jeudi 25 février 2010

Vancouver : Des fruits de la mer au menu des Jeux Olympiques d'hiver

Homard, huître, moule, crevette, flétan, pétoncle, saumon de l’Atlantique,… et autres produits de la pêche et fruits de mer du Canada Atlantique ont rejoint la façade Pacifique pour s’exposer à la face du monde au moment des Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver.

L'Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA) a profité de la grande vitrine que sont les Jeux Olympiques pour mettre en valeur les produits de la mer de la façade Atlantique auprès des médias nationaux et internationaux. Le ministre de l'APECA Keith Ashfield était à Vancouver pour célébrer la Journée du Canada atlantique aux Jeux olympiques d'hiver de 2010 et promouvoir l'industrie des fruits de mer du Canada atlantique.

A la conquête de l'Ouest

« La promotion de l'industrie du Canada atlantique à l'événement sportif le plus prestigieux au monde est une occasion unique, souligne le ministre Ashfield. En saisissant l'occasion de mettre en valeur ce que le Canada atlantique a de mieux à offrir, nous offrons un monde de possibilités aux producteurs de la région. Les visiteurs des quatre coins du monde pourront goûter certains des meilleurs produits du poisson et des fruits de mer de l'Atlantique préparés par l'équipe culinaire de la Maison du Canada atlantique. Il s'agit du lieu parfait pour présenter ces produits à un auditoire international. »

Des fruits de mer du Canada atlantique étaient au menu à la Journée des dirigeants d'entreprises de calibre mondial à Vancouver. Lors de cet événement organisé par le gouvernement du Canada, par l'intermédiaire du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, en association avec le Financial Times, les chefs de file du monde des affaires internationaux, les champions de l'industrie et les chefs de file du gouvernement canadien se sont réunis dans le cadre d'une conférence d'une journée qui mettait l'accent sur un aperçu économique mondial.

Joindre l’utile à l’agréable

Le ministre Ashfield a indiqué que les Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver étaient une excellente occasion pour commercialiser les produits de la pêche et des fruits de mer de la région ainsi que pour trouver de nouveaux marchés dans cet important secteur. Il a ajouté qu'en saisissant une telle occasion de mettre en valeur ce que le Canada a de mieux à offrir à l'échelle internationale, le gouvernement du Canada offre un monde de possibilités aux producteurs de poissons et de fruits de mer de l'Atlantique et du reste du pays.

Jusqu'au 28 février 2010, les visiteurs à la Maison du Canada atlantique des Jeux olympiques de 2010 pourront déguster des échantillons de certains des délices culinaires de l'Atlantique préparés par une équipe composée d'étudiants et d'instructeurs des écoles culinaires des quatre coins de l'Atlantique.

Dans les coulisses des JO de Vancouver (Colombie Britannique)

La Norvège a passé des moments difficiles aux Jeux olympiques d'hiver
Alors que les hockeyeurs canadiens atomisaient leurs adversaires norvégiens (8-0), les écologistes nord-américains de l’association « Pure Salmon Campaign » organisaient une manifestation de protestation à l’entrée de la patinoire de hockey « contre l'aquaculture norvégienne ». Les manifestants visaient tout particulièrement la société norvégienne Marine Harvest, la plus grande multinationale d’élevage de saumon dans le monde très présente en Colombie Britannique. Pure Salmon Campaign demande au roi de Norvège Harald V « d’exhorter les entreprises norvégiennes à déplacer leurs cages d’élevage pour qu’elles ne soient plus sur le chemin migratoire du saumon sauvage, et à employer des technologies telles que les systèmes d'élevage en circuit fermé afin de protéger les stocks de poissons sauvages. » (Source : The Fisheries Secretariat)

Pour plus d'informations :

Les exportations des produits de la mer en quelques chiffres : Seafood Export Profiles – Canada (Seafish)

Revue de presse :

Le 3 mars 2010

À la conquête de l'Ouest (Radio Canada)
Les dirigeants de trois entreprises de transformation de fruits de mer de la Gaspésie sont au Manitoba ces jours-ci pour explorer les possibilités offertes par ce vaste marché encore inexploité.
Les entreprises Cuisimer, Atkins et frères et Crustacés des Monts sont venues dans l'Ouest canadien pour promouvoir leurs produits à l'invitation de l'Agence nationale et internationale du Manitoba….

Mars 2010

Ventilation des exportations de poisson et de produits de la mer du Canada en 2009 par provinces et par territoires (Pêches Océans Canada)
Les produits de la mer sont parmi les denrées alimentaires les plus exportées par le Canada. Selon les statistiques internationales préliminaires sur le commerce, les exportations de poisson et de produits de la mer du Canada se sont élevées à plus de 3,6 milliards de dollars en 2009.

Les deux tiers de ces exportations, une valeur de plus de 2,3 milliards de dollars, étaient destinés aux États­Unis. L'Union européenne est également un marché important, qui importe pour plus de 416 millions de dollars, ou environ 11 % du poisson et des produits de la mer du Canada. Avec des exportations d'une valeur de 264 millions de dollars l'année dernière, le Japon demeure le troisième plus grand partenaire commercial.

Le Canada a exporté une quantité accrue de poisson et de produits de la mer à Hong Kong et en Islande en 2009. Évaluées à près de 90 millions de dollars en 2009, nos exportations vers Hong Kong ont augmenté de 24 % l'année dernière; nos exportations vers l'Islande ont augmenté de 89 % pour atteindre une valeur de 18,4 millions de dollars en 2009.

Les produits dont la valeur à l'exportation est la plus élevée sont le homard, le crabe des neiges, le saumon de l'Atlantique, la crevette/la crevette nordique et le hareng. Ces espèces représentent 49 % du volume et 63 % de la valeur de toutes les exportations de poisson et de produits de la mer. Le homard demeure l'espèce d'exportation qui génère le plus de valeur au Canada; le total des exportations de homard de 2009 totalisait 800 millions de dollars.

En 2009, les principales provinces exportatrices de poisson et de produits de la mer générant le plus de valeur étaient la Colombie­-Britannique, la Nouvelle­-Écosse, Terre­-Neuve­ et­ Labrador, le Nouveau­-Brunswick, le Québec et l'Île­-du­-Prince-Édouard. Les principaux territoires exportateurs étaient les Territoires du Nord­-Ouest et le Nunavut.

Voici ci‑dessous les détails sur les volumes et les valeurs d'exportation de 2009 pour le poisson et les produits de la mer du Canada par provinces et par territoires :

COLOMBIE-­BRITANNIQUE
Le plus grand exportateur de poisson et de produits de la mer du Canada, dont les exportations s'élèvent à 882,8 millions de dollars.
A exporté 162 834 tonnes de poisson et de produits de la mer.
Les trois espèces exportées par cette province générant le plus de valeur étaient le saumon de l'Atlantique d'élevage (49 543 t, d'une valeur de 330,9 millions de dollars), le hareng (3 470 t, d'une valeur de 57,6 millions de dollars) et le crabe (5 862 t, d'une valeur de 54,5 millions de dollars).

NOUVELLE-­ÉCOSSE
Le deuxième plus grand exportateur de poisson et de produits de la mer du Canada, dont les exportations s'élèvent à 809,7 millions de dollars.
A exporté 111 454 t de poisson et de produits de la mer.
Les trois espèces exportées par cette province générant le plus de valeur étaient le homard (23 065 t, d'une valeur de 353,8 millions de dollars), le pétoncle (4 946 t, d'une valeur de 88,4 millions de dollars) et le crabe des neiges (8 519 t, d'une valeur de 72,8 millions de dollars).

TERRE-­NEUVE ­ET ­LABRADOR
Le troisième plus grand exportateur de poisson et de produits de la mer du Canada, dont les exportations s'élèvent à 720,5 millions de dollars.
A exporté 167 691 t de poisson et de produits de la mer.
Les trois espèces exportées par cette province générant le plus de valeur étaient le crabe des neiges (31 571 t, d'une valeur de 270,3 millions de dollars), la crevette/la crevette nordique (52 384 t, d'une valeur de 191,1 millions de dollars) et le maquereau (22 981 t, d'une valeur de 37,2 millions de dollars).

NOUVEAU-BRUNSWICK
Le quatrième plus grand exportateur de poisson et de produits de la mer du Canada, dont les exportations s'élèvent à 695,5 millions de dollars.
A exporté 93 115 t de poisson et de produits de la mer.
Les trois espèces exportées par cette province générant le plus de valeur étaient le homard (13 496 t, d'une valeur de 294,6 millions de dollars), le saumon de l'Atlantique d'élevage (22 945 t, d'une valeur de 169,3 millions de dollars) et le crabe des neiges (8 942 t, d'une valeur de 75,1 millions de dollars).

QUÉBEC
Le cinquième plus grand exportateur de poisson et de produits de la mer du Canada, dont les exportations s'élèvent à 239,8 millions de dollars.
A exporté 28 924 t de poisson et de produits de la mer.
Les trois espèces exportées par cette province générant le plus de valeur étaient le crabe des neiges (9 133 t, d'une valeur de 78,2 millions de dollars), le homard (2 031 t, d'une valeur de 42,6 millions de dollars) et la crevette/la crevette nordique (1 727 t, d'une valeur de 16,2 millions de dollars).

ÎLE-­DU-­PRINCE-­ÉDOUARD
Le sixième plus grand exportateur de poisson et de produits de la mer du Canada, dont les exportations s'élèvent à 151,6 millions de dollars.
A exporté 18 528 t de poisson et de produits de la mer.
Les trois espèces exportées par cette province générant le plus de valeur étaient le homard (5 238 t, d'une valeur de 103,1 millions de dollars), la moule (10 014 t, d'une valeur de 29,1 millions de dollars) et le crabe des neiges (621 t, d'une valeur de 5,3 millions de dollars).

TERRITOIRES DU NORD-OUEST
Le plus grand territoire exportateur de poisson et de produits de la mer du Canada, dont les exportations s'élèvent à 853 500 $.
A exporté 211,8 t de poisson et de produits de la mer.
Les deux espèces exportées par ce territoire générant le plus de valeur étaient la crevette (142 t, d'une valeur de 441 000 $) et le turbot (flétan du Groenland) (33 t, d'une valeur de 296 000 $).

NUNAVUT
Le deuxième plus grand territoire exportateur de poisson et de produits de la mer du Canada, dont les exportations s'élèvent à 575 700 $.
A exporté 99,5 t de poisson et de produits de la mer.
L’espèce exportée par ce territoire générant le plus de valeur était le turbot (flétan du Groenland) (95 t, d'une valeur de 510 000 $).

Pour plus d'information sur les exportations de poisson et de produits de la mer du Canada, rendez‑vous sur le site des services statistiques de Pêches et Océans Canada à www.dfo-mpo.gc.ca/stats/stats-fra.htm.

Aucun commentaire: