lundi 17 janvier 2011

Que les chinois aiment le saumon, n’est pas du tout du goût des pêcheurs écossais !

Que les chinois aiment le saumon, n’est pas du tout du goût des pêcheurs écossais !

Les chinois raffolent de saumon, ils bondissent sur toutes les opportunités pour assouvir leur appétit d’exotisme... Saumon de Norvège, Saumon du Chili, Saumon d’Australie (1) et maintenant Saumon d’Ecosse après la signature d’un accord commercial entre les gouvernements écossais et chinois.

Ce contrat d’exportation va booster la production aquacole du troisième producteur mondial de saumon atlantique. Et cela ne plait pas aux pêcheurs écossais ! Non pas aux pêcheurs de maquereau qui exportent une partie de leur production en Chine, mais aux pêcheurs sportifs dont le loisir favori est selon eux menacé… Taquiner truites et saumons sauvages deviendra de plus en plus difficile dans des baies et rivières déjà « polluées » par les élevages piscicoles.

La demande chinoise en saumon Atlantique est en pleine expansion. Hausse de 42% en 2009 pour 8.000 tonnes. La Chine est l'un des plus grands marchés en produits de la mer. « Nous pourrions doubler la production en Ecosse, si seulement 1% de la population chinoise mangeait du saumon écossais,» a déclaré le Premier ministre Alex Salmond.

Le Professeur Phil Thomas, président de l'industrie écossaise, organe représentatif de l’organisation des producteurs de saumon (Scottish Salmon Producers' Organisation) est tout aussi enthousiaste : « Nous nous félicitons de la signature de cet accord important. Le saumon écossais est très demandé ici comme à l'étranger parce qu'il représente une protéine saine, nutritive et durable. Nous avons beaucoup investi dans l'élevage du saumon et cet accord assure un brillant avenir pour un secteur qui est vital pour l'économie écossaise. »

La déclaration enthousiaste du Premier ministre Alex Salmond a fait bondir l’association Salmon & Trout Association (S&TA). Selon Paul Knight, directeur de S & TA, « Il serait irresponsable d’augmenter autant la production de saumon d'élevage alors que le gouvernement écossais et l'industrie de la pisciculture n’ont pas encore résolu les problèmes existants. » « Il s'agit notamment de la transmission de poux du poisson d’élevage aux poissons sauvages, de la dilution de l'intégrité génétique de nos stocks de poissons indigènes par leur croisement avec des poissons évadés des cages. »

M. Knight a choisi cette occasion pour remercier Richard Benyon, Ministre des pêches du Royaume-Uni qui, quelques jours avant, avait indiqué que l'élevage du saumon écossais a un impact négatif sur les stocks de poissons sauvages….

Philippe Favrelière (à partir de : Scottish salmon to China (Seafood today))

(1) Le chinois Pacific Andes investit dans le saumon australien Tassal

La société chinoise Pacific Andes est connue comme l’un des plus importants fournisseurs de poissons congelés dans le monde avec ses pêcheries dans le Pacifique nord (colin d’Alaska, cabillaud,…), comme l’un des 5 plus grands de la pêche minotière au Pérou. Sa flottille de pêche pélagique opère aussi au large des côtes africaines dans les eaux de Mauritanie....

En prenant des participations dans la société australienne Tassal, Pacific Andes vise maintenant l’aquaculture et plus particulièrement le saumon d’élevage. Commentant l'investissement, M. Ng Joo Siang, Pdg de Pacific Andes a déclaré: « Plus grand producteur de saumon en Australie avec des marques commerciales reconnues, Tassal est positionné comme un leader incontesté sur le marché asiatique en pleine croissance pour le saumon, en particulier en Chine et en Asie du Sud Est. » Source : Pacific Andes acquiert 20 parts pc en Tassal (Fis)

Regardez le site de Pacific Andes, cette société chinoise intervient dans le monde entier. Le créateur de cet empire a commencé ses activités dans la filière de la pêche en 1986 avec un petit commerce de poisson congelé à Hong Kong !!! Actuellement, Pacific Andes fait partie des 10 plus grandes sociétés de pêche dans le monde !!!

Autres articles :

===================

Quelques jours après, le 22 février 2011 dans 20 minutes....

Le saumon sauvage d'Ecosse menacé par l'appétit chinois pour le saumon d'élevage (20 Minutes)

Les pêcheurs écossais de saumon s'inquiètent des quantités croissantes de poissons élevés pour l'exportation en Chine...

Quand les Chinois veulent manger du saumon fumé, ils vont directement le commander, dans les quantités nécessaires, aux producteurs. La visite de Li Keqiang, le vice-Premier ministre chinois, en janvier en Ecosse a fait des remous parmi les pêcheurs de saumon sauvage. Alors que la production de saumon d’élevage devrait connaître une embellie avec les commandes chinoises, les saumons sauvages pourraient être victimes de parasites développés dans les fermes et disparaître.

Une «calamité» niée par le gouvernement et l’industrie ?

===================

Ecosse : Une grande région de la salmoniculture norvégienne et maintenant polonaise....

Depuis le début des années 1990, la salmoniculture écossaise a cru en tonnage et a décru en nombre de sociétés. Principalement concentrée autour de quelques multinationales norvégiennes et depuis peu une société polonaise, Morpol....

Callander McDowell dans ReLAKSation n°476, fait l'apologie de la concentration qui selon lui permettra à l'industrie d'avancer. Il ne comprend pas les limites imposées notamment en Norvège où une société ne peut pas posséder plus de 25% des concessions maritimes du pays et soutient Marine Harvest dans sa tentative de modifier cette réglementation....

1- La pisciculture écossaise en chiffres

Document à télécharger : Scottish Fish Farm Production Survey 2009 report (The Scottish Government)

  • Truite : 6.766 tonnes
  • Saumon atlantique : 412 millions de livres pour 144.247 tonnes soit 150 tonnes/actif
  • Cabillaud : 0,1 tonne

Les principales conclusions sont les suivantes :

La production de saumon Atlantique a augmenté de 12% en 2009 pour atteindre 144.247 tonnes. Cette augmentation intervient après quatre années à des niveaux de production relativement stable. Les prévisions de récolte pour 2010 sont estimées à 150.004 tonnes, soit une augmentation de 4% sur le total de 2009.

La production de truite arc-en-a diminué de 11,8% en 2009 à 6.766 tonnes. Ceci est contraire à la tendance récente d'une légère augmentation au cours des quatre dernières années. La production de cabillaud a diminué de 1.822 tonnes en 2008 à 0,1 tonnes en 2009 en liaison avec la fermeture d’un élevage important.

« Les emplois ont augmenté en 2009, passant à plus de 1000 personnes à temps plein dans le secteur piscicole ; le gouvernement écossais continue d'avoir une grande confiance en l'avenir de la pisciculture ; l'aquaculture continue à être une industrie en plein essor et de plus en plus important dans l'économie écossaise ; elle contribue à soutenir une croissance économique durable dans les collectivités rurales et côtières dans les Highlands et les îles, » selon Roseanna Cunningham, Ministre de l’environnement écossais.

2- La conchyliculture en devenir, en particulier la mytiliculture

A télécharger : Scottish Shellfish Farm Production Survey 2009 report (The Scottish Government)

La conchyliculture en Ecosse (Chiffre 2009) :

  • Mussel: £6.3 million pour 6.300 tonnes
  • Pacific oyster: £1.2 million pour 2900 tonnes
  • Native oyster: £0.13 million pour 490 tonnes
  • Scallop: £0.02 million pour 35 tonnes
  • Queen: £0.01 million

===================

Ecosse : Le saumon économiquement dans le rose !

L’association écossaise des producteurs de saumon - Scottish Salmon Producers' Organisation (SSPO) – baigne dans l’euphorie.

La dernière livraison de l’association « Scottish Salmon Farming – Industry Research Report » de décembre 2010 à quelques jours des festivités indique :

  • 234 nouveaux emplois dans la dernière année pour un investissement en capital de £ 29,5 millions en 2009,
  • 90% des sociétés salmonicoles se sentent «très confiantes» ou «en confiance» sur la demande future,
  • 70% ont exprimé le désir de se développer durablement,
  • 78% prévoient d'augmenter leurs effectifs.

La France est le premier marché pour le saumon écossais d’élevage, avec quelques 20.000 tonnes de saumon frais en 2008 dont environ 6.000 pour le Saumon écossais Label Rouge.

Pour plus d’informations lire le communiqué dans Fishnewseu : Economic report confirms the growing importance of salmon farming

Photo ci-dessus : Scottish Salmon Producers' Organisation (SSPO)

=================

Le 15 juillet 2011

Chine. Exportateur net, le pays va devenir importateur net en produits aquatiques

La hausse du niveau de vie de plusieurs centaines de millions de chinois aura des répercussions considérables sur la filière des produits aquatiques dans le monde...

La Chine est devenue le foyer du développement économique de la filière des produits aquatiques. L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) place la Chine au premier rang mondial des exportateurs de produits aquatiques, avec un volume d'exportation équivalent à 10,2 milliards USD. En outre, les Chinois consomment près de 26 kg de produits aquatiques par personne et par an, plus que n'importe quel autre peuple au monde.....

Par tradition, les Chinois achètent toujours du poisson frais et il n'y a encore que cinq ans, il était très rare de trouver des plats de poisson surgelés dans les épiceries chinoises. Toutefois, l'essor de la classe moyenne, très demandeuse de produits aquatiques, sous des formes de plus en plus variées de surcroît, est de bon augure pour les investissements sur ce nouveau marché de grande consommation qu'est la Chine. Parallèlement, la hausse du coût de la main d'œuvre et l'appréciation du yuan ont fait monter les coûts de transformation des produits aquatiques en Chine. Certaines sociétés regardent déjà du côté du Laos et du Vietnam pour déplacer leurs centres de fabrication. George Chamberlain, président de l'ONG The Global Aquaculture Alliance, a présenté, lors du Salon international des produits de la mer de Boston (International Boston Seafood Show) cette année, le résultat d'études montrant que d'ici fin 2011, la Chine cessera d'être un exportateur net de produits aquatiques pour devenir un importateur net… Source : Fondements d'un mouvement en faveur des produits aquatiques durables en Chine (Alliance produits de la mer)

Pour plus d’informations sur les différentes interventions aux conférences de l’International Boston Seafood Show 2011 : Boston Conference Session Addresses Approaching Seafood Shortage et sur l’intervention de George Chamberlain, président de l'ONG The Global Aquaculture Alliance : GAA

====================

Le 27 octobre 2011

Le saumon norvégien, victime collatérale du prix Nobel de la paix de Liu Xiaobo (Le Monde)

Pour Pékin, l'attribution du Nobel de la paix au dissident emprisonné Liu Xiaobo en 2010 est un prix qui ne passe pas. Les autorités chinoises ont répliqué en s'en prenant au... saumon norvégien. Un an après, les exportations sont en chute libre. Déplorant que le Nobel récompense un "criminel" et affirmant que cela allait "nuire" aux relations bilatérales, la Chine a manifesté son courroux en décrétant des contrôles vétérinaires renforcés sur le saumon norvégien. Des analyses si tatillonnes que le poisson frais finissait par pourrir dans les entrepôts, selon les professionnels.

"On s'attendait à une augmentation de 30 à 40 % de nos exportations vers la Chine cette année. Cela ne s'est pas produit", explique Christian Chramer, porte-parole du Centre des produits de la mer de Norvège. Une litote puisque les ventes de saumon frais norvégien vers la Chine continentale se sont écroulées de moitié sur les huit premiers mois de l'année. Signe qui ne trompe pas, la chute est particulièrement lourde au lendemain de la cérémonie Nobel en décembre 2010. Après plus de 1 000 tonnes ce mois-là, les exportations sont tombées à 315 tonnes en janvier, puis à 75 tonnes en février.

Pour contourner les obstacles, les pisciculteurs ont d'abord fait transiter leurs produits à destination de la Chine continentale via Hongkong. Mais cette porte s'est aussi refermée. Impuissant, le gouvernement norvégien a indiqué qu'il pourrait porter l'affaire devant l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le saumon écossais profite...

En ciblant le saumon, la Chine s'en est prise à un produit emblématique du pays scandinave, une attaque indolore pour elle qui peut à la place se tourner vers le poisson écossais. Certains groupes cherchent d'ailleurs à compenser la chute de leurs exportations vers la Chine par une recrudescence des ventes de poisson venant de leurs élevages dans des pays tiers. Mais cela ne compense "pas totalement", affirme-t-on chez Marine Harvest, leader mondial du secteur avec des fermes aquacoles dans six pays. "La consommation chinoise de saumon augmente et ce sont les autres producteurs qui accroissent leurs ventes", souligne Joergen Christiansen, porte-parole du groupe qui élève un quart des saumons de l'Atlantique produits dans le monde.

Pas d'impact...

=====================

Le 8 février 2012

300.000 saumons s'échappent d'un élevage en Ecosse (20 Minutes)

Les pêcheurs s'inquiètent de l'impact que pourraient avoir les fugitifs sur les saumons sauvages...
Une violente tempête s’est abattue pendant la semaine de Noël sur les îles Shetland, au nord de l’Ecosse. Les vents dépassant les 100km/h ont détruit onze cages d’une ferme d’élevage de saumons, laissant s’échapper dans la nature 300.000 poissons. Près d’un mois plus tard, les cages ont pu être reconstituées mais les fugitifs inquiètent les pêcheurs, rapporte le New York Times.

Car le patrimoine génétique des saumons d’élevage est moins varié que celui des saumons sauvages, plus aptes de ce fait à s’adapter aux variations du climat ou de leur milieu. Des croisements pourraient appauvrir considérablement les gênes des poissons sauvages, qui deviendraient ainsi plus sensibles aux maladies. D’autant plus que les saumons d’élevage emmènent souvent avec eux des bactéries ou des parasites, comme les poux de mer, contre lesquels les saumons sauvages ne sont pas immunisés.

Des «ravages»… si les saumons d’élevage survivent dans la nature

D’après l’association Blue Planet Society, «il y a une forte probabilité pour que 300.000 saumons nagent dans l’Atlantique Nord, faisant des ravages dans l’écosystème marin». Toutefois, un porte-parole du gouvernement écossais relativise: il a expliqué que les animaux habitués à être nourris par les hommes pourraient être nombreux à mourir rapidement sans leur ration journalière de croquettes. Les assureurs de la ferme et la marine écossaise sont en cours d’investigation pour évaluer les dommages causés à la population de saumons sauvages, même s’ils seront très difficiles à mesurer.

L’Ecosse est le troisième producteur de saumons d’élevage, après la Norvège et le Chili. En 2010, 154.000 tonnes de saumons écossais ont été produits, pour une valeur de plus de 600 millions d’euros.....

====================

Le 27 août 2012

L'enrichissement des chinois change la vie des communautés de pêcheurs en Asie du Sud

Le développement économique rapide de la Chine au cours des trois dernières décennies, a déclenché une "ruée vers les ressources" de l'Asie du Sud. L'augmentation de la demande chinoise en produits de base comme les produits de la mer de qualité, explique Michael Fabinyi de l'Université James Cook, a déclenché un processus d’«intensification» dans de nombreuses communautés côtières. C’est-à-dire que beaucoup des personnes se consacrent maintenant à la pêche de cette catégorie de poissons à haute valeur marchande, comme les poissons de récifs vivants (mérou, et autres), les concombres de mer...

Faut-il lier le déclin des requins, des concombres de mer et des poissons de « luxe » constaté dans ces régions à la seule force de la demande chinoise ?

Toujours est-il que les populations en tirent d'importants avantages sociaux tels que l'amélioration des soins de santé, du logement et de l'éducation. D’après Seaweb : Study Looks At the Increasing Influence of Luxury Seafood Demand On Coastal Communities

Pour accéder directement à l'étude....

Historical, cultural and social perspectives on luxury seafood consumption in China
====================



1 commentaire:

sourine a dit…

article très interessant !
merci
sourine