samedi 8 août 2015

Jeux Olympiques Rio 2016 : des pêcheurs manifestent pour dénoncer les eaux polluées...



"En effet l'eau est pas trop belle, mais pour notre sport ça va être grandiose d'avoir des images sous le Pain de sucre ou le Corcovado (...). Je pense que ça nous fait oublier que l'eau n'est pas transparente" - Guillaume Chiellino, directeur de l'Equipe de France de voile...

JO-2016 : manifestation en bateau à Rio pour dénoncer les eaux polluées

Plusieurs yachts et bateaux de pêche étaient réunis samedi dans la baie de Guanabara, à Rio de Janeiro, où se dérouleront les épreuves de voile aux JO l'an prochain, pour dénoncer l'importante pollution des eaux.

Source : AFP via Le Point

Plus d'une douzaine de voiliers, huit petits bateaux de pêche et des embarcations de toutes sortes ont participé à l'opération, démarrée dans la Marina da Gloria, un port voisin où les athlètes ont déjà commencé à se préparer pour la compétition sportive de 2016.

Aux sons des sirènes des bateaux et sifflets de sauvetage, les manifestants ont chanté "baia viva!" (la baie est vivante).

La qualité des eaux de Guanabara est la principale source d'inquiétudes dans les préparatifs des jeux Olympiques, prévus du 5 au 21 août 2016. Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a promis cette semaine que ces eaux, polluées et pleines de déchets, seraient propres d'ici là.

Les écologistes estiment cependant que la pollution empire dans cette baie où sont programmées les épreuves de voile et de planche à voile des Jeux.

Des monceaux de détritus sont visibles alors qu'une bouche d'égout déverse à flot constant une eau marron où flottent des excréments humains.

"Il n'y a pas une seule plage de la baie qui ne soit pas polluée", a assuré l'écologiste Sergio Ricardo, présent parmi les manifestants. Selon lui "il y a une couche de plus d'un mètre d'épaisseur de plastique au fond" de l'eau.

Sans surprise, les responsables locaux ont admis récemment qu'ils ne seraient pas en mesure de tenir leur promesse de traiter à 80% les eaux usées qui se jettent dans la baie.

"C'était de la propagande", a estimé Sergio Ricardo, "un objectif complètement irréaliste".

Présent dans la Marina, Guillaume Chiellino, directeur de l'Equipe de France de voile, a expliqué que les sportifs de son équipe prennent des précautions médicales et que des tests indépendants de l'eau seront effectués.

"En effet l'eau est pas trop belle, mais pour notre sport ça va être grandiose d'avoir des images sous le Pain de sucre ou le Corcovado (...). Je pense que ça nous fait oublier que l'eau n'est pas transparente", a-t-il confié.

Les écologistes voient la préparation des jeux Olympiques comme l'unique - et peut-être dernière - opportunité de faire pression sur le gouvernement pour qu'il rendre enfin efficace le programme de nettoyage lancé depuis deux décennies, avec de maigres résultats.


Suite de la revue de presse : Juillet 2015

Aucun commentaire: