mercredi 17 octobre 2012

Europe bleue : Recadrage de la réforme avant la dernière ligne droite...


Réforme de la politique commune de la pêche : la voie à suivre

La réforme de la politique européenne de la pêche a fait des progrès : dans ses deux résolutions adoptées le 12 Septembre 2012, le Parlement européen a soutenu l'appel de la Commission pour une réforme approfondie et ambitieuse de la Politique commune de la pêche (PCP) afin d'assurer à long terme la durabilité de l'environnement et assurer la viabilité économique et sociale. En Juin, le Conseil des Ministres a approuvé une approche commune de la réforme, dans laquelle les ministres de la pêche ont également confirmé l'engagement de la durabilité comme objectif fondamental de la politique. En Janvier 2013, le Parlement européen adoptera sa position. Nous espérons qu'il sera au moins aussi ambitieux que la position des États membres.

La Commission s'efforce de parvenir à une véritable réforme de la politique de la pêche axée sur la durabilité à long terme. Nous voulons nous assurer que nos stocks seront pêchés de manière durable d'ici à 2015, que l'interdiction des rejets entrera véritablement en vigueur pour mettre fin à cette pratique de gaspillage du poisson.

Atteindre le rendement maximal durable et interdire les rejets sont non seulement possibles, mais ils vont produire d'importants avantages sociaux et économiques même à court terme. Ceci est un message clé en cette période de crise. Une fois la position du Parlement adoptée, la Commission sera en mesure de poursuivre les négociations avec le Conseil des ministres... Suite sur Europa


 Pour rappel : La PCP en Bref

La réforme de la politique commune de la pêche (PCP) 
Un avenir plus serein pour la pêche et les pêcheurs

Les propositions de la Commission européenne en bref

Action contre la surpêche et pour une gestion durable de la pêche.

Garantie de la productivité des stocks halieutiques pour maximiser le rendement à long terme.

Plans pluriannuels reposant sur l’approche écosystémique.

Simplification des règles et décentralisation.

Système de concessions de pêche transférables.

Mesures en faveur des pêcheries artisanales.

Interdiction des rejets.

Nouvelles normes de commercialisation et étiquetage plus clair.

Meilleur cadre pour l’aquaculture.

Aide financière de l’UE en faveur des objectifs de durabilité.

Informations actualisées sur l’état des ressources marines.

Aucun commentaire: