vendredi 2 mars 2012

Politique. Tout le monde condamne la concurrence déloyale des produits d'importation....

Dumping social et environnemental....

Tout le monde condamne la concurrence déloyale des produits de la mer d'importation....

Mais personne ne parle de ces multinationales européennes qui capturent ces poissons dans les eaux du Sud, qui les transforment ensuite à bas coût toujours dans ces pays du Sud et qui enfin les exportent sur le marché communautaire...

Ces poissons, crustacés et coquillages d'importation qui représentent 80% des produits aquatiques consommés en France, sont vendus très souvent sous un emballage "Made in France".

Ils concurrencent directement les poissons de nos côtes que défendent actuellement nos ondes radiophoniques (campagne publicitaire de FranceAgriMer).

Lire l'entretien de Novethic (groupe Caisse des Dépôts) avec Antonio Manganella du CCFD-Terre Solidaire

Le CCFD-Terre solidaire a analysé les programmes des candidats à l'élection présidentielle sur le thème de la régulation des multinationales en matière de respect des droits de l'Homme et de l'environnement. Si tous évoquent la « concurrence déloyale des pays du Sud », ils sont peu à évoquer le fait que les multinationales, y compris françaises, sont les principales bénéficiaires du dumping social et environnemental de ces pays. Explications d'Antonio Manganella, chargé de plaidoyer RSE au CCFD.

Carte : remarques en bas de page

Novethic. D’une manière générale, pensez-vous que les candidats ont davantage intégré les questions de RSE à leurs programmes respectifs ?

Antonio Manganella. Les analyses que nous avons faites montrent qu’il n’y a pas de prise en compte de la responsabilité sociale des entreprises. L'encadrement de l'activité des multinationales en matière de respect des droits de l’Homme et de l’environnement, mesure que propose le CCFD, ne figure dans aucun programme. Les candidats font tous le constat de l’absence de régulation de la mondialisation, mais les réponses apportées se focalisent sur la question de l’emploi et de la compétitivité des pays émergents. Aucun candidat n’admet que les multinationales françaises sont avant tout bénéficiaires de cette absence de régulation et qu’elles profitent du faible coût de la main d’œuvre et de normes moins disantes au plan social et environnemental.

En dehors d’Eva Joly, qui a de réelles propositions sur le sujet, et dans une moindre mesure de Jean-Luc Mélenchon, les autres candidats apportent des réponses très nationales à la mondialisation.

Quelles sont les propositions concernant la concurrence des pays émergents ?

Elles sont très vagues chez les grands candidats. François Hollande propose par exemple « d’engager avec les grandes entreprises françaises un mouvement de relocalisation de leurs usines dans le cadre d’un contrat spécifique ». Qu’est ce que cela veut dire ? S’agit-il de défiscalisation, de baisse du coût du travail ? C’est très vague. Par ailleurs, le coût horaire du travail est de 32 euros en France, on voit mal quelles réponses apporter face au coût du travail dans les pays du Sud. Surtout, aucun candidat n’évoque le fait que ce sont les grandes entreprises françaises notamment, qui font travailler les Indiens ou les Chinois…et qui délocalisent aussi pour d’autres raisons, comme l’absence de réglementation sociale, fiscale et environnementale, et parce qu’il s’agit de pays à faible gouvernance.

Plusieurs candidats se disent favorables à la création d’une Organisation Mondiale de l’Environnement (OME). Que proposent-ils exactement ?

Réponse et suite de l'entretien, cliquer Responsabilité sociale des entreprises

Autres articles :

Remarques concernant la carte : La carte indique uniquement les zones de pêche où les poissons sont capturés par les armements communautaires pour le marché UE. La carte n'indique pas les zones de pêche où les poissons sont capturés par des armements hors UE pour le marché européen comme le Pacifique Nord (colin d'Alaska, saumon et cabillaud du Pacifique...) et le Pacifique du Sud-est (poisson minotier transformé en saumon et bar d'élevage, crevette d'aquaculture)...