mardi 11 décembre 2012

Les salaisons de C. Iulius Leo à Guéthary

A l'époque romaine,  la pêche basque était déjà confrontée à la concurrence de l'industrie hispanique ?

Brice Ephrem, étudiant à l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, dévoile le passé halieutique de l'Aquitaine....

L’influence romaine a vraisemblablement agi sur l’alimentation à Barzan et à Bordeaux. Dans ces deux quartiers, la consommation de sauces et salaisons à base de poisson, produits majeurs de l’économie romaine avec le vin et l’huile, peut également s’inscrire dans une même volonté d’adaptation au mode de vie romain. La mise au jour d’amphores et d’un résidu de sauce ou de salaison à Bordeaux confirme bien la consommation, même minoritaire, de ces produits transformés qui provenaient essentiellement des ateliers hispaniques.

En Aquitaine, un seul et unique site de production est recensé. La fouille inédite des bassins de Guéthary n’a pas livré tous les renseignements escomptés, car les contenants et le type de production restent indéterminés, ne permettant pas une réflexion sur les échanges et la place de cette activité dans l’économie de la province. Néanmoins, par les matières premières disponibles (poissons, sel, eau douce) et sa position topographique, le site cumulait tous les critères nécessaires pour la production de sauces et salaisons antiques. 

En partant du postulat que les poissons, habituellement transformés à l’époque romaine, étaient disponibles à proximité de l’unité de production, plusieurs techniques de pêche ont été proposées pour son approvisionnement en fonction des espèces ciblées et de leur corpulence. Pour la capture des thons, la méthode comparative nous a permis de montrer les similitudes entre une technique connue à l’époque d’Élien et la pêche aux leurres artificiels dans la localité de Guéthary à l’époque de F. Le Masson du Parc. En ce qui concerne les petits migrateurs (sardines et anchois), la pêche au filet est attestée à l’époque romaine par les sources écrites. L’hypothèse de l’existence de plusieurs saisons de pêche et de productions variées en fonction des différentes migrations des sardines, anchois et thons a été proposée. 

Toutes les conditions semblaient favorables à la prospérité d’une telle activité, pourtant l’établissement est abandonné dès le milieu du Ier s. p.C., peut-être suite à la concurrence des produits hispaniques. Malgré cette période d’occupation relativement courte, la présence de ce site témoigne d’une influence romaine précoce pour le Pays Basque et ce type de production, car il s’agit des premiers bassins à salaisons en activité sur le littoral atlantique de la Gaule. Cette influence romaine se perçoit à travers la technique de construction de ces bassins et la présence de trois affranchis connus, dès 1988, par la découverte d’une épitaphe dans le bassin 8. Ce témoignage épigraphique rare a permis d’aborder l’organisation sociale au sein de l’atelier. Cette production d’origine romaine a certainement nécessité de la main-d'œuvre locale, connaissant le milieu naturel. Elle devait être organisée, car des pêches collaboratives étaient nécessaires pour approvisionner les bassins. Enfin, le patron des affranchis, C. Iulius Leo, était probablement le propriétaire de l’atelier et ses liberti en étaient les gérants. La présence de céramiques fines dans le comblement du bassin laisse à penser qu’une habitation devait se trouver à proximité sans que l’on puisse le démontrer.

L’étude archéologique et archéo-ichtyologique de quatre sites : Barzan (Charente-Maritime), Bordeaux et Biganos (Gironde), Guéthary (Pyrénées-Atlantiques)  nous apporte des informations inédites sur l’évolution de la pêche du Ier au IIIe s. p.C., grâce à la convergence de multiples informations. La vision transdisciplinaire mise en place dans ce travail est primordiale pour apprécier l’ensemble de cette activité vivrière et ses implications socioéconomiques et socio-culturelles. À travers la problématique milieu/technique, les relations de l’homme avec son environnement sont apparues réciproques et également en connexion avec des modes de représentation propres à la période romaine.

Pour en savoir plus sur la pêche en Aquitaine à l’époque romaine et les différentes études de cas menées dans le cadre du travail de recherche de Brice Ephrem, vous pouvez participer sa Soutenance de doctorat d'histoire, langues, littérature anciennes sous la direction de Francis Tassaux, Professeur.

Soutenance de doctorat de Brice Ephrem
Date : 15 décembre 2012
Horaire : 09h00
Lieu : Salle Pierre Paris - Maison de l'Archéologie - Domaine universitaire - 33600 Pessac

Source : Université Michel de Montaigne Bordeaux 3

Illustrations tirées du Bulletin Municipal de Guéthary n°1 - 2008 : (haut) Epitaphe en marbre découverte en 2008 dans un bassin de l'établissement de salaison appartenant probablement à C. Iulius Leo, (bas) maquette de l'établissement de salaison 

Aucun commentaire: