lundi 12 novembre 2012

Marennes-Oléron : Opération commando des ostréiculteurs

Vendredi 9 novembre 2012 entre 9 h 30 et 10 h 30.

Au volant de quatre camions et mené par Gérald Viaud, président du Comité régional de la conchyliculture, un groupe d’ostréiculteurs a mené une opération commando sur quatre cibles au Nord de l’île d’Oléron.

Les ostréiculteurs ont déchargé près de six tonnes d'huîtres, successivement devant les portes des mairies de Saint-Georges, La Brée et Saint-Denis, ainsi que devant celle du local de l'amicale des Plaisanciers, à la capitainerie dyonisienne.

La raison de cette opération coup de poing ciblée, l’opposition des trois municipalités oléronnaises et celle des plaisanciers au projet de développement de l’ostréiculture au large de l’Île d’Oléron dans l’anse de la Maleconche...

Rien moins que symboliques, ces actions coups de poing pourraient se multiplier sur une île qui semble entrer en ébullition sur les sujets sensibles de la navigation dans la Maleconche, des diverses sources de pollution, ou non, et, au-delà, de l'avenir de la profession ostréicole. En témoigne la déclaration de Gérald Viaud : « C'est une deuxième semonce, après notre action "sympa" d'hier [NDLR : jeudi] devant la DDTE de Marennes. Effectivement, ça monte en pression ! On a en travers qu'on nous traite de pollueurs alors qu'on n'a même pas commencé, si tant est qu'on pollue plus que d'autres activités ». D'après Sud-Ouest : Les coquilles de la discorde

Les cultures marines, des sentinelles de la mer à supprimer ?

Face au développement du tourisme et de la plaisance, l'ostréiculture et la mytiliculture reconnues comme des sentinelles environnementales du littoral ne seraient que des obstacles à éliminer ?

Autres articles pour approfondir la question

En image...



Ils étaient mobilisés ce matin à St-Denis contre les opposants aux filières ostréicoles en eaux profondes
.


Reportage d’Olivier Riou et Patrick Mesner avec les interviews de Gérald Viaud, Président Syndicat Conchylicole Marennes Oléron, Jean-Michel Massé, Maire de Saint-Denis et Pierre Chemin, Ostréiculteur.

Les ostréiculteurs "contre-attaquent".

Ce matin ils ont pris d'assaut la capitainerie du port de plaisance de St-Denis-d’Oléron.

La commune symbolise pour eux les opposants aux filières ostréicoles en eaux profondes, au large de St-Denis et St-Georges.

Cette action fait suite à une décision de justice qui met fin, pour le moment, à l'extension de ces filières.

Dans le même temps, les professionnels de la mer critiquent le dragage du port.


Toujours est-il que les cultures marines n'ont pas été invitées aux Assises de l'économie maritime et du littoral 2012 !

Les cultures marines dans l'économie maritime et du littoral de la France ?

Assises de l’économie maritime et du littoral 2012

Conférence nationale des acteurs de l'économie maritime

Du mardi 20 au mercredi 21 novembre 2012

Lieu : Bayonne-Biarritz

Le marin et Les Echos en collaboration avec le Cluster Maritime Français et l'Institut Français de la Mer organisent la 8ème édition des Assises de l'Economie maritime et du littoral les mardi 20 et mercredi 21 novembre à Bayonne et Biarritz.

Comme chaque année, les Assises seront le rendez-vous annuel majeur des acteurs politiques et économiques du monde maritime et du littoral.

L’édition 2012 réunira plus de 1200 participants à Bayonne et Biarritz avec :
  • Un programme de conférences et de débats animés par les journalistes des Echos et du marin avec la présence de personnalités politiques et des principaux dirigeants publics et privés du maritime
  • La soirée annuelle de prestige du Cluster Maritime Français organisée par la Marine Nationale avec l'Institut Français de la Mer
  • L'opération "Etudiants de la Mer" avec l'invitation de 200 étudiants en fin de cycle d'études maritimes pour les sensibiliser aux enjeux de leur secteur et leur permettre de rencontrer leurs futurs dirigeants
Pour plus de détails sur le programme et inscription : Assises de l'économie maritime

Programme des Assises de l’économie maritime et du littoral 2012 (sans les Cultures marines ?)

Mardi 20 novembre 2012

La « croissance bleue » : investir dans le maritime, oui ! Mais comment ?
Corrado Antonini, Chairman, Fincantieri
Thomas Devedjan, Directeur des investissements, FSI - Fonds Stratégique d’Investissement
Philippe Louis-Dreyfus, Président, Louis Dreyfus Armateurs
Christèle Gauthier, Head of Shipping Finance Western Europe, BNP Paribas
       
Economie maritime française : comment peut-elle sortir renforcée de la crise ?

Présentation du Baromètre de l’Economie maritime PWC
Gil Sandillon, Associé, PWC

Jean-François Fountaine, Président, Fédération des industries nautiques
Gérard Higuinen, Président, France Filière Pêche
Jean-Marie Poimboeuf, Président, Groupement des Industries de Construction et d’Activités navales
Raymond Vidil, Président, Armateurs de France

Présentation de l’étude Emploi-Formation Filière Mer Agefos PME – Quelle gestion prévisionnelle des emplois et compétences pour préparer l’avenir ?
Laurence Carlinet, Directrice du développement, Agefos PME

4 conférences thématiques en parallèle :

1 - Les ports européens face à la crise
 
2 - Navire du futur : quelles sont les conditions d'un renouveau pour la construction navale européenne ?

3 - Pêche et produits de la mer : quelle nouvelle donne ? (Un peu de pêche malgré tout...)
  • Nouvelle politique commune de la pêche : vers un modèle unique de pêche en Europe ? 
  • Gestion des quotas : quelle nouvelle répartition des forces ? 
  • Durabilité et compétitivité : quels compromis ?
Victor Badiola, Président, Conseil Consultatif Régional des eaux occidentales australes
Stephan Beaucher, Coordinateur, Ocean 2012
Cécile Bigot, Directrice des pêches maritimes et de l’aquaculture
Franz Lamplmair, Fisheries Policy Adviser, DG Maritime Affairs and Fisheries, European Commission
Gérard Romiti, Président, Comité National des Pêches maritimes et des Elevages marins
Jean-Marie Zarza, Président, UAPF

4 - Energies marines renouvelables : de la promesse à la réalité industrielle

Mercredi 21 novembre

La mer : Un espace à gérer, à exploiter et à protéger

Au cours de la 2e journée, l'aquaculture marine n'est toujours pas au programme... 

L'aquaculture se développe partout dans le monde.... En France, les cultures marines font déjà partie du patrimoine maritime !!!

2 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est vrai que le programme de ces assises est peu orienté pêche et cultures marines, car ce thème fait l'objet d'un événement à part entière. En effet le journal "le marin" et la revue "Produits de la mer" organisent également, une fois par an, les "assises de la pêche et des produits de la mer".
Par ailleurs, "Cultures marines", une autre revue éditée par la même société (Infomer, groupe Ouest-France), a à de multiples reprises été partenaire (voire a animé) des débats concernant les cultures marines, à l'occasion des salons conchylicoles.

Aquablog a dit…

Bonjour,

Le Marin, Produits de la mer et Cultures Marines sont des supports essentiels en matière de communication dans le monde halieutique, pêche et cultures marines. De plus, tous ces médias du groupe Ouest France organisent (et participent) des salons conchylicoles et les assises de la pêche et des produits de la mer qui permettent aux professionnels des différentes filières halieutiques de réfléchir et de débattre sur leur développement, de trouver des solutions entre eux (entre les différents acteurs de ces même filières)...

Cependant, les assises de l’économie maritime et du littoral se situent à un autre niveau... Ces assises concernent toutes les activités maritimes (plaisance, transport, énergies nouvelles,...). Des activités de plus en plus en concurrence sur cet espace littoral limité... Le tout tourisme sur certaines zones du littoral, l’arrivée des énergies offshore, l’attrait des côtes laissent une portion congrue aux activités existantes et même ancestrales que sont la pêche et les cultures marimes...

Exclure les cultures marines des débats sur l’avenir des activités littorales, c’est donner plus de place aux autres activités !!!

Cordialement

Philippe favrelière