jeudi 19 mai 2011

Communication. Royaume-Uni : Le secteur de la pêche part à l’abordage de l’internet !


Royaume-Uni : Le secteur de la pêche part à l’abordage de l’internet !

Le Royaume-Uni de Charles Clover dont le film « The End of the Line » a fait le tour du monde, impose sa vision catastrophique de la pêche….

Les intégristes anti-pêches poussent le pays dans de grands programmes d’aires marines protégées et d’éoliens offshore qui laissent peu de place au secteur de la pêche britannique…. Au niveau européen, ils demandent de « Régler la question des rejets maintenant et une fois pour toute ». Par contre, ils ne prennent pas position sur les quotas individuels transférables (QITs), la privatisation des ressources halieutiques dans les eaux communautaires… Question vitale pour l’avenir des pêcheries artisanales dans l’Europe bleue.

Pour Angus MacNeil, député du Parti national écossais (SNP), les quotas individuels transférables conduiraient à une mort en douceur du secteur de la pêche en Ecosse…

Selon M. MacNeil, « La politique commune de la pêche a été tournée en dérision dans la Chambre des communes en raison de ses effets désastreux sur les poissons et la pêche. » « Maintenant, la Commission européenne franchit une nouvelle étape avec cette idée de quotas individuels transférables. Cette politique, comme tant d'autres, est mal pensée. Elle pourrait signifier la mort en douceur de la pêche écossaise. » « Comme je l'ai dit dans la Chambre des communes, les QITs favorisent le transfert des droits de pêche vers la grande industrie. » Fishnewseu : ITQ plan could deal fatal blow to Scottish fishing.

Communiquer sur internet pour sortir la tête de l’eau….

La filière pêche britannique dispose actuellement de deux moyens de communication internet, Fishnewseu.com et Fishupdate.com. Tous les autres médias issus des îles britanniques, "Fishing news international" et "Aquaculture news international" sont maintenant sous contrôle norvégien à travers le groupe Intrafish.

Les derniers à se mouiller dans la communication sont les experts de Seafish (l’équivalent de l’ex Ofimer en France). La principale autorité britannique des produits de la mer vient de lancer un Seafood Blog pour donner sa propre analyse de l’actualité halieutique. Les deux premiers articles remettent les choses en place et donnent le ton :
  • Un post de Jon Harman sur les rejets : Tackling discards: let’s get it right (la lutte contre les rejets, il faut bien faire…)
  • Un post de Philip MacMullen sur le thème de la collecte de données dans la gestion des pêches en relation avec la notion de surpêche des ressources halieutiques : The trouble with science (Problème avec la science)

Les ONG environnementales devant les médias et les organisations professionnelles de la pêche et de l'aquaculture...

Depuis longtemps, les ONG environnementales ont intégré l'internet dans leur stratégie de communication. Greenpeace se place au 6008è rang mondial des sites les plus visités... (A titre de comparaison : Le Monde (587), Ouest France (5807), Le Télégramme (8784), La Voix du Nord (11628), Sud-Ouest (11628), Midi Libre (59392), Manche Libre (683387),....).

Depuis mars 2011, FIS, site d'information basé au Japon, est le premier portail spécialisé dans la pêche et l'aquaculture à entrer dans le clan des 100.000 sites les plus visités au monde...

Après deux ans et demi d'existence sur le Web, Regard sur la Pêche et l'Aquaculture (RPA) progresse régulièrement dans le haut du classement. RPA talonne maintenant les sites anglophones beaucoup plus anciens...


En Septembre 2012, Regard sur la Pêche et l'Aquaculture a eu 4 ans !!!

Pour son 4e anniversaire, Regard sur la Pêche et l'Aquaculture (RPA) remercie tous ses lecteurs. RPA est dorénavant classé au 254 648e rang des sites internet dans le monde, encadré par Ifremer et Greenpeace (fr). Au cours de la dernière année, la progression de RPA a été importante (rang : 736 000 en mai 2011 sur le tableau ci-dessus).

Premier site francophone d'information professionnelle sur la pêche et l'aquaculture, RPA rivalise avec les meilleurs sites de news professionnels anglophones (derrière The FishSite et FIS et devant SeafoodSource, Fishnewseu et Fishupdate)...

Il faut aussi noter l'influence deux autres sites d'informations francophones en forte progression, Comité des pêches du Finistère (1 248 985) et Encre de Mer (2 382 121) qui talonnent maintenant les sites britanniques...

 

Remarques :
  • Les deux groupes de la presse écrite, leaders dans le monde de la pêche et l'aquaculture, Intrafish (anglophone) et Infomer / Ouest France (francophone) occupent des places modestes sur le net (accès payant) - Infomer : Cultures marines, Le Marin et PDM
  • Pêches et Océans Canada et NOAA (administration étatsunienne des océans) sont parmi les sites les plus influents dans le monde...
  • Les médias francophones sur l'environnement ainsi que les ONG caracolent dans le peloton de tête.... Greenpeace international rivalise même avec les quotidiens régionaux français...
  • En matière de recherche, le CIRAD de Montpellier devance tous les autres organismes français... 

Taper "Surpêche" dans Google, vous n'aurez pas l'avis de professionnels de la mer, mais celui de tous les sites placés dans les premiers rangs du classement Alexa (du groupe Amazon, la référence en la matière de référencement)

Vous êtes maintenant entre 500 et 1000 à venir vous informer chaque jour sur RPA... (1)

Philippe Favrelière (actualisé le 5 octobre 2012)

(1) Pour son 4e anniversaire en septembre 2012, Regard sur la pêche et l'aquaculture est passé au 255 880 rang mondial (classement Alexa) contre 736 046 en mars 2011... Maintenant, RPA talonne et dépasse même certains sites des ONG !!! En matière de sites sur la pêche et l'aquaculture, RPA est devancé par FIS et The Fishsite (1e site mondial)...

Les principaux sites internet d'information spécialisés dans la pêche et l'aquaculture (anglais/français) :
================

Dataquest : Inventaire des sources de données pertinentes pour l'identification des maladies émergentes dans l'aquaculture européenne


Dataquest : Inventory of data sources relevant for the identification of emerging diseases in the European aquaculture population


Dr. C.J. Rodgers/IRTA, Sant Carles de la Ràpita (Spain), Dr. A. Roque/IRTA, Sant Carles de la Ràpita (Spain), M. Marcos López/Marine Scotland - Marine Laboratory (UK)


Ce document est une "mine" pour qui recherche des sources d'informations sur l'aquaculture, notamment des sites Web


Contribution à l'amélioration de la surveillance de la santé de la pisciculture européenne

Un projet de recherche mené par des chercheurs de l'IRTA sous l’acronyme de « DataQuest » a évalué la qualité de l'information sur le web relative aux maladies émergentes des stocks de poissons dans l'aquaculture en Europe. Financée par l'Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) et lancée en 2010, l'étude conclut que les sources de données disponibles actuellement sur l'Internet sont de faible qualité de l'information, en raison du manque de contenu et de détail.

Outre les sources fournies par l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et compte tenu de la définition de «maladie émergente» fournis par cette organisation, de référence, les chercheurs IRTA n'ont pas identifié de source en ligne qui répond à ces exigences. Néanmoins, les données seront précieuses pour les gestionnaires de risques. En fait, l'étude a créé un inventaire des sources de données pertinentes et évaluation de la qualité pour identifier le potentiel des maladies émergentes qui constituent une menace pour les populations de l'aquaculture européenne. Le projet a utilisé une technique d'enquête directe pour déterminer la disponibilité des données sur le commerce, la production et de surveillance de la santé connexes de contrôle et de surveillance des maladies des poissons et le programme automatique pour un contrôle indirect sources basées web.

