jeudi 29 août 2013

Le Vieil Homme et la Mer, version basque...

Version basque du Vieil Homme et la Mer...

À 84 ans, Jean-Léon Pierre Viguier, part toujours à la pêche au thon. Le plus ancien pêcheur de la baie d'Hendaye aurait pu être le héros du célèbre livre d'Hemingway "Le vieil homme et la mer" (1952).

Interrogé sur le modèle de son héros, Hemingway répondait à un journaliste : "C'est un combat entre un homme et un poisson […] Le vieil homme n'est personne en particulier. Quelques personnes ont affirmé que tel ou tel serait le vieil homme et tel autre l'enfant. C'est une invention ! J'ai écrit cette histoire sur la base des expériences de pêche que j'ai vécues sur les trente dernières années et même avant. La plupart des pêcheurs […] ont vécu la même chose.

En 1999, Le Vieil Homme et la Mer, un film d'animation réalisé par Alexandre Petrov fut présenté. Ce film remporta l'Oscar du meilleur film d'animation en 2000. (1)

Le vieil homme et la mer d'Alexandre Petrov

Au festival du film de La Rochelle 2013 (2)

Un vieux pêcheur décide de partir seul sur le Gulf Stream en quête de la prise qui lui fera retrouver l’estime de ses pairs…

Canada • 1999 • peinture animée • 20mn • 35mm • couleur



Scénario : Alexandre Petrov d’après Hemingway
Image : Serguei Rechetnikoff
Montage : Denis Papillon
Production : Ogden Entertainment
Source Gébéka Films

Le vieil homme et la mer d'Olivier Darrouimerle

Dans Sud-Ouest le 29 août 2013 (3)

À 84 ans, Jean-Léon Pierre Viguier est le plus ancien pêcheur de la baie. Il a traversé l’histoire de la pêche après-guerre, jusqu’à la mort du port d’Hendaye. Témoignage.

Solide comme un roc et légèrement érodé, Jean-Léon Pierre Viguier n’a jamais cessé de ratisser l’océan depuis 1944. À l’époque, il avait 15 ans. Aujourd’hui, il est le plus ancien pêcheur de la baie de Txingudi. Il a connu les années d’après-guerre, sur le Berdin Zait (« Ça m’est égal », en langue basque), ainsi que les derniers soubresauts du port d’Hendaye, dans les années 80, sur le dernier bateau hendayais, l’« Atalaia ».

Autour de la pêche gravitaient beaucoup de petits métiers. Tout le monde vivotait avec 20 tonnes de poissons. « Ça ne rapportait pas beaucoup. On était toujours un peu contrebandier. Pas des gros trafics, mais on essayait de survivre comme on pouvait », sourit-il. Aujourd’hui, il n’a plus que sa bouche à nourrir. Jean-Léon Pierre Viguier va au thon pour le plaisir, loin de l’époque où la pêche faisait vivre des familles entières. Aujourd’hui, elle a une dimension industrielle. Le vieil homme raconte l’histoire de la pêche à Hendaye comme il l’a vécue.

[…]

Filets pélagiques

« Les poissons ont disparu. La pêche est morte avec nous. C’est notre faute », avoue-t-il, en pointant du doigt la pêche extensive. Lorsque les nouveaux filets et les bateaux modernes sont arrivés, les choses ont changé. On n’arrête pas le progrès. « Mais on coule avec… », tonne le plus ancien pêcheur d’Hendaye. « Ils arrivaient du Nord avec leurs gros bateaux. Et les ports sont tombés les uns après les autres. […] Opposés à la pêche traditionnelle, à la canne, les gigantesques filets pélagiques dérivaient sur l’océan. Et ils ont épuisé les ressources.

« La chute était libre », plaisante-t-il. Le port d’Hendaye a fermé. Jean-Léon Pierre Viguier a quitté le navire avec une petite bouée. Seulement 27 annuités cotisées pour la retraite. La raison : un métier saisonnier, où l’on traverse des cycles, des pleins et des creux. De l’automne au printemps, il partait pêcher la sardine, d’Hendaye à Arcachon. Puis l’anchois au printemps, avant de s’attaquer au thon pendant l’été.

Pêcher comme il l’entend

[…]

Autrefois les contrôles étaient rares, selon le pêcheur, qui fulmine contre les gendarmes maritimes. « Aujourd’hui, les lois étouffent les pêcheurs. […] En réalité, il est difficile de relâcher en bon état un thon qui a été arraché à la mer.

« Je relâche les thons trop petits. Tu le prends en photo et tu la manges. Mais ça ne va pas durer, poursuit-il. Ce sont les adultes et les gros thons qui portent les œufs. Ce ne sont pas les petits poissons. C’est à se demander si ceux qui font les lois connaissent quelque chose à la pêche ? », gronde-t-il, en regagnant tranquillement son petit bateau.

Aucun commentaire: