jeudi 10 mai 2012

Suivez le poisson guide… Un robot pour réduire les coûts de carburant…

Suivez le poisson guide… Un robot pour réduire les coûts de carburant…

Des chercheurs cherchent à protéger les espèces marines en danger… Des pêcheurs cherchent à réduire les coûts du carburant… Chercheurs et pêcheurs peuvent se rencontrer autour du poisson robot…

Suivez le guide…

En cette période de pétrole de plus en plus cher, toute idée qui vise à diminuer la consommation de carburant, peut se révéler payante…

Par exemple :

* Les dispositifs de concentration de poisson (Dcp) utilisés par les pêcheries thonières

* Le pacage marin développé par les pêcheries de coquille saint-jacques,

* Les récifs artificiels comme hauts spots de la vie marine à proximité des côtes…

Mais aussi, les dauphins de Mauritanie ou du Brésil qui rabattent les bancs de poisson vers les pêcheries…

Suivez le poisson robot…

L'Institut pour l'environnement marin côtier du Conseil national des recherches d'Oristano en Sardaigne (Iamc-Cnr), en collaboration avec l'Institut polytechnique de l'Université de New York (Nyu-Poly), a « démontré qu'un poisson robot est capable de s'intégrer à un banc de poissons jusqu'à se faire considérer comme un leader, et être suivi. La recherche ouvre des perspectives intéressantes pour la protection des espèces marines à risques » ainsi que pour l’exploitation halieutique…

Les chercheurs ont pensé et créé un poisson robot, puis testé la réaction comportementale des poissons lors de sa présence. Les résultats de l'étude ont démontré que, dans des conditions déterminées, le robot est accepté comme leader par les poissons, qui le suivent dans ses mouvements. La recherche conduite par Stefano Marras (Iamc-Cnr) et Maurizio Porfiri (Nyu-Poly), a été publiée dans la revue " Journal of the Royal Society Interface ".

" Le robot, réalisé par la Nyu-Poly, a été testé alors qu'il nageait avec des poissons dans un tunnel à différentes vitesses de flux', explique Stefano Maras. " En utilisant des techniques de vélocimétrie d'images de particules numériques, nous avons démontré comment le mouvement biomimétique du robot réussissait à créer des conditions de turbulence telles que les poissons tendent à se positionner dans son sillage, de manière à profiter de l'avantage hydrodynamique et réduire ainsi les coûts énergétiques liés à la nage "…. " Le coté innovant de cette recherche consiste à avoir fait interagir les poissons avec un robot qui imite artificiellement les caractéristiques des organismes vivants, aussi bien dans leurs fonctions que dans leurs mouvements, dans un environnement similaire à celui naturel ", poursuit le chercheur. " La possibilité de contrôler le poisson artificiel, en modulant son mouvement, permet d'observer les réactions du banc de poissons et d'en tirer des informations utiles sur les comportements de groupe suivis par les espèces".

La validation de l'expérience en milieu naturel, et suivi du robot dans divers contextes environnementaux, ouvriraient de nouvelles perspectives de protection et de conservation des espèces marines en danger. " L'éloignement des bancs de poissons des zones contaminées par des fuites de pétrole, ou le contournement des digues qui empêchent le parcours migratoire pour la reproduction sont seulement quelques exemples de nuisances dont les poissons pourraient s'acquitter en suivant les robots ", explique Stefano Marras.

Affaire à suivre...

D'après l'article du Bulletin électronique Italie : Un poisson robot capable de guider les bancs de poissons

Autres articles :

Aucun commentaire: