samedi 29 septembre 2012

En Espagne, le poisson va contribuer à l’équilibre des comptes publics

En Espagne, le poisson va contribuer à l’équilibre des comptes publics

Stop IVA

Pas d'augmentation de TVA

L’Europe du Sud vit maintenant dans l'austérité des plans d’ajustement des déficits publics... La France doit trouver 30 milliards d’euros en 2013. L’Espagne, 39 milliards d’euros...

La France va pomper à la source en faisant payer les plus riches. L’Espagne va réduire le train de vie de l’Etat et ponctionner encore plus les consommateurs. Voilà en gros la différence entre une social-démocratie et une démocratie-chrétienne !

En France, le poisson restera taxé au taux réduit de TVA de 5,5% comme la plupart des produits alimentaires. Mais, les pêcheurs les plus riches devront passer à la caisse...

En Espagne, le poisson ne fait pas partie des produits de première nécessité. Il est dorénavant taxé à 10% de TVA avec la hausse de 2 points (du taux normal) depuis le 1 septembre 2012.

Dans le plus grand marché au poisson d’Europe, les produits de la mer vont contribuer à l’équilibre des Finances publiques au grand dam des consommateurs et des organisations professionnelles.

En Espagne, Pêcheurs, mareyeurs et poissonniers se sont vivement opposés à cette hausse de TVA d'autant plus que la consommation des produits de la mer a tendance à fléchir avec la crise économique :  Baisse de 0,7 % (en quantité) de la consommation de poisson à domicile entre juillet 2011 et juin 2012 d'après le Ministère de la consommation.

Ils demandent même une baisse de la TVA et l’inscription du poisson dans les aliments de base à un taux super-réduit de 4% au même titre que le pain, la farine, les œufs, le lait, les fruits et les légumes, arguant que le poisson est bon pour la santé et que sa consommation permettra d’économiser sur les soins médicaux !

Philippe Favrelière (à partir de l’article de El Economista : El sector del pescado pide un IVA "superreducido")


Lire aussi cet article du New York Times : Endettés jusqu’au cou, les pêcheurs espagnols critiquent la politique de l’UE (Buried in debt, Spain’s fishermen blame EU policies) 


Autres articles :

Aucun commentaire: