lundi 19 avril 2010

Des chats bien gâtés (au MSC) !

Les organisations environnementales tiennent des discours pessimistes voire alarmistes à l’encontre des ressources de la mer. Bien qu’elles considèrent globalement les stocks de poissons au bord du gouffre, rares sont celles à se questionner sur l’utilisation du poisson une fois débarqué à terre si ce n’est de donner leur avis dans des brochures : poisson à éviter, à exclure, bon,…. Très souvent de mèche avec l’industrie halio-alimentaire, elles ne parlent jamais des pertes considérables liées aux nouveaux modes de consommation comme le « prêt à cuire » ou les filets « qualité sans arrête » (QSA). Et de l’utilisation d’une grande variété de poissons dans les aliments de nos animaux de compagnie.

L’analyste britannique Callander Mac Dowell n’a pas du tout apprécié le film de Charles Clover « The End of the Line » qui attaque avec virulence l’élevage de saumon. Le film explique par exemple que pour produire 1 kilo de saumon, il est nécessaire de pêcher 5 kilos de poisson sauvage. Fervent défenseur de la salmoniculture, Callander Mac Dowell ne comprend pas pourquoi Charles Clover est si critique à l’encontre de l'alimentation des poissons d’élevage alors qu’il reste étrangement silencieux au sujet de l'utilisation de poissons sauvages dans la nourriture des animaux de compagnie.

Une facture de 114.000 euros pour la certification MSC

Mars Petcare, fabricant de Whiskas et Sheba, a annoncé qu'il avait l'intention d’incorporer des poissons certifiés pêche durable MSC dans la nourriture pour chat vendue en Europe d'ici Noël 2010 et dans le reste du monde d'ici 2020. La facture de Marine Stewardship Council s’élève à 100.000 livres !

Aussi étrange que cela puisse paraitre, les aliments ne sont pas composés principalement de rejets de l’industrie du poisson mais de morceaux de choix (filets et autres). Whiskas a plusieurs gammes de produits de la mer : thon, crevette, saumon, morue, sardine, hareng, poisson blanc. Sheba : truite, espadon et plie. Avec la certification, Mars Petcare s’est fixé comme objectif d'éliminer progressivement l'utilisation de filets de premier choix.

« Mais est-ce assez ? », s’interroge Callander Mc Dowell qui explique que le chat peut très bien se satisfaire d’ingrédients d’origine terrestre à savoir boeuf, agneau, poulet, lapin, dinde, canard et porc pour Whiskas, et jambon, gibier et oie pour Sheba. Voir le texte de CMD : Market Solution du 15 avril 2010

Une autre proposition : Acheter du poisson frais entier et le chat dégustera tête et arrêtes.

Autres articles :

Le 18 juin 2010

Du poisson durable pour nos amis les bêtes d'ici 2020 (Futura Sciences)
Mars, ce n’est pas que des barres chocolatées, c’est aussi des aliments pour animaux. La division Animaux de compagnie de l'entreprise Mars Inc. vient de s’engager à utiliser exclusivement du poisson issu de la pêche durable d’ici 2020 pour ses marques Pedigree, Whiskas, Cesar et Sheba.
D'ici 2020, les produits pour animaux des marques Pedigree, Whiskas, Cesar et Sheba ne contiendront plus de poissons non issus de la pêche durable, selon un engagement pris par Mars Petcare mercredi 31 mars 2010. L'entreprise qui dépend de Mars Incorporated compte remplacer les poissons entiers et les filets de poisson provenant de la pêche sauvage par des « produits dérivés durables et des produits de l'aquaculture durable ».
Un premier pas vers cet objectif sera réalisé cette année avec une sélection de produits à base de poisson des marques Sheba et Whiskas qui sera certifiée par le Marine Stewardship Council (MSC), un organisme qui œuvre pour la promotion des pratiques de pêche durables.
Un Mars, et le poisson durable repart
« Compte tenu des préoccupations liées à l'utilisation d'espèces de poissons menacées et à la surexploitation de certains fonds marins, nous avons déjà décidé de ne plus utiliser de thons patudo (Thunnus obesus), de thons rouges et d'espadons dans l'ensemble de notre portefeuille de marques de petfood en Europe », explique Michel Klersky, président de Mars Petcare France…..

Le 27 août 2010

Santé - Du bio pour nos chats ! (30 millions d’amis)

L’enseigne MARS Petcare lancera l’année prochaine une nouvelle gamme d’alimentation élaborée à partir de poisson issu de la pêche durable. Une initiative qui devrait satisfaire tous les maîtres soucieux de l’environnement, saluée par la Fondation 30 Millions d’Amis.

Si les maîtres ont le droit de manger « durable », pourquoi pas leurs animaux de compagnie ? C’est de ce constat qu’est partie l’entreprise Mars Incorporated, qui va commercialiser à partir de 2011 des produits alimentaires pour chat composés de produits de la mer issus de la pêche durable. Une bonne nouvelle pour les matous comme pour la faune océanique, dont certaines espèces sont aujourd’hui menacées d’extinction.

Une initiative unique dans le monde - C’est le label MSC (Marine Stewardship Council) qui certifiera que les poissons sont tous issus de méthodes de pêche durable et que leur consommation n'atteint pas la survie de l'espèce : « L’espadon, le thon rouge et le thon paludo étaient déjà exclus de nos recettes, précise Pascale Perez-Castellano, directrice de la Communication chez MARS PF France. Mais ce qui est également essentiel, c’est que tous les poissons entiers et les filets de poisson issus de la pêche sauvage seront remplacés par des produits dérivés durables et par des produits de l’aquaculture durable. » Ce label garantit par exemple que chaque acteur du circuit respecte un certain nombre de méthodes, ou choisit des lieux de pêche où les ressources ne diminuent pas…..

Une décision éthique - La pêche halieutique est fréquemment mise en cause pour son exploitation excessive des ressources, causant la raréfaction, voire la disparition de certaines espèces, et bouleversant ainsi la chaîne alimentaire. Et pour les esprits chagrins qui supputeraient que la multinationale surfe là sur un effet de mode, Pascale Perez-Castellano prend les devants : « Ce n’est en rien une opération marketing. Il s’agit avant tout d’une vraie volonté de coexister avec les espèces, de les respecter, et ne pas d’entrer en compétition avec ce que nous offre notre planète. » Une démarche réalisée avec les conseils de WWF (World Wide Fund for Nature), l’organisme de référence en matière de protection de la nature....

===============

Le 17 novembre 2010

Des poissons MSC pour les animaux du zoo d’Edimbourg (Goodplanet)

Le zoo d’Edimbourg en Ecosse a décidé de nourrir ses otaries et ses pingouins avec du poisson certifié MSC. Le hareng des otaries provient donc désormais de pêcheries certifiées situées dans les eaux écossaises tandis que les 200 pingouins auront bientôt droit à du colin en provenance d’une pêcherie sud-africaine, une pêcherie « qui a radicalement réduit les prises accidentelles d’oiseaux dans ses filets », précise Darren McGarry, le responsable de collection du zoo. La certification MSC est attribuée aux pêcheries qui pratiquent une pêche durable et responsable, et le Marine Stewardship Council, l’organisme qui attribue ce label, a lancé récemment une campagne visant à encourager les zoos à nourrir leurs animaux avec des poissons certifiés, rapporte le Guardian.

Aucun commentaire: