts subis par son établissement ostréicole en bord du chenal de la Cayenne, considérés comme mineurs au regard de ceux qui ont mis à genoux certains de ses confrères : trois pompes grillées, un camion plateau submergé mais, par chance, les locaux n'ont pas été inondés et le champ de claires n'a pas été labouré.

Côté face, la tempête du grand désordre et de la désolation, celle qui a investi son exploitation principale, dans l'anse de Daire, à Bourcefranc-le-Chapus, avant de se répandre en boucle sur les ondes, dans les médias.
« L'eau est entrée à 1,20 m dans…..

Rapport sur les causes de la mortalité des huîtres (France info)
Marie-Odile Monchicourt
L’ostréiculture française est actuellement numéro un en Europe et quatrième mondiale (après la Chine, le Japon et la Corée). Mais un problème se pose : depuis deux ans maintenant, les ostréiculteurs français assistent à une forte mortalité de leurs huîtres. Un phénomène connu depuis quelques temps déjà mais qui aujourd’hui, touche surtout les naissains (jeunes huîtres) et ce dès le printemps. Cette forte mortalité (plus de 50% dans certains endroits) prend des allures de catastrophe économique.
Un problème suffisamment important pour avoir fait l’objet d’un rapport au Directeur de Cabinet du Ministre de l’Agriculture et de la Pêche, publié en mai 2009 sous la direction de Bernard Chevassus-au-Louis, Inspecteur général de l’agriculture…..

L'huître vendéenne au bord de l'asphyxie (Ouest France)
Le président de la République rencontre, aujourd'hui, les ostréiculteurs sinistrés par la tempête Xynthia. De quelques dizaines de milliers à quelques centaines de milliers d'euros de pertes pour chacune des 700 entreprises concernées, sur plus de 1 300 : c'est le bilan que dressent Jacques Sourbier et François Patsouris, présidents des sections régionales de conchyliculture des Pays de la Loire et de Poitou-Charentes, deux semaines après la tempête….
« Nous demandons que les assureurs n'appliquent pas au matériel un coefficient de vétusté supérieur à 50 %. L'État pourra alors en compenser 70 %. On peut aussi espérer des aides des collectivités », calcule François Patsouris. « Avec les indemnités de catastrophe naturelle, les 20 millions d'aides promises par l'État pourraient suffire. » Si, au final, la facture ne dépasse pas une cinquantaine de millions d'euros.
Il y a urgence…..

Un thon rouge 100% d'élevage développé au Japon pour sauvegarder l'espèce (AFP)
Une entreprise nippone a débuté l'exportation de thons rouge nés et élevés en captivité, une première qui permettrait, affirme-t-elle, de consommer ce poisson sans menacer sa survie dans les océans.
Prisé pour sa chair dégustée crue en sushi, le thon rouge est d'habitude pêché à l'état sauvage notamment dans les océans Pacifique, Atlantique et Indien, ou capturé dans sa jeunesse et nourri jusqu'à l'âge adulte dans des fermes marines avant d'être mangé.
Mais l'entreprise nippone de produits de la mer Burimy a affirmé avoir, pour la première fois dans le monde, fait éclore des oeufs de thons et élevé les petits jusqu'à maturité.
"Notre thon ne porte pas atteinte à l'environnement, nous pouvons contribuer à stopper la réduction des stocks", a déclaré Takahiro Hama, un responsable de cette entreprise basée à Amakusa (sud du Japon).....

  • 15 mars 2010

Bouin va recevoir le président de la République (Ouest France)
La zone ostréicole de la Louippe, avec près de 30 cabanes, est protégée de la mer par une digue bétonnée. Elle forme une « cuvette » avec côté terre, l'ancienne digue du XIXe siècle qui la borde.
Le président de la République sera donc à Bouin, demain vers 13 h, précisément dans la « cuvette » ostréicole de la Louippe. Que peuvent espérer les professionnels d'un tel déplacement ? Le Noirmoutrin Jacques Sourbier est le président de la Section régionale conchylicole (SRC) des Pays-de-Loire (Vendée-Atlantique). Il sera évidemment présent pour accueillir Nicolas Sarkozy sur la zone ostréicole de la Louippe, tout près du port des Brochets qui abrite derrière sa digue bétonnée face à la mer près d'une trentaine de concessions ostréicoles. Cette zone, qui forme une « cuvette » avec l'ancienne digue en terre (XIXe siècle) qui la borde côté terre, a également subi la tempête Xynthia, quelques cabanes ayant été inondées, la digue bétonnée malmenée…..

Tempête Xynthia. 62 communes en état de catastrophe naturelle [La liste] (Le Télégramme)
Parution ce matin au journal officiel de l'état de catastrophe naturelle pour 62 communes de Loire-Atlantique et Gironde. Cet arrêté complète celui paru le 2 mars concernant les communes de Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vendée et Vienne, déjà touchées par la tempête entre le 27 février et le 1er mars.....

Boulogne - Comment se déroule la vie d'un cabillaud d'élevage ? (Voix du Nord)
À gauche, le cabillaud d'élevage a la peau verdâtre. À droite, son cousin sauvage des îles Lofoten en Norvège a la peau plus grise. Alors qu'une dégustation à l'aveugle s'est déroulée jeudi au restaurant La Matelote entre des cabillauds d'élevage et sauvage (notre édition d'hier), nous nous penchons aujourd'hui sur la vie d'un cabillaud d'élevage en Norvège.
Durée de vie. - En moyenne, la durée de vie d'un cabillaud d'élevage est de 18 mois. Cette période est nécessaire pour lui faire atteindre son poids commercial : un peu plus de trois kilos.

Après le passage de Xynthia, un ostréiculteur témoigne (Le populaire)
Jean-Paul Chatelier, ostréiculteur en Charente qui vend ses huîtres au marché de Saint-Junien, témoigne des dommages causés par la tempête Xynthia.
Voilà près de trente ans que Jean-Paul Chatelier vient vendre ses huîtres aux halles de Saint-Junien, fraîchement débarquées du bassin d'Oléron, tous les samedis matins.
Alors forcément, quand la dévastatrice Xynthia percute de plein fouet son entreprise, ici, ça touche de près. De poignées de main en témoignages de sympathie, Jean-Paul se dit bien entouré :
« Tous mes clients me soutiennent. Il y en a même qui m'ont proposé de venir filer un petit coup de main ! »
Voilà de quoi mettre un peu de baume au coeur de l'ostréiculteur éleveur de fines de claires, de père en fils à Port des Barques. Parce qu'en une nuit, il a tout perdu :....

Arcachon - Fonds européen : Solidarités maritimes (Sud-Ouest)
Le bassin d'Arcachon bénéficie de fonds européens pour valoriser la pêche et l'ostréiculture.
Le premier comité de programmation du groupe bassin d'Arcachon-Val de l'Eyre, mis en place dans le cadre de l'axe 4 du Fonds européen pour la pêche (FEP), s'est réuni, jeudi après-midi à la section régionale conchylicole à Gujan-Mestras (1).
Tout cela peut sembler un peu technique pour les non initiés. De quoi s'agit-il ?
En février 2008, la section régionale conchylicole, le comité local des pêches et le Pays bassin d'Arcachon-Val de l'Eyre (qui regroupe les trois intercommunalités, Coban, CdC du Val de l'Eyre et Cobas, qui porte le programme pour le compte du Pays) ont engagé un partenariat « autour des solidarités maritimes pour relever des défis environnementaux et économiques d'un territoire unique : le bassin d'Arcachon ».
En fait, cette stratégie de développement s'articule autour de trois axes : la préservation et la valorisation du patrimoine et de l'environnement étroitement lié aux professions maritimes, le développement économique responsable de la pêche et de la conchyliculture,….

Projets à Arcachon - Pescatourisme en vue (Sud-Ouest)
Deux premiers dossiers ont été déposés et discutés lors du comité de programmation
Un projet pourrait permettre aux pêcheurs d'embarquer des touristes à la découverte de leurs métiers. Un premier projet a été validé. Un second a reçu un accord de principe.
Le premier projet concerne un voyage d'étude d'un groupe d'ostréiculteurs en mer d'Iroise pour découvrir le premier parc marin de France, alors que la mission d'étude pour la création d'un parc marin sur le bassin d'Arcachon a été lancée en janvier.
Quatre représentants des pêcheurs du bassin d'Arcachon se sont déjà rendus à Brest au mois de juin. Les ostréiculteurs qui devaient les accompagner étaient alors en pleine crise ostréicole.
Les ostréiculteurs comptent profiter du prochain conseil de gestion de la mer d'Iroise pour découvrir le rôle des professionnels à la gestion de ces espaces, et leur marge de manoeuvre.

Le comité de programmation au complet (Sud-Ouest)
Le comité de programmation qui a été élu est composé de 14 membres titulaires et de 14 suppléants. Seize sont issus, à part égale, des filières pêche et ostréiculture, et 12 représentent le monde associatif, les usagers et les élus locaux.
Les 14 titulaires sont : Olivier Laban (Section régionale conchylicole Aquitaine), Jean-Claude Lacoste (ostréiculteur), Angélika Hermann (ostréicultrice), Catherine Roux (ostréicultrice), Jean-Michel Labrousse (comité local des pêches), Pascal Chabrerie (pêche), Maury Helou (pêche), Nelly Baleste (pêche), Claude Bonnet (association environnementale),....

Catastrophes naturelles : prévention et réforme du Fonds de solidarité de l'Union européenne
Article du Parlement Européen du 11 mars 2010
« Les problèmes liés aux inondations, aux tempêtes et autres phénomènes météorologiques extrêmes deviennent de plus en plus fréquents », s'inquiètent les députés européens. Ils prônent l'utilisation du Fonds de solidarité de l'Union européenne pour aider les Etats victimes de la tempête Xynthia et des inondations à Madère. Ils appellent également les Etats membres à cesser de bloquer la réforme de ce fonds, qu'ils appellent de leurs vœux depuis 2006.
Inondations à Madère, tempête Xynthia en France et dans d'autres pays européens... Les catastrophes naturelles qui ont frappé l'Europe ces dernières semaines ont laissé derrière elles des dizaines de morts, de blessés, de disparus, et des infrastructures dévastées…..

Fonds de solidarité de l'Union européenne (Parlement Européen)
Le Fonds de solidarité de l'Union européenne (FSUE) a été mis en place dans le but de faire face aux catastrophes naturelles et d'exprimer la solidarité de l'UE à l'égard des régions sinistrées. Il a été créé en réponse aux graves inondations qui ont touché l'Europe centrale durant l'été 2002. En six ans, il est intervenu dans vingt-six cas de catastrophes naturelles, parmi lesquels des inondations, des incendies de forêts, un tremblement de terre, une éruption volcanique, des tempêtes et la sécheresse. À ce jour, vingt pays européens en ont bénéficié pour un montant de plus de 1,5 milliard d'euros :

Parlement Européen - Proposition de résolution commune du 8 mars 2010 : Résolution du Parlement européen sur la catastrophe naturelle majeure dans la région autonome de Madère et les conséquences de la tempête Xynthia en Europe

Tempête - L'île de Ré au régime sans sel (Sud-Ouest)
Vignerons, producteurs de pommes de terre AOC et sauniers ont vu leur terroir en grande partie brûlé par le sel.
Trop souvent réduite à son rôle de réserve - si peu naturelle - à touristes, on en avait oublié que l'île de Ré restait malgré tout un terroir bien vivant. Et c'est hélas à la tempête que l'on doit aujourd'hui cette prise de conscience. Un terroir bien vivant certes, mais désormais ravagé. Parmi les victimes collatérales de Xynthia, des ostréiculteurs et les pisciculteurs de Loix, bien sûr, mais aussi les vignerons, les producteurs de pommes de terre et enfin leurs collègues sauniers. Calamité d'autant plus tragique que certains cumulaient parfois ces trois labeurs au sein de leur exploitation.

  • 13 mars 2010 : Merci les pisciculteurs de truites !

Fougères - La pisciculture, un « luxe » pour les pêcheurs (Ouest France)
Pour Jean-Claude Salmon et Laurent Chotard, la pisciculture est un atout très précieux pour la Gaule Fougeraise.
1,9 tonne de truites a été lâchée par la Gaule fougeraise pour l'ouverture de la pêche de ce samedi.D'autres rempoissonnements sont prévus. Un « luxe » rendu possible par la pisciculture de Galaché...
En cette journée d'ouverture, sont-ils conscients, les quelque 1 550 pêcheurs de la Gaule fougeraise (effectifs en hausse de 6 %), qu'ils sont des privilégiés par rapport à bien d'autres associations du même type ?....

Une ouverture de la truite pleine d'espoirs (Sud-Ouest)
Toutes les conditions sont réunies pour que les pêcheurs capturent de nombreuses truites. Ce samedi, après six mois de trêve, ce sont les grandes retrouvailles entre les pêcheurs et leur rivière favorite. Le beau temps,…
Des poissons qui seront assurément au rendez-vous car, cette année encore, les sociétés de pêche ont consenti de gros efforts. Les plus gros lâchers concernent d'ailleurs le Sud-Gironde, principalement le Ciron et ses affluents, en fario et arc-en-ciel.
Plus de combativité - « Cette année, les poissons sont particulièrement beaux. La pisciculture Astre, qui fourni les AAPPMA sud-girondines, a produit des farios longilignes à la robe magnifique, qui devraient d'une part mieux se caler sur les postes et surtout avoir plus de combativité que des sujets dodus », précise Nicolas Bario, agent de développement à la Fédération des AAPPMA de la Gironde….

Mende. Truyère et Rimeize: 700 kg de truites fario déversés (Midi Libre)
À la veille de l'ouverture, la Gaule barrabande de Saint-Chély-d'Apcher vient de procéder à son lâcher traditionnel de truites fario, comme elle le fait chaque veille d'ouverture, sur les cours d'eau de la Rimeize et de la Truyère, avec le concours de nombreux bénévoles.
Cette association, sous la conduite de son président, Christophe Mouysset, prend en charge cette opération avec l'aide, la logistique et le matériel de la fédération départementale de pêche de la Lozère qui transporte le poisson depuis sa pisciculture de Trémoulis, à La Canourgue. C'est sous le contrôle de la garderie que 700 kg de truites adultes fario, d'un poids moyen de 170 g et longues de 21 cm, ont été déversés dans divers lieux de ces cours d'eau de première catégorie.
En Lozère, plusieurs secteurs sont ainsi empoissonnés avant….

Bugey - Ouverture de la pêche (Voix de l’Ain)
Trois mille cinq cents pêcheurs réguliers et près de 13 000 occasionnels ont rendez-vous chaque année le long des rivières de la région d’Ambérieu. « Les Français sont râleurs et les Bugistes en particulier mais nous avons des rivières extraordinaires aux portes d’Ambérieu. L’Albarine est l’une des dix plus belles d’Europe », assure le secrétaire de la fédération de pêche de l’Ain, Nicolas Goussef. Des atouts qui reposent sur la qualité des eaux, l’empoissonnement et la reconnaissance des plus grands. « N’oublions pas que l’Albarine et la rivière d’Ain ont donné cinq titres de champion du monde à la France. La pêche, c’est comme le biathlon, nous ne sommes pas sponsorisés mais on rapporte des médailles », ajoute Nicolas Goussef….
L’Albarine comme la rivière d’Ain ont su garder ce côté sauvage et ont été choyées par les différentes sociétés de pêche du secteur. Cette année encore, elles ont déversé plusieurs centaines de kilos de truites pour l’ouverture de ce samedi 13 mars. De quoi remplir les paniers et ravir les amateurs. Et ce ne sont pas les nouvelles interdictions de consommer du poisson pour cause de pollution au PCB dans le département qui devraient freiner…

Truite : alevinage de la Bruche avant l'ouverture (France 3 Alsace)
A la veille de l'ouverture de la pêche à la truite on a aleviné en farios l'eau claire de la Bruche
Samedi matin au lever du soleil, s'ouvrira officiellement la saison de la pêche à la truite. Pour préparer cette grande journée, les différentes associations de pêche déversent à plusieurs endroits de la Bruche plusieurs tonnes de truites sauvages, des farios qui proviennent d'une pisciculture.
C'est bien connu, les salmonidés ne craignent pas le froid. Au contraire...

Saint Omer - Deux cents kilos de brochetons nagent dans le marais pour le bonheur des pêcheurs (La Voix du Nord)
Les pêcheurs ont procédé au rempoissonnement du marais avec deux cents kilos de brochetons. Les pêcheurs de la Concorde ont organisé mardi, une matinée de rempoissonnement sur les berges du marais est en y déversant 200 kg de brochetons de 25 à 30 cm de long. Une société de pisciculture du Val de Loire a été chargée d'amener la cargaison à bon port. Ce rempoissonnement fait suite à un premier qui a eu lieu il y a quelques semaines. L'association la Concorde qui compte 4 439 pêcheurs est présidée par Pierre Flandrin. Le….

Monclar-de-Quercy. Pêche au lac: lâchers de truites réguliers (La dépêche)
La saison de pêche dans le domaine communal des lacs de Monclar vient de reprendre. Le nombre de pêcheurs, le premier matin d'ouverture donna le reflet de l'importance et de l'attachement à cette discipline dont la nature demeure le seul véritable complice. Il est bon de rappeler les principaux points d'information mais aussi les grandes lignes du règlement. Date des lâchers de truites dans le petit lac :….

Saint-Affrique : Nostalgique... (Midi Libre)
A l'écoute du président des Chevaliers de la Gaule, Frédéric Forzini. En ouverture de l'assemblée générale de la société, il a fait un bel éloge de Lucien Ramond. Ce dernier a, il est vrai, marqué l'histoire de la plus importante société de la ville.
Il s'est dévoué des décennies pour les pêcheurs et l'on se souvient, notamment, de son investissement et de sa joie avec son équipe d'alevineurs sur "sa" pisciculture du Martinet !A quelques heures d'une nouvelle ouverture, Lucien méritait bien cette pensée unanimement partagée.

Pisciculture de Lévignacq : Une levée de boucliers contre les panneaux (Sud-Ouest)
Le projet d'installation de panneaux photovoltaïques sur les bassins de la pisciculture rencontre des oppositions. Celle du maire et des riverains. «On a la plus belle vallée de toutes les Landes ! » ….C'est ce même Vignac qui alimente la pisciculture où grandissent des milliers de truites de la société Viviers de France dont le siège est à Castets. Et justement, c'est la pisciculture qui pose problème au maire et aux riverains, « ... et même à toute la population de Lévignacq ! » assure l'élu. Viviers de France, qui a racheté en 1980 cet élevage créé en 1970, a en effet le projet d'installer au-dessus des bassins, des panneaux photovoltaïques (environ 8 000 m2). « Nous faisons la même chose dans nos piscicultures de Mézos et Saint-Julien-en- Born et là-bas, il n'y a aucun problème », indique Arnault Chaperon, PDG de Viviers de France.
Développement durable…..

Biocarburants : des algues au rythme effréné (BE USA)
Deux organisations du monde économique, la Algal Biomass Organization et la puissante Biotechnology Industry Organization (BIO), représentant près de 1300 entreprises à elles deux, ont envoyé le 4 mars dernier une lettre au Président et au Vice-Président de la Commission des Finances du Sénat. Le courrier était destiné à obtenir pour les carburants à base d'algues et micro-algues le même statut fiscal que celui dont bénéficient les autres biocarburants avancés. Pour mémoire, sont considérés comme biocarburants avancés, au sens de la législation américaine, des carburants dont l'empreinte carbone est au minimum 20% inférieure à celle des carburants fossiles.

  • 12 mars 2010

Adhésion et communiqué du Comité de Survie de l’ostréiculture (CSO)
Depuis octobre 2009, nous crions notre détresse, nous faisons des propositions et nous réclamons une réunion tripartite entre l'Etat, les élus et la profession, en vain. Notre avenir est en danger !!! Nos stocks fondent à vue d’œil et il n’y a plus de garnitures suffisantes pour assurer un équilibre financier à nos entreprises. Dans l’année, c’est près d’un tiers des entreprises ostréicoles qui risquent de fermer et nous allons devoir nous séparer de 50 % des emplois permanents et 80 % des emplois saisonniers. En 2011, c’est plus de la moitié des ostréiculteurs qui n’aura plus d’activité faute de stock et faute de
trésorerie. Les entreprises qui ont investi se retrouvent surendettées, un véritable désastre économique et social sans précédent se profile à court terme. Les aides proposées sont ridicules face à cette crise. Ne rien dire, ne rien faire serait suicidaire !

Communiqué de presse : Syndicat national des personnels de l’administration de la mer CGT face à la diminution du personnel dans les services Cultures Marines des AFFMAR
Appel suite à la tempête Xynthia….
« Aujourd’hui les services Cultures Marines de la Délégation à la Mer et au Littoral de la Charente-Maritime sont dans l’incapacité de faire face à l’appel de la population. Compte tenu de l’ampleur de la catastrophe, il serait aisé d’objecter que le manque de moyen est conjoncturel. Dans les faits, la suppression au niveau national de moyens est en train de rendre structurellement les services concernés incapables d’assumer leurs missions aux usagers.
L’appel d’urgence de la Charente Maritime à l’attention des services des autres départements risque bien de rester lettre morte. Le soutien que pourraient témoigner les autres services est contrarié par leurs propres faiblesses et le manque criant d’agents disponibles.
Il vous est aujourd’hui possible de remédier à cette situation. Un concours vient d’avoir lieu, le ministère ne recrute qu’un seul agent pour l’année 2010. La CGT demande cinq recrutements pour cette année et le même contingent pour 2011. L’effectif global de fonctionnaires au service de la conchyliculture française passerait ainsi, à l’horizon 2011, à environ quarante cinq agents, ce qui est loin d’être outrancier au regard des 50.000 parcelles, 3500 entreprises, 18.000 emplois et 20.000 ha de Domaine Public Maritime à gérer. » Lire le Communiqué intégral

Saint-Cast-le-Guildo - Journée de la femme. Marion, conchylicultrice à 24 ans (Le Télégramme)
Marion Chevalier, 24 ans, est à la tête, depuis le 1eravril 2009, d'une entreprise de production d'huîtres et moules, dans la zone conchylicole du Guildo. Elle a succédé à son père, Jean-Jacques, qui la dirigeait depuis 25ans.
De père en fille - En 1961, le grand-père de Marion et quelques amis charentais ont installé des milliers de pieux et de tables pour les huîtres, dans la baie d'Arguenon. À l'époque, le travail se faisait manuellement, dans des conditions assez difficiles. Marion a travaillé aux côtés de sa mère, Marylène, pendant cinqans, avant de tenir seule les reines de l'exploitation. Ce travail est dur, même s'il a été facilité par l'arrivée des machines. Marion le sait: «Je sais que le métier est parfois difficile, mais je l'ai choisi en toute connaissance de cause, car il est passionnant».
«Travailler dans la baie, c'est extraordinaire»
Diplômée d'un bac pro cultures marines, qu'elle a obtenu au lycée maritime de Saint-Malo,….

Des perles d'algues pleines de goût (Ouest France)
Christine Le Tennier, créatrice de l'entreprise Algues de Bretagne à Rosporden. Les entreprises de la région. À Rosporden, Algues de Bretagne fabrique des petites perles à rajouter dans les huîtres, les sirops...
A la place du citron dans l'huître, hop ! Des petites perles aromatisées citron ou échalotes.
La cuisine moléculaire envahit nos assiettes. À Rosporden (Finistère), Algues de Bretagne, petite entreprise de dix personnes, vient d'inventer une ligne industrielle pour fabriquer des perles de saveur à base d'algues. Une prouesse gardée secrète.
Le résultat : une petite boule transparente, prête à l'emploi, qui craque sous la dent et qui dégage dans les papilles des goûts au citron, aux huîtres, au wasabi, aux truffes, au caramel... « Nous proposons une trentaine de parfums, aussi bien pour du salé que pour du sucré », raconte Christine Le Tennier, créatrice de l'entreprise….

Emballages alimentaires. Toujours plus légers (Le Télégramme)
Les consommateurs veulent des emballages alimentaires toujours plus légers, recyclables et pratiques. Jusqu'où peuvent aller les industriels?
Les professionnels de l'emballage alimentaire n'ont pas le choix. Incités par les enseignes de la distribution, elles-mêmes poussées par des consommateurs de plus en plus éco-citoyens, ils ont déjà pris le vent porteur….
Emballages intelligents - A la légèreté et au recyclage des emballages, les innovations allient la praticité. On l'a vu au Salon des fournisseurs des industries agroalimentaires, qui s'est tenu cette semaine à Rennes. La société Gault et Frémont de Saint-Pierre-des-Corps (37) présentait une boîte en carton spécial permettant de surgeler des huîtres cuisinées, puis de les réchauffer directement au four traditionnel dans leur emballage commercial. Développée pour la société Youinou de Carhaix (29), la boîte garantit la cuisson des huîtres à 180ºC pendant 12minutes. A noter encore le sac de cuisson de la société Sealed Air Cryovac, qui permet de rôtir directement les produits au four traditionnel ou au micro-ondes dans leur emballage.....

Lannilis - Huîtres de Prat-ar-Coum. L'or et l'argent rapportés de Paris (Le Télégramme)
Yvon Madec et son entreprise de Prat-ar-Coum, à Lannilis, sont décidément des habitués du podium du Concours général agricole organisé lors du salon international de l'Agriculture de Paris. Ainsi, il y a quelques jours, ont-ils reçu la médaille d'or pour les creuses fines dans la catégorie huîtres fines de Bretagne nord et la médaille d'argent pour les plates dans la catégorie huîtres plates. Ces deux titres s'ajoutent aux médailles d'argent 1998, 2007 et 2008 et d'or 1999, 2002, 2003, 2004 et 2009. Une reconnaissance....

Régionales - Ostréiculture : Nous te ferons Bretagne sera là (APB)
Face aux crises qui ébranlent la filière ostréicole, la liste « Nous te ferons Bretagne » conduite par Christian Troadec, maire de Carhaix, prend l'engagement de répondre présent auprès des ostréiculteurs dès le lendemain des élections.
Pour « Nous te ferons Bretagne » le maintien et le renforcement des activités de la première région ostréicole d'Europe dépendent de trois idées fortes :…..

Ferme Marine de Cancale, en Ille et Vilaine (Web libre)
Cancale, est une petite ville qui est située, dans le département d’Ille-et-Vilaine, c’est la Côte d’Emeraude. Cancale possède un très joli port de pêche. Cancale fait face au Mont-Saint-Michel, et n’est pas très loin de la ville de Saint-Malo, Dinard. Si vous êtes à Cancale, visiter la tour de l’église de Cancale, ou vous aurez 189 marches à monter, cette tour de l’église, fait 37 mètres de hauteur, tout en haut, vous pourrez découvrir un très beau panorama, visiter aussi, son Musée des Arts et Traditions…..

Vous aimez les huîtres ? Une Envie d'huîtres de Bretagne ? (passetonannonce)
Alors connectez-vous sur le site envie d huitres de bretagne :
Vous habitez dans le Nord-Est, et vous souhaitez déguster le week-end des huîtres de Bretagne, aussi fraîches que sur la Côte : C'est possible !
Vous passez commande sur enviedhuitresdebretagne.com aux dates mentionnées sur le site ou faites parvenir par courrier votre bon de commande accompagné du règlement pour ces mêmes dates.
Les huîtres quittent la Bretagne et sont livrées dans les points relais le lendemain où vous pouvez les retirer.
Livraisons spéciales Fêtes de Pâques le vendredi 2 Avril 2010…..

  • 11 mars 2010

Le projet d’un règlement international pour la Conchyliculture « Durable » arrive au stade final (Fishnewseu : Bivalve Aquaculture Dialogue to meet stakeholders in Canada)

Le règlement international pour la Conchyliculture « Durable » devrait être finalisé au cours du deuxième trimestre de l’année 2010. Il portera sur les points négatifs potentiels tant environnementaux que sociaux associés à l'élevage des bivalves (palourdes, huîtres, moules et pétoncles) telles que la génétique et l'introduction d’espèces invasives exotiques ou d’agents pathogènes.

La prochaine réunion aura lieu le 23 mars 2010 à Charlottetown, Prince Edward Island (Canada). Elle sera organisée par le WWF (Fond Mondial pour la Nature), qui coordonne le programme international appelé « bivalve dialogue ». Des réunions ont déjà eu lieu en Australie et en Chine. Pour les organisations professionnelles qui n’auraient pas pu participer aux réunions, il est possible d’envoyer des commentaires jusqu’au 1 avril 2010 sur le site WWF international : Aquaculture Dialogue

Bivalve Dialogue : Guide pour la conduite du processus
Le présent document met en avant les éléments clés du processus du Dialogue autour de l’aquaculture de bivalves. Il repose sur le Guide pour la conduite du processus sur les Dialogues autour de l’aquaculture, un document plus conséquent qui aborde l’ensemble de la question.

Gouvernance et prise de décision
1) Instance décisionnelle
a) Le Comité Directeur global constitue l’organe décisionnaire du Dialogue autour des bivalves. Il est constitué de 3 à 4 représentants sélectionnés dans chacun des groupes consultatifs régionaux d’Amérique du Nord, d’Europe et de Nouvelle-Zélande.
b) Les décisions du Comité Directeur global seront informées par l’ensemble du Dialogue, les groupes consultatifs régionaux représentés, les groupes de travail technique et les parties prenantes extérieures. Vous trouverez la définition de tous ces termes dans le Guide pour la conduite du processus sur les Dialogues autour de l’aquaculture.

Bayeux (Basse-Normandie) : Les huîtres du Bessin décrochent des médailles (Ouest France)
Or et argent pour Marc Vivier : Deux médailles d'or et deux médailles d'argent... Les huîtres du Bessin se sont distinguées au Salon de l'agriculture, à Paris.
Les huîtres de Marc Vivier, à Asnelles, sont abonnées au Concours général agricole. Mais l'entreprise est particulièrement fière de cette cuvée 2010 : une médaille d'or pour l'huître spéciale et une médaille d'argent pour l'huître fine.
« Nous sommes très heureux d'avoir retrouvé la médaille d'or pour l'huître spéciale, confie Marc Vivier. D'autant plus que nous l'avions gardée deux années de suite en 2007 et en 2008. La concurrence est rude. C'est beaucoup de travail pour présenter un produit de cette qualité. »
Lors de la dégustation,….

Ré et Oléron : Loix perd sa ferme marine (Sud-Ouest)
Les trois fermes marines ont fait le dos rond sous les coups de Xynthia. Celle de Loix-en-Ré ne s'est pas relevée. À Loix-en-Ré, la tempête a détruit la ferme marine spécialisée dans la production de turbots.
Tapie dans le marais, la pisciculture est l'une des activités économiques parmi les plus discrètes de Charente-Maritime. En arrière des digues dont certaines n'ont pas contenu la surcote de l'océan, elle pointe aujourd'hui au tableau des sinistrés, sans que cela se sache vraiment.
Des trois principaux établissements installés sur le littoral, c'est celui de Loix-en-Ré qui est le plus lourdement sinistré. Pour ne pas dire détruit. À la société La Ferme marine de Noirmoutier, qui exploite ici un élevage de turbots, les 100 tonnes de poisson réparties dans les bassins d'élevage se sont évanouies dans la nature lorsque….
Bars et dorades sont saufs - Plus au nord, dans le Fier d'Ars, le patron de la ferme marine des Baleines admet que « l'entreprise est passée près de la…..
La Brée-les-Bains, sur l'île d'Oléron. La ferme marine du Douhet aurait certainement bu une grosse tasse si les chenaux du marais n'avaient joué le rôle de tampons lorsque la submersion a franchi la….

Le CREAA a sauvé ses données (Sud-Ouest)
Comment, du fait de sa situation géographique entre le chenal d'Ors et Saint-Trojan-les-Bains, au coeur du marais, le Centre régional d'expérimentation et d'application aquacole (CREAA) aurait-il pu échapper à cette submersion ?

Il y eut deux tentatives pour fermer la Baie de l’Aiguillon - Et la baie resta ouverte (Sud-Ouest)
Combien aurait-on dénombré de victimes, le dimanche 28 février dernier, si l'anse avait été poldérisée ?
Si Charles-Marie d'Orbigny, père d'Alcide, n'avait pas vécu à Esnandes, la baie de l'Aiguillon ne serait pas ce qu'elle est et le nombre de victimes de Xynthia aurait peut-être été bien supérieur. Avec des si, on peut, bien sûr, refaire l'histoire. Il n'empêche qu'à la lumière des événements du 28 février et du débat sur les digues, on peut légitimement se poser la question des lois de la nature et de leurs transgressions.
En 1835, un banquier parisien, un certain M. Delamarre (1), sollicite la concession gratuite de la baie de l'Aiguillon, qu'il envisage d'assécher après l'avoir barrée d'une digue. Il veut destiner les terrains nouvellement gagnés sur la mer à l'agriculture…..

Angleterre : Wallasea renonce à ses digues (Ouest France)
Cette île de la côte est de l'Angleterre va redevenir inondable. Pour le bonheur des oiseaux, qui recommencent à la coloniser.
Londres. De notre correspondante
À une heure de Londres, au bord de la mer du Nord, la plus grande zone de prés salés d'Europe est en cours d'aménagement. Bordée par les estuaires des rivières Roach et Crouch, l'île de Wallasea, pendant 400 ans, s'est étendue en gagnant sur la mer. Depuis dix ans, le mouvement est inversé, sous l'impulsion de la Société royale protectrice des oiseaux. D'ici 2019, ce bout de terre inhabité, d'un millier d'hectares, entouré de digues, deviendra une mosaïque de marécages, de lagons, de pâturages.
Les digues : une bombe à retardement….

Deux toxines des poissons et fruits de mer percées à jour (AFP)
Le mécanisme d'action de deux toxines libérées par certaines micro-algues, qui avaient notamment provoqué la suspension de la commercialisation des huîtres du bassin d'Arcachon en 2005, a été décrit par une équipe de chercheurs, rapporte mercredi le CNRS.
Ces phycotoxines produites naturellement par plusieurs espèces d'algues peuvent provoquer chez l'homme des diarrhées, des paralysies ou des troubles neurologiques. L'un des types de toxines, les spirolides, avait été trouvé en 2005 sur des huîtres du bassin d'Arcachon. L'autre type, les gymnodimines, avait contaminé des palourdes en Tunisie,….

Miraumont - Il est plus que frais mon poisson ! (Courrier Picard)
Le froid perturbe-t-il la pisciculture de Miraumont ? Non, sa proximité avec les sources de l'Ancre lui assure de l'eau à température constante. Ses voisins du parcours de pêche, eux, cassent la glace.
De l'eau et encore de l'eau, mais pas de glace. La pisciculture Pierru de Miraumont, dont l'eau est la source du métier, pourrait trembler devant le froid touchant la région depuis novembre 2009.

Une alimentation saine, indispensable à une aquaculture saine (Europolitique)
L’alimentation des poissons d’élevage suscite de plus en plus d’interrogations. Déjà longuement débattu le 23 février lors d’une audition publique de la commission de la pêche sur l’avenir de l’aquaculture, le sujet était à l’ordre du jour de la réunion du sous-groupe « pêche et aquaculture » de l’intergroupe « changement climatique, biodiversité et développement durable » du Parlement européen, le 3 mars. Présidée par Pat the Cope Gallagher (ALDE, Irlande), cette session s’intégrait dans les discussions en cours sur la réforme de la politique commune de pêche, y compris l’aquaculture.

Projet de rapport pour un développement durable de l’aquaculture européenne
Parlement Européen - 25 février 2010
Rapporteur : Euro-député italien Guido Milana

Parlement européen : Newsletter, 8-11 mars 2010 - Session plénière - Strasbourg
Tempête Xynthia : le Parlement demande une mobilisation urgente du Fonds européen de Solidarité. Le dernier bilan faisait état de 53 décès et 7 blessés graves en France, où la conjonction de vents extrêmement violents et de forts coefficients de marée, ont provoqué l'inondation de plusieurs communes du littoral. Selon les estimations, la tempête devrait coûter "au moins" 1,2 milliard d'euros aux assureurs.

Effets de la tempête Xynthia : Solidarité Européenne
Le Parlement Européen a voté une résolution commune de tous les groupes pour que l’Union Européenne se mobilise pour venir en aide aux populations de Madère et de l’Ouest de la France, touchées pas les catastrophes climatiques.
Extrait de l’intervention de l’Euro-député, Patrick Hyaric, en séance, jeudi 11 mars au Parlement Européen :
« L’évaluation des dégâts est difficile à faire, car au-delà des destructions de maisons, de petites entreprises, d’exploitations agricoles, il y a les traumatismes et les détresses, il y aussi, par exemple, la stérilisation des terres agricoles. Tout ceci n’est pas chiffrable selon les critères traditionnels, il faudra en tenir compte.
Au-delà, il s’agit de tirer toutes les leçons de ce qui vient de se passer, et d’agir pour tenter d’éviter de telles catastrophes ou d’en limiter les dégâts. La question de la construction dans les zones inondables et de la lutte contre la spéculation immobilière sur le littoral doit être totalement réexaminée, en lien avec les équilibres naturels et les activités de l’agriculture, l’aquaculture, l’ostréiculture, la pêche, que trop souvent les politiques européennes détruisent.
Voilà pourquoi je propose que l’Union Européenne, en lien avec les Etats et les régions, puisse mettre sur pied un plan cohérent de reconstruction et d’aménagement durable, tenant compte de la géographie, de l’environnement, de la biodiversité et des activités sur le littoral. »

PARALEX : comprendre comment des micro-organismes pathogènes viennent à bout des marées rouges toxiques invasives (Science-éthique)
Les « marées rouges », phénomène mondial connu depuis des années, sont des proliférations de microalgues qui traduisent de façon spectaculaire l’impact des récents changements climatiques sur le phytoplancton marin.
Ces « marées rouges » perturbent l’environnement marin, par la dégradation de la qualité des habitats et la diminution de la biomasse. Elles ont aussi un impact sur les activités humaines : tourisme littoral, pêche côtière, aquaculture. La plupart des espèces responsables de ces proliférations sont des dinoflagellés, micro-organismes producteurs primaires, essentiels au sein du phytoplancton marin. Certaines produisent de redoutables toxines paralysantes, neurotoxiques, diarrhéiques, ou hémolytiques. Accumulées dans la chaîne alimentaire, ces phycotoxines peuvent provoquer chez l’homme qui consomme coquillages, mollusques, crabes ou poissons, de graves intoxications.

Arcachon - Le président prend de la hauteur (Sud-Ouest)
Mardi matin à 11 heures, Olivier Laban, réélu la veille à la tête de la Section régionale Arcachon Aquitaine, a survolé le Bassin à bord d'un hélicoptère de la base 120 de Cazaux. À la descente de l'appareil, il était ravi : « C'est très agréable de survoler le Bassin. C'est un havre de paix. Cela me motive encore plus pour la sauvegarde et la défense de ce milieu. » Ce n'est pas un baptême de l'air pour le patron des ostréiculteurs qui a été marin à bord du porte-avions « Clemenceau » et a effectué des vols avec le « Super Frelon ». Mais

Régionales à Arcachon - Le Front de Gauche et l'ostréiculture (Sud-Ouest)
Le Front de Gauche, par la voix de son candidat du bassin d'Arcachon, Nicolas Mayer, apporte son soutien à la filière conchylicole :
« Pour faire la guerre à l'asphyxie du Bassin, l'armée des professionnels peut être mobilisée. Pour ce faire, la région et les collectivités doivent prendre leur part pour l'indemnisation du service écologique rendu. »
Le PG propose, par ailleurs, que « l'indemnisation soit modulée en fonction de critères connus, environnementaux et sociaux, pour partie négociée avec la profession ».
Il se prononce également pour « la mise en oeuvre d'une filière de traitement des déchets coquilliers ».

  • 10 mars 2010

Comment agissent certaines toxines accumulées dans les fruits de mer (Cnrs)
Des toxines libérées par certaines micro-algues peuvent contaminer les poissons et les fruits de mer, qui deviennent alors toxiques pour l'Homme. Des chercheurs du CNRS (1) et du CEA (2) viennent, pour la première fois, d'identifier le mécanisme d'action de deux de ces toxines. Ils ont montré comment et pourquoi elles induisent des symptômes neurologiques. De ces résultats pourrait notamment découler la mise au point de nouveaux tests pour détecter ces toxines. Leurs travaux sont publiés en ligne cette semaine sur le site de la revue PNAS.
Des biotoxines marines sont naturellement produites par plusieurs espèces d'algues unicellulaires. Elles peuvent s'accumuler dans la chair des poissons et des coquillages : on les appelle alors phycotoxines. Consommer un coquillage contaminé par ces substances peut provoquer chez l'Homme des symptômes diarrhéiques, paralytiques ou neurologiques, entre autres. Les phycotoxines se disséminent rapidement à travers le monde notamment via les ballasts des navires marchands. Dès 1991, des contaminations de coquillages ont été observées au Canada, puis sur les côtes de Norvège, en Espagne et en Tunisie. En 2005, des huîtres contaminées ont été décelées en France, au sein du bassin d'Arcachon, ce qui a conduit les autorités sanitaires à en interdire momentanément la commercialisation……

Saint-Philibert - La Belle de Cancale médaillée d'argent à Paris (Ouest France)
L'huître plate de l'entreprise familiale Henry s'est une fois de plus distinguée au concours général agricole de Paris, remportant cette année la médaille d'argent.
Plus qu'une simple récompense, c'est la reconnaissance d'un travail de dur labeur autour d'un produit 100 % breton : né, élevé et expédié de Bretagne.
Ronan et Pascal Henry sont ostréiculteurs depuis 5 générations, « tombés dans la marmite comme Obelix » aime à plaisanter Ronan. Tous deux cultivent ce produit comme un véritable sacerdoce, rappelant que « Le berceau de la belon n'est autre que la baie de Quiberon. » Leur huître est captée sur place puis semée à même le sol, sur 105 ha en eaux profondes situés en baie du mont Saint-Michel. Ramassée à l'âge de 28 mois, elle est ramenée à Saint-Philibert pour être affinée en ria. « C'est à l'issue de cet élevage que la Belle de Cancale va acquérir toutes les nuances gustatives propres à l'authentique belon….

Arcachon - Parcs sous contrôle (Sud-Ouest)
Les abords du banc d'Arguin ont souffert de la tempête.
Au lendemain de la tempête Xynthia, Olivier Laban, comme l'ensemble de ses confrères ostréiculteurs du bassin d'Arcachon, s'est rendu sur les parcs pour découvrir, et réparer le cas échéant, les éventuels dommages causés par la houle : « Nous avons eu la chance, grâce à des forts coefficients, d'aller voir les parcs découverts. À l'exception des parcs en hauteur, les autres ont plutôt bien résisté. »
Le bassin d'Arcachon a moins souffert que la côte charentaise.....

Pornic Tempête : « Ma famille est saine et sauve » (Ouest France)
Maud Duval qui habite Port-Saint-Père est née à L'Aiguillon-sur-Mer. Sa famille a survécu à la tempête, mais l'exploitation conchylicole est dévastée. Elle veut organiser des dons.
Entre guillemets
Maud Duval, habitante de Port-Saint-Père, présidente de….

Recette iodée d’huîtres (L’Hôtellerie)
Par Emmanuel Parent, chef de cuisine du restaurant O’TO à Cholet (49)
Mouler les huîtres
Ouvrir délicatement les huîtres et recueillir la première et la deuxième eau, puis les égoutter sur papier absorbant et réserver au froid.

L’huître, le Viking et le climat (Cyberpresse)
La coquille de mollusques comme l’huître et la moule garde des traces du climat qui pourrait être plus précises que les anneaux de croissance des arbres, selon une étude publiée dans les Proceedings of the National Academy of Science et reprise hier sur le site de la revue Nature.

  • 9 mars 2010

Les huîtres triploïdes arrivent (La Manche Libre)
Face aux conséquences des phénomènes de mortalités estivales successives qui ont touché les parcs ostréicoles, le Comité national de la conchyliculture a pris la décision d’utiliser les huîtres triploïdes pour réensemencer ces parcs.
Au total, trois milliards de toutes jeunes huîtres triploïdes pourront être utilisées par les ostréiculteurs à partir de la fin de l'été prochain.
A la va-vite
Ces huîtres, obtenues par manipulation génétique, possèdent la particularité d’être stériles. En Basse-Normandie, les triploïdes, appelées aussi “huîtres des quatre saisons”, sont produites et commercialisées depuis de nombreuses années par la Satmar (Société atlantique de mariculture), écloserie qui possède un site de production à Gatteville-phare, dans le Val de Saire. Les ostréiculteurs favorables au captage de naissains naturels sont farouchement opposés au repeuplement au moyen de triploïdes, par crainte des conséquences sur les autres huîtres. Mais plus généralement, les professionnels ont un avis plus mesuré. Le Manchois Michel Hélie, patron de la société du même nom avec son frère Thierry, approuve le recours aux triploïdes, à condition qu’il se fasse très prudemment et de façon beaucoup plus encadrée.
“Les choses se sont faites à la va-vite,….

Bassin d’Arcachon : Olivier Laban, réélu à la tête des ostréiculteurs (Sud-Ouest)
Président sortant, il a été réélu à une large majorité et au premier tour.
Par 16 voix sur les 25 votants du bureau (un membre, excusé, était absent et non représenté), Olivier Laban a été élu hier président de la Section régionale conchylicole Arcachon Aquitaine. Il est élu pour quatre années.
Ses challengers, au nombre de deux, se sont partagés les neuf voix restantes : Jean-Claude Lacoste, de Gujan-Mestras, recueille sept voix, Gérard Garrigues, de La Teste, en obtient deux.
« Rester vigilants »….

Réactions : Une réélection saluée par les élus (Sud-Ouest)
Les élus du Bassin saluent le travail mené par Olivier Laban depuis des années. Un des premiers à féliciter Olivier Laban, hier matin, a été Pascal Viné, directeur de cabinet du ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire.
Sur le bassin d'Arcachon, les réactions sont unanimes.
Yves Foulon, maire d'Arcachon et président de la Cobas

Saint Gilles-Croix-de-Vie (Vendée) - Retour au marché des ostréiculteurs sinistrés (Ouest France)
Michel Moreau (Fromentine, chemin de la Prise), coiffé d'une casquette, parle des dégâts subis et de solidarité. En quelques jours, les ostréiculteurs aux exploitations submergées par la tempête, se sont organisés. Si bien que l'huître est toujours la reine du marché.
Place du Vieux-Port, place du Marché aux Herbes, place Kergoustin : les ostréiculteurs étaient là la semaine dernière. Et c'est presque une performance... L'huître, qui est un peu la reine des marchés d'ici, n'a ainsi pas manqué, bien que les parcs des éleveurs aient été pour la plupart submergés, voire dévastés, au cours de la nuit du 27 au 28 février.
Matériel perdu

Le Barcarès - Samedi soir, la fête de l'Huître a fait salle comble au mas de l'Ille (Midi Libre)Quinzième de ce nom, ce rendez-vous habituel a attiré près de 2 000 convives au mas de l'Ille pour un repas dansant animé par l'orchestre Tony Bram's et fut marqué par la visite des politiques à quelques heures de l'échéance électorale régionale. Samedi soir, dix tonnes de ce délicieux coquillage ont été englouties....

Bourcefranc-le-Chapus : Lycéens solidaires (Sud-Ouest)
Depuis le passage de Xynthia, le lycée de la Mer et du littoral de Bourcefranc-le-Chapus s'est illustré par sa solidarité vis-à-vis de la population locale.
En effet, l'établissement a accueilli en catastrophe les archives du Creaa (Centre régional d'expérimentation et d'application aquacole). Le Centre de documentation et d'information du lycée a mis à disposition une salle permettant d'y entreposer une partie de ses archives.
Par ailleurs, depuis le 28 février, des habitants sinistrés de la commune sont hébergés dans les chambres de l'internat du lycée. Les étudiants des filières ostréicole et aquacole, encadrés par leurs formateurs, sont venus spontanément aider à débarrasser les gravats au port du Chapus, où 18 cabanes ont été détruites…..

Des heures difficiles pour l'huître normande (Ouest France)
La Normandie est la première région productrice d'huîtres en France. Mais sa notoriété reste marginale.
Baisse des cours, crises des naissains, faible notoriété. Les ostréiculteurs prennent conscience des problèmes qui les touchent, mais restent minés par des querelles internes.
Dans un milieu ostréicole traditionnellement divisé, les antagonismes sont ravivés par la chute des cours. « Les prix ont baissé en janvier 2008 pour les huîtres de grosse taille, dans un contexte de légère surproduction », rappelle Thierry Louis, ex-président de l'Organisation des producteurs, l'OP (lire ci-dessous). Les prix de gros à la tonne sont passés de 2,30 € le kilo à 1,50 €. Puis la n° 3, « plus petite et la plus vendue sur le marché », est elle aussi partie à la baisse. Malgré des fêtes correctes, la demande n'était toujours pas à la hauteur. « Ce fut un enchaînement de facteurs : la surproduction puis les effets de la crise. »
« Pays du vrac »......

Le cabinet nantais Avia, missionné par l'OP pour faire un audit, ne dit pas autre chose : « L'huître normande est mal valorisée. L'OP est marginalisée. Les dissensions freinent les initiatives. » Le cabinet de marketing se donne 12 semaines pour mobiliser la profession.
Vaste tâche. Car une autre crise pointe : celle des naissains. L'été dernier, les jeunes huîtres des parcs normands ont été décimées. Explication d'Ifremer : une combinaison entre le réchauffement de l'eau et les pratiques de la profession. Depuis, rien n'a bougé. « Si cela recommence cette année, la plupart des monocultures ne s'en relèveront pas, aussi saines soient-elles, prédit Thierry Louis. Qui peut se permettre de perdre 70 % de son chiffre d'affaires ? »...

  • 8 mars 2010

Paludière : Du sel dans sa vie (Presse Océan)
Joëlle Epp est une des premières femmes à avoir exploité des œillets. Les femmes de paludier travaillent souvent avec leurs maris, Joëlle a quant à elle préféré avoir son exploitation à elle. Photographe puis secrétaire, et finalement paludière. À 53 ans, Joëlle ne regrette pas son choix.
On lui dit rarement qu'elle fait un métier d'homme. « On me dit plutôt que ça doit être dur. À quoi je réponds que ça l'est mais est-ce plus dur que découper des poulets à la chaîne ? » Son métier de paludier est peut-être pénible mais Joëlle l'a choisi, ne regrette rien et à un moment où elle a dû mettre la pédale douce, ses marais lui manquent.....

Tempête Xynthia - Pour les ostréiculteurs, "maintenant, c’est marche ou crève !” (France Soir)
Ostréiculteur à Loix, Frédéric fournit depuis des années les prestigieux restaurants de l’île de Ré. En une nuit, il a tout perdu. Depuis, cet homme de caractère a retroussé ses manches.
Il faut le savoir pour y croire. Alors que nous nous tenons debout et les pieds au sec, la semaine dernière, au même endroit, nous aurions eu la tête sous l’eau. Cet endroit singulier, c’est l’exploitation de Frédéric Voisin, la cinquantaine, ostréiculteur à Loix. A la sortie du village, son parc d’élevage et d’affinage est blotti au milieu d’autres exploitations. Et tous, à cause de la tempête Xynthia, ont été submergés. « C’est venu de tous les côtés, explique Frédéric, du nord, du sud. Avec le fort coefficient de marée, la tempête et la vague, toutes les conditions étaient réunies pour que la digue cède. » Celle-ci se trouve à quelques centaines de mètres de là…..

Cannes Aquaculture : Visitez une ferme aquacole biologique en pleine mer (Plongeur.com)
30% de la population mondiale ne se nourrit que de poissons et les stocks naturels ne cessent de diminuer à cause de la pêche industrielle intensive. Comment faire pour nourrir une population qui ne cesse de croitre avec une ressource qui ne cesse de diminuer ?
es fermes aquacoles qui se développent un peu partout dans le monde sont certainement l’une des solutions qu’il faut développer pour répondre à cette question. Mais toutes ne sont pas à placer sur le même plan. Nous avons suivi pendant une journée la vie d’une ferme aquacole biologique au large des côtes de Cannes en Méditerranée, en France.

Île Madame (17) : La ferme aquacole trop bien nommée (Sud-Ouest)
La ferme-auberge a pris Xynthia de plein fouet. Elle a été dévastée. Et de certains carrelets, il ne reste presque rien. Elisabeth et Jean-Pierre Mineau dorment très souvent à l'île Madame. C'était le cas, le soir de la tempête. Ils ont vécu en direct les assauts de la déferlante qui a ravagé leur ferme aquacole. Eux-mêmes sont restés longtemps blottis dans le grenier avant de redescendre, avec des cuissardes, pour constater le désastre.
L'eau a ruisselé partout, atteignant jusqu'à 1,70 m dans certaines pièces. En fait, tout est dévasté. À part le toit et les murs. La production de palourdes, d'huîtres, a énormément souffert. Celle de bars également, toute l'installation permettant leur élevage est démantelée, les poissons ont disparu. Il y en avait 7 000….

Le décodage de l’horloge biologique d’une microalgue marine ouvre la voie à des applications en biotechnologie (Cnrs)
Les chercheurs du Laboratoire d’Océanographie Microbiologique (UMR7621 CNRS, Banyuls-sur-Mer) ont développé un nouveau modèle biologique ; la microalgue Ostreococcus. L’étude de l’horloge interne de ce microorganisme constitue une étape clé dans la compréhension de la physiologie générale du phytoplancton et dans le développement de nombreuses applications en biotechnologie. Ces travaux ont été publiés le 30 novembre 2009 dans la revue The Plant Cell.
Le phytoplancton marin, composé de microalgues photosynthétiques, est responsable de la moitié de l’absorption du CO2, principal gaz à effet de serre contenu dans l’atmosphère. Connaître la physiologie des microalgues du phytoplancton constitue un défi pour à comprendre la capacité qu’ont ces microorganismes à absorber le CO2 et donc leur contribution à la productivité des océans. Il permet aussi leur exploitation optimale en biotechnologie…..

Pangasius : dialogue sur l'aquaculture (Vietnamplus)
Un dialogue sur l'aquaculture de pangasius (PAD-Pangasius Aquaculture Dialogue) est organisé jeudi et vendredi dans la ville de Can Tho par le Fonds mondial pour la nature (WWF).
Il s'agit du dernier dialogue permettant d'achever l'élaboration de normes internationale en matière d'élevage de cette espèce de poisson.
Selon le docteur Flavio Corsin, coordinateur du WWF, l'élevage de pangasius est une des formes d'aquiculture les plus répandues dans le monde, dont 90% est située au Vietnam.
L'explosion de l'élevage de cette espèce de poisson non seulement pose plusieurs défis aux éleveurs, mais menace en outre la santé des consommateurs comme l'environnement. C'est pourquoi, des normes de culture du pangasius sont particulièrement nécessaires pour un développement durable de cette activité. Celles-ci seraient achevées en mai prochain.
Débuté en 2007, le PAD a pour objectif de collecter les avis des éleveurs de pangasius du Vietnam et du Bangladesh afin d'achever ces normes internationales d'élevage. –AVI

  • 7 mars 2010

Morlaix - Ras-le-bol des ostréiculteurs à Carantec (Ouest France)
Un virus a été détecté sur des huîtres creuses produites à Carantec. L'interdiction de pêcher concerne depuis hier soir (jeudi 4 mars 2010) l'ensemble de la baie de Morlaix. Les pollutions sont fréquentes dans cette zone.
Ils en ont marre, les ostréiculteurs de la baie de Morlaix. Et surtout, de Carantec. Un arrêté préfectoral interdit la pêche de coquillages depuis 15 jours dans la rade de Morlaix. Les analyses n'étant toujours pas bonnes hier soir, la consigne a été prolongée et couvre désormais presque toute la baie de Morlaix. Une contamination virale pouvant provoquer des gastro-entérites a été décelée sur des huîtres creuses....

« Rien ne prouve le lieu de la contamination »
Le parallèle avec le problème des algues vertes revient souvent dans leur discours. « Collectivité, agriculture, entreprise... Toutes les activités qui rejettent peuvent être mises en cause », détaille Goulven Brest.....

Gavres (Morbihan) : Alerte au Norovirus dans les coquillages de la Petite mer (Ouest France)
Interdiction préfectorale, depuis hier, de ramasser des coquillages en Petite mer de Gâvres. Pêche, ramassage, commercialisation sont suspendus. Pour combien de temps ? On l'ignore. La décision a été prise après que les analyses du laboratoire de référence microbiologique basé à Nantes eurent révélé la présence de norovirus dans les coquillages ramassés dans ce secteur précis.
Fuite des stations d'épuration
Moules, palourdes et autres coques, toutes les catégories (fouisseuses ou non fouisseuses, comme les huitres, par exemple) sont concernées. Le norovirus est d'origine fécale….

Les producteurs de moules de bouchot estiment avoir limité la casse (Charente Libre)
Après un état des lieux éclair de leurs parcs à moules, les mytiliculteurs de l'Aiguillon-sur-Mer ont l'impression d'avoir évité la catastrophe lors du passage de Xynthia, même s'ils ont subi d'importants dégâts matériels à terre, selon des témoignages.
Frédéric Aunis, un des dix mytiliculteurs de l'Aiguillon-sur-Mer, s'est rendu sur son parc lundi. Les dégâts sur sa production paraissent "limités". C'est plutôt "le matériel, les cabanes, les bâtiments à terre" qui ont pâti.
"La casse est limitée sur les moules de bouchot", explique aussi Séverine Nicou, productrice du Gaec de L'Océan. "Quelques pieux sont partis",….

  • 6 mars 2010

La conchyliculture est-elle victime des coquillages géants ? (France Culture)
La Conchyliculture est confrontée à un problème de mortalité massive qui a touché 73% des huitres issues d’écloserie en 2009. Un phénomène qui se produit sur fond de polémique au sujet du développement des huitres dites triploïdes produites par induction chimique suivant un brevet déposé par l’Ifremer. Ce sujet est largement traité dans le dernier numéro de la revue Sciences et Avenir, partenaire de cette émission.
Que se passe-t-il avec les coquillages triploïdes, c'est-à-dire ceux dont le patrimoine génétique comprend 10 triplets au lieu de 10 paires de chromosomes ? A priori, les huitres possédant une telle caractéristique, obtenue en laboratoire, présentent plusieurs avantages. Plus grosses et stériles, elles ne produisent pas cette laitance que la plupart des consommateurs n’apprécient pas. Et cette absence processus de reproduction accélère leur croissance qui passe de 3 ans à 2 ans. Pourtant, ces huitres semblent plus vulnérables aux attaques d’un virus, l’herpèsvirus OsHV-1. En 2009, alors que 73% des huitres triploïdes y ont succombé, la mortalité des huitres traditionnelles restait limitée à 35%. D’où l’inquiétude de la filière conchylicole au moment où l’Ifremer dispose d’un brevet qui étend aux moules le procédé triploïde.
Les coquillages tétraploïdes sont-ils plus fragiles que leurs homologues naturels ?
Ne risquent-ils pas d’inquiéter les consommateurs friands de produits « authentiques » ?
Comment concilier les impératifs économiques de production avec le maintien d’une biodiversité garante de la résistance aux différentes agressions virales ?

Vous pouvez écouter et télécharger l’émission sur : France Culture
Invités :
Jean-Pierre Baud. biologiste spécialiste de la qualité des procédés aquacoles, responsable du programme national Ifremer "Aquaculture Durable"
François Bonhomme. biologiste et directeur de Recherche au CNRS, Département Biologie Intégrative Institut des Sciences de l'Evolution de Montpellier
Goulven Brest. Président du Comité national de la conchyliculture
Dominique Leglu. Directrice de la rédaction de Sciences et Avenir
Benoit Le Joubioux. Ostréiculteur au Tour du Parc dans le Morbihan, président de l'association des ostréiculteurs traditionnels

Réactions de conchyliculteurs après la tempête Xynthia, l'entretien et le renforcement des digues sont en cause. Au coeur d'une zone littorale dévastée, l'île de Noirmoutier a été épargnée !...

L'Ile de Ré tente de tirer les enseignements de la tempête (L’Express)
Tony Brin, un ostréiculteur dont l'entreprise a été dévastée, reconnaît que la montée des eaux était exceptionnelle mais il estime que des digues de qualité et entretenues auraient limité les dégâts. Il est d'autant plus furieux que la digue construite par son grand-père pour protéger les bassins d'affinage de ses huîtres à La Couarde, ouvrage de plusieurs centaines de mètres poursuivi sur plusieurs générations, est tombée sous la férule de la justice administrative.

« On a trop cédé »
En 2002, une décision de justice l'a obligé à détruire la partie la plus récente de la digue et à cesser de renforcer et de rehausser les parties les plus anciennes.
Selon Tony Brin, la décision reposait sur un texte ancien faisant de tout territoire couvert par la mer un domaine public alors que la digue avait été construite sur le terrain correspondant au titre de propriété. "C'est une aberration. Les agriculteurs, les élus, la population sont scandalisés. Si on nous avait laissé continuer, sans doute que les dégâts auraient été bien plus limités", estime-t-il. "Et heureusement qu'à 80 mètres en arrière de la digue j'ai utilisé les gravats pour en remonter une. C'est la partie la plus ancienne, non surélevée, qui a failli dans sa tâche", explique l'ostréiculteur.

Pour lui, "on a trop cédé devant les exigences de non-Rétais" et "trop donné la priorité à des équipements pour le tourisme plutôt qu'à la protection de l'île". A la Communauté de communes de l'île, la directrice générale des services, Florence Durand, nie toute responsabilité des maires…..

Charron : Jean Guillement exprime sa colère (Sud-Ouest)
Mytiliculteur, chercheur archéologue, historien de son village, Jean Guillement a 84 ans. Sa famille est établie à Charron depuis le XVIIe siècle. C'est un homme en colère, car la catastrophe que Charron vit, était selon lui prévisible.
Il s'insurge contre le fait que les zones inondables soient prises en compte dans les plans locaux d'urbanisme définis par les maires. Il dénonce la lenteur des services en charge de l'entretien des ouvrages de protection à la mer et l'octroi de permis de construire en zone sensible…..

A Noirmoutier, des choix urbanistiques protecteurs (Ouest France)
L'île de Noirmoutier, c'est 62 km de côtes et 25 km de digues.
L'île a bataillé pour entretenir ses digues. Et maîtriser l'urbanisme. Elle voudrait s'inspirer de la Hollande.

Pays de Retz - Côte de Jade : 20e Rando des huîtres demain - Geneston. 2 500 marcheurs sont attendus (Presse Océan)
Dimanche, deux millions d'huîtres seront proposés aux marcheurs. Le record de 2002 avec trois mille participants ne sera sans doute pas battu dimanche. Les organisateurs tablent néanmoins sur 2 500 marcheurs à l'occasion de la 20e Rando des huîtres organisée le 7 mars.
« Plus de mille personnes sont déjà inscrites, observe Louis Bioteau, le président de Geneston Randonnées. Dimanche, elles seront au moins autant à s'inscrire sur place, quelques minutes avant le départ des circuits de 9, 15, 22 et 30 km »…..

Huîtres creuses. Interdiction de pêche dans toute la baie de Morlaix (Le Télégramme)
Le 19 février, un virus a été détecte par Ifremer Brest sur les huîtres creuses dans le secteur de la rivière de Morlaix, provoquant une interdiction de pêche. Cette interdiction a été élargie à l’ensemble de la baie de Morlaix. Cette interdiction a été élargie à l’ensemble de la baie de Morlaix. Depuis l’arrêté, les producteurs d’huîtres ne peuvent pas vendre leurs produits. Une enquête est en cours suite à la plainte de la section régionale de la conchyliculture et du syndicat ostréicole de la région de Morlaix.

Région des pays de Loire : Une PRI autour de l'huître
C’est une véritable hécatombe. Le taux de mortalité atteint dans certaines exploitations 80%. Les huîtres pourraient bien devenir très bientôt une denrée rare. Pour faire face, une Plateforme régionale d’innovation est en train de voir le jour à la station Ifremer de Bouin. Sa mission : contribuer à trouver les remèdes appropriés….
Pour faire face à cette situation, plusieurs actions sont donc mises en œuvre. Comme la création d’une Plateforme Régionale d’Innovation (PRI) qui viendra renforcer les travaux de recherche de la station Ifremer de Bouin. Pour cela la nouvelle PRI, avec le concours du Comité national de la conchyliculture et la section régionale conchylicole, porte trois projets : la création d’une écloserie de quarantaine, la mise au point de procédés de détoxication de l’huître et l’optimisation et la sécurisation de l’huître tétraploïde. Le projet, qui nécessite un investissement total de 2,640 M€, bénéficiera aussi de financements du Feder (Fonds européen du développement régional) à hauteur de 25% et de l’Ifremer de 28%.
Par ailleurs, les opérations de réensemencements effectués sur la période de septembre 2009 à mai 2010 seront également soutenues par la Région. L’enjeu est de taille. La filière comprend 300 entreprises ostréicoles soit quelque 1800 emplois directs, qui produisent en moyenne 10 000 tonnes.....

Analyse spatiale de la prolifération de C. gigas en Bretagne (Revues.org)
Iwan Le Berre, Christian Hily, Morgane Lejart et Raphaël Gouill
L’huître creuse du Pacifique Crassostrea gigas est une espèce introduite massivement dans les années 70 en France pour les besoins de l’ostréiculture. Elle représente aujourd’hui l’essentiel de la production conchylicole française. Depuis le début des années 90, l’espèce a commencé à s’installer durablement sur de nombreux sites de Bretagne et de Normandie. Le processus de colonisation s’est accéléré depuis 2000, induisant des modifications profondes dans les écosystèmes et des changements dans la biodiversité. Ce phénomène d’invasion biologique a pour origine probable le réchauffement climatique qui favorise l’extension spatiale des zones dans lesquelles les huîtres peuvent pondre. Un programme de recherche a été mis en œuvre pour évaluer et quantifier la dynamique de cette prolifération au niveau des façades Manche et Atlantique et pour identifier les interactions réalisées avec les écosystèmes marins et les activités humaines. L’objet de cet article est de présenter le système d’information géographique (SIG) mis en œuvre pour intégrer les données de suivi de cette prolifération sur les côtes Manche-Atlantique de la Bretagne et pour l’analyse spatiale de ses interactions potentielles avec les activités humaines du littoral…..

Dannick Chevreau, ostréiculteur à Lauzières (nord de la Rochelle) : « J’ignore s’il me reste encore des huîtres » (La Croix)
« Regardez ces traces : l’eau est montée jusqu’à plus d’un mètre dans la cabane ! Tout le matériel électrique est trempé, les pompes qui servent à remplir les bassins, les cercleuses pour les bourriches d’huîtres, la balance électronique, les frigos, l’informatique, tout ! Dehors, le tracteur, les véhicules d’expédition sont hors service. Quant au bateau, on l’a retrouvé à 600 mètres de là, dans un champ.....

Les ostréiculteurs confrontés à une nouvelle catastrophe (Nice Matin)
Victimes en 2008 d'une hécatombe provoquée par un virus chez les huîtres, touchés en 2009 par une forte surmortalité des jeunes huîtres, les ostréiculteurs sont confrontés à une nouvelle catastrophe, la tempête Xynthia qui a mis leurs installations électriques hors d'usage.
Victimes en 2008 d'une hécatombe provoquée par un virus chez les huîtres, touchés en 2009 par une forte surmortalité des jeunes huîtres, les ostréiculteurs sont confrontés à une nouvelle catastrophe, la tempête Xynthia qui a mis leurs installations électriques hors d'usage.
"On n'avait pas besoin de ça", déclare à l'AFP, Michel Bertin, ostréiculteur à La Tremblade, en Charente-maritime, un des deux départements les plus touchés par la tempête avec la Vendée....

Marais salants de Guérande - Réparer la digue, un travail de Titan (Ouest France)
Avec un double décamètre, David Cholon et son binôme Nicolas mesurent chaque partie où la digue a perdu son talus d'argile.
Les paludiers ont besoin de vider les marais salants inondés. Il faut colmater la digue et la renforcer avant les grandes marées de fin mars.
La digue, une magnifique construction plusieurs fois centenaire qui serpente au beau milieu du Traict du Croisic. Elle empêche les salines, sous le niveau de la mer, d'être inondées. Enfin, empêchait... Car, depuis la tempête de dimanche, une partie des marais salants, environ 600 hectares sur les 2 000 du bassin de Guérande, gît sous les eaux. La mer a ouvert d'énormes brèches dans cette muraille de pierre et d'argile, haute de 4 m environ. Cela n'arrange pas plus ceux qui exploitent en amont de la digue, les conchyliculteurs.....

  • 5 mars 2010

Virus sur les huîtres de Carantec : l’interdiction de pêche élargie à la baie de Morlaix (Ouest France)
La zone concernée est maintenant le secteur de la rivière de Morlaix, dont la limite amont est la ligne reliant l’église de Locquénolé à l’extrémité nord du pont du Dourduff, et la limite aval est le parallèle passant par le Phare de la Lande. Une autre zone...

Bassin d’Arcachon - Trois pour un fauteuil (Sud-Ouest)
Le nouveau président des ostréiculteurs sera élu lundi prochain. Olivier Laban se représente face à deux candidats, sur fond de querelle interne.
Depuis le résultat des élections professionnelles ostréicoles, la semaine dernière, et si les pourparlers se déroulent dans le secret des cabanes, la « bataille » pour la présidence de la Section régionale conchylicole est lancée sur le Bassin. Le vote aura lieu lundi 8 mars au matin dans la salle des fêtes de Gujan-Mestras.
Le premier round électoral, avec l'élection des vingt-six membres du bureau a été en demi-teinte pour le président sortant, Olivier Laban, dépassé en nombre de voix dans son fief de Gujan-Mestras par le président du syndicat ostréicole gujanais Jean-Claude Lacoste (43 suffrages pour le premier, 58 pour le second sur 90 votants)…..

L'ostréiculture sinistrée (Le Télégramme)
Les ostréiculteurs vendéens ont été durement frappés. Certains ont perdu tout leur matériel électrique et de pompage. Sans compter les innombrables poches d'huîtres parties avec les flots.
Hier matin, Jean-Claude Robin, ostréiculteur à La Guittière, le long de l'estuaire de Talmont, pompait l'eau de ses bassins pour les nettoyer. Tandis que sa femme rouvrait l'étal familial dans l'espoir d'avoir quelques clients. «On a tout perdu. Les dégâts sont énormes. L'eau a tout envahi: les magasins, les ateliers. Pour ma part, j'ai perdu pour 80.000EUR de matériel. J'aurai du mal à m'en remettre.» Les poches d'huîtres emportées par les flots….

Mollusques les gènes de la discorde (Science et Avenir)
L'Ifremer a déposé un brevet pour produire des moules triploïdes, stériles et dodues, à l'instar de ce qui se fait déjà pour les huîtres. Une innovation qui inquiète les professionnels.
A la station Ifremer de La Tremblade, près de Rochefort, en Charente-Maritime, Tristan Renault, chef du laboratoire de génétique et de pathologie, a du mal à dissimuler son malaise. C'est sur ses paillasses, à l'embouchure de la Seudre, au milieu des parcs à huîtres de la fameuse Marennes-Oléron, qu'une moule triploïde très controversée a vu le jour. Révélé par un article du Monde en novembre dernier, le brevet déposé par l'Ifremer pour la fabrication de ce mollusque, rendu stérile et dodu par manipulation chimique, a aussitôt entraîné une levée de boucliers dans la profession. « Une réunion de crise a été organisée au Comité national de la conchyliculture. A l'unanimité, nous nous sommes prononcés contre ces moules triploïdes. Pas question d'aller contre la nature ! », affirme Rénald Bernard, mytiliculteur à Pénestin (Morbihan). Tristan Renault reste surpris de ce tollé.....

Connaissez-vous le FIFO (à ne pas confondre avec l’IFFO) ?
FIFO ou Fish-in-fish-out est un ratio alimentaire utilisé en pisciculture qui indique la quantité de poisson sauvage consommée par rapport à la quantité de poisson d’élevage produite.
Les ONG environnementales estiment ce ratio à 5 : 1 notamment pour l’élevage de saumon (5 kg de poisson sauvage pour produire 1 kg de saumon d’élevage) alors que l’industrie minotière représentée par l’IFFO (International Fishmeal and Fish Oil Organization) estime le ratio à 2 : 1. Voir l’article : Can a new approach set the record straight?

Elevage : les scientifiques en quête du bien-être animal (Les Echos)
Comment les animaux ressentent-ils la douleur ? Sont-ils sensibles à leurs conditions d'élevage ? Sous la pression des consommateurs, les scientifiques explorent ce nouveau champ d'expérimentation.
Les animaux d'élevage souffrent-ils, et de quelle façon ? Malgré les moyens déployés par l'Inra (Institut national de recherche agronomique) à la demande des ministères chargés de l'Agriculture et de la Recherche pour synthétiser la littérature scientifique sur le sujet, la question a encore un bel avenir. « L'analyse que nous avons réalisée avec une vingtaine d'experts de toutes disciplines, de la neurophysiologie à la médecine vétérinaire en passant par l'anthropologie et la philosophie, s'est fondée sur un corpus de 1.300 articles et expertises internationales, explique le biologiste Pierre Le Neindre, rapporteur de cette étude publiée en décembre 2009. Ce dont nous sommes désormais sûrs, après dix-huit mois d'enquête, c'est de l'étendue de nos lacunes et des controverses scientifiques sur cette question, pourtant fondamentale, de notre rapport à l'animal. »…..

Un plan d'action européen pour améliorer les conditions d'élevage (Les Echos)
Tirant le bilan de son programme « Animal Welfare Quality », la Commission européenne veut créer une législation spécifique au bien-être animal. Les élevages les plus respectueux de l'animal pourraient être labellisés.
C'est un ambitieux programme de recherche européen qui vient de s'achever pour jeter les bases d'un étiquetage du bien-être animal dans les filières alimentaires. Pas moins de 44 instituts et universités de 17 pays ont planché pendant cinq ans sur les moyens de concilier les attentes de la société et les besoins des marchés, pour développer des systèmes fiables d'appréciation des soins portés aux animaux d'élevage et d'information sur les produits. Ce que l'Europe de la recherche résume par le nom donné à ce programme : « Animal Welfare Quality ».
La commission de l'Agriculture et du Développement rural au Parlement européen vient de remettre son projet de conclusions. Après….

Les poissons pleurent-ils ? (Les Echos)
La Commission européenne a besoin de l'éclairage des scientifiques sur le bien-être des truites et saumons pour élaborer ses prochaines réglementations concernant l'aquaculture. Elle vient de lancer un vaste appel à projets.
Croissance. Ils ne gémissent pas, ils ne se tortillent pas sous la douleur. On en saura pourtant bientôt plus sur le bonheur des poissons que sur celui des vaches. Sous la pression des lobbies écologiques nordiques, la Commission européenne vient en effet de lancer un appel à projets doté de 5 millions d'euros afin de comprendre « les mécanismes de base impliqués dans la stratégie d'adaptation des poissons pour améliorer leur bien-être ».

« Voilà bien un véritable casse-tête pour la recherche », souffle Patrick Prunet, de l'Inra. Dans son laboratoire Scribe (Station commune de recherche en ichtyophysiologie, biodiversité et environnement), basé à Rennes, 4 de ses 20 chercheurs travaillent déjà sur l'affaire depuis …. Or, en la matière, les possibilités de manoeuvre de l'aquaculture sont considérables : qualité et température de l'eau, taux d'oxygène, salinité, densité, alimentation, nettoyage des bassins… « Le poisson est un être extrêmement sensible à son environnement et les éleveurs ont vite fait de déglinguer tout l'équilibre de leur ferme en touchant imprudemment à l'une des variables », résume Patrick Prunet…..

Le turbot d'élevage remet le turbo (Ouest France)
Dans les bassins d'élevage alimentés en eau recyclée, les jeunes turbots affichent enfin les performances de croissance espérées depuis plus de dix ans. Bloquée plusieurs années par un problème technique, l'aquaculture espèreun gain de performance de 20 % à 30 %.
« Les premiers mois d'expérience nous laissent espérer un gain de croissance pouvant aller jusqu'à 20 % ou 30 % durant la seconde et dernière année d'élevage du turbot. » À Trédarzec, dans les Côtes-d'Armor, Thierry Pollet, responsable de la société Marinove (groupe France-Turbot) voit le bout du tunnel…..

Cancale : les ostréiculteurs soutiennent un skipper pour la Route du Rhum (Ouest France) - Le skipper Gilles Lamiré prépare son trimaran à Cancale, en vue de participer à la prochaine Route du Rhum-la Banque Postale dont le départ sera donné le 31 octobre à Saint-Malo. Lors de la dernière édition, en 2006, il...

Les travaux de la recherche scientifique appliqués à la filière de la perle (Tahiti Presse)
Réunis depuis deux jours, mercredi au lycée hôtelier d'Outumaoro, et jeudi au siège de l'IFREMER, à Vairao (Presqu'île), une centaine de professionnels de la perliculure a pris connaissance des recherches scientifiques en cours visant à sécuriser et pérenniser la production de perle de culture et d'en améliorer la rentabilité.
Le ministère des Ressources maritimes a organisé, mercredi et jeudi, un séminaire de restitution aux perliculteurs des travaux de recherche scientifique réalisés….

Sur l'île de Ré, Loix reprend ses esprits après le passage de Xynthia (Le Monde)
Loix est un village auquel on accède par une route bordée de marais asséchés au Moyen Age. Lorsque la tempête Xynthia a frappé le village, situé sur l'île de Ré, Loix est redevenue, pendant deux jours, une île. Trois heures après la submersion, "les premiers pompiers arrivaient dans leur Zodiac" raconte le maire divers-droite Lionel Quillet qui a la mine d'un homme qui n'a dormi que quelques heures lors des cinq dernières nuits……
Le village est traversé en permanence par des camions-bennes transportant pierres, sable ou gravats. Sur ce qu'il reste des digues, les engins s'affairent à colmater les brèches ou à reconstruire ce que la mer a balayé en une nuit. Derrière l'une d'elles, un homme venu de Toulouse constate les dégâts sur son matériel qu'il loue à une ferme d'aquaculture. La ferme est dévastée. Les hangars ont été déchiquetés, un tracteur est immergé aux trois quarts et une citerne d'oxygène destinée aux milliers de jeunes poissons, désormais morts, gît à cinq cents mètres de là où elle était arrimée…..
A l'heure du déjeuner, le café du village est bondé. "Le repos des braves", rigole un des pompiers attablés avec une vingtaine de ses compagnons. L'ambiance est joviale même si la tempête est sur toutes les lèvres….

  • 4 mars 2010

Tempête Xynthia - plan de soutien exceptionnel pour les professionnels (Communiqué du Ministère MAAP)
Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, s’est rendu aujourd’hui en Vendée et en Charente-Maritime dans une exploitation d’élevage, à Sainte-Radégonde des Noyers et dans une exploitation ostréicole sur l’Ile de Ré, où il a pu constater les dégâts très importants causés par la tempête Xynthia. Il a rencontré les professionnels conchylicoles et agricoles des deux départements. Le ministre a exprimé sa solidarité et son émotion aux professionnels et aux familles touchés par la catastrophe.
Comme l’a annoncé le Président de la République dès lundi lors de son déplacement dans les zones sinistrées, Bruno LE MAIRE a présenté un plan de soutien exceptionnel aux conchyliculteurs et pisciculteurs des départements touchés par la tempête, d’un montant estimé de 20 millions d’euros. Les mesures portent sur :
- la mise en œuvre du Fonds National de Garantie des Calamités Agricoles pour compenser les pertes de coquillages ou de poissons
- l’aide au remplacement du matériel. Cette mesure permettra le redémarrage rapide des exploitations sinistrées en complément des indemnités versées par les assurances.
- l’allégement des charges financières.....

Publication au JO de l'arrêté de catastrophe naturelle après Xynthia (AFP)
Le Journal officiel a publié mardi l'arrêté de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour l'ensemble des communes des quatre départements (Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Vendée, Vienne) touchés dimanche par la tempête Xynthia.
Cet arrêté est signé par les ministres Christine Lagarde (Economie), Brice Hortefeux (Intérieur) et Eric Woerth (Budget).
L'article 1 de l'arrêté précise que "l'état de catastrophe naturelle est constaté pour les dommages causés par les événements naturels d'intensité anormale non assurables (inondations et coulées de boue, inondations et chocs mécaniques liés à l'action des vagues) qui ne relèvent pas de la garantie tempête, ouragans, cyclones prévue" par le code des assurances. Les sinistrés de ces quatre départements peuvent donc déposer leur dossier de demande d'indemnisation auprès de leur assureur.....

Plan digues: "travaux et un plan de financement sur cinq ans" (AFP)
Le plan "digues" annoncé lundi par Nicolas Sarkozy, au lendemain de la tempête Xynthia qui a balayé la Vendée et la Charente-Maritime, se traduira par "des travaux et un plan de financement sur cinq ans", a affirmé mercredi Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'Ecologie.
Les travaux de ce plan "digues" débuteront après la remise d'un rapport sur l'état des lieux, "dans deux mois au maximum, avec des travaux et un plan de financement sur cinq ans", a affirmé Mme Jouanno à la presse, à l'issue du Conseil des ministres.
Un pré-rapport doit être établi "dans dix jours", a-t-elle ajouté.
"On a 1.350 kilomètres de digues le long des côtes, plus 800 communes sous le niveau de la mer (...) On va faire des travaux pour ces digues, augmenter la participation de l'Etat", a également affirmé Chantal Jouanno....

Le désespoir des ostréiculteurs après le passage de Xynthia (Le Monde)
Aujourd'hui, Grégory Gaudin, 26 ans, ne sait plus s'il est "encore ostréiculteur". "C'était mon métier avant le passage de la tempête, maugrée-t-il. Pour l'heure, je n'ai plus rien." L'inventaire de son installation, située à la pointe de L'Aiguillon-sur-Mer (Vendée), l'une des communes les plus touchées par la montée des eaux, est vite dressé : tout est "dévasté"…..

Des aides pour l'agriculture et la conchyliculture
Un plan d'aide destiné aux conchyliculteurs, pisciculteurs et agriculteurs touchés par la tempête Xynthia devait être annoncé, mercredi 3 mars, par Bruno Le Maire. Le ministre de l'agriculture devait proposer la mise en oeuvre du Fonds national de garantie des calamités agricoles, abondé par les assureurs privés et l'Etat, pour compenser les pertes et indemniser les dégâts. Des allégements de charges financières, notamment les intérêts d'emprunts versés aux banques, et de cotisations sociales étaient aussi prévus. M. Le Maire devait également annoncer une aide spécifique aux conchyliculteurs et pisciculteurs, avec le versement d'un acompte, pour qu'ils remplacent leur matériel. "Nous avons déclenché les outils les plus larges et les plus flexibles pour ensuite ajuster au cas par cas", indique-t-on au ministère….

Une trentaine de kilomètres plus au nord, Hubert Liaigre, ostréiculteur de 50 ans installé à Talmont-Saint-Hilaire, a, lui aussi, "perdu son outil de travail". Ses machines, noyées, sont définitivement hors service. L'entrepreneur, trésorier du syndicat ostréicole du Payré, croyait avoir anticipé les dégâts en surélevant d'un mètre son matériel. Peine perdue : "Il y a eu 1,50 m d'eau dans mon établissement." De la boue partout. Et la mer qui a charrié "une quantité invraisemblable de débris et de bidons d'huile". M. Liaigre, qui a "la volonté de repartir", ne se fait "pas d'illusions" quant aux indemnisations qu'il percevra. "Si les assurances prennent en compte la vétusté du matériel, on ne nous donnera que des miettes..." Le plan en faveur de l'ostréiculture présenté mercredi 3 mars au conseil des ministres ? "Entre les promesses et la réalité, on connaît la chanson."

Xynthia : Les digues incriminées par les ostréiculteurs rétais (Sud-Ouest)
"Aujourd'hui, on préfère tracer des pistes cyclables et des parkings pour touristes plutôt que d'entretenir les digues", disent-ils. Explication….
Ne comptez pas sur Tony Brin pour tirer une quelconque fierté d'avoir reçu, hier, le ministre de l'Agriculture et de la Mer, Bruno Le Maire. L'ostréiculteur rétais basé sur la route de La Couarde a présenté les dégâts de son exploitation, comme il l'a fait auprès de l'huissier qui est venu constater lundi matin. Il préfère parler au nom des 1 100 entreprises et des 20 000 employés du secteur que compte le département.
Mais puisque son cas devait servir d'exemple au ministre, il a dit ses pertes essentiellement matérielles (ses parcs n'ont pas été touchés) qu'il chiffre cependant à plus de 100 000 euros. Lui n'a pas envisagé de mettre les 12 employés de La Moulinate….

L’Houmeau et Nieul : Un petit port si discret (Sud-Ouest)
On a jusqu'ici peu parlé du port du Plomb et de Lauzières. Les dégâts y sont pourtant lourds.
Frédéric Joguet peut se féliciter de rouler en 4x4. Au coeur de cette fameuse nuit, son véhicule tout-terrain lui a permis d'échapper, avec toute sa famille, au piège du port du Plomb, où est située sa maison : la mer devant, ses claires et le marais derrière, et une seule issue de secours, via la jetée du port submergée…..

La « cabane à Chacha », intacte après la tempête (Sud-Ouest)
C'est une véritable carte postale nichée au coeur du port de L'Houmeau, tenue par le célèbre « Chacha ». Elle semble être plantée là depuis des lustres, jolie cahute de pêcheur envahie par un fatras d'objets. Pourtant, la « cabane à Chacha » n'existe que depuis 2002. Alors installés à l'entrée du port de L'Houmeau, Jean-Louis Chasseau et son épouse ostréicultrice….

Bassin d’Arcachon - L'état de catastrophe naturelle demandé (Sud-Ouest)
Au vu de l'invasion des eaux dans leurs cabanes et les quais, les ostréiculteurs vont engager une procédure pour obtenir des indemnisations. Sur le Bassin, ce sont surtout des dégâts dans les cabanes, quais ostréicoles qui ont été touchés par la tempête, mais certains matériels sont inutilisables. A l'instar de Marie-Hélène des Esgaulx, sénateur-maire de Gujan-Mestras, demandant que soit reconnu l'état de catastrophe naturelle (notre dernière édition), les ostréiculteurs du Bassin vont faire de même afin de pouvoir être indemnisés par leurs assurances…..
« Beaucoup de cabanes et de digues de travail ont été envahies par les eaux, expliquait hier le président de la Section régionale conchylicole, Olivier Laban. Certains…..

Solidarité - Des aides par millions pour que la vie reprenne son cours (Sud-Ouest)
Ségolène Royal propose à Dominique Bussereau de mettre chacun 3 M d’euros sur la table pour aider les entreprises sinistrées. Dimanche soir, Brice Hortefeux annonce le déblocage d'une aide d'urgence d'un million d'euros. Trouvant sans doute l'aumône un peu chiche, Nicolas Sarkozy triple la mise le lendemain, lors de sa visite sur le terrain. Ce sera trois millions. Et depuis, chaque ministre y va de son geste envers les sinistrés….

Saint-Nazaire : Alpha Biotech soigne le corps avec des algues (Ouest France)
Olivier Lépine, directeur général d'Alpha Biotech, dans le laboratoire où commence la culture des micro-algues qui seront transformées en produits de défense de l'organisme et en huile.
L'entreprise d'Assérac cultive les micro-algues dans l'eau de mer. Elle les transforme en complément alimentaire, mais envisage également d'en faire de l'huile pour le secteur agroalimentaire....

Pisciculture Bio : Une piste de réflexion (Nouvelle République)
« Sur mes étangs, il n’y a jamais eu de nénuphars. En revanche, on va en réimplanter. Je suis moi aussi touché par les cormorans et c’est peut-être une solution pour en éviter les ravages. »
Concilier biodiversité et activité économique est l'un des buts de l'agriculture biologique. Dans son hameau de « La Mariauderie », à Mézières-en-Brenne, Emmanuel Bourgy (1) en est convaincu. Il assure déjà toute sa production végétale (70 ha de céréales et oléo-protéagineux) en bio depuis 2008. Et une activité piscicole est en phase de conversion biologique sur deux étangs depuis deux ans. Cette démarche nécessite des analyses d'eau, de muscles de poissons et de sédiments sur 250 molécules chimiques. Si la démarche assure une garantie au consommateur, elle illustre l'absence d'incidence de la production sur l'environnement. Pour autant, le premier pisciculteur bio de l'Indre sera confronté comme ses collègues conventionnels aux ravages du cormoran et du ragondin.

Brenne : comment concilier pisciculture et biodiversité ? (NR)
Pour les pisciculteurs, la perte de biodiversité en Brenne n’est pas de leur responsabilité. Ils se disent victimes d’un état de fait qu’ils ne maîtrisent pas en citant l’importance des espèces invasives.
Pour le Syndicat des exploitants piscicoles de Brenne, la question ne se pose pas. Il estime que c'est déjà le cas.
Dans le bureau du Syndicat des exploitants piscicoles de Brenne, à Mézières-en-Brenne, le discours est unanime. Pour les administrateurs (1), non seulement la pisciculture n'est pas responsable de la perte de biodiversité mais elle en est victime. « Ce qui endommage la biodiversité, c'est l'abondance de ragondins, de rats musqués, de cormorans et de cygnes. Ce sont des animaux invasifs », affirme Jean-Pierre Darreau, responsable de la pisciculture Couturier, à Pouligny-Saint-Pierre.
“ La pisciculture en Brenne c'est quasiment du bio ”

Après la tempête, les paludiers font les comptes (Ouest France)
Des marais salants submergés. Une société de conditionnement de sel inondée dimanche matin. Les paludiers ont perdu gros.
700 hectares de marais inondés. Chez les paludiers, l'inquiétude a persisté jusqu'à hier. Avec un coefficient de 116 attendu, mardi à 6 heures, on s'inquiétait : comment allait réagir la digue ? Déjà près de 700 hectares de marais salants ont été inondés, transformant une partie du bassin de Guérande en lac : cela représente un travail supplémentaire pour le paludier qui devra consolider…

  • 3 mars 2010

Bruno Le Maire constate les dégâts de Xynthia en Charente-Maritime (Sud-Ouest)
Bruno Le Maire, ministre de l'alimentation, de l'agriculture et de la pêche procède aujourd'hui à un déplacement en Vendée et en Charente-Maritime, deux départements dont l'économie est largement tributaire de l'agriculture et de la pêche, avec, de plus, la spécificité mytilicole, un secteur particulièrement touché....

20 millions d'euros aux ostréiculteurs sinistrés par Xynthia (Sud-Ouest)
Le ministre de l'agriculture et de la pêche, Bruno Le Maire, s'est rendu aujourd'hui en Vendée et en Charente-Maritime. Il a annoncé à l'Aiguillon-sur-Mer une aide de 20 millions d'euros aux ostréiculteurs sinistrés après le passage de la tempête Xynthia.
Le dispositif prévoit des aides d'urgences à hauteur de 5 millions d'euros pour les agriculteurs et 1,5 millions d'euros pour les ostréiculteurs, pour "faire face aux besoins immédiats de trésorerie" a ajouté le ministre….

Conchyliculture - « C'est le coup de trop ! » (Sud-Ouest)
Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche va découvrir une profession sinistrée. Les précisions de son représentant, François Patsouris. Le président de la section régionale, François Patsouris, hier matin, à Saint-Trojan-les-Bains.
Dans quel état se trouvent les établissements conchylicoles ? François Patsouris : L'eau est montée très vite, très haut. L'oscillation de la houle n'a pas frappé les tables sur les parcs d'élevage. Il n'y aurait pas, en mer, de gros dégâts, sauf aux Boucholeurs (Châtelaillon), à Martray (île de Ré). Par comparaison, en 1999, où l'élevage à plat sur l'estran était plus développé, c'était plus sérieux en mer.
Et à terre ?
90 % des 1 100 établissements ostréicoles et mytilicoles sont sinistrés. De Charron à Bourcefranc, et dans les îles. Il semble que les effets de la surcote….

Vendée - Ostréiculteurs, après l'hécatombe la peur du vide (Ouest France)
Déjà sinistrés en 1999, les ostréiculteurs vendéens ont dû faire face à de nombreuses difficultés sanitaires en 2008 et 2009. Le passage de Xynthia menace plus durement la survie de nombreuses exploitations.
François Caillaud, Hubert Liaigre et Daniel Verfaillie, sur l'un des sites ostréicoles de la Guittière, où la boue a tout recouvert.
La tempête Xynthia a dévasté la majorité des parcs ostréicoles du département. Esseulées, beaucoup d'exploitations sont menacées de fermeture....

Le Conseil général 17 devrait voter des mesures d'urgence vendredi (Sud-Ouest)
Dominique Bussereau, accompagné du député Didier Quentin et des deux conseillers généraux insulaires, Jean-Paul Peyry et Michel Parent, était hier dans l'île d'Oléron pour rencontrer les élus sur les sites les plus touchés. Lors du rapide point presse, Dominique Bussereau a annoncé la visite du ministre de l'Agriculture, qui doit rencontrer l'ensemble des professionnels de l'ostréiculture, de la mytiliculture et de l'agriculture lors d'une réunion en préfecture.....

Après la tempête, une ostréicultrice constate les dégâts (Le Monde)
De sa petite voix fluette, Jacqueline Gravouil commence par faire l'inventaire méticuleux de tout ce qu'elle a perdu. Elle habite Les Boucholeurs, un petit village de pêcheurs niché entre Yves et Châtelaillon-Plage, au sud de la Rochelle. C'est là que Nicolas Sarkozy a fait une halte, lundi 1er mars, lors de sa visite des sites les plus touchés par la tempête.

Le chenal de Saint-Trojan-les-Bains se relève du KO (Sud-Ouest)
Les efforts, redoublés depuis dimanche, ont permis de nettoyer l'essentiel du site ostréicole. Mais le marais est encore encombré de débris.
Dans le chenal du port de Saint-Trojan-les-Bains, la vie reprend son cours. Rythmée par la marée. Tandis que les pompiers pompaient, hier, les derniers points bas du bourg, quelques ostréiculteurs revenaient des parcs d'élevage, porteurs de nouvelles rassurantes.
Jacky, l'employé de « Nanard » s'était rendu sur le banc de Trompe-Sot, à l'embouchure de la Seudre. « C'est nickel », a-t-il offert en réponse à la question de son patron sur l'état des tables, l'alignement des concessions et surtout des poches d'huîtres qu'elles renferment. Hormis quelques exceptions confirmant la règle, les échos parvenant de plusieurs points du bassin de Marennes-Oléron étaient de la même veine.

Retour de marché pour les Mangin : un choc à retardement (Sud-Ouest)
Au Mans, où ils vendent leurs huîtres, les Mangin ne s'inquiétaient pas. « Nous nous attendions au coup de vent, pas à l'eau ! »
Éric et Marie-Jo Mangin étaient absents de la Charente-Maritime depuis le jeudi précédent la tempête. Comme toujours, les expéditeurs saint-trojannais s'étaient rendus dans la Sarthe, pour leur marché hebdomadaire.

La solidarité insulaire sur l'Île d'Aix (Sud-Ouest)
Échoué depuis dimanche, le bac « Pierre Loti », qui assure la liaison Fouras - île d'Aix a enfin été dégagé hier, en fin d'après-midi, à l'aide d'un gros remorqueur venu de la Pallice….
Côté ostréiculture, la situation est déprimante. Selon Franck Speisser, les dégâts sur les parcs sont relativement limités par rapport à la tempête de 1999, mais tout le matériel, très onéreux, est hors d'usage. Quant aux côtes, aux digues, aux chemins, les travaux à prévoir sont considérables.
Dans ce désastre, une petite satisfaction…. :

Yves, sinistré : « Je ne partirai jamais » (Sud-Ouest)
Hier, aux Boucholeurs. L'heure n'est plus à l'abattement. Aidée par la famille et des amis, Véronique reprend du poil de la bête et espère revenir habiter bientôt dans sa maison….
Quartier ostréicole - Et c'est toujours un peu le même sentiment qui prédomine. Dans ce petit quartier ostréicole, posé à 20 mètres de l'océan depuis des siècles, on ne se voit pas vivre ailleurs. Des dizaines de maisons ont été inondées, certaines ont des trouées béantes en façade. Des bateaux ont volé. Des volets roulants sont allés s'écraser à plusieurs dizaines de mètres. La boue s'est infiltrée partout.
Vu de l'extérieur, le nettoyage est un cauchemar. L'ampleur de la tâche insurmontable. Et pourtant. Véronique, la cinquantaine, a acheté sa maison il y a trois ans. « Je suis tombée amoureuse du coin. Mon frère habitait à Châtelaillon, je venais en vacances, c'était devenu une obsession », raconte-t-elle….. Lundi, elle a interpellé le président de la République, Nicolas Sarkozy, en visite aux Boucholeurs, pour lui dire qu'ici « ce n'était pas un quartier de maisons secondaires ouvertes deux fois par an et qu'aucun promoteur n'était venu se faire du fric ». Elle sait que la mer est à deux pas de là et n'en a pas peur. « Je ne partirai jamais. C'est ma vie, je me sens bien », dit-elle. Il lui tarde d'y revenir.

Loire-Atlantique - Les marais salants sous surveillance (Presse Océan)
Inquiétude. Dans la Presqu'île guérandaise plusieurs sites restent sous la menace des marées hautes. Le paludier David Cholon devant l'une des brèches de la digue protégeant les marais salants.
Quais submergés au Croisic, digue de protection enfoncée, du jamais-vu depuis 70 ans en Presqu'île guérandaise.
Les plus anciens croient pouvoir dater la survenue d'un événement aussi considérable. « C'était en 1940 ou 1941, en tout cas pendant l'Occupation »...

Intervention de Marie-Thérèse Sanchez-Schmid (PPE), Eurodéputée du Sud de la France pour la prise en compte de la conchyliculture lors de l’assemblée plénière du parlement européen
Marie-Thérèse Sanchez-Schmid (PPE). – Monsieur le Président, Madame le Commissaire, chers collègues, je tiens à saluer les réflexions proposées par Madame le rapporteur sur ce Livre vert, qui vont dans le bon sens. La nouvelle stratégie doit promouvoir une pêche de proximité et je tiens à rappeler que l'aquaculture en est une part non négligeable, qui représente d'importantes ressources et des dizaines de milliers d'emplois. L'Europe a besoin d'une aquaculture forte, durable et de qualité.
Je tiens en particulier à attirer votre attention sur la conchyliculture, l'élevage des coquillages, qui est soumise à des contraintes spécifiques nécessitant des réponses pragmatiques et adaptées. Cet élevage est souvent l'affaire de petites entreprises durement frappées par la crise. La pollution et les changements environnementaux engendrent une production toujours plus fragile et plus instable. Les producteurs attendent de l'Europe des aides importantes, c'est-à-dire: à court terme, une aide financière temporaire qui leur permette de continuer à vivre de leur production, à moyen terme, des aides de transition afin que les espèces aient le temps biologique de se reproduire et, à long terme,...

Technicien aquaculture, pêche environnement Lyon HF (Agrojob)
Le Cemagref recrute sur concours
Gestion d'élevage aquacole et maintenance de laboratoire
Description du poste
Le Cemagref est un organisme de recherche finalisée sur la gestion des eaux et des territoires. Ses recherches sont orientées vers la production de connaissances nouvelles et d'innovation techniques à destination des décideurs et des entreprises, pour répondre à des questions concrètes de société.

Huîtres Kaipara : Des huîtres bio congelées made in New-Zealand

Ces huîtres Kaipara (Crassostrea gigas) seront officiellement dévoilées à l’European Seafood Exhibition de Bruxelles (27-29 avril 2010).

Les Huîtres Kaipara se présenteront congelées dans la demi-coquille. Selon les producteurs néo-zélandais, elles peuvent ainsi se conserver très longtemps. Cela permettra de limiter les pertes et elles seront disponibles toute l'année. En revanche, les huîtres vivantes, qui sont toutes soumises à des pics saisonniers, n'ont qu'une durée de vie limitée et, en général un taux de mortalité de 10%.

"Nos huîtres correspondent précisément à ce que de nombreux marchés internationaux recherchent. Ce sont des coquillages de premier choix. Une fois décongelées, ces huîtres sont inégalables en termes de goût, de qualité de chair, de présentation et de sécurité", a affirmé Dan Dollimore, ostréiculteur, producteur des Huîtres Kaipara. En plus, ces huîtres sont certifiées "Bio".
Source : New organic frozen oyster from New Zealand (Fishnewseu)

  • 2 mars 2010 : Tempête Xynthia

Les activités littorales charentaises et vendéennes sinistrées (Les Echos)
Les chantiers nautiques du bassin de La Rochelle et la filière conchylicole du littoral vendéen jusqu'aux marais salants de Guérande sont les activités les plus sinistrées....

Plaies ouvertes par la tempête en baie de Bourgneuf (Ouest France)
Près d'une vingtaine de brèches sont constatées sur les 22 km de digues sur Beauvoir et Bouin. Noirmoutier et toute la baie de Bourgneuf sont touchés par la tempête qui s'est abattue sur la Vendéedans la nuit de samedi à dimanche.
« On ose à peine se plaindre, quand on voit ce qui s'est passé dans le Sud-Vendée », réagit cet ostréiculteur domicilié à Challans dont la cabane est située sur le polder du Dain. D'autant qu'il vient d'avoir des nouvelles de son pote qui est conchyliculteur en baie de L'Aiguillon, un professionnel qui vient de temps à autre lui acheter du naissain : « Il n'a eu que le temps de sauver sa peau, celle de sa femme et de son chien ! Quant à sa concession sur la pointe d'Arçay, n'en parlons pas ! il n'a plus rien, ni cabane, ni matériel. Tout est détruit... »….

Loire-Atlantique - Les marais salants sous surveillance (Presse Océan)
Inquiétude. Dans la Presqu'île guérandaise plusieurs sites restent sous la menace des marées hautes. Le paludier David Cholon devant l'une des brèches de la digue protégeant les marais salants.
Quais submergés au Croisic, digue de protection enfoncée, du jamais-vu depuis 70 ans en Presqu'île guérandaise.
Les plus anciens croient pouvoir dater la survenue d'un événement aussi considérable. « C'était en 1940 ou 1941, en tout cas pendant l'Occupation »...

Loire-Atlantique - Les Moutiers : un port sous les eaux (Presse Océan)
En Loire-Atlantique, c'est aux Moutiers et dans son port du Collet que la tempête a été la plus destructrice....
Ostréiculteurs touchés
Toujours au Collet, il y a une route affaissée, un port à sec sous les eaux et plusieurs établissements d'ostréiculteurs affaissés. Une dizaine d'autres, au Lyarne, un kilomètre plus loin, n'ont pas subi de dégâts aussi considérables.
Par ailleurs en mer, les parcs ont finalement passé sans trop de dommage leur nuit de tempête sous l'eau, juste un peu plus immergés qu'à l'accoutumée….

Arcachon - Dans les cabanes, les pieds dans l'eau... (Sud-Ouest)
Fort heureusement, les parcs ostréicoles n'ont pas trop souffert. Par contre, pas mal de dégâts dans les cabanes. Beaucoup de dégâts dans les cabanes ostréicoles comme ici à Cassy, chez Ludovic Ortiz.
Dimanche matin, sur le coup de 8 heures, alors que le gros de la tempête était passé et que l'eau se retirait peu à peu, on faisait une pause sur la digue ouest de La Teste : « Pas de gros dégâts, relevaient deux ostréiculteurs, Rémi Peeters et Philippe Soubie. Mais l'eau est passée par-dessus la route... Impressionnant ! En revanche, la digue centrale du port a bien souffert. »

Oléron - L'île encore sous l'eau (Sud-Ouest)
Certains secteurs n'ont pas été touchés. D'autres au contraire sont submergés. Partout les ostréiculteurs sont inquiets….
Lundi, 11 heures, il pleut à verse sur Boyardville. Il pleut sur ce port désolé, sur ce port déjà noyé où nombre de personnes ont dû abandonner précipitamment leurs appartements et maisons ruisselantes. Sans parler des commerces, dont beaucoup sont toujours pleins d'eau et de boue. Le spectacle est consternant mais, visiblement, il séduit les touristes qui blottis sous leur parapluie photographient le désastre....

Seudre / Chaillevette - Une trentaine de maisons sinistrées (Sud-Ouest)
Près d'un mètre d'eau dans beaucoup de cabanes. La tempête a fait de nombreux dégâts sur les bords de Seudre dans la presqu'île d'Arvert. À Chaillevette, une trentaine de maisons ont été sinistrées sur les ports de Chaillevette et de Chatressac, dont une dizaine totalement. Comme partout, c'est la montée des eaux qui en est la cause. Le maire de la commune, Danielle Crochet et les adjoints, estiment que la conjonction vents et marée haute a entraîné une montée des eaux de plus d'1 mètre au-dessus de la normale. Dans l'après-midi d'hier les habitants nettoyaient et essayaient de sauver ce qu'il pouvaitalors que que l'électricité n'était pas encore revenue.

Des dégâts importants
Dans les cabanes, sur les communes de Chaillevette, Étaules, et Arvert, l'inondation a endommagé le matériel, trieuses, cercleuses, etc. En particulier tout ce qui est électrique et l'on s'y activait pour nettoyer et ranger. De l'avis de tous, les dégâts sont plus importants que ceux de 1999.s Danielle Crochet espère que le classement en catastrophe naturelle sera rapide ; les sinistrés particuliers et professionnels ont fait des photos avant de nettoyer pour les dossiers d'assurance. Les prochaines marées sont attendues avec une certaine appréhension si le vent d'Ouest se met de la partie.


Charron - « De 150 à 200 maisons sont inhabitables » (Sud-Ouest)
Selon un premier recensement du maire, Jean-François Faget, les habitants de près d'un quart des maisons du village mytilicole ne pourront pas les réintégrer de sitôt….
Rues de la Laisse, du 14-Juillet ou de la Marina, à Charron, comme rue du Port à Bourg-Chapon, partout la même désolation, le même spectacle de maisons envahies par une boue épaisse laissée par la mer qui s'est retirée. Des maisons vidées petit à petit de leur mobilier anéanti, de leur matériel hi-fi et électroménager noyé, ballotté et devenu inutilisable. Sans parler des jardins noyés sous les eaux, des détritus, gravats et voitures soulevées comme de la paille et réduites à l'état d'épaves.....

Fouras - Nettoyage solidaire (Sud-Ouest)
Les victimes sont aidées par leurs proches et les habitants, mais aussi par les pompiers et les militaires…..
Ostréiculture et tourisme
Les ostréiculteurs nettoyaient les bassins remplis de détritus pour réalimenter au plus vite. Mais, à l'image de Muriel Raingeonneau, il fallait d'abord retrouver ses pompes. Sa cabane est en ruine, les murs ont explosé, les cuves à fuel se sont vidées. « On n'avait vraiment pas besoin de ça ! »
Sandra Papot, responsable de la billetterie du service maritime de l'île d'Aix, nettoyait ses bureaux à la Fumée. « Nous n'avons plus d'électricité et toutes nos réservations sont en suspens. »
La Roseraie, Port Nord, n'était pas mieux lotie. « Nous venions de finir la rénovation….

Île de Ré - Les insulaires sur le qui-vive (Sud-Ouest)
Près de 48 heures après le passage de Xynthia, les habitants restent vigilants face aux menaces de la marée. Entre Loix et Ars-en-Ré, le renforcement des digues reste la priorité comme premier rempart de défense de l'île.
L'eau s'est infiltrée de tous les côtés, profitant des vents violents pour submerger digues, cordon dunaire, champs et habitations. Victimes de ce phénomène de surcôte, rares sont les communes épargnées par la catastrophe. À Sainte-Marie-de-Ré,….
Lionel Quillet, président de la communauté de communes de l'île, se présente en sans domicile fixe ; sa maison, comme celles d'une grande partie de ses administrés de Loix, est recouverte par les eaux à marée haute. 80 habitants de Loix ont été évacués et mis à l'abri dans le camping municipal. Les 35 000 turbots de la ferme aquacole se sont également échappés, certains ont échoué dans sa chambre. Pour lui, la priorité est de consolider suffisamment les digues de l'île, en prévision des marées du mois prochain.

Lycée Maritime de La Rochelle - Le personnel à pied d'oeuvre pour nettoyer le lycée (Sud-Ouest)
Très touché, l'établissement, devrait être fermé jusqu'à lundi prochain. Situé en bord de mer, le Lycée maritime a pris de plein fouet la montée des eaux....

  • 1 mars 2010

Tempête : dégâts considérables pour les producteurs d'huîtres et de moules (AFP)
La tempête Xynthia a provoqué des "dégâts considérables" chez les producteurs d'huîtres et de moules installés entre l'Ile d'Oléron (Charente-Maritime) et l'île de Noirmoutier (Vendée), a déclaré lundi à l'AFP Goulven Brest, le président national de la conchyliculture.
"Certains ont tout perdu, des concessions ont été dévastées, des chantiers inondés, voire détruits, des bateaux coulés, du matériel et des camions très abîmés", a-t-il dit, sans pouvoir encore donner de chiffres précis.
La Charente-Maritime, qui compte 1.200 ostréiculteurs, assure….

Baie de Bourgneuf - L'ostréiculture a « salement trinqué » (Presse Océan)
Jean-François Papon constate les dégâts : « J'espère que les assurances joueront le jeu ». Au port du Collet, les ostréiculteurs ont subi la tempête de plein fouet. Leurs exploitations sont sous les eaux.
"C'est catastrophique. Le matériel baigne dans l'eau salée. Tout est flingué. » Jean-François Papon est effondré. Son exploitation ostréicole a « salement trinqué ». Tout s'est passé en un clin d'oeil. « Entre 4 h 30 et 5 h, avec la pleine mer. Des paquets d'eau sont passés par-dessus la digue et le quai pour envahir notre terrain et notre bâtiment situés en contrebas. » Bilan : le port du Collet « transformé en lac » et de l'eau « à hauteur des genoux » dans toute l'exploitation. Un peu plus loin, la situation est pire. Impossible d'accéder à la ferme ostréicole d'Yvan Avril. Un trou béant barre ce qui était, samedi encore, une route. Une scène tout droit sortie d'un bombardement.....

Gros dégâts et moral en berne en Loire-Atlantique (Le Monde)
Dimanche matin, il y a d'abord eu la désolation aux Moutiers-en-Retz (Loire-Atlantique). Seuls les dégâts – route emportée, maisons inondées – étaient visibles. Mais quand la mer a commencé sa décrue dans le port ostréicole du Collet, deux corps sans vie sont apparus. Il était 13 heures.
Secouristes et gendarmes ont rapidement recomposé le macabre scénario. A bord de son camping-car encerclé par la montée des eaux, un couple de retraités, domicilié dans le Maine-et-Loire, "a sans doute paniqué et tenté de prendre la fuite à pied", rapporte un enquêteur. Le couple a été emporté par la mer et a péri noyé.

Charron - Le village mytilicole est meurtri (Sud-Ouest)
A Charron, la nuit est tombée hier soir sur une douloureuse incertitude. Le village mytilicole attendait toujours des nouvelles de deux personnes disparues, une grand-mère et sa petite-fille, âgée de 6 ans.
Malgré la mobilisation d'hommes-grenouilles du Service départemental d'incendie et de secours et de la gendarmerie nationale, les recherches sont demeurées infructueuses.
Charron s'était déjà réveillé sur une terrible nouvelle. Un petit garçon avait trouvé la mort dans le raz-de-marée qui a ravagé tout un secteur du village. Lucas, 10 ans, a été retrouvé dans une rue inondée, bloqué dans une haie. Victime d'un arrêt cardiaque, il n'a pu être ranimé. Lucas séjournait chez sa grand-mère avec sa petite soeur ; ce sont les deux personnes disparues.
Ils ont tout perdu....

Un cataclysme en Oléron (Sud-Ouest)
Saint Georges, Dolus, Le Château, Saint Trojan : Ces communes sont très touchées.
Une digue a rompu et le chenal de la Perrotine a débordé…..
« Du jamais vu »
Catastrophe sur la côte est où sont regroupées les installations ostréicoles de Dolus. On s'active notamment du côté de la Beaudissière. « C'est du jamais vu », déclare un professionnel, rentré d'urgence du marché de Cognac. « On n'avait pas besoin de cela, certains vont déposer le bilan. »
Au Château, des pontons ostréicoles, des bateaux de plaisance ou de travail gisent sur la route. Plus de 100 maisons ont été inondées dans les points les plus bas de la commune. Le chenal d'Ors a beaucoup souffert et nombre de cabanes sont dévastées. Des familles ont été relogées.

Tempête Xynthia : aide d'urgence pour les PME et artisans (La Tribune)
Les entreprises commerciales, artisanales ou de services sinistrés, régulièrement assurées, ayant un chiffre d'affaires inférieur à 1 million d'euros hors taxes, pourront bénéficier des nouvelles dispositions du Fisac issues de la loi de modernisation de l'économie et permettant de "faciliter le retour à une activité normale".
Les responsables de petites entreprises touchées par la tempête Xynthia ce week-end sont inquiets. Ceux qui n'ont pas souscrit d'assurances pertes d'exploitation risquent en effet de ne pas être indemnisés. On pense notamment aux nombreux éleveurs d'huîtres de l'Ile de Ré dont les exploitations ont été dévastées par les inondations…..

Il y a 28 ans les dégâts du TBT sur les huîtres provoquent son interdiction partielle ! (Sémaphore)
Il est parfois utile de revenir sur les retours d'expérience et nous avons trouvé dans la revue METROPOLIS n° 54/55 publiée en 1982 un article intitulé "Le bassin d'Arcachon un site antenne de pollution" qui résonne étrangement avec la situation que nous connaissons aujourd'hui avec les "vases" de la Trinité-sur-Mer.
Une pollution pas frappante mais nocive….

  • 28 février 2010

Normandie - Ostréiculture : 2010 ne sera pas mieux (Ouest France)
Les jeunes huîtres meurent en masse depuis 2008. L'année 2010 ne s'annonce pas mieux avec des contrats de travail non renouvelés, une mortalité probable et des questions toujours sans réponses.
L'emploi souffre. La section régionale conchylicole a envoyé un questionnaire aux employeurs pour évaluer les conséquences de la mortalité massive des jeunes huîtres sur l'emploi. Le résultat est attendu courant mars. « Nous rentrons dans le dur, assure Joseph Costard, président de la section. L'emploi saisonnier a été faible en 2009. Des CDD n'ont pas été renouvelés. Nous voulons éviter les licenciements. Mais du chômage partiel est envisagé. »
Mortalité prévisible en 2010…..

Marennes - Sauver les cabanes (Sud-Ouest) - Pour éviter que les cabanes situées le long de la Cayenne ne tombent totalement en ruine, la Ville de Marennes se propose d'en acquérir certaines et de les louer à des artisans. Mercredi, le Conseil municipal a proposé d'acquérir une cabane pour la somme de 5 000 euros. Afin d'éviter que les cabanes ostréicoles, inoccupées par des professionnels, situées le long de la route de la Cayenne, ne tombent en ruine, la commune de Marennes envisage leur achat en vue de les louer temporairement pour des activités d'artisanat.....

  • 26 février 2010

Normandie - La mortalité des jeunes huîtres apaise les rivalités dans le monde ostréicole (Ouest France)
Joseph Costard, président de la section régionale conchylicole, postule à sa succession.
Les jeunes huîtres meurent en masse depuis 2008. 2010 ne s’annonce pas mieux avec des contrats de travail non renouvelés, une mortalité probable et des questions toujours sans réponse. Une mesure a été prise par les préfets de la Manche et du Calvados, sur proposition de la section régionale conchylicole : un arrêté interdisant l’immersion d’huîtres juvéniles dans les parcs du 1er mai au 31 août afin d’éviter d’alimenter la mortalité.

Offre d’emploi à l’Ifremer Martinique : VCAT Technicien en aquaculture (H/F)
Département Biologie des Organismes Marins Exploités / Laboratoire d’Aquaculture en Martinique
Fonction
Sous la responsabilité du chef du Laboratoire d’Aquaculture de la Martinique et dans le cadre du « programme de recherche en soutien au développement de l’aquaculture » contractualisé avec la Région Martinique, vous serez en charge de participer activement au bon déroulement du projet Pisciculture Marine d’Outre-Mer.
A cette fin, vous serez en charge de :....

Le cahier des charges de l’aquaculture Bio en France
Le cahier des charges français (CCF) a été homologué par l’arrêté interministériel du 5 janvier 2010 paru au JORF du 15 janvier 2010.
Le CCF reprend également les dispositions du CC REPAB-F concernant la production aquacole bio. En effet, la réglementation européenne bio permet aux pisciculteurs bio français de continuer à produire selon les règles françaises et ceci au plus tard jusqu’au 1er juillet 2013.

A Télécharger : Cahier des charges concernant le mode de production biologique d’animaux d’élevage (Chapitre 7 : Production d’animaux d’aquaculture - Pages 16 à 43)

Voir toute la réglementation biologique en France en fonction de la réglementation européenne sur le site du Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche

Lâcher de maigres - Les pêcheurs décident de porter plainte contre la société Gloria Maris (Corse matin)
Un procès-verbal a été dressé hier matin, à Ajaccio. Les pêcheurs portent plainte et mettent en cause la responsabilité de la société Gloria Maris pour le défaut de gestion technique de son exploitation.
C'est une première. Et elle risque de faire des vagues. La prud'homie des pêcheurs d'Ajaccio - forte de 86 patrons - mais aussi le syndicat corse des pêcheurs et le comité régional des pêches maritimes et des élevages marins de la Corse portent plainte auprès des affaires maritimes contre la société Gloria Maris, exploitant la ferme aquacole implantée aux Sanguinaires. Une décision forte, prise hier matin, lors d'une assemblée tenue à Ajaccio. En cause, l'invasion dans le golfe d'au moins quinze à vingt tonnes de poissons (notre édition d'hier) libérés de la cage où ils étaient enfermés, à la faveur des dernières grosses intempéries.
Responsabilité et mise en cause

Aquaculture: la qualité européenne peut séduire le consommateur (Parlement Européen)
L'aquaculture peut contribuer à satisfaire la demande croissante de poisson sans porter atteinte à l'environnement, mais pour réussir, elle doit garantir la qualité et recevoir un soutien politique, ont déclaré, ce mardi, les députés et les orateurs invités, lors d'une audition publique. Les représentants des pisciculteurs ont insisté sur la nécessité d'une volonté politique, de règles claires et équitables et d'un système d'étiquetage fiable.

Graves difficultés rencontrées par la filière aquacole française
Sénat : Séance du 16 février 2010 (compte rendu intégral des débats)
M. André Trillard : La filière piscicole française vit aujourd’hui un véritable paradoxe. Malgré la situation pionnière qu’occupe notre pays dans le développement de nombreuses espèces aquacoles, malgré une consommation de poissons croissante, malgré une volonté politique affichée de renforcer la filière pour réduire notre dépendance alimentaire vis-à-vis des pays tiers, malgré des structures solides, des professionnels reconnus et des jeunes bien formés, elle régresse. J’irai même plus loin, elle plonge littéralement, étranglée moins par la crise mondiale que par les importations et l’empilement de contraintes franco-françaises.
Pourtant, au cours de ces dernières années, des signes encourageants avaient été donnés avec la mise en place du plan d’avenir pour la pêche et l’aquaculture, suivi de la mission Tanguy. C’est en fait une accumulation de contraintes de toute nature et d’orientations prises sans concertation suffisante avec les professionnels qui risque de conduire à l’asphyxie d’une filière pourtant saine…..

Députés et professionnels pour une aquaculture plus compétitive (Europolitique)
Rendre à l’aquaculture européenne la place qui lui revient sur le plan interne et international. Un impératif si l’on veut sauver ce secteur, qui passe par un coup de pouce à l’industrie et par l’amélioration de son image auprès des consommateurs. On a donc beaucoup parlé, lors de l’audition publique organisée par la commission de la pêche du Parlement européen, le 23 février sur ce thème, d’organisation et de localisation de la production, de durabilité et de la qualité des produits et d’étiquetage.
Le débat était lancé sur base de la communication publiée par la Commission européenne le 8 avril 2009 « Construire un avenir durable pour l’aquaculture - Donner un nouvel élan à la stratégie pour le développement durable de l’aquaculture européenne » (1). Le rapport préparé par Guido Milana (S&D, Italie) sera discuté et mis au vote en commission de la pêche les 3 et 4 avril et en session plénière en juin.
L’aquaculture européenne est de bonne qualité mais sa production stagne face à une forte augmentation de la demande interne,….

L'AquaF, association née de la volonté commune de promouvoir la filière aquacole
L'AquaF, une association pour promouvoir l'aquaculture en France
L'AquaF (Association de Promotion de l'Aquaculture Française) a pour objectifs de sensibiliser le public à propos du secteur aquacole et de donner de solides supports d'information aux professionnels du milieu.

Le caviar français renaît en Gironde grâce à l'esturgeon russe (L’Express)
Biganos (Gironde) - Le caviar de Gironde, qui avait disparu des tables prestigieuses avec l'extinction des esturgeons sauvages, a repris sa place sur la carte des restaurants étoilés et les rayons des épiceries fines.
Caviar produit au Moulin de la Cassadotte, à proximité du bassin d'Arcachon. Le caviar de Gironde, qui avait disparu des tables prestigieuses avec l'extinction des esturgeons sauvages, a repris sa place sur la carte des restaurants étoilés et les rayons des épiceries fines. (Reuters/Régis Duvignau)
A Biganos, où a été lancée en 1993 la fabrication de caviar à partir de poissons d'élevage originaires de Sibérie pour remplacer l'espèce locale, près d'une tonne de ce divin mets a été produite en 2009, sur les 20 tonnes produites en France.
Au Moulin de la Cassadotte à proximité du bassin d'Arcachon, sur un site en pleine nature de 12 hectares dont quatre de bassins où 70.000 esturgeons vivent dans des eaux naturelles, saines et contrôlées, se fabrique le Caviar de Gironde…..

Les huîtres triploïdes (Les temps de Thau)
Début de l'histoire :
En 1997, le laboratoire de l'Ifremer (Institut français de recherches pour l'exploitation de la mer) de La Tremblade, en Charente-Maritime, obtient des huîtres creuses tétraploïdes, comportant quatre paires de chromosomes. Pour arriver à ce résultat, les scientifiques ne leur ont pas ajouté des gènes appartenant à une autre espèce mais ont réussi à conserver des chromosomes qui existent dans l'animal, qui sont normalement expulsés lors de la fécondation. Croisées à des individus diploïdes du milieu naturel (dotés de deux génomes de base), ces tétraploïdes donnent des triploïdes. Avantage: ces huîtres sont stériles, elles ne produisent donc pas de laitance, cette matière blanchâtre qui freine leur consommation estivale (qui ne sont pas des mois en R). Et comme elles ne s'épuisent pas à se reproduire, elles grossissent plus vite.
Un producteur (SATMAR)

Basse Normandie - Pisciculture : réouverture le 3 mars sur fond d'inquiétude (Ouest France)
Entretien à Saint-Georges-de-Livoye
Alain Sourdin et Marie-Thérèse Sourdin, pisciculteurs à Saint-Georges-de-Livoye. Leur pisciculture rouvrira mercredi 3 mars.
Comment qualifier votre entreprise ?
C'est de la pisciculture à vocation touristique. C'est notre trentième année d'activité à Saint-Georges. De trop petite taille pour envisager uniquement la production et la vente à des intermédiaires, notre entreprise s'est tournée dès le début vers le tourisme. Une vocation née par nécessité mais qui finalement est celle qui nous convient.
Quelles ont été les principales étapes de son évolution ?

  • 25 février 2010

Election conchylicole : Une majorité délicate à composer (Sud-Ouest)
Éric Marissal, Philippe Morandeau et Gérald Viaud vont en découdre. Jacques Baron entre en lice. Le 9 mars sera connu le nom de celui qui succédera à François Patsouris. La Section régionale conchylicole Poitou-Charentes, ce sont 59 sièges. Dans le cadre du renouvellement en cours de cette assemblée, qui débouchera sur l'élection du président et de son bureau le 9 mars prochain, 23 ont été pourvus sans passer par l'isoloir. Sur la base d'accords intervenus entre syndicats professionnels des secteurs ou branches d'activités concernés. Cela touche les délégués de Port-des-Barques, de la rive nord de la Charente jusqu'à La Rochelle, des salariés, et de la mytiliculture.
Dans l'île de Ré et à Marennes-Oléron, d'où sont originaires tous les candidats à la présidence…

Annonce dans EspaceAgro : Chairs d'huitres à acheter
Recherche chairs d'huitres, nous sommes situés dans le pays bigoudens (guilvinec)
Quantité : 1 tonne
Annonce enregistrée le 24/02/2010 dans la rubrique poissons Contacter l'annonceur

Agence Bio : lancement du 5ème appel à projet FSF (Bio-marche.info)
Le 5ème appel à projets « Avenir Bio » vient d'être lancé le 18 février 2010 et se clôturera le 15 avril 2010. Géré par l’Agence Bio, ce fonds est doté de 3 millions d’euros par an pendant 5 ans. Les quatre premiers appels à projets ont permis de retenir 28 programmes d’actions, portés par des entreprises et des associations de producteurs. Ils seront mis en oeuvre en coopération avec des acteurs locaux. Dans le cas où les conditions d’attribution du fonds de structuration n’ont pas été remplies, les projets ont pu être réorientés vers des sources de financement adaptées notamment au niveau régional et en s’appuyant sur l’inventaire des aides réalisé par l’Agence Bio.

Quinze tonnes d'ombrines s'évadent de leur cage dans le golfe d'Ajaccio (Corse Matin)
Aux Sanguinaires, la ferme aquacole Gloria Maris connaît de nouveaux déboires. Après la tempête de la fin de semaine dernière, l'une des 55 cages s'est brisée laissant échapper 15 à 20 tonnes d'ombrines qui pullulent dans le golfe
Pêche miraculeuse ou leurre de quelques jours ? Depuis ce week-end, en tout cas, les patrons-pêcheurs de la prud'homie d'Ajaccio n'en croient pas leurs yeux ! Les ombrines se ramassent à la pelle dans le golfe de la cité impériale. L'explication ? L'une des 55 cages de la ferme aquacole Gloria Maris a cédé sous l'assaut de la forte houle due à la tempête qui s'est déclarée la semaine dernière. La cage contenait 20 tonnes de « maigres », une espèce de poisson apparentée à l'ombrine de Méditerranée. Et qui, comme son nom ne l'indique pas, concerne plutôt des gabarits au poids respectable, puisque chaque pièce peut atteindre jusqu'à 60 kg….

  • 24 février 2010

Aquaculture : Proposition de résolution du parlement européen

Le 27 janvier 2010, la Commission Pêche du Parlement Européen a adopté la Proposition de résolution du parlement européen sur le Livre vert sur la réforme de la politique commune de la pêche. Le Jeudi 25 février, le rapport sera débattu en séance plénière du Parlement Européen.

A voir le Débat en direct : Débat en direct jeudi 25 février 2010 à partir de 9 heures

L’aquaculture est abordée du point 103 au point 111
En matière d’aquaculture, le Parlement européen :
103. est convaincu qu'une aquaculture forte, de qualité et durable sur le plan environnemental peut constituer un moteur de croissance dans des secteurs connexes et contribuer au développement des zones côtières, des zones off-shore et des zones rurales, avec les bénéfices significatifs que cela implique aussi pour les consommateurs, en termes de qualité, de protection de la santé et de respect de l'environnement;
104. estime qu'il conviendrait de renforcer la protection et la compétitivité de l'aquaculture communautaire en soutenant avec force.... Suite....

Election conchylicole en Charente-Maritime : Une participation record (Sud-Ouest)
Plus d'un ostréiculteur sur deux s'est rendu dans l'isoloir
Hier, la circonscription rétaise a décroché le ruban bleu de la plus forte participation. Près de 90 % des 83 professionnels inscrits se sont déplacés jusqu'à la mairie de Saint-Martin-de-Ré, pour cette élection des représentants professionnels à la Section régionale conchylicole Poitou-Charentes…..
Un fauteuil pour trois
La crise ostréicole liée aux conséquences des mortalités de jeunes huîtres explique très certainement cette belle mobilisation de professionnels captés par les enjeux socio-économiques de la relance de leur activité. Un décor dans lequel se sont aussi incrustées, au moins dans deux circonscriptions (Ré et Oléron), de rugueuses batailles syndicales. C'est ainsi que le Dolusien Philippe Gaboriau est écarté du combat pour la présidence de la section régionale, qui sera livré le 9 mars prochain. Il n'a pas pu passer le premier tour hier, son adversaire oléronnais Philippe Morandeau passant sa liste au complet. Autre accrochage, dans l'île de Ré : l'écloseur Éric Marissal affrontait les tenants d'une ostréiculture traditionnelle. Lui et les siens ont aussi remporté toute la mise….
Éric Marissal, Philippe Morandeau, et Gérald Viaud, qui a totalisé 70 % des voix sur son terroir de Chaillevette, se disputeront donc le poste de président…..

Poitou-Charentes : L'ostréiculture se cherche un leader (Charente-Libre)
Jusqu'alors, le monde de l'ostréiculture avait un visage, celui de François Patsouris, président sortant de la Section régionale conchylicole Poitou-Charentes (voir encadré), également conseiller régional dans l'équipe de Ségolène Royal depuis 2004. «Patsouris avait l'oreille de tous, même au ministère à Paris. Un homme de poids», dit-on sur le littoral charentais alors que l'intéressé s'apprête à passer la main. «J'ai vendu mon entreprise voici déjà trois ans», se justifie François Patsouris qui laisse aussi son siège de conseiller régional.
Pas encore parti, le Trembladais est déjà regretté à la tête de l'organisation professionnelle. «Lorsqu'on est en exercice, on a des détracteurs. Mais avec ce qui se profile, François aurait été l'homme de la situation», commente Philippe Morandeau, éleveur d'huîtres à Saint-Trojan et successeur potentiel. Il n'est pas le seul. La crise que traverse l'ostréiculture réveille les tensions de Bourcefranc à l'île de Ré…..

Bassin d’Arcachon : Les représentants des ostréiculteurs élus (Sud-Ouest)
Après l'élection du bureau de la section régionale, hier, le président sera désigné le 8 mars
Dépouillement des votes pour les élections professionnelles des ostréiculteurs hier à La Teste-de-Buch.
Journée importante hier pour les ostréiculteurs du bassin d'Arcachon avec l'élection de leurs représentants au bureau de la section régionale conchylicole Arcachon- Aquitaine et, à terme, l'élection du nouveau président par ses pairs. Cette élection aura lieu le 8 mars prochain.
Il s'agissait donc hier d'élire les membres du bureau, les votes ayant lieu pour chacune des neuf circonscriptions. Si la plupart de ces dernières ne posaient pas de problème, le nombre de sièges étant égal au nombre de candidats, c'est cependant à La Teste et à Gujan-Mestras que l'élection jouait serrée, avec respectivement six candidatures pour quatre sièges et 16 candidatures pour huit sièges.

Les résultats : Liste des élus arcachonnais ….

Elections ostréicoles : « je suis un peu déçu » (Sud-Ouest)
Olivier Laban a été réélu hier au bureau, mais avec un score mitigé
À Gujan, Olivier Laban est réélu au sein de sa circonscription, mais il n'obtient pas le meilleur suffrage. Hier avaient lieu sur le Bassin d'Arcachon, comme dans toutes les sections régionales conchylicoles (SRC) de France, les élections professionnelles, qui ont lieu tous les quatre ans.
Les 386 ostréiculteurs inscrits sur le Bassin votaient dans chacune des neuf circonscriptions afin d'élire leurs vingt-six représentants au sein du bureau de la SRC. Une participation que l'on peut qualifier de très bonne, 194 votants s'étant déplacés.....

GLOBALG.A.P. IFA - Aquaculture
La sécurité des aliments et la protection de l’environnement commencent dès la production agricole. GLOBALG.A.P. (précédemment Eurepgap) est le référentiel mondialement reconnu et spécifiquement conçu pour l’aquaculture.
Le développement durable des produits de la mer commence à la ferme.
Les différents groupes de produits couverts par le GLOBALG.A.P. incluent la production végétale et animale en passant par les plants et semences jusqu’à la fabrication d’aliments composés. Les Bonnes Pratiques Agricoles peuvent donc être appliquées à la fois sur les cultures mais également partout où des animaux sont élevés. A l’intérieur de ce référentiel, le module Aquaculture est spécifiquement conçu pour couvrir la production de produits de la mer destinés à la consommation humaine.
Les consommateurs sont de plus en plus concernés par la qualité et la sécurité des aliments mais également par l’impact environnemental et social des procédés de fabrication. Le développement durable est le mot clef pour la production agricole du futur. La plupart des distributeurs européens demandent des produits durables pour répondre aux attentes des consommateurs. Aujourd’hui, il s’agit très souvent d’une obligation pour entrer la chaîne d’approvisionnement......

Communiqué de l'union de syndicats conchylicoles de Charente-Maritime
Elections SRC du 23 février 2010
Les élections pour le renouvellement des membres de la Section Régionale conchylicole de Poitou Charentes ont eu lieu le 23 février 2010. Malgré une communication unanimement jugée très minimaliste de la SRC sur l'emplacement des bureaux de vote et les horaires d'ouverture, la participation, autour de 50 % sur notre bassin (près de 90 % sur l'ïle de Ré), démontre l'intérêt important porté par les professionnels pour l'avenir de leur profession.
Nous remercions très sincèrement tous les collègues qui nous ont apporté leurs suffrages, et au delà tous ceux, nombreux, qui ont participé aux efforts communs de réflexion pour notre projet. Celui ci reste toujours d'actualité et nous continuerons bien évidemment à le défendre.
Le débat que nous souhaitions n'a pas eu lieu, cela aurait sans doute permis d'éclairer les professionnels sur les avantages et les inconvénients des différentes voies que peut prendre la profession ostréicole.
Notre déception est grande de n'avoir pas su convaincre nos collègues sur Oléron où aucun siège sur les 10 ne nous est attribué, mais nous constatons quand même que 30 % des votants nous ont accordé leur confiance. Nous serons toujours à leur côté.
Leurs espérances seront portés par nos élus sur les autres rives.
Merci à tous, et ne baissez pas les bras. Voir : la liste des élus

Des huîtres mères bretonnes et normandes sur le bassin (20 minutes)
Mi-mars, 150 tonnes d'huîtres mères provenant de Bretagne et de Normandie vont venir engendrer des naissains (les jeunes huîtres) dans les eaux du bassin. Les stocks des ostréiculteurs sont victimes d'une surmortalité depuis deux ans. « Nous avons pas eu de fécondations l'année dernière déclarait Olivier Laban, hier, sur le plateau de France 3 Aquitaine, il nous en faut en 2010 ».
Une sélection naturelle…

Les ostréiculteurs n’ont « plus rien à perdre » (Bretagne-durable.info)
La semaine dernière, 150 ostréiculteurs se sont réunis à Plouharnel (56), afin de constituer le Comité de survie de l’ostréiculture. L’objectif des professionnels du secteur est clair : faire front ensemble, face à la crise actuelle qu’ils traversent. Entretien avec Renan Henry, ostréiculteur à Saint-Philibert (56) et président du comité.
Qui est entré dans le Comité de survie de l’ostréiculture ?
Tous les ostréiculteurs qui souhaitent y adhérer sont les bienvenus. De toutes manières, tout le monde est au bord du gouffre. On voit la mort et on ne peut rien faire. Moi-même, j’ai déjà licencié six personnes sur 15. On ne nous a pas écouté quand on a commencé à crier. Si rien n’est fait, plus de la moitié des ostréiculteurs va disparaître….

  • 23 février 2010

Huîtres : des chimistes bordelais tentent de percer le mystère des toxines (infosciences)
Alors que le test de la souris a été abandonné début janvier au profit du test chimique pour déceler une éventuelle toxicité chez les huîtres, une équipe de chimistes de l’ISM (1) planche actuellement sur les phyco-toxines marines (notamment la gymnodimine et les spirolides) qui sont à l’origine des interdictions à la vente d’huîtres du Bassin d’Arcachon, répétitives depuis 2005.

Des huîtres mères pour Arcachon (Sud-Ouest)
Pas de naissain cette année sur le bassin d'Arcachon, pourtant en son temps premier naisseur européen. Ajoutons à cela la vague de mortalité massive des huîtres qui a atteint les parcs arcachonnais, à l'image des autres centres.
« La situation est extrêmement difficile, n'hésite pas à dire Olivier Laban, le président de la Section régionale conchylicole. Nous avons réfléchi afin de trouver un moyen de réensemencer le bassin d'Arcachon avec des huîtres mères, résistantes. »
Une opération Résur 2 (en référence à Résur 1) va donc être lancée dans les prochaines semaines par les Arcachonnais. Résur 1 avait permis au début des années soixante-dix d'importer du Japon des huîtres mères Gigas afin de régénérer l'huître creuse et de relancer l'ostréiculture après la destruction de la portugaise par une épizootie.
Deux sites retenus

Fête des huîtres de Port Barcares 2010 (Keldelice)
Fête et manifestation le samedi 06 mars 2010 à Port Barcares (66420)
Mas de l'Ille.
Avenue de la Pinède
66420 Port Barcares (France)
Présentation de l'événement
Dans le cadre confortable du Mas de l’Ille, dégustation, musique et danse se succèderont pour le plus grand plaisir des convives, venus de tous les coins de l’Hexagone pour partager ces deux journées de liesse.
Des saveurs catalanes, des huîtres labellisées «qualité», quelques bonnes notes de musique avec le grand orchestre, une forte dose de bonne humeur, le tout sous une organisation impeccablement rodée.

Région Poitou-Charentes : Soutien à la filière ostréicole (lettre d’information)
« Après deux années consécutives de mortalités massives de naissains et de juvéniles d'huîtres, la baisse de la production d'huîtres est estimée à 25 % au moins cette année. Pour anticiper sur ces difficultés, la Région souhaite lancer dès maintenant une action de soutien aux ostréiculteurs.
A court terme, il s'agit de maintenir l'activité des entreprises, en les accompagnant dans une passe difficile. Avec la profession, il s'agit aussi de définir un projet stratégique à moyen et long terme pour la filière, en luttant contre les causes de cette mortalité et en organisant des formations.
Ce plan vise également à soutenir la transmission des entreprises et l'installation des jeunes en cultures marines.
La Région souhaite que ces actions soient mises en oeuvre rapidement, en associant l'ensemble des partenaires concernés. »
La Présidente de la Région Poitou-Charentes
Un plan régional de sauvegarde et de relance pour les ostréiculteurs…..

  • 22 février 2010

Ostréiculture - Les élections professionnelles ont lieu le 23 février (Sud-Ouest)
La date des élections, commune à toutes les sections régionales de la conchyliculture, est fixée au 23 février prochain.
Le bureau de la SRC Arcachon Aquitaine sera donc renouvelé au même titre que les autres SRC (Normandie Mer du Nord, Bretagne-Nord, Bretagne-Sud, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Méditerranée).
Instituées par la loi du 2 mai 1991, les SRC sont des structures de droit privé comme les Chambres d'agriculture ou de commerce. Leurs représentants sont élus au scrutin majoritaire à un tour et le dépouillement se fait dans la foulée. À charge ensuite pour le nouveau bureau d'élire le président. Ce sera le 8 mars. Les enjeux de ces élections, où les élus le seront pour quatre ans sont importants, les SRC étant reconnues comme organismes représentant les intérêts conchylicoles.

Communiqué de la Section Régionale de la Conchyliculture Poitou-Charentes
Les élections pour le renouvellement de la Section Régionale Poitou Charentes se dérouleront le Mardi 23 février 2010.
Les bureaux de vote seront ouverts de 10 heures à 16 heures dans les lieux désignés ci-dessous : Voir : la liste des bureaux de vote dans le département de Charente-Maritime

La SRC Arcachon-Aquitaine compte neuf circonscriptions.
Voici la liste des candidats titulaires pour les 26 sièges, sachant que chaque titulaire est accompagné d'un suppléant.
1. Rive gauche de la Gironde : 1 candidat pour 1 siège à pourvoir : Denis Pinto ; 2 ; Cap-Ferret et Côte Noroît : 5 candidats pour 5 sièges à pourvoir : Cyril Miguez, Bruno Raymond, Benoît Bidondo, Serge Castaing, Catherine Roux ; 3. Arès : 2 candidats pour 2 sièges à pourvoir : Éric Dauges, Laurent Labarrère ; 4. Andernos : 2 candidats pour 2 sièges à pourvoir : Alain Barré, Olivier Pruney ; 5. Lanton et Audenge : 2 candidats pour 2 sièges à pourvoir : Bernard Bergez, Sébastien Garnung ; 6. Gujan-Mestras : 16 candidats pour 8 sièges à pourvoir : Laurent Bidart, Bruno Bidegorry, Sébastien Condom, Nicolas Courbin, Bernard Delis, Dominique Delsart, Frédéric Dubourdieu, Ludovic Ducourau, Jean-Claude Lacoste, Olivier Laban, Thierry Lafon, Benjamin Lefèvre, Thierry Limasset, René Teillard, Géraldine Vigier, Denis Bellocq ; 7. La Teste : 6 candidats pour 4 sièges à pourvoir : Jérôme Delarue, Lionel Foucart, Gérard Garrigue, Dominic Gonzales, Christophe Lafon, Angelika Hermann ; 8. Arcachon : 1 candidat pour 1 siège à pourvoir : Michel Domingues ; 9. Hossegor : 1 candidat pour 1 siège à pourvoir : Jérôme Labeguerrie.

Communiqué de l'union de syndicats conchylicoles de charente-Maritime
Elections SRC du 23 février 2010
Les élections pour le renouvellement des membres de la Section Régionale conchylicole de Poitou Charentes auront lieu le 23 février 2010. Nous engageons tous nos collègues à venir exprimer, par leurs votes, leurs volontés pour la défense de notre profession.
Tous, nous avons reçu il y a quelques jours le « Livre Blanc de la Conchyliculture », il représente le programme soutenu par nos candidats. Il devait servir aussi de base de discussion avec nos adversaires, mais il semble que ceux ci n'ont pas souhaité débattre ouvertement de leur vision de l'avenir ostréicole. Nous considérons que pour que les électeurs puissent faire un choix honnête, les différentes idées doivent être présentées, nous ne pouvons que constater et déplorer le manque de transparence des autres candidats. Particulièrement dans la crise majeure que nous subissons, la Section Régionale Conchylicole ne doit pas être l'instrument utilisé par quelques intérêts particuliers pour l'aboutissement de leurs projets, mais bien l'outil de défense du plus grand nombre. C'est pourquoi le Syndicat de Défense et de Protection des Ostréiculteurs du Littoral Charentais et la Section Maritime de la Confédération Paysanne réunis présentent des candidats venant de toutes les parties de l'ostréiculture, de l'exploitation familiale à celle pratiquant le commerce avec la grande distribution.

Ile de Ré - Ostréicultures : neuf candidats pour six postes (Phare de Ré)
Le 23 février prochain, les codétenteurs de concessions ostréicoles rétaises sont appelés aux urnes pour élire les administrateurs qui les représenteront à la section régionale conchylicole : deux syndicats présentent neuf candidats pour six postes à pourvoir.
"D'habitude, les attributions de postes d'administrateurs se faisaient en discutant autour d'une table, par cooptation, commente Alain Porsain, représentant du syndicat ostréicole de l'île de Ré. Mais c'était sans compter sur la nouvelle organisation professionnelle rétaise née en octobre 2008 à l'initiative de Sophie Sury : le syndicat d'ostréiculture traditionnelle.
En septembre dernier, celle-ci a eu une agréable surprise. Les agents des affaires maritimes l'informent….

Arcachon - Des cartes postales pour l'ostréiculture (Sud-Ouest)
Afin de financer en partie la réimplantation d'huîtres mères, elles sont en vente au prix de 5 euros. Laurent Bidart et Jérôme Delarue présentent la série de cartes postales qui vont être mises en vente.
On le sait, les ostréiculteurs du bassin d'Arcachon s'apprêtent à acheter quelque 150 tonnes d'huîtres mères afin de les réimplanter dans le bassin d'Arcachon au cours d'une opération nommée « Résur 2 »…..

Arcachon - Des « mères » venues de Bretagne (Sud-Ouest)
« Ce n'est un secret pour personne, nous n'avons pas eu de naissain cette année. Aussi, et dans le but de réensemencer le Bassin avec du nouveau naissain, il nous a fallu trouver des solutions. D'où cette opération Résur 2 que nous allons lancer. »
Olivier Laban, président des ostréiculteurs, explique le pourquoi de cette nécessité de réensemencement, au vu de la crise qui frappe l'ostréiculture, la plus grave depuis l'introduction de l'huître creuse crassostrea gigas : pas de naissain et une énorme mortalité. « Nous avons cherché les endroits où nous pouvions obtenir des huîtres mères résistantes, pouvant être introduites dans le Bassin, explique-t-il. Nous avions pensé à des huîtres de Hollande, mais elles n'offrent pas assez de garanties biologiques. Aussi, nous nous tournons vers la rade de Brest et ce sont entre 150 et 200 tonnes d'huîtres mères (quelque 300 g chacune) qui vont pouvoir être semées. »….

Compte rendu de la réunion de constitution du Comité de Survie de l’Ostréiculture CSO
Le 16 février 2010, 110 ostréiculteurs se sont réunis à Plouharnel pour la constitution du Comité de Survie de l’Ostréiculture CSO.
Après validation des statuts, le conseil du CSO composé de 9 personnes a été élu et s’en est suivi l’élection du bureau.
Le conseil est composé de : Renan HENRY Président, Christian DUCOS Vice Président, Olivier MAHE Secrétaire, Bruno AMOSSE Trésorier, Anne Gildas PORTANGUEN, Ivan SELO, Yann HENRIO, Philippe LEGAL, Sébastien LEMOINE
Le conseil décidera lors de sa prochaine réunion du montant de la cotisation.
Face à la situation catastrophique de la profession, le Président à rappelé un certains nombres de points : Suite sur Comité de Survie de l’Ostréiculture

Ultimatum du Comité de survie de l’Ostréiculture
2008 et 2009 ont vu la disparition d’environ 80% des naissains d’huîtres (bébés huîtres d’1 an). 2010 est l’année de sortie de production des huîtres issues des naissains de 2008. La production cette année va être divisée par au moins 2, en 2011, il ne restera qu’à peine 20% d’huîtres. Le premier producteur d’huîtres en Europe va perdre 50% de son personnel permanent et 80% de son personnel saisonnier. Des familles entières vont être ruinées.
Les pouvoirs publics, Etat et Régions, ne prennent pas en compte la ruine vers laquelle la profession ostréicole se dirige. Déjà actuellement, de nombreuses entreprises, faute de stock, licencient et/ou ferment définitivement leurs portes.
Le problème est si complexe qu’il nous dépasse et nous ressentons la triste impression d’être abusés et…. Suite Comité de Survie de l’Ostréiculture

Bretagne. Des ostréiculteurs menacent de perturber les régionales (Le Télégramme)
Des ostréiculteurs bretons regroupés dans le Comité de survie de l'ostréiculture ont menacé jeudi dans un communiqué de perturber le déroulement des élections régionales, s'ils n'obtiennent pas "avant le 12 mars" une réunion sur l'avenir de la filière…..

Ostréiculture. La profession crée un «Comité de survie» (Le Télégramme)
Depuis deux ans, la totalité des concessions ostréicoles est touchée par la crise. Les ostréiculteurs ont décidé de ne pas disparaître sans se battre...
On se voit mourir. C'est inéluctable. La profession est sur un tapis roulant en marche. Au bout, il y a le vide... Et personne ne fait rien pour arrêter ce tapis». Après la parenthèse des fêtes, la crise ostréicole arrive aujourd'hui à un pic. «Cela fait plusieurs années qu'on dit qu'on va crever... Eh bien, on y est. Certains d'entre nous ont déjà cessé leur activité», affirmaient, hier, des représentants de la profession, réunis chez Christian Ducos, ostréiculteur à Saint-Philibert. L'ostréiculture, 40.000 emplois directs et indirects en France, premier….

Trinité-sur-mer : Les Huîtrières de Kermancy. «Investir et espérer» (Le Télégramme)
La société Les Huîtrières de Kermancy, située sur la pointe du même nom, est l'une des quatre exploitations ostréicoles de LaTrinité-sur-Mer. «On n'a jamais été très nombreux, par rapport à nos voisins de Saint-Philibert», rappelle Ludovic Tanguy, qui s'est installé en 1970.
500 tonnes cette saison
Son entreprise fait pourtant figure de poids lourd dans le secteur. Malgré la crise qui secoue la profession, la production devrait encore atteindre 500 tonnes cette saison, contre 650 tonnes pour 2008-2009. «On est déjà monté jusqu'à 1.000 tonnes, au début des années de 2000». Malgré cette baisse de production, le chiffre d'affaires de la société devrait se maintenir autour de 1,1MEUR. «Les prix de vente en gros ont augmenté (2EUR le kg) et se tiennent depuis les fêtes.» Les Huîtrières de Kermancy emploient huit personnes, dont….

Camaret-sur-Mer - Guillaume André. L'unique ostréiculteur camarétois (Le Télégramme)
Avec son épouse et ses deux enfants, Llyr et Pénélope, Guillaume André est Camarétois depuis un peu plus de deux ans. Ce Malouin de 28 ans, qui a été formé au lycée maritime de Saint-Malo, est gérant de parcs à huîtres, à Quélern et Rostellec, d'une dizaine d'hectares au total. Il dépend de la société Henry, dont le siège social est installé près de laTrinité-sur-Mer, dans le Morbihan. C'est le grand-père, Marcel Henry, qui a eu l'idée, en 1950, de produire des huîtres creuses dans la Presqu'île et de profiter ainsi de l'eau limpide et de l'abri offert par la baie de Roscanvel. «De mars à juin, j'installe sur les parcs les naissains d'huîtres creuses nés en été. Ils restent jusqu'au mois de février de l'année suivante dans des poches situées à 50cm du sol ou plutôt de l'eau», explique Guillaume André. Avant d'ajouter: «Les quelque 13.000 poches doivent être tournées trois fois par an, avant d'être acheminées par camions vers la Baie de Quiberon où, pendant un an supplémentaire, les mollusques vont achever leur croissance»……

Michel Diverrès, l'autre ostréiculteur de Camaret ( (Le Télégramme) - Présenté comme l'unique ostréiculteur camaretois (notre édition du 4février), Guillaume André n'est pas le seul résidant de la commune à produire des huîtres. En effet,...

Ostréiculture : le SOS à Bussereau (Phare de Ré)
Echange nourri entre Dominique Bussereau et la délégation ostréicole menée par Eric Marissal, sous les yeux de Lionel Quillet et Léon Gendre. Une délégation d'ostréiculteurs menée par Éric Marissal, vice-président de la section régionale conchylicole, a profité de la venue de Dominique Bussereau sur Ré pour interpeller le candidat aux élections régionales sur les problèmes rencontrées par la filière.
La rencontre n'était pas prévue mais elle a pourtant bien eu lieu en plein coeur de la zone ostréicole flottaise du Préau. Quatre ostréiculteurs, dont les entreprises sont implantées sur le site, se sont rendus en délégation, avec pour porte-parole Éric Marissal, écloseur et vice-président de la section régionale conchylicole, à l'Oursinerie de Ré dans l'objectif d'interpeller Dominique Bussereau sur les problèmes rencontrés par la filière.
Le candidat UMP n'a pas esquivé cette rencontre et s'est montré attentif aux préoccupations des ostréiculteurs. Éric Marissal a d'abord évoqué la mortalité des naissains…..

Blainville-sur-Mer - Les jeunes ostréiculteurs ont rencontré J.-F. Le Grand (Ouest France)
Un peu inquiets sur l'avenir de leur profession, de jeunes (ou futurs) ostréiculteurs ont rencontré, vendredi, Jean-François Le Grand, président du conseil général. Une manière de se rassurer initiée par l'un d'entre eux : Jean-Aurélien Danlos.
« Qu'est-ce que l'on pourrait mettre en place pour vous rassurer sur votre avenir ? », a demandé tout de go celui qui est aussi tête de liste régionale pour l'UMP-Nouveau Centre. Jean-François Le Grand a posé quelques fondamentaux. « Il faut d'abord vendre pour produire... Aussi, si on s'oriente vers une politique régionalisée, sans être protectionniste, organisons la production pour être plus performants sur les marchés. Il faudrait….

Un comité de survie pour l'ostréiculture (Ouest France)
Hier, à Plouharnel (Morbihan), 150 ostréiculteurs, minés par une crise majeure, ont décidé de « fédérer » la profession.
Même dans la meilleure des hypothèses, la casse risque d'être énorme. La mortalité des naissains d'huîtres en 2008 et en 2009 oscille entre 50 % à 70 %. Et si l'on imagine que l'arrivée d'une huître « miracle », indemne de maladie, sauve la profession, il faudrait que ces ostréiculteurs attendent environ cinq ans avant d'écouler la nouvelle production ensemencée aujourd'hui…..

Lettre du Comité de Survie de l’Ostréiculture au Président de la République
Monsieur le Président de la République,
Notre immense détresse nous incite à vous adresser ce courrier.
« L’Ostréiculture Française ou la chronique d’une mort annoncée ! »
L’ostréiculture française, 40 000 emplois directs et indirects, premier producteur d’huîtres en Europe, quatrième au niveau mondial, avec environ 130 000 tonnes de production annuelle, subit depuis deux ans une crise sans précédent.
En effet, déjà depuis plusieurs années, de façon dispersée sur le littoral français, les élevages enregistraient, de façon croissante, des pertes variables de naissains (bébé huîtres d’un an) d’huîtres creuses (Crassostrea gigas).
Depuis juin 2008, et de nouveau au printemps 2009, c’est la totalité des concessions ostréicoles françaises qui sont touchées, anéantissant de 60 à 100 % des naissains.
Nous savons déjà que d’ici la fin de l’année 2010, de nombreuses entreprises n’auront plus de stock et en 2011 la quasi-totalité des 3000 entreprises françaises seront en cessations d’activité faute de produits.
Nos représentants professionnels, Sections Régionales de la Conchyliculture et Comité National de la Conchyliculture, sont en négociation avec les services de l’Etat. Malheureusement, nous constatons que nos appels ne sont pas entendus, pour ne pas dire écoutés, et les services de l’Etat ne réalisent pas la gravité de notre situation. Notre profession est en péril ! Des générations entières sont appelées à disparaître. Mais nous n’entendons pas être rayés de la carte sans réagir.
Nous venons de constituer une association syndicale que nous appelons « Comité de Survie de l’Ostréiculture ». Notre but est de défendre, par tous moyens, les intérêts des ostréiculteurs dont l’avenir est, aujourd’hui, clairement menacé.
Nous avons laissé nos structures professionnelles (SRC et CNC) traiter le sujet jusqu’à présent, mais la faible prise de conscience de la part des collectivités locales nous a conduit à prendre notre destin en main. Depuis 4 mois, et après……

Conchyliculture. Les producteurs d'huîtres leucatois inquiets (La Dépêche)
Face à la mortalité importante (60 à 70 % de mortalité) qui touche les naissains d'huîtres depuis maintenant un an et demi, à cause d'un herpès, les producteurs d'huîtres européens traversent une période délicate.À Leucate, seul bassin de production fermé en Méditerranée, les 25 producteurs, et les 130 emplois directs que la production d'huîtres représente, sont inquiets pour les 2 à 3 ans à venir, comme nous l'expliquait Ange Gras, le président des producteurs, et Christophe Guinot à ses côtés (ancien président) : « La production représente 800 tonnes par an, ce n'est pas rien, la demande est là, les cours ne se sont pas effondrés, on rencontre un problème uniquement sur la production, il faut préciser qu'il n'y a aucun risque pour la consommation. Nous achetons les naissains en Bretagne, aujourd'hui par rapport à l'an dernier leur prix a doublé, on ne peut pas répercuter cette hausse auprès...... Comme pistes de solutions également, la création d'une écloserie à Leucate, qui même si elle est de taille modeste (80 % des naissains sont d'importation, le reste vient de l'autoproduction) permet aux producteurs leucatois d'être plus autonomes et de moins dépendre de l'Atlantique.

  • 14 février 2010

L'huître triploïde repeuplera les parcs (Ouest France)
Pour la saison à venir, le naissain d'écloserie va être incontournable.
C'est une creuse stérile qui a été choisie pour permettre à l'ostréiculture de sauver la mise.
Trois milliards de bébés huîtres triploïdes, rendues stériles par une modification des chromosomes, seront livrés aux ostréiculteurs à partir de juillet pour repeupler les parcs. L'information ne pouvait laisser indifférent, alors que sévit une polémique sur ces animaux qui poussent mieux, mais sont accusés ¯ jusqu'ici sans certitude ¯ de favoriser les mortalités estivales.....

Le préfet en visite à Cancale chez les ostréiculteurs et les mytiliculteurs (Ouest France)
Michel Cadot, le préfet de région, a visité ce matin trois entreprises ostréicoles et mytilicoles, à Cancale et au Vivier-sur-Mer. « Ces zones représentent bien notre territoire », souligne Florence Madec, de la section régionale de la conchyliculture de la Bretagne-nord, que Michel Cadot a également rencontré il y a quinze jours à Morlaix. Touchés par la mortalité des huîtres juvéniles, les professionnels s'inquiètent en effet de leur avenir, et demandent un soutien de l'Etat.....

Narbonne. Régionales : L'UMP à l'écoute des producteurs d'huîtres (Midi Libre)
Face à la tête très cathodique de Georges Frêche, Raymond Couderc connaît quelques difficultés à exister, actuellement, dans le paysage médiatique. Alors, rien de tel que les bonnes vieilles recettes pour tenter de faire le "buzz" auprès des médias : un soupçon de terroir, une pointure de l'UMP….

Bouzigues : Disparition de J-Pierre Bouisset (Midi Libre)
Né en 1947 d'une maman bouziguaude, Jean-Pierre Bouisset aura passé sa vie dans ce village qu'il aimait tant. Promouvoir la pêche et l'huître de Bouzigues était sa première préoccupation. Il a ainsi été président du syndicat local de la conchyliculture pendant huit ans, et a voyagé en France et dans le monde pour défendre l'étang de Thau. Marié.....

  • 13 février 2010

Elections conchylicoles - Le président de l'union (Sud-Ouest)
Comment avoir une main sur l'avenir d'une profession ravagée par les mortalités de jeunes huîtres ? Les candidats en lice tracent le sillon de l'union professionnelle. Mais chacun lui donne une profondeur variable. Les quatre candidats à la présidence de la Section régionale conchylicole Poitou-Charentes disposent du même grain à moudre : les conséquences des surmortalités des jeunes huîtres sur l'avenir des entreprises. Comment Philippe Gaboriau, Éric Marissal, Philippe Morandeau et Gérald Viaud (lire notre édition de lundi dernier) comptent-ils, dans ce contexte, mener la barque de l'interprofession ?....

La Seyne sur mer - Lazaret : la production de coquillages sauvée des eaux (Var Matin)
Dans la baie, la dizaine de producteurs a accepté de s'engager dans une démarche de qualité volontariste. Des contrôles supplémentaires seront pratiqués chaque année.
Une épée de Damoclès vient d'être levée. La production des coquillages peut continuer dans la baie du lazaret, où une dizaine de professionnels sont installés…..

L'hybridation pour rendre résistante l'huître creuse (Sud-Ouest)
Guy Lebrun croit aux vertus de l'hybridation (ndlr pas l'Ifremer)
Les mortalités observées depuis deux ans tendent à prouver la vulnérabilité de l'huître creuse à l'herpèsvirus et à la bactérie Vibrio splendidus. C'est pourquoi le Comité national de la conchyliculture et l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), en liaison avec des écloseurs, s'activent à développer une résistance de l'huître. Il en va du salut de la profession.
La voie retenue est celle de la sélection génétique. Mais à la marge de cet axe principal de reconquête d'une productivité perdue, un homme propose une alternative. Bien que retraité de l'aquaculture, Guy Brun n'est pas complètement retiré des affaires. Cet Angevin recherche en ce moment des fonds pour valoriser le brevet qu'il a déposé pour développer la résistance de l'huître. Sa voie ? L'hybridation.....

  • 12 février 2010

Communiqué de presse : Association Ostréiculteur Traditionnel
Nous tenons à manifester notre opposition totale au projet lancé par le CNC (Comité National de la Conchyliculture), d'ensemencer 3 milliards d'huîtres triploïdes.
Nous ne voulons pas que soient immergées des huîtres avec un patrimoine génétique appauvri, incapables de résister aux facteurs environnementaux et aux agents pathogènes.
Un foyer infectieux sur un tel cheptel aurait pour conséquence, la disparition de l'espèce naturelle ! Nous refusons de jouer l'avenir de notre profession sur un coup de poker.
Nous exigeons un réensemencement d'huîtres mères naturelles certifiées "saines", dans les bassins naisseurs (Arcachon, Charente-Maritime).
Nous déplorons le monopole du toute écloserie, mis en place par nos dirigeants.

Ostréiculteurs. Constitution d'un «comité de survie» (Le Télégramme)
Touchés par la crise depuis deux ans, avec la disparition inexpliquée des naissains d'huîtres, les ostréiculteurs ont décidé de se constituer en «Comité de survie de l'ostréiculture». «Nous constatons que nos appels ne sont pas entendus. Personne, au gouvernement ou ailleurs, ne veut penser que la situation est catastrophique». L'assemblée générale constitutive du Comité de survie de l'ostréiculture (CSO) se tiendra mardi, à 18h, à la salle polyvalente de Plouharnel. «Notre but est de défendre, par tous les moyens, les intérêts des ostréiculteurs». L'incontournable maître Gilbert Collard a déjà assuré les ostréiculteurs de son soutien: «Il est d'accord pour nous représenter», affirment...

Danemark : safari à la recherche d’huitres japonaises
A la rencontre des huitres japonaises au Danemark.
Un safari à la quête d’huitres du pacifiques ou dites "japonaises", voilà une activité originale organisée sur la côte du sud du Jutland au Danemark. Accompagné d’un guide nature, vous allez à la recherche d’huitres japonaises ou du Pacifique qui ont atterri en grand nombre entre les îles Rømø et Mandø. La promenade est agrémentée d’explications du guide sur le domaine naturel qui obtiendra bientôt le statut de parc national. La randonnée dure de 3 à 5 heures et commence au “Waddenzeecentrum” à Vester Vedsted et au centre nature Tønnisgård sur l’île Rømø.

HelloPro : Un site avec du matériel pour les aquaculteurs. Par exemple des aérateurs : Aérateurs pour l'aquaculture : 12 produits

  • 11 février 2010

Morbihan : Sans huître, l'ostréiculture s'enlise (Ouest France)
Les animateurs du Comité de survie : Anne Portanguen, Bruno Amossé, Sébastien Le Moine, Christian Ducos, Renan Henry, Olivier Mahé et... un tas d'huîtres crevées comme il y en a trop.
Après les ventes de fin d'année, la pénurie de creuses met les entreprises en difficulté. Les ostréiculteurs, rassemblés à Saint-Philibert, ont créé un comité de survie.
« Aux dernières grandes marées, le calme était surréaliste. Il y avait trois à quatre fois moins de chalands que d'habitude à travailler sur les parcs.... qui sont vides. Et on ramène des centaines de poches aplaties dans l'espoir d'y retrouver quelques survivantes. » Pour Christian Ducos, ostréiculteur à Saint-Philibert, l'heure de l'addition a sonné : celle de la facture laissée par les mortalités de jeunes huîtres en 2008 et 2009 (de 50 % à 70 % de casse selon les régions).
« Cette année, il y a deux fois moins d'huîtres à vendre. L'an prochain, ce sera cinq fois moins », s'effraie son collègue Renan Henry qui appelle les confrères de toutes les régions conchylicoles à participer à l'assemblée générale constitutive du nouveau « Comité de survie de l'ostréiculture ». Premiers licenciements….

Marennes-Oléron : Des huîtres pour la Saint-Valentin (Sud-Ouest)
Le groupement Qualité des huîtres Marennes-Oléron, chargé du suivi et de la défense du label IGP (Indication géographique protégée) a mis en place une série d'actions. Ainsi la Cité de l'huître à Marennes a accueilli, le 1er février, les chefs les plus en vue de Charente-Maritime, Christopher Coutanceau (la Rochelle), Marc Le Reun (les Jardins d'Aliénor, Le Château-d'Oléron), Johan Leclere (la Maison des mouettes, Aytré), Xavier Tafart (l'Aquarelle, Breuillet), Marion Monnier (La Table de Marion, Saintes). Les lycées hôteliers de La Rochelle et de Royan avaient également délégué de jeunes représentants. Comme leurs aînés, ils ont créé entrée, amuse-bouche et plat.
L'huître à Paris
Le jeudi 4 février, c'est à Paris cette fois que le groupement Qualité a présenté ces créations, en partenariat avec le site culinaire, www.750 g.com, aux blogueurs de la Toile pour témoigner de la vitalité et de l'engouement que connaît aujourd'hui l'huître de Marennes-Oléron…..

Notice d’information à l’attention des bénéficiaires potentiels de la procédure des calamités agricoles – Mortalité ostréicole 2009
Cette notice présente les principaux points de la réglementation.

Dunkerque : la famille Turpin rouvre la poissonnerie du Grand Large (Voix du Nord)
Mère et fille travailleront ensemble à la promotion des moules dunkerquoises produites par le papa. Dans la famille Turpin, on trouve Emmanuel, le papa, marin pêcheur à Dunkerque, et ses quatre fistons, à qui il a transmis l'amour de la mer et les ficelles du métier. Ute, la maman, et Mélanie, l'unique fille, ont décidé de reprendre ensemble la poissonnerie des Bancs de Flandre, dans le quartier du Grand Large. À partir du 23 février, elles y vendront, entre autres, le produit phare de la reconversion des pêcheurs locaux : la moule de Dunkerque.
En mars, Mélanie partira en sortie de pêche. Emmanuel Turpin, 42 ans, avait baptisé son bateau du prénom de sa fille. Il a aujourd'hui décidé de se consacrer à plein temps à l'élevage des moules, au large de Zuydcoote, une activité entamée il y a quelques années dans le cadre d'une aide à la reconversion pour les pêcheurs dunkerquois.

Le site internet de l’Association Française des Professionnels de la Pisciculture d’Etang : AFPPE

Un manuel très pratique de l’élevage du Poisson-chat en Ouganda vient de sortir.
A télécharger : The Uganda Commercial Fish Farmers : ’Inputs and Services Suppliers Guide (January 2010)
Voir autrement sur facebook :
Sarnissa: Sustainable Aquaculture Research Networks for Sub-Saharan Africa Karen Veverica just finished the catfish manual for Uganda. Download it !
Auburn University: Department of Fisheries & Allied Aquacultures International Program

  • 10 février 2010

Quimper - Odet. Le retour des conchyliculteurs [Diapo] (Le Télégramme)
C'est un événement qui est passé inaperçu en ce début d'année. Pour la première fois depuis une trentaine d'années, un producteur de moules a commercialisé ses produits arrivés à maturité sur l'Odet. Gilles Campion n'en est qu'à ses débuts.
«J'ai une filière à l'eau depuis peu. J'ai apporté mes premières moules à un mareyeur en ce début d'année. Elles étaient de bonne qualité». Gilles Campion n'est pas peu fier de cette première. L'Odet revit. La meilleure preuve en sera le retour des ostréiculteurs et conchyliculteurs, 30 ans après la fermeture des dernières concessions à Gouesnac'h. Gilles Campion connaît bien sa rivière. C'est le dernier pêcheur professionnel en estuaire.
Se diversifier….

Gravelines - En redressement judiciaire, Aquanord espère trouver une solution à son problème de trésorerie (Voix du nord)
Confrontée à un problème de trésorerie, la ferme aquacole de Gravelines a été placée en redressement judiciaire. Actuellement en négociations avec la ville de Gravelines, EDF, le Département et la Région, la direction du site annonce qu'elle y verra plus clair sur son avenir en fin de semaine. Faute de solution, cent emplois seront menacés.
Jeudi après-midi, ils faisaient partie du cortège qui a défilé dans les rues de Dunkerque pour défendre l'emploi. « Ils », ce sont une partie des cent salariés d'Aquanord, ferme aquacole implantée aux Huttes à Gravelines, qui craignent.... Soutiens bancaires …

28 000 tonnes d'eau à 24 degrés (Voix du Nord)
La ferme Aquacole de Gravelines pêche ses poissons dans les eaux de la centrale nucléaire ... de Gravelines. Là, plusieurs millions de bars et de daurades royales nagent dans 28 000 tonnes d'eau à 24° (une température optimale pour doper leur croissance), qui servent habituellement à refroidir trois réacteurs du site d'EDF.
Implanté dans la zone des Huttes depuis 1983, Aquanord maîtrise le cycle complet, depuis la reproduction jusqu'à la vente des poissons. Tous les paramètres en matière d'élevage sont quotidiennement contrôlés et maîtrisés par les biologistes, ingénieurs et nutritionnistes employés sur le site de Gravelines.....

Ecosse : Pour la Saint Valentin, les conchyliculteurs écossais prévoient des ventes record d’huîtres et de moules….. Les huîtres et les moules contiennent beaucoup de sels minéraux comme le magnésium, le cuivre, l'iode, le fer et le sélénium "ainsi que du zinc, ce qui est essentiel à la libido de l'homme et la fertilité masculine. Lire dans The Fishsite : Scottish Oyster Sales Predict Boom

Suède : Marteilia dans les moules - Identification de Marteilia refringens dans les moules du fjord Stigfjorden. Une zone de restriction a été mise en place autour de la zone contaminée…. Lire The Fishsite : Outbreak Of Marteilia Refringens

  • 9 février 2010

L'élevage de truites bio de Montbel récompensé (ariegenews)
Le «prix de la dynamique agricole et de la Pêche», catégorie agriculture durable. Voici le prix dont vient d’être lauréate la ferme aquacole du Plantaurel en Ariège.
Une reconnaissance bien méritée pour une production qui respecte les animaux et le milieu du début à la fin. D’autant plus que l’exploitation a été la première en France à produire du poisson bio en 2000.
Un pari gagnant pour la ferme en plein essor dans le bio, et qui a concentré son activité sur la production de truites, en se répartissant sur deux sites…..

Demain, du thon rouge d'élevage ? (Le Monde)
Car si depuis plusieurs années les chercheurs tentent d'en développer l'élevage, la technique ne sera jamais au point assez rapidement pour remplacer le poisson sauvage. Les chercheurs n'arrivent pas encore à appliquer au thon rouge la recette qui a si bien marché pour le saumon. Pour une première raison très simple : un Thunnus thynnus à l'âge adulte mesure deux à trois mètres et pèse plusieurs centaines de kilogrammes, contre seulement deux à quatre kilogrammes pour un saumon.
Pour accueillir des thons, il faut donc concevoir des cages aux dimensions gigantesques, qui ne pourraient être installées que loin des côtes. "Le thon rouge, pour se développer, a besoin d'une eau plus chaude que le saumon, explique Sadasivam Kaushik, chercheur à l'Institut national de la recherche agronomique (INRA). Or le littoral du sud de l'Europe est déjà très convoité par le tourisme. La seule solution est donc l'élevage en off-shore" ….

La domestication des poissons : le cas du thon rouge (Inra)
Exigences du thon rouge : Comparé aux autres poissons habituellement élevés en aquaculture marine, le thon rouge est une espèce aux caractéristiques très particulières. Le thon rouge est un grand pélagique qui effectue des migrations sur de longues distances telles que la traversée de l’Atlantique, mais on peut le trouver à très faible distance de la côte où il est pêché à la madrague…..

Animation Commerciale Aquaculture, vendredi et samedi de février (10 postes)
Employeur : MGS Promotion
10 postes lieu Paris, Seine-et-Marne, Hauts-de-Seine, Val-de-Marne Ile-de-France
Mission
Nous recrutons des étudiant(e)s en aquaculture pour faire la promotion des produits de notre client, specialise dans l'entretien d'aquariums. formation prévue.
Profil
Etudiant(e)s en école aquaculture, agro. disponible les vendredis et samedis. bon relationnel, dynamique et souriant(e). expérience dans la vente si possible.
Période
les vendredi et samedi sur le mois de février 2010….

Odet (29). Le retour de la conchyliculture (Le Télégramme)
L'Odet revit. Pour la première fois depuis une trentaine d'années, un producteur de moules a commercialisé ses produits arrivés à maturité sur l'Odet. Gilles Campion (ci-contre) n'en est qu'à ses débuts. Il a obtenu le feu vert et une concession conchylicole de 1,5ha du côté de Combrit. Parallèlement, les initiatives se multiplient. Deux autres Combritois ont monté des projets à leur tour.

Arcachon - Zones humides : une visite qui ne manque pas de sel (Sud-Ouest)
Quarante Testerins ont parcouru les prés salés Est. Une découverte proposée dans le cadre de la journée nationale des zones humides et menée par Daniel Bouquey
La découvert des prés salés a parfois pris une tournure sportive...
Samedi matin, une quarantaine de curieux a eu le courage de se rendre au port du Rocher pour la visite commentée des prés salés Est : le temps était particulièrement menaçant...

  • 8 février 2010

Charente-Maritime - Elections conchylicoles : Quatre pour un fauteuil (Sud-Ouest)
Premier round, le 23 février, avec l'élection des administrateurs. La suite, ce sera le vote qui désignera le successeur de François Patsouris. Pour l'heure, ils sont quatre candidats en lice
Ils seront candidats à la présidence Philippe Gaboriau, Gérald Viaud, Philippe Morandeau, Éric Marissal.
La succession est ouverte à la tête de la section régionale conchylicole Poitou-Charentes. Un scrutin dont l'importance est relevée cette année par la crise aiguë que traverse l'ostréiculture française liée aux conséquences économiques des mortalités de jeunes huîtres. Les pertes sur le cheptel enregistrées depuis deux ans vont commencer à se faire sérieusement sentir dès cette année, et avec plus d'acuité encore l'an prochain. Il manquera d'huîtres sur les étals, au point que l'on craint pour la pérennité des entreprises.
Tel est le contexte de cette élection qui se joue en deux temps. Premier acte, le 23 février prochain. Un petit millier de conchyliculteurs est…..

Ostréiculteur à Marennes - « Etre à la hauteur de la nature » (Sud-Ouest)
Laurent Chaboussie, entrepreneur ostréicole de 29 ans, originaire de Marennes, figure sur la liste de campagne des prochaines élections régionales de Dominique Bussereau. Alain Monbeig, membre de l'UMP, a proposé ce candidat.
Depuis quelques années, Laurent Chaboussie s'intéresse à la vie politique locale. Il avait été candidat sur la liste « Marennes, la course en tête » lors des dernières élections municipales. Il est actuellement membre du groupe « préparons l'avenir »…

  • 7 février 2010

Poisson et Vin se marient bien en Bio !
Selon le Baromètre du Bio 2009, Poisson et Vin sont les deux produits à connaitre la plus forte progression dans les produits alimentaires biologiques (AB). Les poissons sont désormais consommés par 14% des consommateurs-acheteurs bio contre 7% l’an passé et les vins par 18% d’entre eux contre 11% en 2008.
La marge de progression des poissons bio et des vins bio serait encore grande par comparaison avec le niveau des autres produits alimentaires. Les fruits et légumes qui figurent au 1er rang des produits bio consommés, ont la faveur de 80% des consommateurs-acheteurs de Bio. Ils sont suivis des produits….. Suite….

  • 6 février 2010

Arès (Arcachon) - Les subventions s'invitent au Conseil (Sud-Ouest)
Le Conseil municipal s'est réuni jeudi soir. Le premier point à l'ordre du jour concernait les orientations budgétaires 2010 qui seront approuvées le mardi 9 mars, lors de la prochaine réunion.
L'Office de tourisme décroche la subvention la plus importante. Pour le port ostréicole, 322.000 € sont affectés, dont la plus grande part est constituée par la provision des travaux de réhabilitation (220 000 € en investissement, dont 82 200 € en auto-investissement et le reste par emprunt), travaux qui seront effectués entre mars et juin.
Ostréiculture….

  • 5 février 2010

Message du Comité du Survie de l’Ostréiculture
A tous les ostréiculteurs, Le 04 février 2010.
Chers collègues,
En octobre dernier vous étiez très nombreux à vous mobiliser à l’appel du Comité de Survie de l’Ostréiculture pour refuser d’être si peu considéré par les pouvoirs publics et demander une réelle prise de conscience de l’Etat de la situation sans avenir de notre profession et dont nous sommes les victimes.
Rares sont ceux qui ont assez de stock pour faire les prochaines fêtes de fin d’année. On peut penser que dans un an, une majorité d’entre nous aura liquidé tout ce qu’il est possible de vendre. Alors qu’allons nous devenir ? Comment allons nous nourrir nos familles ? Comment allons nous payer nos emprunts professionnels et personnels ? Qu’allons nous faire de nos salariés ? Qu’allons nous faire de nos bâtiments, de nos pontons, de nos machines,… ?.... Suite sur le site du Comité de Survie de l'Ostréiculture

Ifremer : Bilan des « Journées Surmortalité des huîtres creuses, Crassostrea gigas » du Programme P7 « Aquaculture Durable » des 8 et 9 décembre 2009
Ce bilan daté de janvier 2010 comprend deux parties : la première est dédiée à une synthèse des travaux présentés lors des journées « Surmortalités des huîtres creuses, Crassostrea gigas » les 8 et 9 décembre 2009 et, la seconde partie, à une proposition d'un projet de recherche spécifique 2010-2012 en complément des propositions de « sortie de crise ».....

Auray - Crise ostréicole. Bruno Le Maire fait des promesses (Le Télégramme)
Le 26 janvier, Michel Grall, député-maire de Carnac, a interrogé Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture sur la crise de la filière ostréicole. «L'ostréiculture bretonne compte 650 entreprises, qui emploient au total 2.500personnes. Depuis 2008, la filière est touchée par une grave crise de mortalité des huîtres juvéniles. L'emploi saisonnier risque de chuter de 80% et l'emploi permanent de plus de 50%. Cette crise est dramatique pour les entreprises ostréicoles et leurs employés, mais aussi pour notre littoral tout entier». Ce à quoi le ministre a répondu: «La filière ostréicole est évidemment au coeur des préoccupations du ministère de l'Agriculture. J'ai beaucoup travaillé en vue de remplacer le test de la souris par le test physico-chimique. La solution du problème réside dans des mesures d'urgence. Il s'agit d'activer le fonds d'indemnisation des calamités agricoles à hauteur de 32,5millions d'euros».
Recenser les entreprises gravement touchées….

4 février 2010

Bourcefranc : distributeur automatique d'huîtres (FR3 Poitou-Charentes)
Assouvir ses envies à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit !
Un célèbre ostréiculteur vient d'installer un distributeur automatique d'huîtres à l'entrée de l'île d'Oléron.
Une envie d'huîtres, ça peut prendre n'importe quand ! Aujourd'hui, les inconditionnels du triploïde peuvent assouvir leur petite faim en allant...au distributeur automatique !
Pour l'heure, il n'en existe qu'un, aux abords de l'île d'Oléron, sur la commune de Bourcefranc. Imaginé par la célèbre maison Gillardeau, il propose des bourriches de deux douzaines de coquillages dans des grosseurs allant du 4 au 2. Il suffit de se munir de sa carte bancaire. Le prix n'en est pas majoré pour autant. L'appareil fonctionne depuis deux mois et son produit représente déjà de 5% à 10% du CA de l'entreprise ostréicole. Côté fraîcheur, pas de souci : les bourriches invendues sont remplacées chaque jour. Un concept qui mériterait d'être étendu. Voir le Reportage FR3

Seudre et Ré : le déclassement sanitaire passe mal (Sud-Ouest)
Conséquence de pollutions bactériologiques, quatre zones ostréicoles vont rétrograder au classement sanitaire. Explications
C'est une mesure de santé publique. Mais elle fait tousser dans les cabanes ostréicoles. Le préfet de Charente-Maritime s'apprête à signer un arrêté déclassant plusieurs zones de production d'huîtres dans le département. Conséquence : les huîtres immergées dans ces périmètres devront, avant toute commercialisation publique, passer par une phase de purification obligatoire.
Le règlement va concerner les produits issus des parcs d'élevage situés près de Loix et de la Flotte-en-Ré. « Une dizaine de concessions pour chaque site », précise-t-on à la Section régionale conchylicole Poitou-Charentes. Déclassement aussi en amont de la Seudre (une quarantaine de concessions) de Saujon à Chaillevette, et en aval, au niveau des bancs localisés devant Ronce-les-Bains : ceux de Ronce, Perquis et Le Galon d'or, soit une centaine de concessions.
Glissement d'A au B…..

La Rochelle - Des réticences toujours vives sur le Parc marin (Sud-Ouest)
La concertation est acrobatique pour la mission de création du Parc des pertuis et de l'estuaire. Les professionnels de la mer luttent pied à pied. Rude épreuve pour la mission de création.
Pour les pêcheurs et les conchyliculteurs, la notion de parc naturel ne peut écarter la dimension du développement de leurs activités.
La procédure de création du Parc naturel marin pertuis charentais-estuaire de la Gironde lancée en juin 2008 suit son cours. Si l'objectif qu'envisage la mission d'étude est la signature du décret de création en 2011 - c'est-à-dire demain -, de nombreuses étapes restent à franchir.
Parmi les professionnels de la pêche et de la conchyliculture, notamment, le projet ne va pas de soi. Illustration mardi dernier, dans un amphithéâtre de l'Aquarium de La Rochelle, où les usagers de cet espace maritime étaient invités à l'une des réunions du dispositif de concertation. Le débat sur le thème « pêche et conchyliculture, quels objectifs ? » a donné une juste idée de la hauteur du mur que la mission de création du parc doit encore franchir.....

Arcachon - Pilote du parc marin (Sud-Ouest)
Anne Littaye est le chef de mission. Anne Littaye, 47 ans, océanographe de formation, a été choisie pour conduire la mission de préfiguration du parc naturel marin du bassin d'Arcachon.
Selon le préfet de région, Dominique Schmitt, qui l'a présentée hier soir à la sous-préfecture d'Arcachon, Anne Littaye « présente toutes les garanties de compétence, avec une formation de haut niveau et des qualités professionnelles indéniables ».
Comme chef de mission, elle devra « définir le périmètre du futur parc naturel marin, mettre en place les modalités de gouvernance, et établir les objectifs du parc marin ».
Création fin 2011….

Arcachon - Une femme au Parc marin (Sud-Ouest)
Pierre Leca, directeur adjoint des aires marines protégées, Dominique Schmitt, Anne Littaye et Philippe du Couedic. «Anne Littaye présente toutes les garanties de compétence, une formation de haut niveau et des qualités professionnelles incontestables, y compris dans la conchyliculture ».
C'est en ces termes aussi flatteurs que chaleureux que le préfet de Région, Dominique Schmitt, a présenté, hier soir à la sous-préfecture d'Arcachon, le chef de mission qui conduira l'étude pour la création du parc naturel marin du bassin d'Arcachon.
Spécialiste de l'océan….

Morbihan - « Je suis le dernier ostréiculteur de Carnac » (Ouest France)
Paul Thieblemont, 94 ans, le tire-piquet à la main. L'outil servait à attraper les piquets qui portaient les naissains d'huîtres. L'ostréiculteur a légué sa collection à la commune de Saint- Philibert. ...

Quand l’industrie piscicole vient optimiser la pêche sportive : Les nouveaux leurres Storm sont arrivés…
Trigger-X est un tout nouveau concept dans le domaine de la pêche sportive. Il a été développé au sein du gouvernement britannique par le Cefas (Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Science) afin d’optimiser le taux d’absorption des aliments pour poissons dans les fermes aquacoles.
Ces produits contiennent des phéromones de poissons brevetées, appelées Ultrabite®, qui se définissent comme des substances chimiques émises par le poisson et qui déclenchent chez le poisson le réflexe de se nourrir. Trigger-X est également composé d’éléments naturels afin de créer une trace odorante. Lorsque la phéromone Trigger X atteint la concentration suffisante, une fois mise sur le leurre, elle entraîne l’attaque, même sur les poissons difficiles ou rassasiés....

Promicrobe : des micro-organismes pour une aquaculture durable (Inra)
Le programme européen Promicrobe lancé en février 2009 a pour objectif d’apporter un éclairage nouveau sur le rôle des communautés microbiennes en contact avec les poissons d’élevage. Les études portent sur la biodiversité des populations bactériennes du tube digestif, les interactions en conditions gnotobiotiques, et le développement d’outils et de méthodes pour améliorer la santé du poisson et l’hygiène des structures d’élevage dans le contexte de l’aquaculture durable….

  • 3 février 2010

Arcachon - Débats sur l'ostréiculture et les pollutions du port (Sud-Ouest)
Claude Raba, le président de l'association Auport pointe les dangers qui menacent les professionnels de la mer dans l'immédiat, et pour les générations futures.
Le port et l'ostréiculture sont toujours au centre des préoccupations de l'association Auport.
La cérémonie des voeux est l'occasion pour Christian Raba, le président de l'association Auport de faire le point sur les actions entreprises, qu'il agrémente de son commentaire personnel. Mardi soir, la Maison du marin, sur le port, a accueilli un grand nombre d'adhérents, ainsi que le maire....

Réensemencement de naissain et biodiversité

En cette année 2010 de la biodiversité, il est bon de rappeler que l’ensemencement d’huîtres dans le milieu naturel est régi par une réglementation européenne. Voir un exemple de litige en Hollande

  • 2 février 2010

Le Croisic - Pour que l'eau reste claire (Presse océan)
La qualité de l'eau sous surveillance dans le traict du Croisic et le bassin du Mès
En novembre 2009, pour une raison inconnue, le traict a connu un pic de pollution. Des analyses de coquillages ont montré que les deux sites font face à des pollutions chroniques.
En novembre dernier, les prélèvements de coquillages dans le traict du Croisic ont mis à jour un pic de pollution. C'est encore et toujours la présence de la bactérie escherichia coli qui est remarquée dans ces analyses. Une bactérie d'origine fécale prouvant que des eaux usées sont arrivées là où elles ne sont pas attendues. Après ce résultat, Cap Atlantique a....

  • 30 janvier 2010

Certificat de spécialisation aquaculture méditerranéenne (Cnam)
Public concerné et conditions d’accès
Cadres diplômés en aquaculture (formation initiale) et professionnels attestant d'une expérience en aquaculture communément confiée à des cadres, agronomes, vétérinaires désireux d'acquérir des compétences particulières sur l'aquaculture Méditerranéenne ; professionnels et fonctionnaires des organismes de gestion de la pêche et de l'aquaculture des pays situés en zone Méditerranéenne désireux d'obtenir une certification de leurs compétences.
Pré-requis :
- Justifier au moins d'un diplôme reconnu de niveau II ou d'une expérience professionnelle attestée de niveau cadre.
- Maîtriser correctement….

Arcachon - Réinventer le tourisme de demain (Sud-Ouest)
Le syndicat intercommunal organise, lundi, au Palais des Congrès, une journée de débats et de rencontres sur un secteur qui pèse 310 millions d'euros par an.
Le 1er février est la date officielle du lancement de la campagne de promotion touristique du Siba. Cette année, elle sera placée sous le signe des « vraies vacances »…..
Une journée d'où la fête ne sera pas tout à fait absente puisque le Siba a lancé un concours sur « l'huître dans tous ses états ».
Treize restaurateurs du bassin d'Arcachon ont inventé une recette qu'ils présenteront lundi à midi au Palais des congrès devant un jury composé du président de la SRC, Olivier Laban, du maire de Biganos, Bruno Lafon, du patron de la Guérinière à Gujan-Mestras, Patrick Malvaës et d'une journaliste gastronomique, Sophie Denis.....

  • 29 Janvier 2010

Arcachon - Assainir les eaux pour sauver l'ostréiculture (Sud-Ouest)
…. les adhérents de l'Association de défense des eaux du Bassin ont évoqué les problèmes liés au plan d'eau. À l'heure où l'on parle d'une mission d'étude sur le parc marin, le président Jean-Claude Daisson fait remarquer : « La survie du Bassin passe tout d'abord par son hydraulique, un élément essentiel lié à plusieurs facteurs. » Il cite entre autres l'envasement dû au manque d'herbe sur les terres ; le renouvellement de l'eau et sa salinité. « C'est un élément important pour la reproduction des huîtres. Une salinité trop importante brûle les larves. »

Pollution : Il évoque ensuite le pompage de l'eau dans les rivières et cours d'eau et la pollution. « Avec plus de 4 000 km² de bassin versant, l'agriculture intensive prend une large part de responsabilité tout comme les peintures antisalissure et l'Irgarol en particulier. »
Acheter des huîtres mères :….

Lorient - Ils avaient braconné deux tonnes d’huîtres sur la rivière du Belon (Ouest France) - Par cette nuit noire ce 3 juillet 2008, un riverain de la rivière du Belon (Finistère) alerte la gendarmerie : une action de braconnage est en cours. Camions frigorifiques et zodiac de huit pêcheurs à pied, parmi lesquels des professionnels, sont déployés pour une opération....

Le président de la CCIB visite deux entreprises gujanaises (Sud-Ouest)
Laurent Courbu, président de la Chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux (CCIB), accompagné par Yves Foulon, président de la Cobas, a visité deux entreprises gujanaises. « J'ai souhaité rencontrer des acteurs économiques représentant des activités diverses et m'entretenir avec leurs responsables, sur différents sujets ayant trait à leur activité. »
Chaudronnerie inox et alu
Sur la zone d'activités de Nay, Laurent Courbu a débuté sa visite par la société Chaudronnerie inox et aluminium (CAI), elle emploie sept ouvriers. Cette entreprise dirigée par Serge Maurin est spécialisée dans la chaudronnerie inox et aluminium. Son activité se décline autour de la construction navale et industrielle avec la production de barges ostréicoles, de bateaux de pêche et de service construits en aluminium. Le jour de la visite de…
Codimer
Après une activité industrielle, la visite s'est poursuivie sur le port de Larros avec une visite de la société Codimer, qui emploie 20 personnes. Jean-Claude Tournessi a présenté l'entreprise, spécialisée dans la distribution de coquillages et l'exportation de moules. La position géographique….

Mornac-sur-Seudre : La cabane de saunier encore incendiée (Sud-Ouest)
C'est la troisième fois que cette cabane, créée et gérée par l'Huître pédagogique, est détruite par le feu. Où s'arrêtera la bêtise humaine ? Roger Roux se posait hier la question. Membre du bureau de l'association l'Huître pédagogique, lui-même président de Seudre et Mer, il a découvert hier les restes calcinés de la cabane de saunier reconstituée par les bénévoles dans le marais de Mornac-sur-Seudre, au lieu-dit Téger.
Reconstituée est le mot. Cet édifice, reproduisant un élément du patrimoine des marais de la Seudre, a été incendié pour la troisième fois.

Bourcefranc : Ras-le-bol de la douche froide au lycée (Sud-Ouest)
Cet été, les sanitaires de l'internat du lycée de la Mer et du Littoral de Bourcefranc-le-Chapus ont été rénovés. « Depuis la rentrée de septembre, l'eau est à une température inacceptable : soit elle est bouillante, soit elle est froide », expliquent Gaël Grasset et Maxime Tanvet, les représentants de l'internat.
Pourtant, l'administration n'est pas restée les bras croisés. À diverses reprises, des entreprises sont venues pour essayer de trouver des solutions.

Livre : La Baie des parqueurs - Une idylle sur le Bassin d’Arcachon (Sud-Ouest)
Yolande Vidal vient de sortir « La Baie des parqueurs ». Au fil d'une idylle, elle conduit le lecteur à la découverte du Bassin. « Ce livre a été écrit en 1968 et repris fin 2008 ; nous avons tenu à lui garder son aspect rétro, il rappellera certainement des souvenirs à certains. Aux plus jeunes, il fera découvrir des mots gascons ou ostréicoles et les us et coutumes, dont certains sont encore en usage autour du Bassin. »

  • 28 janvier 2010

Sète. Etang de Thau : L'état de calamité agricole reconnu pour les ostréiculteurs (Midi Libre)
Les ostréiculteurs touchés par la mortalité des naissains en 2009 pourront être indemnisés
C'est déjà ça. Frappés de plein fouet par l'herpès virus détruisant à tour de corde les naissains d'huîtres sur l'étang de Thau l'an dernier, les ostréiculteurs vont pouvoir espérer être indemnisés. Le Comité national de l'assurance en agriculture (CNAA), réuni le 10 décembre dernier, a donné un avis favorable à la demande de reconnaissance au titre des calamités agricoles pour la mortalité ostréicole 2009. L'avis a été confirmé et publié mardi par la préfecture de l'Hérault. Le secteur concerné couvre la zone Frontignan, Sète, Loupian, Marseillan, Mèze, Bouzigues et Palavas-les- Flots.
Grosso modo, les….

Exemple de document en ligne pour le Finistère : Demande d’indemnisation des pertes – Procédure des calamités agricoles
Cette procédure a pour but d’indemniser les pertes de mortalités que vous avez subies en 2009 sur les naissains et les jeunes huîtres creuses.
Veuillez transmettre l’original et les pièces demandées à la DDTM, 2 Bd du Finistère 29325 QUIMPER cedex pour le 20 février 2010 au plus tard

Guérande - Pierre Garsi, le formateur qui croit dans l'aquaculture (Ouest France)
Portrait
Pierre Garsi a travaillé plusieurs années en Turquie dans des élevages de bars. Il est revenu pour enseigner sa matière au lycée professionnel Olivier-Guichard de Guérande, avec une passion intacte pour le monde de la pêche et des poissons.
Élève au lycée, puis prof. Le regard brun s'enflamme, l'homme aborde avec volubilité ses thèmes de prédilection : la pédagogie et la gestion de la pisciculture du lycée professionnel de Guérande. Il peut en parler pendant des heures. Pierre Garsi, 39 ans, est né à La Rochelle, d'un père capitaine de la marine marchande mais dont les absences répétées n'ont pas incité le fils à suivre la voie...

  • 27 janvier 2010

Bientôt des moules "durables" sur le marché français

Danemark : la pêcherie de moule bleue VMI obtient la certification MSC
Les moules pêchées par Vilsund Muslinge Industri (VMI) dans le Limfjord au Danemark seront les premières au monde à porter l'écolabel MSC pour une pêche durable et bien gérée.
VMI récolte actuellement environ 30.000 tonnes de moules par an. Vingt-sept bateaux déposent leurs prises dans les usines VMI A/S de Nykøbing Mors et d'Aggersund, dont la traçabilité a également été évaluée et certifiée.
Les moules sont vendues sans coquille, cuites et surgelées, ou bien entières et vivantes sur les marchés européens….

  • 26 janvier 2010

Arcachon - Tout bon pour l'huître (Sud-Ouest)
Les résultats des analyses chimiques des huîtres du Bassin sont bons
La vente des huîtres du Bassin reste ouverte. Les résultats sont tombés en début d'après-midi hier et ils ont de quoi réjouir toute l'ostréiculture arcachonnaise : les analyses chimiques des huîtres du Bassin sont négatives. Autrement dit, aucune interdiction de vente n'est prononcée.
Le 1er janvier, Bruno Le Maire, le ministre de l'Agriculture, a publié une note ordonnant que l'analyse chimique des huîtres prévale désormais sur les tests souris. Ces derniers pourrissaient la vie des ostréiculteurs arcachonnais depuis plusieurs années. Les beaux jours venant, les souris mouraient inexplicablement après injection. Et la vente était aussitôt interdite, alors même que les analyses chimiques ne détectaient rien...

Lycées maritimes 17 : En l'honneur d'Émile (Sud-Ouest)
Hier, le nouveau bateau des lycées maritimes charentais livré. Hemant Morparia, dessinateur de presse indien actuellement en résidence à La Rochelle, livre chaque jour son regard sur la vie d'ici. «On peut encore croire en l'ostréiculture ! » Tout l'espoir du proviseur du lycée de la mer et du littoral se concrétisait hier matin en Vendée, avec la mise à l'eau de l'« Émile Godillot », le nouveau bateau-atelier dont l'établissement de Bourcefranc et le lycée d'apprentissage maritime et aquacole de La Rochelle se partageront les marées.
125 élèves dans les formations aquacoles du premier, 75 dans le suivant, découvriront dès la semaine prochaine l'embarcation de 12 mètres, fabriquée en trois mois par le chantier Navalu, à Bouin. Présent aussi, Michel Runigo, le chef d'établissement rochelais, qui apprécie en connaisseur tout l'équipement de cette embarcation, conçue pour emmener une quinzaine d'élèves et deux formateurs......

  • 25 janvier 2010

Après filet maillant, thon rouge, dauphin et autre requin, WWF, la plus grande ONG environnementale dans le monde, commence à s’intéresser aux huîtres ? Affaire à suivre….

Voir ce premier dossier de la communauté WWF en France : Alerte : "huitres en danger" (Planète attitude)

Pisciculture - Un colloque sur des algues toxiques réunira 61 chercheurs français à Bourg (Le Progrès)
Loin de l'océan et pourtant, c'est bien la Bresse qui accueillera un colloque national sur les algues toxiques, algues visqueuses : soixante- et-un chercheurs spécialistes des cyanobactéries échangeront sur leurs travaux de lundi à mercredi à Bourg. « Nous avons choisi Bourg pour des raisons logistiques », explique Joël Robin enseignant-chercheur à l'Isara-Lyon chargé d'organiser cette année le colloque annuel. Les 25 équipes françaises qui participent au Groupement d'intérêt scientifique cyanobactéries plancheront notamment sur le rapport des algues et des poissons, qui concerne aussi la Dombes. Outre les échanges scientifiques pointus sur la génétique et les toxines, il sera question mercredi, avec des professionnels de la pisciculture, des politiques de contrôles sanitaires sur les poissons.....

Marseillan : Marcel Lesoille, champion du monde des écaillers (Midi Libre)
Marcel Lesoille , champion et recordman du monde d'ouverture d'huîtres creuses, est un homme plein de simplicité et de bonne humeur. Ecailler hors pair, il peut se targuer d'ouvrir 2.064 huîtres à l'heure, 131 en 5 minutes et 28 en 60 secondes et les yeux bandés. Bon nombre de Marseillanais l'ont découvert lors du journal télévisé d'une grande chaîne nationale pendant les fêtes de fin d'année…..

L'huître d'élevage française sera-t-elle sauvée par sa cousine sauvage ? (AFP)
Deux experts français pensent avoir trouvé une solution contre les maladies affectant les huîtres d'élevage en les croisant avec une souche sauvage, un procédé selon eux prometteur mais auquel ne croit pas l'Institut français pour l'exploitation de la mer (Ifremer).
Guy Lebrun, ancien ingénieur agronome, a déposé avec Robert Crusson, aquaculteur et expert auprès de la FAO, un brevet «protégeant un procédé d'obtention d'huîtres hybrides résistantes qui pourrait constituer une solution de rechange à la mortalité des naissains et juvéniles».....

Une nouvelle offre huître en restauration (L’Hôtellerie)
Deux ans. C’est le temps qu’il aura fallu à Pomona Terre d’Azur pour mettre au point une offre véritablement différenciatrice sur le segment des huîtres à destination de la restauration commerciale. Deux ans d’enquête auprès des restaurateurs pour comprendre la spécificité des attentes sur ce produit et deux ans d’investigation pour sélectionner les ostréiculteurs possédant à la fois le meilleur savoir-faire et les sites d’élevage les plus exceptionnels. Résultat, l’huître d’Excellence, un produit très charnu offrant une belle longueur en bouche et l’huître Sélection de l’Écailler à la chair soyeuse et à la saveur bien équilibrée entre douceur et salinité. Qualité garantie toute l’année pour ces deux nouveaux produits.
www.pomona.fr

Définition huître triploïde (aquaportail)
Les huîtres triploïdes françaises résultent essentiellement du travail de recherche des laboratoires de l'Ifremer. L'objectif principal propose d’améliorer les souches d'huîtres françaises dans les parcs ostréicoles. Le but conjoint est de trouver des souches d'huîtres résistantes aux maladies et ceci conduit à travailler sur le génome (la génétique) des huîtres. Ainsi, en 1989, des recherches intensives commencent sur les huîtres triploïdes à l'occasion d'un contrat plan Etat-Région et en partenariat avec les professionnels de la conchyliculture.....

  • 24 janvier 2010

France 5 : Alerte : huitres en danger (TV8.ch)
Reportage : Dimanche 24 janvier 2010 à 20h30
Gamin, Dominique Allouard fréquentait plus souvent les esteys du bassin d’Arcachon que l’école. Son terrain de jeu s’étalait sur plus de 100 000 hectares de bancs de sable et de parcs. Le Bassin d’Arcachon est le paradis de l’ostréiculture. Mais en ce mois de juin 2009, Dominique est inquiet : son paradis s’est transformé en enfer pour ses huîtres ; elles meurent, surtout les jeunes. Une hécatombe qui frappe l’ensemble du littoral français soit plus de huit milliards d’huîtres qui auraient dû être commercialisées pour les fêtes de fin d’année 2010. De quoi mettre en péril la survie des 10 000 ostréiculteurs français. Les huîtres triploïdes sont montrées du doigt : ces huîtres de nouvelle génération nées de la main de l’homme pourraient être à l’origine de la mortalité des juvéniles !

Marseillan : Marcel Lesoille, champion du monde des écaillers (Midi Libre)
Marcel Lesoille , champion et recordman du monde d'ouverture d'huîtres creuses, est un homme plein de simplicité et de bonne humeur. Ecailler hors pair, il peut se targuer d'ouvrir 2 064 huîtres à l'heure, 131 en 5 minutes et 28 en 60 secondes et les yeux bandés. Bon nombre de Marseillanais l'ont découvert lors du journal télévisé d'une grande chaîne nationale pendant les fêtes de fin d'année….

«Paysans de la Mer ; Paysans de la Terre»
Projet de Reportage Vidéo Lycéen sur “Bassin versant de la Seudre & Ostréiculture: Quel Avenir ?”
Documentation-Biblio (en vrac) en vue d’un Projet de reportage vidéo lycéen pour contribuer à la construction d’une “vision partagée” du bassin-versant de la Seudre et un débat éco-citoyen sur l’avenir de l’Ostréiculture dans le bassin de Marennes-Oléron
(Projet de classes du Lycée de la Mer en partenariat avec MO TV, etc…)….

Les huîtres triploïdes : sécurité ou danger ? (Voie Militante)
J’ai découvert très récemment le plaisir des huîtres - en effet je me refuse à manger un animal vivant - et j’adore les huîtres de Saint Vaast et leur délicieux goût iodé. Il paraît que la fameuse huître de Cancale a un petit goût de noisette… en bonne normande je me contente pour l’instant de celles de Saint Vaast, mais j’aimerais beaucoup goûter les différentes variétés d’huître pour satisfaire la curiosité de mes papilles ! Le pourrai-je encore longtemps ? Rien n’est moins sûr.

  • 23 janvier 2010

Plouhinec (Finistère) - Conseil portuaire. Feu vert à l'arrivée de Novostrea : Une écloserie d'huîtres

La société Novostrea Bretagne avait contacté le maire de Plouhinec, le 6 octobre 2008, l'informant qu'elle était à la recherche d'un site proche de la mer. Depuis, le dossier a suivi son cours et voit le bout du tunnel. À noter et c'est très important, que les porteurs de projet ont reçu le prix de l'innovation des mains de Valérie Pécresse, ministre de la Recherche, en 2008. Les écloseurs sont multi cartes, biologiste, technicien, gestionnaire. L'implantation de Novostrea se ferait à près de la criée, approximativement là où se tenait la glacière, l'infrastructure projetée est de type serre. Novostrea est un projet d'écloserie-nurserie d'huîtres (production de naissains) qui laisse une place prépondérante à l'intégration d'innovations importantes, tant biologiques que technologiques. La société a pour objectif de poursuivre sa vocation première, continuer ses efforts en matière de recherche et de développement. À ce titre, un partenariat a été instruit avec Ifremer. Cette volonté de s'inscrire dans une démarche innovante trouve une résonance particulière.....

Reportage sur France 5 : L'huître qui meurt (Sud-Ouest)
De nouvelles inquiétudes pour la profession ostréicole : la mort inexplicable des naissains
Et si l'huître disparaissait ? C'est cette inquiétude que porte, en filigrane, le documentaire signé de Hervé Corbière et que diffusera demain France 5. Le réalisateur (girondin) a longuement enquêté, du bassin d'Arcachon aux États-Unis en passant par Cancale et la Charente-Maritime. Résultat : cette chronique filmée d'une catastrophe annoncée : « Alerte : huîtres en danger ». D'ici à 2011, la production pourrait chuter de 150 000 à 60 000 tonnes, annonce-t-il d'emblée. En cause, la mortalité inexpliquée des naissains. Les bébés huîtres qui…

Arcachon - Ostréiculteurs de la côte noroît (Sud-Ouest)
À peine un peu plus d'une douzaine d'ostréiculteurs, sur les 69 adhérents avaient répondu mercredi soir à l'invitation du Syndicat ostréicole de la côte noroît….
… les candidatures pour l'élection à la section régionale. Alain Miguez, Serge Gastaing, Benoît Bidondo, Éric Raymond et Catherine Roux iront donc défendre les intérêts des ostréiculteurs de la côte noroît. La section régionale va créer une nouvelle commission qui sera chargée de suivre le projet de parc marin.

Port-des-Barques : « L'île Madame devrait devenir un site attractif » (Sud-Ouest)
Samedi dernier, Jacky Laugraud, maire de la commune, a présenté ses voeux, au nom de la municipalité, à ses administrés et invités en présence du conseiller général, Robert Chatelier et de Jean-Louis Frot en sa qualité de président du syndicat mixte de l'Île Madame….
…. le patrimoine naturel et côtier (île Madame, l'estuaire et l'ostréiculture, l'érosion des défenses côtières) et le nouveau refuge de la Passe aux filles pour les distraits ». En ce qui concerne le site de l'île Madame et ses 75 hectares, Jean-Louis Frot a souligné les dialogues établis avec les différents partenaires (Conservatoire du littoral, Communauté d'agglomération du Pays rochefortais, Conseil général...). Une intense réflexion a été menée sur le sujet. L'île Madame doit devenir l'un des sites les plus originaux et les plus attractifs de Charente-Maritime.

22 janvier 2010

Livre blanc de la conchyliculture en Charente-Maritime
La conchyliculture française, surtout dans le domaine ostréicole, subit une crise majeure qui par certains aspects rappelle l'épizootie dramatique du début des années 70.
La section maritime de la Confédération paysanne de Charente-Maritime essaye dans ce document de lister tous les problèmes actuels de la production ostréicole, activité indispensable pour l'économie littorale, et de mettre en évidence les différentes solutions qui pourraient permettre la pérennité de l'ostréiculture en Poitou-Charentes.
Le document aborde également la question de la mytiliculture française. Celle-ci du fait….
Ce document est visible & téléchargeable sur le site de la Confédération Paysanne

Le traitement des eaux usées contre les micropolluants est à améliorer (Le Monde)
La directive-cadre européenne sur l'eau de 2000 exige que soit assuré, à l'horizon 2015, un "bon état écologique et chimique" de tous les milieux aquatiques naturels. En particulier, 33 substances classées "prioritaires", parce que potentiellement nocives, devront avoir disparu des ruisseaux, des rivières et des eaux souterraines, ou y être présentes en moindres quantités qu'aujourd'hui…..
Ces produits font partie des multiples micropolluants issus de l'industrie, de l'agriculture, des transports ou des usages domestiques, dilués en quantités infimes (de l'ordre du millionième de gramme par litre), dans les eaux usées. On y trouve, en vrac, des dérivés du pétrole, des pesticides, des solvants, des détergents et des métaux. Sur ces 33 substances, 13, jugées "dangereuses", comme le cadmium et le mercure, devront avoir été totalement supprimées, une réduction étant imposée pour les 20 autres…..

Conseil Général du Morbihan - Crise conchylicole: la vigilance de rigueur.
Depuis deux ans, les ostréiculteurs sont touchés par une crise liée à la surmortalité des juvéniles d'huîtres creuses. «Cette crise, aujourd'hui conjoncturelle, risque de devenir structurelle en raison de la baisse des stocks qui va entraîner une chute de la production», a rappelé Aimé Kerguéris, vice-président. Pour sa part, le conseil général restera attentif à l'évolution de la situation, notamment au travers des contacts réguliers que nous entretenons avec la profession au sein du groupe mer». «Ce secteur représente à la fois une activité économique importante avec 374 entreprises pour 1.335 emplois et un chiffre d'affaires de 54millions d'euros, mais il constitue également, avec 5.000ha de concession, un élément fort de notre espace littoral». (Source : Le Télégramme)

Etel - Lycée maritime. Du plancton au coquillage et à la pêche (Le Télégramme)
«Compléter le volet écologique des enseignements et formations», comme le souligne le directeur, Luc Percelay: le lycée maritime et aquacole s'est rapproché de l'Observatoire du plancton, de Port-Louis, pour apporter un éclairage spécifique sur ce premier maillon de la chaîne alimentaire dans l'eau…..
….sachant que certaines catégories de poissons ne se nourrissent que de certains planctons, si ces planctons disparaissent, ces poissons aussi».
Quant à la conchyliculture, la différence majeure avec ce que font les agriculteurs est qu'ils n'apportent pas la nourriture aux «animaux» qu'ils élèvent: «Celle-ci provient du milieu naturel», rappelle Luc Percelay. D'où la nécessité d'une connaissance la plus approfondie possible…..

  • 21 Janvier 2010

Communiqué de presse :

France Inter à l’écoute du plancton
Pierre Mollo, spécialiste du plancton et cheville ouvrière de bon nombre d’expériences menées avec les pêcheurs et conchyliculteurs pour gérer au mieux des zones maritimes, est invité sur France Inter :
1- samedi 22 janvier de 14h à 15h dans l’émission "CO2 mon amour" de Denis Cheissoux. Il interviendra en début ou fin d’une émission consacrée à Jacques Perrin pour son film "OCEANS".
2- lundi 25 janvier de 14h à 15h en tant qu’invité principal de l’émission " La tête au carré" de Fabienne Chauvière.

Pour plus d’infos :
Plancton du monde / observatoire du plancton / film océans / le livre " " L’enjeu plancton" L’écologie de l’invisible dans toutes les bonnes librairies

Ostréiculture. L'huître sauvage au secours de l'élevage (Le Télégramme)
Pour lutter contre la mortalité des jeunes huîtres d'élevage, deux experts proposent de les croiser avec une souche sauvage.
Alors que la surmortalité des juvéniles fragilise la filière ostréicole française, deux experts français proposent un procédé qu'ils jugent prometteur. Guy Lebrun, ancien ingénieur agronome, a mis au point avec Robert Crusson, aquaculteur et expert auprès de la FAO, «un procédé d'obtention d'huîtres hybrides résistantes qui pourrait constituer une solution de rechange à la mortalité des naissains et juvéniles». Ils ont testé des échantillons d'huîtres plates trouvés en Corse et qui jouissent, selon eux, d'une résistance à 100% aux pathologies relevant du système d'immunodéfense des huîtres. Ces huîtres sauvages…..

Ostréiculture : A Plouhinec, un élevage fait face (Le Télégramme)
Dans la ria du Goyen, dans le Cap Sizun, les frères Le Berre, Ronan et Yann, ont réintroduit l'ostréiculture (semi-élevage) en 2008. Aujourd'hui, ils sont eux aussi touchés par la surmortalité des juvéniles. Les difficultés ont commencé à poindre cet été, avec une mortalité de 25 tonnes dans la Ria du Goyen, sur les 60 tonnes escomptées. Ronan et Yann Le Berre produisent une huître de semi-élevage. Au bout d'un an, ils la vendent auprès d'autres ostréiculteurs, qui à leur tour, l'élèveront dans leurs parcs, une année supplémentaire, avant de la commercialiser sur les étals. C'est aussi cette huître qui aujourd'hui rejoint Sein pour devenir adulte. Leur produit, iodé à….

Document à Télécharger : Ifremer : Qualité du Milieu Marin Littoral : Synthèse Nationale de la Surveillance - Programme « Dynamique, évaluation et surveillance des écosystèmes côtiers » (DESECO) Edition décembre 2009
Ce document constitue une synthèse nationale proposée en complément des bulletins de la surveillance publiés chaque année par les Laboratoires Environnement Ressources (LER) de l’Ifremer. Elle présente les principaux résultats obtenus jusqu’en 2008 par les différents réseaux de surveillance, réseau de contrôle microbiologique (REMI), réseau de surveillance phytoplancton et phycotoxines (REPHY), réseau d’observation de la contamination chimique (ROCCH) et réseau mollusques des ressources aquacoles (REMORA).
Le réseau de contrôle microbiologique (REMI) permet d’évaluer les niveaux de contamination microbiologique dans les coquillages et de détecter les épisodes de contamination.....

  • 20 janvier 2010

Narbonne. Ostréiculture : Leucate tourne la page du dinophysis (Midi Libre)
Le 1 er janvier, par décision du ministère de l'Agriculture, les tests sur les souris ont été abandonnés pour des tests chimiques
Personne n'a oublié la détresse des ostréiculteurs de Leucate, en cette veille de Noël 2002. Victimes du dinophysis, leurs huîtres se voyaient interdites à la vente. Le cauchemar devait se renouveler l'année d'après, puis en 2004.
A chaque fois, le préjudice était chiffré à « 250 000 €, soit 35 à 40 % de notre chiffre d'affaires sur l'année », se souvient Ange Gras, président de l'association qui regroupe les 24 ostréiculteurs du bassin de Leucate....

  • 19 janvier 2010

Communiqué 1 :

Dans le cadre du renouvellement de la SRC, la Confédération Paysanne de Charente-Maritime propose une soirée débat sur le thème « Gestion de l’eau : L’importance d’un lien entre Terre et Mer » Mercredi 20 janvier 2010 à 18h00 au Centre d'animation et de loisirs de Marennes
Invités : Jacques BARON, ostréiculteur, Benoît BITEAU, paysan, Jean-François PERIGNE, mytiliculteur, Luc SERVANT, Président de la chambre d’agriculture 17

Communiqué 2 :

Lundi 11 janvier 2010 s’est tenue l’assemblée plénière à la SRC Bretagne sud :
N’ayant pas été actée dans le procès verbal du 26 novembre 2009 (sans doutes un oubli) !! la question de l’origine exact de « OSHV1 » a été reposée à l’assemblée et à monsieur Bédier directeur de l’institut ifremer à La trinité sur mer :

Après avoir déclaré le 26 novembre que l’origine du virus OSHV1 avait été détectée en premier sur des huîtres sauvages de Fouras (17) monsieur Bédier a reconnu le 11 janvier 2010 s’être trompé … et a confirmé que la première fois que des scientifiques d’ifrémer avaient détecté ce nouveau virus c’était sur un lot de naissains en provenance direct d’une écloserie (de toutes les façons il y avait des fuites depuis quelques temps au sein d’ifremer quelqu’un ayant lâché l’info…) ! je ne la nommerai pas ici car cette même écloserie travaille maintenant à l’élaboration de l’huître résistante …..

Quinze ans sans l’avoir su je trouve cela tout simplement dégeulasse !

Quand je vois de la publicité pour une écloserie disant « bien faire et laissez dire « je souhaiterai un peu plus de modestie car maintenant que la profession est flinguée il pourrait écrire « rien dire et laissez faire » !!!! en tous cas c’est terminé le travail sur les huîtres poussantes maintenant c’est » résistantes » et en vitesse !!

Ifremer nous parle de causes multifactorielles concernant les mortalités mais dans le même temps il trouve « OSHV1 » dans quasiment tous les lots de naissains ayant des mortalités alors quand serait-il aujourd’hui si ce virus n’avait pas trouvé son chemin dans un fond de bassine en écloserie ?
Donc maintenant,…. Suite Forum Ostrea

Développer la vente directe pour faire face à la crise ostréicole (CP)
Un article de Ronan Lorgeoux, ostréiculteur à Locmariaquer dans le golfe du Morbihan; Yann Fiévet, Président d'Action Consommation. L’ostréiculture s’enfonce dans une crise majeure sans précédent. Après un effondrement des cours à la production au début de l’année 2008, les ostréiculteurs ont enduré des mortalités massives estivales dans toutes les classes d’âge. Deux phénomènes contribuent à la crise actuelle de la filière ostréicole, l’un en amont de la filière de production, l’autre en aval.

En amont, les écloseries (installations produisant industriellement du naissain d’huîtres) ont saturé le marché en surproduisant des individus triploïdes. Ce naissain triploïde est produit en milieu contrôlé. Il est obtenu par croisement d’individus tétraploïdes (4 lots de chromosomes) et diploïdes (ploïdie naturelle). Les géniteurs tétraploïdes sont, quant à eux, issus d’une manipulation chromosomique et produits depuis 1997 dans les laboratoires de l’Ifremer en application d’un brevet américain (EP0752814).....

Bruno Lemaire et les ostréiculteurs : Des souris en cadeau (Sud-Ouest)
Visite de la cabane ostréicole d'Olivier Laban au port de Meyran. « Parole tenue pour tous les ostréiculteurs du bassin d'Arcachon qui méritent notre plein soutien. Amitiés à tous. Bruno Le Maire ».
Voici le message, écrit hier après-midi, par le ministre de l'agriculture sur le livre d'or de la ville de Gujan-Mestras où il a fait un crochet, entre sa visite à la cabane ostréicole d'Olivier Laban, sur le port de Meyran, et sa rencontre avec les ostréiculteurs, dans une salle des fêtes comble, au point que certains ont dû rester dehors…..

Huîtres - Un "ouf" de soulagement du côté de Leucate (Midi Libre)
« C’est une bien belle avancée pour le suivi maritime et le devenir de la conchyliculture. Pensez que mes collègues de Leucate, dans l’Aude, étaient jusqu’alors pendus au téléphone dès le jeudi après-midi, pour savoir s’ils pouvaient expédier. En cas de mauvais résultats sur la souris, ils avaient obligation de procéder à des retours de lots sur soixante-douze heures. C’était infernal, surtout lorsqu’aucune preuve formelle de risque d’intoxication ne pouvait leur être opposée. »
C’est en ces termes que Philippe Ortin, président de la section régionale (Méditerranée) des conchyliculteurs, commentait hier la décision prise par Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, d’abandonner….

Huîtres - La fin du test souris confirmée par le ministre (Midi Libre)
Les professionnels demandaient un changement depuis de nombreuses années. Le ministre de l'Agriculture et de la Pêche Bruno Le Maire est venu confirmer hier aux ostréiculteurs du bassin d'Arcachon que l'autorisation de commercialisation de leurs huîtres dépendait d'un nouveau test physico-chimique. « J'ai donné des consignes au préfet : depuis le 1er janvier, l'ouverture ou la fermeture du bassin repose exclusivement sur ce test », a indiqué M. Le Maire à l'issue de la visite d'une exploitation ostréicole à Gujan-Mestras, en Gironde.

Entrée en application du règlement « aquaculture bio » en juillet 2010 (Synabio)
Entrée en application du règlement « aquaculture bio » en juillet 2010 : transition des règles françaises vers les règles européennes pour les producteurs et transformateurs
Le règlement (CE) 710/2009 paru au JO en le 5 août 2009 mentionne la date d’entrée en application à du 1er juillet 2010. Mais les nouveaux opérateurs peuvent dès aujourd’hui sur une base volontaire être certifiés selon le nouveau règlement.

Le poisson d'élevage est-il bon pour la santé ? (Le point)
Partout dans le monde, la consommation de poisson a considérablement augmenté au cours des dernières décennies. Et les recommandations nutritionnelles actuelles invitent à en manger toujours plus, notamment pour se protéger contre les maladies cardio-vasculaires. Sans préciser leur origine - sauvage et d'élevage - et sans tenir compte des importantes questions d'éthique que soulève la pêche excessive de ces animaux dans toutes les mers du globe. Dans son dernier numéro Food today , le bulletin du Conseil européen de l'information sur l'alimentation, revient sur cette question.

Petite histoire de l’ostréiculture traditionnelle dans le bassin de Marennes
(Point de vue d’un ostréiculteur de La Tremblade par Alain Rouyé)

  • 18 janvier 2010

Bruno Lemaire à Arcachon : « Le test chimique en place » (Sud-Ouest)
Le ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, rencontre cet après-midi les professionnels arcachonnais à Gujan-Mestras pour leur confirmer la prépondérance du test chimique
Bruno Le Maire était venu, le 11 juillet dernier, à Gujan-Mestras, à la rencontre des ostréiculteurs du bassin d'Arcachon, exaspérés par les nombreuses fermetures entraînées par la mort des souris testeuses. Aujourd'hui, il revient dans cette même commune, le jour exact du premier test chimique, entré en vigueur le 1er janvier, pour remplacer le test de la souris considéré comme « peu fiable » et « du passé ».
Sud Ouest. Pourquoi revenir aujourd'hui, précisément, à Gujan-Mestras ?....

L'huître passe au chimique (Sud-Ouest)
Les premières analyses chimiques, en remplacement du test souris, auront lieu cette semaine.
Ce lundi, tout change : l'huître d'Arcachon passe au chimique. Conformément à la note publiée le 1er janvier 2010 par le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire, l'analyse chimique remplace le biotest souris pour la surveillance sanitaire des huîtres et des moules en France, au grand soulagement des ostréiculteurs arcachonnais qui réclamaient ce changement depuis cinq ans. Ce nouveau mode d'analyse a déjà été utilisé depuis le 1er janvier pour les huîtres de l'étang de Thau.
Voilà comment les choses vont se passer sur le bassin d'Arcachon, expliquées par les trois responsables d'Ifremer Arcachon (Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer), Roger Kantin, chef de la station, Nadine Neaud, responsable technique du laboratoire phycotoxine, et Myriam Perrière, son adjointe.

1 Prélèvement sur les parcs d'Arguin.....

Une rencontre avec les ostréiculteurs (Sud-Ouest)
Olivier Laban avait lancé l'invitation au ministre le jour de la représentation du cirque Pinder à Paris, en décembre, organisée au profit des ostréiculteurs : « J'avais demané à son cabinet que, si le ministre tenait sa promesse du passage au test chimique le 1er janvier, il vienne l'annoncer sur le bassin d'Arcachon »....

Gujan-Mestras - Le ministre remettra la vareuse (Sud-Ouest)
Les élus du bassin d'Arcachon se félicitent que Bruno le Maire, ministre de l'Agriculture, en visite cet après-midi, ait tenu son engagement du test chimique
Cet été, Bruno le Maire avait enfilé la vareuse, offerte par les ostréiculteurs. «Je compte la porter lundi, lors de ma visite sur le bassin d'Arcachon pour montrer que j'ai tenu mon engagement pris le 11 juillet à Gujan-Mestras » assurait Bruno le Maire, vendredi, au téléphone. Le ministre de l'Agriculture parlait de la vareuse....

La pisciculture d'étang en Dordogne (Chambre d’Agriculture Dordogne)
La Dordogne possède de part ses caractéristiques géologiques et géographiques un réseau d'étangs situés principalement dans la Double (au centre du département) et dans le Nontronnais (nord du département).....

Loeuilly - Les truites gardent leur sang froid (Courrier Picard)
publicité Au moins la truite ne souffre pas de la neige ou du gel. Animal à sang froid, ce poisson s'adapte aux températures. L'eau est à 7ºC et ça suffit à son bonheur!
Gérard Dominique est millionnaire. Son trésor : des truites. Gérant de la pisciculture de Lœuilly, il y élève un million de truites. œuf, alevin puis adulte : le poisson recevra un an de bons soins avant de pouvoir être vendu.....

Les engagements du Gouessant pour une Aquaculture Durable
Les enjeux de la durabilité pour l’alimentation aquacole
"Toute filière ou tout secteur d’activité ne peut être durable que s’il prend à la fois en compte trois composantes majeures : le social, l’environnement et l’économique."
L’aquaculture connaît un développement sans précédent depuis 20 ans et représente aujourd’hui près de 50%* des poissons et crustacés consommés dans le monde. Ce développement s’est appuyé sur des progrès significatifs de la connaissance des besoins nutritionnels des espèces et sur l’amélioration constante des techniques de fabrication des aliments (extrusion)…..

  • 16 janvier 2010

Déplacement de Bruno LE MAIRE sur le Bassin d'Arcachon
Bruno LE MAIRE, Ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche, se rendra à Gujan-Mestras lundi 18 janvier où il rencontrera les professionnels ostréicoles. Ce déplacement fait suite à la visite du Ministre le 11 juillet dernier, où il s’était engagé à faire évoluer les techniques de surveillance sanitaire des coquillages.
Cette surveillance sera désormais décidée à partir des nouvelles méthodes chimiques établies au niveau européen. Les laboratoires français ont été équipés du matériel nécessaire pour que ce changement de méthode soit opérationnel sur l’ensemble du territoire national, dès le 1er janvier 2010…..

Des huîtres hybrides
Selon Guy Lebrun, Ingénieur aquacole, la mortalité massive du naissain « Crassostrea gigas » depuis 2 ans est due à une dégénérescence de l’espèce. L’huître devient plus fragile car ses défenses immunitaires se sont dégradées avec la consanguinité favorisée par un élevage de plus de 30 ans à partir des mêmes souches originelles. La disparition de l’huitre portugaise ou la quasi-disparition de l’huitre plate serait due au même phénomène.

Pour lui, la sélection envisagée par les écloseries ne résoudra rien et mène à une impasse.

Guy Lebrun propose l’hybridation, le croisement entre souches résistantes et souches du lieu d’élevage pour cumuler bonnes défenses et adaptation.

En l’absence de souches gigas originelles préservées, l’aquaculteur propose de relancer la filière huître plate à partir d’Ostrea edulis de Corse où les souches sont résistantes au Martelia et Bonamia. Son procédé est breveté en France, il souhaiterait que la profession s’implique… (Le Marin du 15 janvier 2010)

Dépôt du brevet à l’OMPI : Procédé d'obtention d'une huître résistante à des agents pathogènes caractérisé en ce qu'il comprend l'hybridation d'une huître Ostrea edulis de Méditerranée résistante aux dits agents pathogènes et d'une huître non résistante du sexe opposé.

Normandie - Changement climatique : les côtes scrutées au laser (Manche Libre)
Comment évoluent les côtes normandes sous l’effet du changement climatique ? Pour le savoir les scientifiques utilisent un laser.
Le réchauffement climatique est désormais une réalité bien connue….
…… les informations apportées par le projet CLAREC serviront aussi aux conchyliculteurs. De fait, explique Francis Orvain, chercheur à l’Université de Caen, “le développement des huîtres dépend du mouvement des masses d’eau car celui-ci peut favoriser ou gêner la filtration.” Quant à la nourriture de ces coquillages, le phytoplancton, elle est plus ou moins riche en fonction de la profondeur de l’eau. Mais les huîtres ne se comportent pas non plus de la même façon d’une zone à une autre, au point que cela peut avoir un impact sur leur mortalité. D’où l’importance de connaître les caractéristiques de ces zones du point de vue de leur topographie.
Enfin, la façon dont évoluent les sédiments marins a des conséquences sur la faune locale. Dès lors, connaître cette évolution à partir du relief des côtes peut avoir de l’importance pour les cultures marines. Et, le cas échéant, des conclusions peuvent être tirées de ces observations pour réaménager les parcs conchylicoles....

Etel - Lycée maritime. Les huîtres morbihannaises à Ajaccio (Le Télégramme)
Au défi des ports de pêche, la tradition veut que chaque équipage remette un cadeau à celui qui le précède au classement. En juin dernier, à Groix, l'équipage du Lycée maritime et aquacole s'est classé juste après celui des pêcheurs d'Ajaccio, «Pescadori in festa».
Un séjour «mémorable» Les Étellois viennent de s'honorer de leur dette en apportant à l'équipage corse le poids en huîtres creuses de son skipper, soit 97kg. Il s'agissait d'huîtres de la rivière d'Etel, de la baie de Quiberon et du golfe du Morbihan. L'accueil réservé par les Corses à la délégation ételloise a été «inoubliable», comme le rapporte Olivier Lahaye, professeur: «A l'arrivée du ferry, le président Michel Serreri nous attendait....

15 janvier 2010

Ile de Ré : La ferme aquacole rit, ses détracteurs pleurent (Phare de ré)
L'exploitation rétaise de la ferme marine de Noirmoutier a obtenu gain de cause auprès de la cour administrative d'appel de Bordeaux. Parce que l'arrêté pris en 2002 par la préfecture a été jugé illégal par la cour administrative de Bordeaux, l'État devra verser à la société aquacole située à Loix la somme 90 000 euros au titre du préjudice moral et économique.
Déjà tendues, les relations entre les responsables de l'exploitation rétaise de la ferme marine de Noirmoutier (la société regroupe deux sites, ceux de Noimoutier et de Loix) et les membres de l'association De l'eau pour tous risquent de se refroidir…..

La délinquance en cuissardes (Sud-Ouest)
Comme la sournoise épine dans la semelle, le vol d'huîtres gêne l'équilibre des relations entre les ostréiculteurs. Ajoutez à cela la raréfaction du produit liée aux mortalités, et les statistiques de la délinquance en cuissardes risquent fort de grimper d'un cran. Les dernières fêtes, déjà, ont annoncé des difficultés à venir.
Les gendarmes ont fait l'effort de se démultiplier, d'envoyer un hélicoptère dans le ciel de Marennes-Oléron, de déployer une unité nautique sur les parcs d'élevage, enfin de sillonner le marais d'affinage en tous sens. Mais ils n'ont pu empêcher le fléau de s'abattre. À première lecture, les données communiquées par la compagnie de gendarmerie de Rochefort sur le sujet, avec dix plaintes enregistrées entre rives de Seudre et de Charente, île d'Oléron comprise, n'alimenteraient pas de tourment. Somme toute, cela représente deux plaintes de plus qu'en 2008-2009 et qu'en 2007-2008. Pas matière à encombrer les parquets.
600 à 800 kilos volés…..

Vol d'une tonne de naissain (Sud-Ouest)
L'an dernier, 15 tonnes d'huîtres ont été volées dans les parcs ostréicoles du bassin d'Arcachon, soit trois fois plus que l'année précédente.
Aucun vol n'a cependant été signalé aux alentours des fêtes de fin d'année. Il faut dire que la Section régionale conchylicole a doublé le nombre de gardes jurés et que la gendarmerie maritime a multiplié les surveillances.
Cette semaine, toutefois, un vol a été signalé par téléphone….

  • 14 janvier 2010 :

Etude des performances économiques et de la compétitivité de l’aquaculture de l’Union Européenne (DG Mare – 2008) - Cette étude très intéressante permet de mesurer le poids de chaque fillière aquacole dans l'Union Européenne. Comparer le poids de la conchyliculture (entreprises familiales) et de la pisciculture (multinationales norvégiennes à travers ses filliales dans l'UE et multinationales du bar en Méditerranée ...)
Cette étude a pour objectif de chercher à comprendre pourquoi l’aquaculture de l’UE stagne alors que des développements très importants ont lieu dans d’autres parties du monde, et en particulier d’identifier les forces et faiblesses du secteur ainsi que les opportunités et menaces auxquelles il est confronté. Elle a aussi pour but de définir les domaines dans lesquels des actions publiques pourraient être entreprises afin de favoriser le développement du secteur.
L’étude repose sur une approche micro-économique. Elle n’a pas pour mission de décrire le secteur, mais met l’accent sur les entreprises, l’un des objectifs étant de chercher à identifier les déterminants de la performance économique.....

Plouhinec - Un avis favorable à l'écloserie d'huîtres (Ouest France)
Lors de la cérémonie des voeux, ce samedi, le maire Jean-Claude Hamon a annoncé que le conseil portuaire avait donné un avis favorable au projet d'écloserie d'huîtres au terre-plein de Poulgoazec.
C'est l'entreprise morbihanaise, Novostréa, qui porte ce projet d'écloserie de naissains d'huîtres creuses. Cette société a été lauréate du concours national d'aides à la création d'entreprise de technologies innovantes du ministère de l'enseignement... La première écloserie de Bretagne pourrait donc s'installer à proximité de l'entreprise ostréicole de Yann et Ronan Le Berre au terre-plein. L'écloserie…

  • 13 Janvier 2010 : Bilan des ventes d'huîtres en Baie de Morlaix et la Région Pays de Loire investit

Morlaix - L'huître de la baie de Morlaix a-t-elle fait recette ? (Ouest France)
C'est la question posée aux professionnels du secteur. Avec les incertitudes liées à la surmortalité des juvéniles depuis 2008, premier bilan après les fêtes de fin d'année.
On a craint le pire. Depuis juin 2008, un mal mystérieux affecte les juvéniles, ces petites huîtres qui vont du naissain de 6-8 mois jusqu'à 18 mois. À l'époque, « les ostréiculteurs de la baie de Morlaix ont perdu en moyenne 60 % de leurs juvéniles », rappelle Alain Morvan, président du syndicat des ostréiculteurs de la baie de Morlaix et exploitant à Carantec. Mais loin des catastrophes annoncées, la production est restée plutôt stable. « Cette année, la production est de 6 500 t, contre 6 900 t au comptage de septembre 2008 », précise Florence Madec, secrétaire générale de la section conchylicole de Bretagne nord, basée à Morlaix…..

Côté prix ? « Le contexte est particulier : depuis l'année dernière, une certaine anarchie a régné », explique-t-elle. « Heureusement, un arrêté préfectoral est sorti en octobre ». Désormais, et pour une période d'un an, « un prix plancher des huîtres creuses a été fixé ». Au moment des fêtes, « le prix de gros pour la creuse de calibre n° 3 a été de 2,25 € le kg. Le prix des plus gros calibres, n° 1 et 2, a tourné à 1,80 € le kg », détaille la spécialiste.....

Bouin - Ostréiculture : 2,7 millions d’euros consacrés à la recherche (Ouest France)
Une dégustation de « belles de sélection », huître de la baie de Bourgneuf désormais certifiée attendait le président de la Région à Bouin, où il n’était pas venu les mains vides.
C’est une conséquente enveloppe que va consacrer la Région des Pays de la Loire avec la mise en place d’une plate-forme régionale d’innovation (PRI) renforçant la station Ifremer à Bouin. Le concept permettra le renforcement de la mise au point de procédés de désintoxication des mollusques, de sécuriser l’élevage des huitres triploïdes et de développer des procédés de mises en quarantaines.....

Calamités agricoles : Mortalité des huîtres en 2009 (DDAF Loire-Atlantique)
Sont considérées comme présentant le caractère de calamité agricole en 2009 les pertes de récolte et les pertes de fonds sur les productions suivantes : Naissains et Huîtres de demi-élevage.
1) Conditions d’éligibilité aux indemnités calamités
Les seuils minimum de pertes
Pour les pertes de fonds, il n’y a pas de pourcentage minimum de pertes à respecter. Le montant de pertes doit seulement dépasser 600 € en valeur absolue…..

Des huîtres en boîtes, à mettre au four (Ouest France)
L’entreprise Youinou de Saint-Hernin lance un produit original. Son emballage a reçu le prix de l’innovation agroalimentaire.
« Il n’y a pas deux huîtres qui ont la même forme », explique Antoine Tincq. Un vrai casse-tête pour celui qui tient à les mettre en boîte. Chez Youinou, à Saint-Hernin, on a réussi ce tour de force. Si bien que l’entreprise vient de recevoir le prix de l’emballage au concours Isogone, organisé par des étudiants ingénieurs à l’Agrocampus Ouest de Rennes….

  • 12 janvier 2010 :

Présentation synthétique de l'élevage de Crassostrea gigas dans le monde

FAO : Présentation de l’élevage d’huître japonaise dans le monde
A cause de sa croissance rapide et sa grande tolérance aux conditions environnementales, l'huître creuse du Pacifique est devenue l'huître choisie pour la culture dans plusieurs régions du monde. Tandis que ses origines sont au Japon, où elle a été cultivée pendant des siècles, elle a fait l'objet de plusieurs introductions ailleurs, le plus souvent au littoral occidental des Etats-Unis d'Amérique dans les années 20 et en France en 1966. L'huître creuse du Pacifique a été introduite pour remplacer les stocks des huîtres indigènes épuisés par la surexploitation ou les maladies, ou pour créer…..

  • 11 janvier 2010 :

Lycée de l’Atlantique - A la découverte de l'huître du bassin (Sud-Ouest)
Les élèves vont suivre une formation spécifique sur l'huître de Marennes-Oléron
Les élèves testeront leurs connaissances dans le cadre du restaurant d'application. Il suffit d'un bon contact. En l'occurrence, une proposition : celle de faire connaître les huîtres de Marennes-Oléron en les proposant comme mise en bouche dans le cadre du restaurant d'application du Lycée de l'Atlantique.
Hervé Goizet et ses collègues ont souhaité aller plus loin. Huit de leurs élèves ont pris, aujourd'hui, le chemin de la Cité de l'huître à Marennes, pour y recevoir une formation spécifique au produit. Un savoir qu'ils restitueront au public.....

  • 10 janvier 2010 :

De l'huître rose servie dans un restaurant parisien (La Dépêche)
Cet hiver, les consommateurs parisiens pourront découvrir une nouvelle espèce d'huître, dite "rose", servie en exclusivité dans le restaurant Prunier (16ème arrondissement). Baptisé la Spéciale Tarbouriech, ce mollusque provenant de la Méditerranée se déguste à 29 euros les six à la carte et à 18 euros les six à emporter avec une réservation préalable….

  • 9 janvier 2010 : Prix de vente des huîtres

Le Bouscat (Gironde) - Le fief de l'huître (Sud-Ouest)
Bruno Cazenave propose à la fois la dégustation sur place et la vente à emporter.
Fraîcheur et variété chez Bruno Huîtres
Bruno a retrouvé les fidèles de la rue Condé : comme l'approvisionnement est rigoureux, que le service offert est précieux - selon la commande, les huîtres, ouvertes sur place, à la demande, sont alignées sur un plateau en polystyrène ou rangées dans un panier en osier -, que la fraîcheur est la première vertu et que l'offre est variée - quiberon, marennes, fines de claires, spéciales claires, banc d'arguin, belons - le taux de satisfaction grimpe. Les prix sont à deux vitesses : les fines de claires à emporter numéro 3 coûtent 9,40 € la douzaine ; sur table elles sont facturées avec le beurre et le pain de seigle 20,90 €. La numéro 3 du banc d'Arguin - les huîtres de Nicolas Courbin - coûte 5,90 € la douzaine (à emporter) ; sur table, la même douzaine, est facturée 14,50 €. On recommandera sur table le plateau dégustation qui associe quiberon, fines de claires, spéciales claires, banc d'arguin (la douzaine numéro 3 coûte 18,50 €, la douzaine numéro 2 coûte 22,90 €). Sur table, toujours les belons numéro 1 coûtent 35,10 € la douzaine......

Irlande – Aquaculture en devenir
Avec une production aquacole de plus de 50.000 tonnes, l’Irlande maintient le cap du développement de la conchyliculture (huître et moule) et de la salmoniculture.

Voir le document à télécharger : Status of Irish Aquaculture 2007

Reste-t-il encore assez de poisson dans la mer ? (Eufic)
Les recommandations nutritionnelles actuelles invitent les consommateurs à manger davantage de poisson pour se protéger des maladies cardiovasculaires. Doivent-ils toutefois se préoccuper des questions d’éthique que soulève la consommation de poisson sauvage ? Et par ailleurs, le poisson d’élevage est-il bon pour la santé ?....

Cet article du Conseil Européen de l’Information sur la Consommation (EUFIC) oublie de parler des produits de la conchyliculture la principale activité aquacole européenne (Moule et Huître) et il met en valeur Saumon et Truite. Ce document fait référence à des institutions qui soutiennent le développement de la pisciculture industrielle en Europe au dépend de la pêche « moribonde » sans parler des capacités conchylicoles notamment en matière "santé", l'angle d'attaque de ce document.

  • 8 janvier 2010 :

Etude sur la colonisation des côtes bretonnes par l’huître japonaise (Université de Bretagne occidentale - Brest 2009)

L'huître creuse du Pacifique, Crassostrea gigas a été introduite en France à la fin des années 60 pour remplacer l'huître portugaise, Crassostrea angulata, décimée par des maladies. Ce n'est cependant qu'à partir des années 90 que des populations sauvages se sont établies sur les estrans bretons. La première partie de cette étude a permis de montrer, qu'à l'exception de la zone nord-Finistère et des baies de Douarnenez et Audierne, l'ensemble des côtes bretonnes est actuellement colonisé par C. gigas. Des stocks de 10 000 et 6 420 tonnes ont été recensés en Rade de Brest et dans le Golfe du Morbihan. La seconde partie de cette étude a permis de préciser les facteurs déterminant la dynamique du processus invasif de C. gigas. La responsabilité du changement climatique dans l'établissement de C. gigas en Bretagne a ainsi été confirmée. Aucun recrutement de C. gigas n'a été observé dans la zone subtidale, réfutant ainsi les accusations d'exclusion de l'huître plate, Ostrea edulis. Enfin, l'impact de l'épisode de mortalité estivale massive des huîtres cultivées pendant l'été 2008 a été très faible dans les populations sauvages. L'analyse des conséquences écologiques Suite….

Téléchargement de l’Etude réalisée par Morgane Lejart :
Etude du processus invasif de Crassostrea gigas en Bretagne : Etat des lieux, dynamique et conséquences écologiques

Réactions très vives des pêcheurs bretons suite au projet de délimitation des périmètres "Eolien en mer"

L’éolien maritime fend la bise (CLPM Le Guilvinec)
1. Le rouleau compresseur est en marche
Le 5 janvier 2010, une centaine de personnes se sont réunies dans la salle Henri Vernière pour participer à une réunion de concertation afin d’identifier les sites propices au développement des Energies Marines Renouvelables (EMR). Une dizaine de personnes représentait les pêcheurs…..

L’assemblée était essentiellement composée des personnels de différentes administrations : Affaires Maritimes (régionale et départementale), préfectorales (régionale et départementale), Conseil régional et Conseils généraux. Les pêcheurs ou porte-parole de pêcheurs se sont sentis parfaitement mis en condition par cette « armée » visiblement en ordre de marche. Honnêtement, il est difficile d’appeler ce genre de rassemblement « Une réunion de concertation », tant les décisions importantes semblent déjà prises et les « soldats » destinés à les faire accepter prêts à sortir de la tranchée baïonnette au canon.

Cependant, les discours du triumvirat, Président de région, Préfet de région et Préfet maritime, étaient instructifs pour les pêcheurs. Ils ont été faits probablement aussi à destination de tous les représentants de l’Administration présents à cette réunion. Le message et clair « sur ce dossier nous ne voulons voir qu’une tête et il faut aller très vite ». Je pense que tout le monde a compris le message…

Saumon : Ecloseries surpeuplées affaiblissent les saumoneaux
Tous les ans, les rivières scandinaves sont repeuplées en smolts. Mais les taux de survie sont très faibles. Selon Sofia Brockmark, chercheur au Département de zoologie de l’Université de Göteborg «La combinaison de la densité élevée et beaucoup de nourriture affecte le développement des jeunes saumons. Nos expériences montrent que les saumons élevés dans un environnement plus spacieux s'adaptent mieux à la vie dans les rivières et ruisseaux ». Source : Hatchery-Raised Salmon Too Crowded (Science Daily)

  • 7 Janvier 2010

Le Tour-du-Parc - Ostréiculture. Une affaire de famille pour les Thomazo (Le Télégramme)
La famille Thomazo de Pencadenic cumule 120 années passées dans l'ostréiculture. Le grand-père, Joseph (1866-1960), naquit à l'époque où l'ostréiculture tendait à devenir une profession en pratiquant l'élevage en pleine mer. L'exploitation des champs perdurait et la vente des coquillages était un plus pour le revenu des ménages, aussi Joseph partait avec sa voiture à cheval pour vendre ses produits à l'intérieur des terres, allant jusque Ploërmel.
L'extinction progressive de l'huître plate ….

Paimpol - Huître. Perle, bientôt rare, des fêtes (Le Télégramme)
Mardi au marché, au stand des frères Le Mée, c'est un défilé ininterrompu de clients. Les huîtres partent comme des petits pains, réveillon oblige. Tout irait bien, si la pénurie ne menaçait pas.
Des pochons en plastique claquent dans le vent, suspendus au chapiteau d'un étal odorant. Dans le courant d'air de la rue Saint-Vincent, il est difficile de déchiffrer sur ces sacs ce qui sonne comme un leitmotiv pour tous les ostréiculteurs de France et de Navarre: «Toute l'année, mangez des huîtres!»
Près d'un tiers des ventes …

L’huître rose chez Prunier (L’Hôtellerie)
Le restaurant Prunier étoffe son panel d’huîtres et accueille une nouvelle référence encore inédite à Paris, la Spéciale Tarbouriech, aux arômes de noisette et de champignon. Cette huître finement iodée est élevée pendant trente-six mois dans la lagune de Thau, près de Sète. Cultivées selon la technique traditionnelle et spécifique dite du “ collage ”, les jeunes huîtres sont fixées une par une sur des cordes suspendues aux parcs….

  • 6 Janvier 2010

Aquaculture - La culture de moules et d'algues contre la pollution de la mer Baltique (BE)
La société d'experts en écologie et en économie "Coastal research & management" (CRM) semble, pour enrayer la surproduction d'algues et de plantes aquatiques en mer Baltique, vouloir "combattre le mal par le mal". En effet, les scientifiques de Kiel (Schleswig-Holstein) ambitionnent de limiter la trop grande concentration de nutriments - notamment due à l'agriculture intensive dans la région - observée sur les côtes de la Baltique en cultivant dans ces milieux des moules et des algues brunes. Les deux espèces, qui requièrent une eau très riche en nutriments pour leur croissance, seront ensuite récoltées, puis réutilisées, notamment dans le secteur de l'aquaculture, en raison de leurs qualités nutritives. Ce projet, soutenu à hauteur de 320.000 euros par la Fondation fédérale allemande de l'environnement (DBU), permettra non seulement de diminuer la pollution engendrée par un taux trop élevé de substances nutritives en mer Baltique, mais elle visera également à renforcer une aquaculture plus durable.
Les rives de la mer Baltique sont parmi les zones côtières les plus densément….

Mornac-Seudre : L'Huître pédagogique poursuit son action (Sud-Ouest)
L'Huître pédagogique a fêté ses 25 ans cette année.
Contribuer, par la pratique, à la mise en valeur culturelle d'un patrimoine côtier vivant et à respecter, tel est l'esprit qui anime l'association L'Huître pédagogique qui a fêté, cette année, son 25e anniversaire. À partir de Mornac, l'action associative prend en compte un milieu spécifique : le bassin de la Seudre maritime. C'est là une zone humide salée, navigable, de 12 000 hectares, la plus grande de la façade Atlantique française. Il s'agit, à travers des activités aux formes diverses - depuis les démonstrations

Découverte - Les huîtres de Leucate (Voyages ideoz)
Nous ne sommes pas loin, c’est une belle ballade un plaisir des yeux entre l’étang et la mer et surtout préférez la vente en direct des ostréiculteurs de Leucate que les supermarchés.
Vous trouverez
Vente au détail de leur production
- vente des produits de la pêche locale (poissons, coquillages sauvages)
- dégustation sur place
- plateaux de fruits de mer à emporter.
Très nombreux sont maintenant les connaisseurs qui viennent s’approvisionner au Grau pour se faire faire de royaux plateaux de fruits de mer. En effet, de nombreux autres coquillages sont présents dans l’étang ou en mer : palourdes, moules, couteaux, coques. La production totale des huîtres leucatoises peut-être estimée à quelques 800 tonnes.
Pour y aller prendre direction le Barcarès, leucate,
Ouverture jusqu’à 19/20h en période de fête.....

Noirmoutier : marchés prometteurs pour France turbot (Ouest France)
Christian Cloutour, directeur de France turbot.
A L’Épine, commune de l'île de Noirmoutier, les perspectives s’éclairent pour France turbot. Les ventes de poissons ont progressé en décembre et les commandes d’alevins devraient plus que doubler cette année. Ces dernières années avaient été plutôt difficiles pour la société, basée depuis 1987 sur l'île de Noirmoutier. Productrice de six millions d’alevins il y a six ans, elle a vu ses ventes dégringoler, en raison de la concurrence chinoise. Cette année, une commande espagnole….

Loix-en-Ré - Justice : l'arrêté préfectoral était totalement illégal (Sud-Ouest)
L'État est condamné à verser 90 000 euros à la société aquacole de l'île de Ré
« En imposant à la société des prescriptions qu'elle ne pouvait respecter sans mettre fin à son exploitation, le préfet de la Charente-Maritime a commis une illégalité qui engage la responsabilité de l'État. » La phrase figure en toutes lettres dans un arrêt que la cour administrative d'appel de Bordeaux a rendu voici quelques mois. Elle concerne la Société aquacole de l'île de Ré et signe la condamnation de l'État à lui verser la somme de 90 000 euros en réparation du préjudice qu'il lui a causé.
Basée à Loix-en-Ré, la ferme de la « Petite Tonille » alimente depuis longtemps la rubrique écolo-judiciaire. Si ses turbots Label Rouge font le régal des gourmets, ses importants pompages dans les nappes souterraines font grincer bien des dents. Une association locale, De l'eau pour tous, l'a traînée en justice, l'accusant d'assécher à son seul profit les réserves communales.
Construction interdite…..

Saint-Cast-le-Guildo : Visite de parcs conchylicoles - Les sorties grande marée accueillent jusqu'à 40 participants (Ouest France)
Les sorties grande marée sont des rendez-vous très attendus dans la station
Nous proposons cette activité depuis 4 ans exactement. Il existe un engouement réel et croissant depuis près de deux ans. Nous organisons une dizaine de sorties par an. La contrainte, c'est le coefficient de marée : à partir de 98 - 100, c'est une sortie grande marée ; en deçà, nous proposons des formules sorties « moyennes marées », durant lesquelles nous nous promenons sur le sentier des douaniers. Cette sortie est réservée aux groupes déjà constitués. La plus grosse demande, c'est bien sûr en été où l'on accueille jusqu'à 40 personnes. C'est le nombre limite de participants. Au-delà, il est difficile d'entendre les explications du guide.

Taiwan bientôt leader en Asie pour l'exportation de poissons d'aquarium (BE)
Le Conseil de l'agriculture de Taiwan (COA) a annoncé la mise en place d'un centre de recherche et développement sur les poissons d'aquarium en 2011 et vise à détrôner Singapour en tant que leader en Asie de l'exportation de poissons d'aquarium. L'installation, estimée à 1,19 milliards de dollars taiwanais, sera localisée au sein du Parc des biotechnologies agricoles de Pingtung (PABP), sous tutelle du COA.
La construction débutera en 2010 pour s'achever en 2011, selon CHEN Chien-Pin, responsable du Bureau de planification au PABP. Il prévoit que les exportations de Taiwan dépasseront celles de Singapour après cinq années d'activités.
L'entreprise taiwanaise Taikong Corp. souligne le caractère lucratif du marché des poissons d'aquarium en se basant sur l'exemple de la crevette noire King Kong, dont le prix de vente peut atteindre 20.000 dollars taiwanais (environ 400 euros) par unité. Une nouvelle souche de crevette noire développée à Taiwan a déjà été introduite sur le marché européen avec succès.

  • 5 janvier 2010

Arcachon - L'ostréiculture au coeur des voeux du Siba (Sud-Ouest)
Le Siba continuera à aider les ostréiculteurs, privés de naissains et de stocks.
Les élus du Siba se réjouissent de la mise en place d'un test chimique.
Les huîtres étaient les invitées privilégiées des voeux du Siba, hier soir, au palais des Congrès d'Arcachon. Elles étaient, bien sûr, sur les tables de dégustation et le président Michel Sammarcelli a incité ses nombreux invités à les « goûter sans modération ». Elles étaient, aussi, au coeur des discours des élus…..
…. Elle a surtout insisté sur la solidarité des élus, « unis et unanimes », qui ont maintenu les fêtes de l'huître, rencontré le ministre de l'Agriculture à Paris, lancé une pétition contre le test de la souris (26 140 signatures recueillies) : « Cette pression savamment orchestrée a été couronnée de succès ce début d'année. »….

Truite : L'Aquitaine, première région salmonicole française, privilégie l'emploi et la valeur ajoutée (Agreste Aquitaine)
En 2007, la salmoniculture aquitaine se positionne sur la plus haute marche du podium.
Entre 1991 et 2007, la salmoniculture aquitaine a connu un profond mouvement de restructuration. Le secteur se concentre. Il se spécialise. Pour cela, certaines entreprises aquitaines ont mis en place des stratégies de développement, différentes d’un département
à l’autre. Écloseries en Lot-et-Garonne, grossissement en Pyrénées-Atlantiques, transformation dans les Landes, la palette de l’offre est donc diverse et apte à satisfaire la demande.

Un vivier de plus de 300 emplois directs - Avec 431 actifs, l’Aquitaine représente près de 30% de l’emploi de la filière nationale toutes activités confondues, loin devant les autres régions salmonicoles françaises. En 1991 cet emploi représentait 13% de la main-d'oeuvre nationale. En 2007, les Landes monopolisent la moitié de la main-d'oeuvre régionale, les Pyrénées-Atlantiques, le tiers. Le secteur commercial (cf. Une filière a plusieurs facettes page 4) concentre les trois quarts de la main-d'oeuvre permanente.....

Le point sur l'aquaculture européenne (Pole Aquimer)
Sous le mandat 2004-2009 de Joe Borg, le commissaire aux affaires maritimes et à la pêche, il est apparu que l'aquaculture européenne a besoin d'un second souffle. En effet, les institutions européennes voient dans le développement de l'aquaculture des enjeux d'emploi, de sécurité alimentaire et de consommation importants.
Avec une production européenne annuelle de 1,3 million de tonnes de produits, pour un montant d’environ 3 milliards d’euros, l’aquaculture représente un tiers de la valeur totale de la production du secteur de la pêche de l’Union européenne. Par ailleurs, l’aquaculture européenne est régie par des normes parmi les plus élevées au monde en termes de qualité, d’écologie et de développement durable.
Cependant, l’aquaculture européenne n’est pas assez compétitive et ne suffit qu’à un tiers de sa demande interne. Ce constat, dressé tant par la Commission européenne que par le Parlement, a fait l’objet de plusieurs propositions qui seront présentées ici. Les espèces pouvant être développées par le secteur seront également abordées….

Une bonne nouvelle pour commencer l'année 2010 ?
S'il représente une avancée, le test chimique ne résoudra pas le problème de la présence de toxines non identifiées. Les premières analyses auront lieu le 18 janvier. Les résultats seront connus le 22.La nuit du réveillon, on a fait sauter les bouchons de champagne dans les cabanes ostréicoles du bassin d'Arcachon. Mais fallait-il fêter sans retenue l'« abandon du test de la souris » au 1er janvier, locution répétée en boucle tout au long du week-end ? Pas si sûr.Par le biais d'un communiqué, le ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche a bel et bien confirmé que « l'ouverture ou la fermeture des bassins conchylicoles serait dorénavant décidée à partir des nouvelles méthodes chimiques établies au niveau communautaire ». De quoi s'agit-il exactement ? D'un protocole nouveau, « qui n'existait pas jusque-là sous une forme aussi complète », selon les termes d'un porte-parole du ministère joint hier. Il existait déjà un test attaché à….

Lège-Cap-Ferret - Une ovation pour les ostréiculteurs (Sud-Ouest) La cérémonie des voeux a été l'occasion d'évoquer la fin du test souris. Olivier Laban, président des ostréiculteurs, était présent. Si la cérémonie des voeux de Lège-Cap-Ferret a ouvert le ban de l'année 2010 samedi matin (lire ci-dessus), elle a aussi été la première à faire état de la nouvelle - toute fraîche - de l'abandon du test souris sur les huîtres... Et cela en présence du président des ostréiculteurs, Olivier Laban, qui, on le sait, s'est battu avec toute la profession, tant et plus, pour que ce fameux bio essai sur souris soit remplacé par un test chimiqueAussi, lorsque le maire de Lège-Cap-Ferret, Michel Sammarcelli, coiffant…

Bordeaux - La souris ne leur a jamais fait peur (Sud-Ouest) La fin du test de la souris ? Les amateurs d'huîtres arcachonnaises sur le marché des Capucins l'applaudissent. Avec humour et un brin de cynisme. Leurs réactions sous la halle hier matinLes Bordelais qui fréquentent les Capus affirment n'avoir jamais cru au test, « un truc bon à faire gober aux Parisiens et aux nordistes », disent-ils. (Photo Philippe Taris)Chez Jean-Mi, sous la halle des Capucins à Bordeaux, le samedi matin, c'est la tradition. Six huîtres avec un verre de blanc sec, il n'y a rien de tel pour démarrer la journée ou terminer son marché.Ici, du test de la souris, on en cause depuis cinq ans. « Et ça nous a bien fait rire »,….

Huîtres: le test de la souris bouge encore (Sud-Ouest) Le test chimique en vigueur depuis le 1er janvier ne résoudra pas tous les problèmes du bassin d’Arcachon, notamment celui des toxines non identifiées C’est officiel : depuis le 1er janvier, le test chimique remplace le bio-test sur les souris pour garantir la sécurité sanitaire des consommateurs d’huîtres.En clair, au lieu d’injecter un extrait de glande digestive d’huître à des souris – et d’observer si elles survivent dans un délai de 24 heures – on va dorénavant soumettre les huîtres à une batterie de réactifs chimiques susceptibles d’y détecter la présence de toxines connues.Appelée de tous leurs vœux par les ostréiculteurs du bassin d’Arcachon, cette décision du ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche n’est pas aussi simple qu’il y paraît. En conformité avec un avis de l’Afssa….

Arcachon - Le test de la souris a vécu (Sud-Ouest) Les huîtres seront désormais soumises à un test chimique. L'abandon du test de la souris est un grand soulagement pour les ostréiculteurs.Les douze coups de minuit de l'année 2010 n'avaient pas encore sonné, jeudi soir, que déjà tous les ports ostréicoles étaient au courant : le fameux test souris était abandonné au profit du test chimique. Autant dire que les voeux de bonne année, envoyés par textos de cabane en cabane, ont tous salué la bonne nouvelle. Une mesure appliquée, bien évidemment, à tout le littoral français, mais qui réjouit avant tout le bassin d'Arcachon, dont les fermetures ont été récurrentes depuis cinq ans (lire ci-contre).Olivier Laban, président de la Section régionale conchylicole, explique : « Nous avons eu la communication officielle par un courrier du ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire, daté du 31 décembre. Aussi ai-je voulu annoncer tout de suite la nouvelle aux collègues. Nous l'avons envoyée, par SMS, sur les téléphones portables, comme nous l'avons fait tout cet été lors de l'annonce des résultats des tests hebdomadaires. Ces fameux SMS qui terrorisaient la profession chaque semaine... » ……

Huîtres : le test de la souris officiellement abandonné (Ouest France) Dorénavant c'est un test chimique qui sera appliqué au contrôle de la qualité des huîtres, et non plus le test dit de la souris. Le ministère de l'Agriculture l'a confirmé ce samedi. "Ce changement de méthode (...) est opérationnel sur l'ensemble du territoire national, dès le 1er janvier 2010", a indiqué le ministère dans un communiqué....

Nouveau test, huîtres mieux analysées (Ouest France) Le nouvel examen, chimique, doit apporter plus de sécurité aux professionnels et aux consommateurs.Trois questions à Goulven Brest. Président du Comité national de la conchyliculture.À la demande de la profession, le test souris sera abandonné en janvier. Qu'est-ce que cela change pour la protection du consommateur ?La méthode d'injection du test souris n'est pas fiable du tout. Elle conduit trop souvent à interdire la commercialisation alors qu'il n'y a pas de problème de toxicité. À l'inverse, il y a souvent eu des cas de tests faussement négatifs laissant mettre en marché des coquillages qui auraient pu être interdits.....

Reportage - Huîtres : la fin définitive du test de la souris ? (France 3 Aquitaine)Les ostréiculteurs du bassin d'Arcachon accueillent 2010 avec un immense soulagement. Le test souris doit disparaître...Le gouvernement l'a promis et s'y est engagé. Dès Janvier 2010 le test biologique dit de la souris qui permet de contrôler la qualité des huîtres doit être abandonné. Il sera remplacé par un test chimique déjà utilisé par d'autres pays européens.Avec 3 reportages video : 1- Ecoutez l'interview d'Olivier Laban : Le représentant des ostréiculteurs du Bassin d'Arcachon était l'invité du 19/20. 2- 2009 année noire pour les ostréiculteurs du bassin. 3- Huîtres : la fin définitive du test de la souris ?

Arcachon - La qualité des eaux en question (Sud-Ouest) L'abandon du test de la souris ne va pas magiquement résoudre tous les problèmes du Bassin. Le plan d'eau subit les conséquences d'une pression démographique galopante. Entre 1999 et 2006, le Bassin a gagné 18 000 habitants, pour un total avoisinant désormais les 130 000. Plus d'habitants, c'est plus de rejets d'eaux usées, plus d'espaces bitumés et plus de ruissellement et de pollution dans le milieu marin.....

Huîtres : le test souris définitivement abandonné (Sud-Ouest) Le bio test contesté depuis de nombreuses années par les ostréiculteurs est officiellement abandonné sur décision du ministre de l'agriculture.Les ostréiculteurs sont heureux: le test de la souris est abandonné. L’année 2010 commence sous les meilleurs auspices pour les ostréiculteurs du Bassin d’Arcachon. Ils ont en effet appris, officiellement, que le fameux bio test sur souris permettant le contrôle sanitaires des huîtres et des moules, en vigueur depuis des années, venait de prendre fin….

31 décembre 2009

Des huîtres, oui mais des triploïdes ! (Le Canard Enchainé)
Le Professeur Canardeau est vraiment bien informé. Il donne des informations très précises sur la situation des huîtres en France dans le Canard Enchainé N° 4652 du 23 décembre 2009.
À la pointe de la technologie, ces huîtres stériles connaissent une croissance accélérée avant d’atterrir anonymement dans nos assiettes. Quand elles ne décèdent pas prématurément…C’est un super reproducteur qui voyage par Chronopost : une huître mâle, véritable étalon des mers loué plus de mille euros pièce par les ostréiculteurs. À peine arrivé dans cette couveuse artificielle pour bivalves qu’est l’écloserie, il va s’activer pour féconder une vingtaine de femelles. Une fois le travail accompli, trente minutes plus tard, le jeune mâle de deux ans est renvoyé mort ou vif à l’Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (Ifremer), avec greffée sur la coquille, la puce électronique qui l’identifie..... Suite sur Altermonde Sans Frontières....

Lire aussi cet article et le commentaire par Diogène : Blog du Docteur Alain Joseph

Huîtres triploïdes toute l’année !Sans doute pensez-vous que manger des huitres est un acte sain pour votre santé. Cela l'était.Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi du jour au lendemain, vous pouviez manger des huitres toute l'année sans respecter les mois en R ?....

Pont-L'Abbé - Ile-Tudy. Une nurserie sur les rives de l'étang (Le Télégramme)Racheté il y a deux ans, l'étang de Kermor reprend vie. La Société atlantique de mariculture y cultive palourdes et jeunes huîtres produites par les écloseries de l'entreprise.Après ses premiers essais menés l'an passé, la Société atlantique de mariculture vient de débuter sa production de palourdes et de naissains d'huîtres sur les bords de l'étang de Kermor. Déjà propriétaire de six sites de production sur l'ensemble du littoral français, l'entreprise basée à Gatteville-le-Phare dans la Manche diversifie ses origines de production dans un contexte de mortalité des huîtres. «Depuis nos premiers essais, nous avons modifié et agrandi nos bassins», témoigne Yves LeBorgne, le directeur de l'entreprise. À l'Ile-Tudy, l'entreprise (52salariés pour plus de 6M€ de chiffre d'affaires) emploie deux personnes. Ils bénéficieront ponctuellement de renforts. 150 millions de naissains chaque année....

Quimper - Écosystèmes. L'écloserie veille au grain (Le Télégramme)
Un labo, une malle pédagogique, une salle de culture, des bacs d'élevage. L'écloserie de l'agrocampus de Beg-Meil, à Fouesnant, veille à la bonne qualité des milieux marins et d'eau douce. Et explique à leurs acteurs comment ces écosystèmes fonctionnent. Pour les préserver.Morgane Nedelec remonte de la cale de Beg-Meil, ce mardi matin. Elle vient d'effectuer un prélèvement de plancton dans la baie de Concarneau. «Je ne sais pas trop ce qu'on va y trouver car la mer est sacrément agitée, il y a eu pas mal de brassage ces derniers temps», commente la technicienne en regagnant le laboratoire du site fouesnantais de l'agrocampus Ouest. À quelques dizaines de mètres de là. La porte de l'écloserie poussée, elle file vers un puissant microscope relié à une caméra. Isole une goutte d'eau sur une plaquette de verre. Deux écrans font apparaître de drôles d'organismes translucides ou de plusieurs couleurs, plus ou moins longs ou ronds, plus ou moins filandreux. Leur taille est multipliée par 100.«Là c'est un éboueur!» ......

2 commentaires:

jonaas17 a dit…

Lors d' une réunion publique ce mercredi soir 20 Janvier à Marennes sur la "crise ostréicole", intitulée "Gestion de l'eau, l'importance d'un lien entre Terre & Mer" a été présenté un document "Livre Blanc"
ce document est visible & téléchargeable sue le site
http://www.confederationpaysanne.fr/livre_blanc_conchylic_en_charente-_1.php&actualite_id=1573

jonaas17 a dit…

Lors d' une réunion publique ce mercredi soir 20 Janvier à Marennes sur la "crise ostréicole", intitulée "Gestion de l'eau, l'importance d'un lien entre Terre & Mer" a été présenté un document "Livre blanc de la conchyliculture en Charente-Maritime",
-listant les principaux problèmes actuels de la production ostréicole, activité indispensable pour l'économie littorale, et de mettant en évidence les différentes solutions qui pourraient permettre la pérennité de l'ostréiculture en Poitou-Charentes.
Ce document est visible & téléchargeable sur le site

http://www.confederationpaysanne.fr/livre_blanc_conchylic_en_charente-_1.php&actualite_id=1573