samedi 23 octobre 2010

Crabes en self service : La vidéo ne dit pas si les japonais les croquent sur place !


Crabes en self service : La vidéo ne dit pas si les japonais les croquent vivants !

En France, la maison Gillardeau vend des huîtres bien fraiches dans un distributeur automatique à l’entrée du pont d’Oléron. Les touristes peuvent ainsi faire une pause huîtres avant de passer de l’autre côté du pont. Encore plus fort !... Les japonais vendent des crabes vivants en self service dans des distributeurs à côté des bananes, boissons gazeuses et autres gâteries… Cependant, la Vidéo ne dit pas si les japonais les croquent ensuite sur place comme les fameuses huîtres Gillardeau !



La Vidéo ne dit pas si les japonais croquent des crabes en vie comme les crevettes dans les restaurants chinois de Californie au grand dam des associations de bien-être animal.


Des crevettes torturées en Californie selon PETA

Une recette de cuisine cruelle interdite par des défenseurs des animaux... Au restaurant Nishiki Sushi de Sacramento, en Californie, on peut commander un plat original: le «dancing shrimp» (crevette qui danse). Ou plutôt, on pouvait, jusqu’à ce que l’association de défense des animaux Peta (People for the ethical treatment of animals) ne s’émeuve de cette manière cruelle de manger des crevettes: servies vivantes, elles sont aspergées de citron et avalées alors qu’elles se débattent encore pour échapper à une mort acide. Les crevettes aussi souffrent - Ce plat, très coté au Japon, n’a pas plu à PETA, qui a contacté le restaurant après avoir reçu plusieurs plaintes de clients outrés par le sort réservé aux crevettes. S’appuyant sur un rapport de la Queen’s University de Belfast paru en 2007, PETA a rappelé que la souffrance des crevettes était bien réelle: les expériences menées par les chercheurs irlandais permettent de mesurer la douleur ressentie par la crevette lorsqu’elle est aspergée de citron. Source : 20 minutes

Autres articles
))))))))))))))))))))))))))))

Shellfish Network, l’association de protection des « Fruits de mer »

Le Shellfish Network est la SPA des « Fruits de Mer ». Cette association britannique défend la cause des coquillages et crustacés…

Constat :

Les coquillages et les crustacés sont des créatures parmi les plus communes de la planète. Pourtant, ils sont au bas de l’échelle quand il s'agit de bien-être et de tendresse.

Objectifs :
  1. Augmenter la sensibilisation du public au fait que coquillages et crustacés sont des êtres vivants capables de ressentir douleur, stress et plaisir.
  2. Stoppez les cruautés à l’égard des coquillages et crustacés, jusqu’à l’interdiction de l’ébouillantage de crustacés vivants pour la consommation humaine et autres abus !
Pour en savoir plus sur cette association qui peut mettre en péril la vie des conchyliculteurs et des pêcheurs, cliquer Shellfish Network

))))))))))))))))))))))))))))

Pour aller plus loin...

Le 5 août 2013

Suède : une boîte de nuit priée de baisser le son pour préserver les tympans des poissons

Source : Metronews

La Commission Administrative Régionale est formelle : la puissance des beats constitue une réelle menace pour l'équilibre de nos amis marins.

Les poissons voient leurs organismes fragilisés par des décibels trop élevés.

A Gothenburg en Suède, un night-club a été contraint par les autorités à diminuer le volume de diffusion de sa musique. La cause? La santé fragile de ses poissons domestiques, de la famille des Cichlidés, serait mise en danger par l'excès sonore.

La loi suédoise stipule que la musique ne peut dépasser les 65 décibels quand des animaux sont à proximité. Or, la boîte de nuit a été contrôlée à 100.

Le proprio voit rouge

Le propriétaire du club n'a pas manqué de s'insurger : il affirme que les contrôles ont été mal effectués, et que de toute façon les poissons ne risquent rien, car leur aquarium est placé dans une pièce séparée où le bruit ne peut les endommager.

Mais les autorités restent inflexibles : soit le club se procure des aquariums mieux insonorisés, soit il la met en veilleuse. Sous peine de perdre définitivement le permis lui autorisant de garder des animaux dans ses locaux.

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Le 19 décembre 2010

Nathalie Fontrel

Les fêtes de fin d’année sont l’occasion pour les défenseurs des animaux d’alerter sur la souffrance des poissons et des crustacés que nous dévorons par milliers à Noël et nouvel an.

Avez-vous songé au cri du homard plongé vivant dans l’eau bouillante ? Ce qui est sûr c’est que la casserole n’est pas l’écosystème naturel du crustacé. Le homard peut vivre plus de cent ans à condition évidemment qu’il échappe à la pêche. Au cours de sa vie, il mut 4 à 5 fois par an. Il se débarrasse de sa carapace devenue trop étroite. A chaque mue, sa taille augmente de 20%. Le homard est capable d’effectuer de longues migrations : 160 kilomètres par an.

Le système nerveux du homard n’est pas centralisé dans le cerveau mais dispersé sur tout le corps. Ce qui alimente la polémique entre scientifiques. Pour les uns, puisque le homard n’a pas de système central il ne peut pas ressentir la douleur. Pour les autres, puisque son corps est couvert de récepteurs, il peut souffrir. Le docteur Robb de l’Université de Bristol est convaincu que le homard souffre pendant 40 secondes avant de mourir dans sa casserole d’eau bouillante. 5 minutes lorsqu’il est pongé dans de l’eau froide portée à ébullition. Deux heures lorsqu’il est immergé dans de l’eau douce, c’est la méthode industrielle pour tuer les crustacés.

Lorsque les homards sont capturés on les affame pour éviter qu’ils ne salissent les cages ou les aquariums avec leurs déjections. On leur lie donc les pinces avec du ruban adhésif pour éviter le carnage : un homard affamé mange volontiers du homard.

Sur les sites des amoureux des animaux, on détaille également la souffrance des poissons... et du roi des fêtes de fin d’année, le saumon d’élevage... Lui aussi serait sujet à la douleur. Sans compter que pour grossir, il contribue à piller les océans : il faut 5 kilo de poissons sauvage produire un kilo de saumon d’élevage. Et les huitres ? Vous savez celles que nous dévorons vivantes. L’huître qui se rétracte au contact d’une goutte de citron ou de la cuillère du gourmet. D’ailleurs pour éviter les ennuis de santé, il est impératif de les manger vivantes. A moins de les déguster cuites...

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Le 20 février 2011

Les poissons rouges ne peuvent-ils pas être dressés ?

Des associations et des internautes condamnent le spectacle du magicien Fu Yandong qui met en scène des poissons rouges dans un numéro de dressage. Ils accusent l’artiste d’avoir recours à la torture.

Tour de magie avec des poissons



Pour plus d’informations sur Zigonet : Ce numéro de dressage de poissons rouges fait scandale

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Le 6 mars 2011 : Huîtres vivantes, saint-jacques vivantes, mais aussi langoustines vivantes


Le chef danois René Redzepi est derrière Noma, restaurant de Copenhague qui a lancé une révolution culinaire totalement tournée vers le Nord, les produits sauvages et les techniques ancestrales.
Marie-Claude Lortie : Êtes-vous en train de faire découvrir aux Danois ce qu'ils ont dans leur propre jardin?
René Redzepi : J'y travaille. Mais pour la plupart d'entre eux, l'oseille des bois demeure toujours plus exotique que le basilic italien. Mais ça s'en vient.

MCL : Pourquoi les crevettes vivantes?

RR : C'est un hommage aux pêcheurs de langoustines des îles Féroé qui les mangent vivantes dans leur bateau. Au début on faisait cela aussi ici, mais c'était trop pour la clientèle de voir une langoustine vivante et de devoir la manger. Certains clients se mettaient à pleurer. Alors on a changé pour les petites crevettes de Roskilde. Moi, je les aime vraiment mieux comme ça. C'est croquant. J'adore ça. J'en ai un peu marre de cette idée que tout doit être tendre. Et puis on mange aussi les huîtres vivantes....

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Le 14 mai 2011


Des chercheurs américains ont découvert que le poisson-crapaud est capable d'émettre deux sons en même temps, comme les oiseaux. «On dit muet comme une carpe mais ce n'est pas vrai. Les poissons communiquent beaucoup car les sons se propagent très bien dans l'eau», avertit Thierry Aubin, directeur de recherche au CNRS en communication acoustique. Leur répertoire est d'une richesse étonnante. Une espèce de poisson-chat roucoule comme un pigeon et se met subitement à crier comme un singe. D'autres espèces, plus discrètes, grognent ou coassent comme des grenouilles ou lancent des petits «clics» en s'enfuyant. Il y a de véritables artistes comme le chabot à longue corne d'Amérique du Nord qui parcourt lentement les fonds en soufflant à la façon d'une corne de brume.

Certains sons ressemblent à des trousseaux de clés qu'on agite frénétiquement ou à un envol de canards. «C'est chez les poissons que l'on trouve la plus grande diversité de sons», assure Frédéric Bertuccci, doctorant au laboratoire de neuro-éthologie sensorielle piloté par Nicolas Mathevon (université de Saint-Étienne). L'océan n'est pas un monde de silence, comme le prétendait le commandant Cousteau. Les poissons n'arrêtent pas de parler, de crier et de chanter.

Au moment de la reproduction

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Être dépecé vivant, c’est pas cool.

Dans l’émission Arte « Le Blogueur », Anthony Bellanger présente cette semaine le sujet « Aquaculture, à quoi bon? ».

Le Blogueur enquête en Écosse où le saumon d’élevage règne en maître avec dans son sillage parasites, déjections et antibiotiques ; en Italie, et enfin en France, où l’élevage de la truite se veut l’un des plus respectueux de l’environnement.

Anthony Bellanger termine en faisant remarquer que, bio ou pas bio, la mort est tout aussi cruelle pour le poisson, « c’est une vraie boucherie » dit-il. Pour appuyer ses dires il diffuse le spot télé d’une ONG néerlandaise dans lequel Ancilla Tilia, mannequin néerlandaise élue végétarienne  la plus sexy de 2008 par le magazine FHM, joue le rôle d’une strip-teaseuse éviscérée par un pêcheur en plein spectacle. Slogan :
Être dépecé vivant, c’est pas cool.

D’après Vegactu : La vérité sur l’abattage des poissons (vidéo)

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Aucun commentaire: