Langoustine, lotte et crabe d’Ecosse au Bocuse d’Or 2011

Les pêcheurs écossais se frottent les mains. Ils viennent d’apprendre que les trois produits de la mer officiels du Bocuse d’Or 2011 sont la langoustine, la lotte et le crabe écossais.

« Un bon coup de pouce pour booster nos ventes de produits de la mer à l’étranger » annonce Seafood Scotland's (SFS), l’organisation inter-professionnelle des produits de la mer écossais.

Après le cabillaud, les coquilles saint-jacques royales et les crevettes sauvages de Norvège en 2009, les 24 grands chefs du monde entier vont donc s’affronter au Bocuse d’Or 2011 en préparant un plat de poisson à base de produits de la mer origine Ecosse.

C’est dans le cadre du Sirha de Lyon, Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation, que ces 24 grands chefs sont réunis tous les deux ans autour de produits sélectionnés dans une compétition mondiale initiée par Paul Bocuse.

« Tel un défilé haute couture, le Bocuse d'Or met en scène depuis plus de vingt ans les plus exquises et les plus belles créations culinaires du monde. » (site Bocuse d'Or)

Avant la compétition culinaire, compétition commerciale…

Pour en arriver là, Seafood Scotland's (SFS) a du « repousser une vive concurrence pour remporter l'offre ». C’est la première fois dans l'histoire de cette compétition culinaire prestigieuse que les produits de la mer écossais seront représentés.

« Le Bocuse d'Or sera une excellente occasion de rehausser l’image de l'Écosse en tant que fournisseur de haute qualité en produits de la mer durables, et nous espérons les voir à l’avenir sur les cartes des meilleurs chefs au monde, » a déclaré Libby Woodhatch, directeur général de SFS. d'après Seafoodsource

Autres articles :

Les exportations de produits de la mer du Royaume-Uni en quelques tableaux :

Pour des captures quasi équivalentes à la France, toute la filière de la pêche écossaise est représentée par Seafood Scotland. Cette organisation interprofessionnelle a une "force de frappe" importante qui a des répercussions sur la pêche française, notamment sur le marché des langoustines, lotte, crabe, mais aussi saint-jacques. Pour plus d'informations sur l'organisation commerciale écossaise et ses stratégies voir le site en français.

Seafood Scotland
Seafood Scotland travaille sur l'amélioration de la qualité au niveau des navires, des ports, des marchés et des entreprises de transformation. D'autre part, elle apporte une aide précieuse en matière de développement stratégique et commercial, de commercialisation et de relations publiques ; chaque année, elle commandite diverses études permettant de définir de nouveaux marchés pour les produits de la mer. Suite…

Langoustine d’Ecosse
La langoustine est présente dans des zones de dépôt vaseux dans lesquelles elle construit des terriers. Les populations se trouvent à des profondeurs peu importantes de quelques mètres dans des bras de mer abrités, jusqu'à plus de 500 m sur l’accore du plateau, à l’ouest des îles Hébrides. Les langoustines passent la plupart de leur temps enfouies dans les terriers et n'en sortent que pour se nourrir et partir à la recherche d’un compagnon. Lorsqu’ils se trouvent à l’intérieur de leur terrier, la plupart des animaux sont protégés des chaluts et pour cette raison les habitudes de sortie sont très importantes pour les pêcheries. Le rythme de sortie semble être lié à l’intensité lumineuse et les plus grosses captures se font souvent à l’aube et au crépuscule, bien que cela varie en fonction de la profondeur des eaux et d'un certain nombre de facteurs. Suite…

La pêcherie des langoustines Stornoway en quête du label écologique MSC

La baudroie ou lotte
Il existe deux espèces de baudroie dans les eaux écossaises. La baudroie noire ou Lophius budegassa, espèce moins commune, et la baudroie blanche, Lophius piscatorius. La biologie des deux espèces est identique.
La baudroie est présente dans une grande diversité de profondeurs, des eaux côtières très peu profondes jusqu'à des profondeurs d’au moins 1 100 m. Les petites baudroies peuvent être capturées dans des eaux moins profondes dans la plus grande partie de la mer du Nord et sur la côte ouest, alors que les gros poissons, les reproducteurs potentiels, autrefois visibles à toutes les profondeurs, se font désormais rares dans des eaux de moins de 100 ou 150 m de profondeur. Suite…

L'industrie écossaise de coquilles Saint Jacques prend l'initiative
La coquille Saint Jacques est une espèce de grande valeur, importante pour l’industrie écossaise des fruits de mer. Contrairement à la plupart des espèces commerciales d’Écosse, la coquille Saint Jacques n’est pas assujettie aux restrictions et quotas de l’Union européenne. En revanche, un système unique de contrôles de gestion a été mis en place afin de permettre l’exploitation durable de cette pêcherie. Suite…

Revue de Presse :

Le 13 novembre 2009

Bocuse d'or 2011. Sélection régionale à Vannes (Le Télégramme)

C'est une première. La sélection régionale du Trophée Bocuse d'or sera organisée à Vannes, au parc Chorus, du 28 au 30novembre à l'occasion du 15eSalon de la gastronomie. Le Bocuse d'or, concours culinaire international créé en 1985, innove cette année. Il a été décidé de mettre en place, pour la première fois, des sélections régionales. Durant trois jours, les candidats venus de la Bretagne, des Pays-de-la-Loire et de Normandie, vont devoir réaliser un plat froid sur le thème du bar.
Finale à Paris en 2010

====================

Le 8 février 2010

Paul Bocuse récompensé (Cuisine collective)

Paul Bocuse récompensé pour sa contribution à la valorisation du poisson en gastronomie dans le cadre du Bocuse d’Or
Le 11 février prochain, jour de son 84e anniversaire, Paul Bocuse recevra le Prix Kungsfenan 2009 à Göteborg, en Suède. Pour avoir contribué, depuis la création du Bocuse d’Or en 1987, à valoriser le poisson dans la gastronomie, il est lauréat du Prix Kungsfenan 2009 - The Swedish Seafood Award - dans la catégorie « Gastronomie maritime ». Un des chefs cuisiniers les plus célèbres et les plus influents au monde, détenteur de trois étoiles au Guide Michelin depuis 1965, Paul Bocuse a créé en 1987 le Bocuse d’Or sans doute le concours de cuisine le plus prestigieux au monde.

=====================

Le 21 janvier 2011

Le Sirha de Lyon 2011

Le Sirha, salon des métiers de bouche et de l’hôtellerie, se tiendra du 22 au 26 janvier 2011.

Les professionnels de la restauration et de la gastronomie s'affrontent à Lyon dès samedi....

Le Bocuse d'Or concluera les joutes culinaires et gastronomiques du Sirha en élisant le meilleur chef au monde.

Grands chefs, traiteurs, pâtissiers, boulangers se rencontreront lors de concours culinaires organisés dans le cadre du salon professionnel de la restauration et l'hôtellerie (Sirha) à Lyon, du 22 au 26 janvier. Point d'orgue de ces rendez-vous, le Bocuse d'Or (25-26 janvier) se chargera d'élire le meilleur chef au monde….

La 15ème édition du Sirha finira en beauté avec la finale du Bocuse d'Or, les 25 et 26 janvier. Après 18 mois de sélection dans le monde entier avec 56 sélections nationales et 3 sélections continentales en Amérique Latine, Asie et Europe, les 24 finalistes, dont la France, se réuniront et auront pour mission de cuisiner devant le public un même plat. Cet événement se tiendra en présence de Yannick Alleno, Président d'Honneur (Chef 3* du Meurice, Bocuse d'Argent 1999), de Geir Skeie, Président du Jury International (Bocuse d'Or 2009) et de Paul Bocuse, Président Fondateur. Source : Le Parisien

Site : Sirha de Lyon 2011

Site : Bocuse d'Or 2011

==================

Le 24 janvier 2011

Bocuse d’Or : Jérôme Jaegle à l'épreuve des feux (20 Minutes)

Gastronomie Le chef du restaurant Têtedoie représente la France au Bocuse d'or demain à Lyon. Un rêve culinaire qui devient réalité. Depuis qu'il est entré dans l'univers de la gastronomie à 16 ans, comme commis de cuisine chez un étoilé, Jérôme Jaegle a assisté à toutes les éditions du Bocuse d'Or, comme spectateur. Devenu chef du restaurant Christian Têtedoie à Lyon, ce solide Alsacien de 31 ans formé au Ritz aura la lourde tâche demain de défendre les couleurs de la France lors de la 13e édition du prestigieux et exigeant concours international de cuisine. Pendant deux jours à Eurexpo, il devra affronter 23 équipes sous le regard et les cris d'un millier de spectateurs. Et surtout convaincre le jury avec ses réalisations à base de lotte, de langoustine, d'agneau d'Ecosse, ingrédients imposés….

================

Le 26 janvier 2011

Le Danemark remporte le Bocuse d’or 2011 (L’Hotellerie)

Lyon (69) Un podium nordique avec le Danemark, la Suède et la Norvège. La France et la Suisse ont été récompensées respectivement par le prix spécial viande et le prix poisson.

24 chefs issus de 24 nations différentes se sont affrontés sur deux jours, hier et aujourd’hui, dans l’espoir de remporter le Bocuse d’Or. Après ces intenses heures de compétition, le jury s’est prononcé. Le 13e vainqueur du Bocuse d’or est Rasmus Kofoed, qui défendait les couleurs du Danemark. Chef-propriétaire du restaurant Geranium à Copenhague, le nouveau Bocuse d'or en est à sa troisième participation. Il avait remporté le Bocuse de bronze en 2005 et le Bocuse d'argent en 2007. Le Bocuse d’argent 2011 revient à Tommy Myllymäki, en provenance de la Suède. Le Bocuse de bronze récompense Gunnar Hvarnes, de la Norvège. Le prix spécial Poisson a couronné Franck Giovannini pour la Suisse. Quant au prix spécial Viande, il revient au Français Jérôme Jaegle. La France est donc absente du podium pour la quatrième fois depuis la création du concours (précédemment en 1989, 1993, 1997). Une remise des prix toujours sous tension, à la hauteur de l’enjeu, devant des caméras du monde entier et en présence de Paul Bocuse, son président-fondateur, Yannick Alléno, président d’honneur et Geir Skeie, président du jury international et Bocuse d’or 2009....

===================

Le 3 avril 2012

Le chef norvégien Ørjan Johannessen remporte le Bocuse d'Or Europe 2012

Dernière mise à jour: 23/03/2012 // Pour sa troisième édition, le Bocuse d’Or Europe avait lieu à Bruxelles. À l’issue de deux jours de compétition, pendant lesquels se sont affrontés vingt cuisiniers, le chef norvégien Ørjan Johannessen l’a emporté le mercredi 21 mars 2012. Cette première place le qualifie d’office pour la finale du Bocuse d’Or qui aura lieu en 2013.

Le Bocuse d'Or distingue le menu norvégien

Durant 5 heures et 35 minutes d’épreuve, les candidats européens devaient réaliser deux recettes, un plat viande et un plat poisson, à partir des produits imposés. Le jury était composé de vingt chefs, un par pays participant au concours, et présidé par le chef brésilien Alex Atala, chacun attribuant une note basée sur la simplicité et la créativité dans le goût et la préparation. Le menu qui a été préféré cette année fut celui du chef norvégien Ørjan Johannessen, âgé de 26 ans. Il s’agissait d’un plat de sole farcie aux crevettes accompagné d’une purée de carottes et oignons (plat qu’il avait intitulé « Austevoll »), ainsi que d’un plat de poulet servi avec de la betterave et des pommes, du céleri, des pommes des terres et des truffes (intitulé « Smak »).

Ørjan Johannessen de "Bekkjarvik Gjestgiveri"

En remportant le Bocuse d’Or Europe 2012, Ørjan Johannessen se voit donc qualifié d’office pour la finale mondiale qui aura lieu à Lyon l’année prochaine. Le jeune Norvégien y représentera les couleurs de l’entreprise familiale « Bekkjarvik Gjestgiveri », située sur une petite île de la côte Ouest de la Norvège.

C’est grâce à des sponsors que Johannessen a pu abandonner l’auberge familiale pendant huit mois, afin de consacrer tout son temps à la préparation du concours - un concours qui permet aujourd’hui au jeune chef, soutenu par son commis Julie Ekse Jenssen, de devenir l’un des meilleurs en Europe.

Les pays scandinaves en tête

En remportant le « Bocuse d’argent Europe 2012 » (Suède) et le « Bocuse de bronze Europe 2012 » (Danemark), les pays Scandinaves sont d’ores et déjà en tête des Bocuse d’Or Europe. Les pays nordiques ont donc poursuivi leur remarquable ascension depuis l'année dernière lorsque, pour la première fois, ces mêmes pays ont raflé les trois premières places du Bocuse d’Or. Outre les représentants des pays lauréats, neuf autres ont été sélectionnés mercredi pour la finale qui aura lieu à Lyon en 2013 : l’Islande, la France, le Royaume-Uni, la Suisse, la Belgique, la Hongrie, la Finlande, l’Estonie et les Pays-Bas. Représentée cette année par Thibaut Ruggeri, la France a obtenu la cinquième place au classement européen.

Bocuse d’Or

Créé en 1987, le prestigieux concours international Bocuse d’Or est le premier concours d’art culinaire à se dérouler en public. La finale aura lieu à Lyon les 29 et 30 janvier 2013 et fera concourir 24 nationalités. La prochaine édition du Bocuse d'Or Europe sera, elle, organisée en Suède en 2014.


Commentaires

Finemaree a dit…
Bonjour,

et oui ils ont tout compris ces écossais. Non seulement ils viennent pêcher nos chères coquilles sous notre nez en période de fermeture, de surcroit avec des équipages réduit à l'esclavagisme, mais en plus ils fournissent le prestigieux concours flanqué du pape de la gastronomie française en coquille St Jacques d'Ecosse...
Il y a quelques années, avec le groupement qualité Normandie Fraicheur Mer, nous avons été faire la promo avec nos coquilles label Rouge aux sélections pour la Bocuse d'Or. Nous n'avons eu aucun soutien de la filière, pas plus d'Ofimer que du CNPEM, les dinosaures ne voit rien venir, sauf les règlements européens et encore. Le monde de l'agro-alimentaire "a plus qu'évolué" est finira par laisser sur les quais les produits de la mer français incapables de se différencier. La seule chose qu'on nous suggère c'est de valoriser en vendant en direct...La "black scallop" aura bien du mal à prendre les couleurs de l'or !

Cordialement DR