L'EFSA est reconnaissante de toutes les recommandations contenues dans le rapport de Dataquest et évalue la possibilité d'offrir une veille technologique dans le domaine de la santé des animaux aquatiques. Suite à la publication récente du rapport de Dataquest, le Directeur adjoint de la Division des activités scientifiques de l'American Veterinary Medical Association, le Dr David Scarfe, exprimé un grand intérêt dans l'issue du projet. En particulier, il a souligné la recommandation pour la création d'un système de surveillance (c'est à dire un système capable de détecter toute indicateurs précoces des risques émergents liés aux maladies des animaux aquatiques à travers la surveillance continue des sources de données) qui est en mesure de comparer les indicateurs liés aux risques émergents.

Pour consulter le rapport complet DataQuest, Cliquer EFSA

==============

Le 11 juillet 2011

Avec Rejoprao, des journalistes africains s'engagent dans la pêche responsable


Les journalistes membres du Réseau des journalistes pour une pêche responsable en Afrique de l’Ouest (REJOPRAO) ont décidé de formaliser leur mouvement en vue d’améliorer la promotion de cette activité dans la sous-région.

En assemblée générale mardi et mercredi à Dakar, ces journalistes ont élu un bureau qui va se charger, entre autres, de travailler pour une reconnaissance du REJOPRAO. "Nous sommes un groupe qui a travaillé depuis longtemps, d’une certaine manière, dans l’informel", a expliqué Jedna Deida, journaliste au Quotidien de Nouakchott, qui a été élu président du réseau par ses pairs. "Nous allons déposer, dans les jours à venir, le dossier auprès des autorités sénégalaises pour la reconnaissance de ce réseau qui a une vocation sous-régionale", a-t-il précisé.

Le président du REJOPRAO a interpelé les décideurs et les organisations professionnelles et autres acteurs du secteur des pêches. "Nous n’avons pas de leçons à donner aux gens, tout ce qu’on peut dire c’est que les ressources halieutiques et aquacoles sont une chance pour les Etats africains", a-t-il estimé.

Il a invité "à saisir cette chance et à refuser la dilapidation de nos ressources et que nous-mêmes soyons assez responsables pour pratiquer une pêche responsable qui préserve les intérêts des générations futures", a ajouté Deida.

Le REJOPRAO va établir son siège à Dakar. Son bureau est composé de neuf membres qui, à leur tour, ont élu un bureau exécutif de cinq membres qui constitue l’organe suprême du réseau. Ce bureau a un mandat de trois ans renouvelable une seule fois. Source : Vers la régularisation d’un réseau de promotion de la "pêche responsable" (APS)

================

NFM : Journal de Bord - Juillet 2011 n°6


NFM : Journal de Bord - Juillet 2011 n°6

Homard du Cotentin / Moule de Barfleur / Merlan

La pêcherie de homard du Cotentin obtient l’écolabel « Pêche Durable MSC ». On ne pouvait espérer mieux comme une, en pleine saison de pêche de ce fabuleux crustacé. De quoi retarder la parution du journal…

Pour qualifier cette grande première pour la pêche régionale, il suffit de reprendre les propos d’Edouard Le Bart de MSC France, « Avec cette certification, le homard du Cotentin ne sera plus seulement un produit exceptionnel par sa qualité mais aussi par sa durabilité ! »

La voie est ainsi ouverte vers la certification d’autres pêcheries, nous indique dans nos pages Daniel Lefèvre, Président du Comité Régional des Pêches Maritimes, qui vient d’obtenir cette certification en collaboration avec Jersey.

Ce numéro est aussi l’occasion d’un focus sur la Moule de pêche de Barfleur, elle aussi en pleine saison et en pleine forme, avec un indice de chair supérieur à 30% suivi chaque semaine par NFM.

Enfin, deux rubriques sont consacrées au Merlan, dont le prix est très variable en criée, notamment en fonction de la durée des marées, mais reste finalement relativement stable sur les étals !

Pour télécharger le bulletin, cliquer NFM

================

Fisker forum = Le forum de la pêche au Danemark


News par pays scandinave dans le Forum de la pêche (en danois), cliquer ici ou

=================

Aucun commentaire: