lundi 22 mars 2010

Pêche durable : Deux produits de la mer pour deux écolabels

Ce mois de mars 2010 est à graver dans l’histoire de la pêche durable française ! Deux produits de la mer ont obtenu un écolabel pour la première fois en France (*). Le lieu noir de l’armement boulonnais, Euronor. La moule de bouchot de la baie du Mont-Saint-Michel du groupement de producteurs cancalais, Trad’Océan.

La sardine de bolinche de Bretagne Sud s’était portée candidate la première dans la « course » à l’éco-certification halieutique. Mais, la primeur revient au lieu noir d’Euronor estampillé au label MSC (Marine Stewardship Council) et à la moule de Bouchot de Trad’Océan estampillée au label FOS (Friend of the Sea).

Une exigence de la grande distribution....

Pour obtenir le label FOS exigé par son client suisse - Chaine de magasins Manor - Trad’Océan a du fournir des preuves que les pieux de bouchot provenaient d’une forêt écocertifiée « durable » ! « Cette reconnaissance est une confirmation supplémentaire de l'origine naturelle et la grande qualité de nos moules », a commenté M. Le Bihan, directeur de Trad'Ocean.

Xavier Leduc, directeur général d’Euronor a déclaré : « Dans les marchés très concurrentiels dans lesquels nous opérons, le MSC est un gage de durabilité et une carte de visite pour pénétrer de nouveaux marchés. Au cours de ces derniers mois, nous avons pu observer une évolution du marché du frais et un engouement très marqué de la part des mareyeurs boulonnais. Beaucoup d'entre eux ont déjà répondu présents à l'appel et obtenu la chaîne de garantie d'origine pour assurer la traçabilité de nos produits certifiés MSC. »

.... Et avec Mister Goodfish.... Pour mieux brouiller les cartes !

Marine Stewardship Council (MSC), Friend of the Sea (FOS) et….. Mister Goodfish, une campagne lancée le 18 mars 2010 en France par l’aquarium Nausicaà de Boulogne !

Que d’attention pour les poissons, les crustacés et les coquillages !…. Mais comment les consommateurs français vont-ils s'y retrouver pour choisir les produits de la mer de nos côtes parmi tous ces labels à consonnance anglo-saxonne ?

(*) Le Groupe Adrien est éco-certifié "Pêche durable" pour ses pêcheries péruviennes notamment celle de merlu depuis 2009 (Bureau Véritas).

Autres articles :

Revue de presse :

Le 15 mars 2010

Elevage de poissons d’aquarium : les écologistes tirent la sonnette d’alarme (L’Express)
Une lettre émise par le département de la pêche, autorisant une compagnie à récolter 4 000 poissons d’aquarium, inquiètent les écologistes. Ils craignent que cela ne cause la disparition des certaines espèces dans les années à venir.
Les activités de la compagnie Marine Culture of Mascarene Ltd (MCML) inquiètent les écologistes. Cette firme a reçu l’autorisation du département de la pêche, qui tombe sous le ministère de l’agro-industrie, pour recueillir 4 000 poissons d’aquarium par mois. Ces poissons sont normalement destinés à l’élevage opéré par la firme. Le surplus est exporté, comme le stipule le document émis par le département de la pêche.
Ce qui intrigue les écologistes n’est pas que le ministère ait accordé son autorisation à MCML. Mais le nombre de poissons que cette firme est autorisée à recueillir. «Étant donné qu''une paire de poissons peut produire des milliers d’œufs, c’est inconcevable qu’un contingent de près de 50.000 poissons sauvages annuellement soient nécessaires pour constituer un stock. Peut-être la clef est dans la courte phrase de la lettre «le surplus à exporter», explique le Dr Richard Munisamy, directeur de l’association We Luv Mauritius.....

Revue de presse :

Le 2 avril 2010

Les moules de corde d’Ecosse sont écocertifiées durables FOS (Friend of the Sea)
L’organisation Friend of the Sea (FOS) a écocertifié les moules élevées sur des filières (long line) par les membres de l’association des conchyliculteurs écossais SSMG (Scottish Shellfish Marketting Group). Source : Scottish Shellfish’s mussels achieve Friend of the Sea certification (Fishnewseu)

Le 28 avril 2010

A Boulogne-sur-Mer, Euronor donne l'exemple d'une pêche "durable et bien gérée" (Le Monde)
Deux heures du matin, quai Loubet à Boulogne-sur-Mer, premier port de pêche français. Les cales du Halten Bank sont en train d'être vidées des 53 tonnes de poissons ramenées des îles Shetland, après sept jours de pêche et quatre jours de navigation aller-retour. Dès le lendemain, les captures seront vendues partout en France sous le label du Marine Stewardship Council (MSC), qui garantit "une pêche durable et bien gérée". Euronor, propriétaire du chalutier, est la première entreprise française à décrocher cet écolabel. Une cérémonie officielle de remise a été organisée, mercredi 28 avril, au Salon européen des produits de la mer de Bruxelles.
A première vue, Euronor pratique une pêche industrielle qui semble des plus classiques. L'entreprise, issue d'une fusion entre deux armements familiaux, détient 90 % du quota de lieu noir français (soit 27 000 tonnes), et emploie 200 personnes. Elle est propriétaire de sept gros navires hauturiers (entre 45 et 55 mètres de long), dont trois bateaux-usines (le poisson est découpé et surgelé à bord). Sa technique de pêche est le chalutage de fond, jugé destructeur par les écologistes.
"Nous, on sait qu'on travaille bien et qu'on ne détruit pas l'environnement, rétorque Bruno Leduc, directeur adjoint d'Euronor. Mais il ne suffit pas de le dire, il faut le prouver." Le pari est gagné. La certification a été obtenue pour la pêche au lieu noir, qui représente 90 % de l'activité de l'entreprise.
Une équipe d'auditeurs indépendants, parmi lesquels figuraient cinq scientifiques, a épluché les pratiques d'Euronor pendant treize mois. Bilan : le stock de lieu noir exploité n'est pas en danger. L'utilisation de chaluts ne cause pas de dégradation de l'environnement, car les fonds travaillés sont sablonneux et n'abritent pas d'espèces protégées. Les rejets sont limités. L'entreprise respecte à la lettre la batterie de contrôles en vigueur au sein de l'Union européenne (quotas, transferts de données, etc.).....

Le 31 août 2010

Nouvel Eco-label ASC : WWF pour une Conchyliculture durable et une Pangaculture durable

Deux standards mondiaux pour une aquaculture durable des coquillages bivalves et des espèces de poisson panga ont été finalisés, se félicite le WWF international dans un communiqué du 31 août. Ces standards ont été obtenus à l’issue d’une concertation initiée en 2007 par le WWF avec plusieurs centaines d’acteurs (aquaculteurs, scientifiques, ONG, etc.), dans la volonté de réduire les impacts négatifs de l’élevage de ces espèces sur l’environnement, les travailleurs et les communautés voisines. La majorité des bivalves (huîtres, palourdes, moules et coquilles Saint-Jacques) et des pangas (Pangasianodon hypophthalmus and Pangasius bocourt) consommés dans le monde sont produits dans des fermes aquacoles. Environ 80 % des bivalves d’élevage sont produits en Chine. Ce type d’industries est en pleine croissance. Le panga, l’un des poissons à chair blanche le plus vendu en Europe, est produit à 90 % au Vietnam à raison de plus d’un million de tonnes par an, selon le WWF….. Voir la suite Aquaculture: nouveaux standards pour le panga et les huîtres (Jdle)

Les standards du WWF pour une conchyliculture durable : Bivalve aquaculture dialogue standards et une Pangaculture durable : Pangasius aquaculture dialogue standards. Ces standards volontaires regroupent plusieurs dizaines de critères sociaux, juridiques, sanitaires et environnementaux… Une partie est consacrée aux écloseries…. WWF précise que les standards ciblent les impacts-clés de l’aquaculture, car une liste exhaustive de critères aurait défavorisé leur adoption par les petits exploitants en raison d’un coût de certification trop élevé.

C’est l’Aquaculture Stewardship Council (ASC) qui sera chargée de vulgariser et de mettre en place ce nouveau concept de « Conchyliculture durable » sous la forme d’un label ASC. Voir le site ASC

====================

Le 11 novembre 2010

Aquaculture : La compétition entre les éco-labels est ouverte

Selon le journal en ligne Seafoodsource, deux grands éco-labels se dégagent (1) Global Aquaculture Alliance (GAA) et (2) Aquaculture Stewardship Council (ASC) en matière d’aquaculture durable. Le premier est porté par l’industrie aquacole. Le deuxième par l’organisation environnementale WWF…. « La compétition entre les deux éco-labels est ouverte c’est le marché qui décidera, » conclut James Wright, rédacteur-adjoint de Seafoodsource. Cependant, il ne faudrait pas oublier d’autres éco-labels, les uns officiels (comme le label AB), les autres associatifs portés par des structures plus petites, et qui représentent les différentes composantes de l’aquaculture durable. L’allemand Naturland pour l’aquaculture biologique. L'association Friend of the Sea qui a écolabellisé des moules de bouchot en baie du Mont-saint-Michel. D’après l’article : Farm fight (Seafoodsource)

====================

26 novembre 2010

Royaume-Uni : Les premières moules certifiées MSC

La pêcherie de moules certifiées MSC (Marine Stewardship Council) se situe dans le détroit de Menai (Menai Strait East) en bordure de la mer d’Irlande. Elle concerne 4 entreprises, Deepdock Ltd, Myti Mussels, Extramussel Ltd and Ogwen Mussels Ltd, réunies au sein de l’organisation Bangor Mussel Producers Ltd.

La technique de production consiste à draguer des jeunes moules (Mytilus edulis) dans des gisements sur des fonds vaseux en mer d'Irlande. Les jeunes moules ne sont pas attachées aux rochers, mais sont en vrac dans la vase. Ces naissains sont ensuite semés à l'abri dans le détroit de Menai, où les moules sont cultivées sur une période de 18 à 24 mois. La production annuelle est comprise entre 8.000 et 10.000 tonnes. (ndlr cette technique de production ressemble à la mytiliculture hollandaise). Source : MSC Enhanced Fishery first for North Menai Mussels (Fishnewseu)

Aucun commentaire: