jeudi 6 janvier 2011

France. Pêche : Descente au fond du trou !

France. Pêche : Descente au fond du trou !

Mortalité massive des huîtres et abandon de la pêche industrielle comme c’est le cas ces jours-ci de l’armement boulonnais Euronor et de l'armement malouin "La Compagnie des Pêches" (ex Comapêche).

Selon l’enquête mondiale intitulée « La voix des peuples » et réalisée dans plus de 50 pays par l'Institut de sondage BVA, les français sont les champions de la sinistrose. Globalement, les pays développés se montrent pessimistes alors que les pays dont l'économie est émergente tels le Vietnam ou la Chine, se déclarent optimistes pour leur avenir sur le plan économique…

Sur France Inter, un journaliste qui évoquait ce classement, Vietnam en tête de l'optimisme, France en queue de peloton derrière des pays en guerre comme l’Afghanistan et l’Irak, fit ce commentaire surprenant pour expliquer l'optimisme de tous ces pays : « Au fond du trou, ils ne peuvent pas descendre plus bas » !!!

Meilleurs voeux de production halieutique pour 2015

Vietnam, 6 millions de tonnes. Indonésie, 12 millions de tonnes... Europe ou France ?

Le Vietnam vise les 6 millions de tonnes en 2015

En 2010, la production halieutique vietnamienne a atteint 5,1 millions de tonnes pour 5 milliards de dollars US d’exportation, selon le Département Général des Pêches lors d’une réunion à Hanoi le 28 décembre 2010. La programmation – le futur Plan 2011-2015 – prévoit de produire 6 millions de tonnes en 2015. Source : Producing 6 million tonnes of seafood by 2015 (Vietnambusiness)

L’Indonésie cible les 12 millions de tonnes en 2015

Le Ministère des Affaires Maritimes et de la Pêche prévoit une production halieutique de 12,26 millions de tonnes en 2011 contre 10,83 millions de tonnes en 2010. L'aquaculture devrait contribuer à 6,85 millions de tonnes. « Nous prévoyons de faire de l'Indonésie le leader mondial des producteurs de poisson en 2015, et nous avons donc programmé une hausse importante chaque année, » a déclaré le ministre des Pêches Fadel Muhammad… Source : Fisheries target to output 12 million tons (The Jakarta Post)

L'Union Européenne cible la surpêche !!!

Depuis plusieurs années, la production halieutique de l'ensemble des pays de l’Union Européenne plafonne autour de 6 millions de tonnes chaque année. Pas de plan de développement halieutique si ce n’est une lutte drastique contre la surpêche !!!

Pendant ce temps, Panga, tilapia, crevette et autre produit aquacole du Vietnam et d'Indonésie se préparent à débarquer en masse sur le premier marché au monde des produits aquatiques qu'est l'Union Européenne !!!

Quant à la France, n’en déplaise à ce journaliste national, elle descend tout doucement au fond du trou avec une chute prévisible de sa production halieutique (sous la barre de 0,8 million de tonnes). Mortalité massive des huîtres et abandon de la pêche industrielle comme c’est le cas ces jours-ci de l’armement boulonnais Euronor et de l'armement malouin "La Compagnie des Pêches" (ex Comapêche). Et pourtant... La France règne sur le deuxième domaine maritime au monde... Elle aurait bien besoin d'un bon vent marin d'optimisme !!!

Philippe Favrelière (modifié le 7 janvier 2011)

Autres articles :


Le 30 janvier 2011 : A Boulogne, les pensionnés réagissent...

Boulogne : Pensionnés de la marine marchande : la vente d'Euronor ne passe pas (La Voix du Nord)

Daniel Veron, président de l'association de défense des intérêts des pensionnés de la marine marchande et de la pêche, a tenu son assemblée générale ordinaire à Étaples. Cette association regroupe 256 adhérents qui résident entre Calais et la Baie de Somme. Malgré cela, Daniel Veron déplore le manque d'engagement des jeunes retraités.

Le président est revenu sur les difficultés rencontrées par les marins pêcheurs en activité, notamment avec les quotas de pêche et l'augmentation du prix des carburants.

Des chalutiers financés avec de l'argent public

Il reproche également à l'État Français, par la vente de l'armement Euronor boulonnais, de « signer la mort du premier port de France depuis des décennies. » Il s'est étonné aussi de n'avoir constaté aucun mouvement de protestation des élus locaux, notamment de la part de Daniel Fasquelle, député-maire du Touquet, et de Frédéric Cuvillier, député-maire de Boulogne-sur-Mer, concernant cette vente. « Une bonne partie de ces navires a été financée avec de l'argent public, a-t-il expliqué. D'autre part, la ville de Boulogne et tout le littoral de la Côte d'Opale doivent leur prospérité à la pêche, semi-industrielle ou artisanale. » Enfin, Daniel Veron a exprimé ses craintes quant à la disparition du plus vieux service social de France, l'ENIM et de son bâtiment place Fontenoy, symbole de la marine Française.....

Aucun commentaire: