« Océans 2 ». Des hommes et des femmes ont décidé d'agir...


Ces hommes et ces femmes ont des solutions. Et ils sont de plus en plus nombreux pour protéger les océans et les populations qui en dépendent.

Comment s'organisent-ils à travers le monde ?

Océans 2, la voix des invisibles a besoin de votre soutien !

Le premier film « Océans, la voix des invisibles » avait reçu le soutien du public... Le documentaire de Mathilde Jounot qui alertait sur la privatisation des océans, a été vu par un million de spectateurs dans plus de 50 pays, sélectionné dans 25 festivals et récompensé par le Prix du documentaire Regards sur le cinéma du monde et la Médaille de l’Académie de Marine...



« Océans 2 » répond aux questionnements du premier film, explique Mathilde Jounot. Il parle des citoyens qui s’organisent, comment ils trouvent les solutions, par la gestion communautaire, pour les ressources, les populations qui en dépendent, mais aussi la préservation de leur milieu, face à la pollution, la destruction du littoral. Le plus important, ce n’est pas les solutions en soi, mais comment s’organiser, collaborer, partager les multiples alternatives. » Son credo : réapprenons à penser pour produire et consommer mieux, sans se faire dicter des réponses toutes faites.

Les exemples de travail commun – habitants, pêcheurs, pouvoirs publics… – nous emmèneront sur les diverses côtes françaises (on reconnaît ainsi dans le teaser le président des pêcheurs d’Ille-et-Vilaine, Pascal Leclerc, en réensemencement de petites coquilles Saint-Jacques). Mais aussi aux Seychelles, à l’île Maurice, au Sénégal, au Canada…

Ce second film « Océans 2, la voix des invisibles » dont le tournage reprendra cet été, sortira début 2019. Il a aussi besoin de votre soutien ! La campagne de financement participatif est sur la plateforme Proarti (éligible au mécénat, dons déductibles des impôts).

Commentaires