mardi 10 novembre 2009

Les pêcheurs britanniques anticipent l’interdiction de la drague à coquilles

Les pêcheurs britanniques de coquilles saint-jacques sentent le vent tourner. Les écologistes commencent à regarder de très près la drague qu’ils utilisent pour récolter leurs coquillages. S’ils ne font rien, toutes leurs pêcheries peuvent du jour au lendemain se voir interdites aux techniques traditionnelles considérées par certains comme destructrices.

Pour aller de l’avant et anticiper une éventuelle interdiction de leur art favori, la drague à coquilles, les pêcheurs de saint-jacques participent actuellement à la cartographie des fonds marins à travers l’ensemble du Royaume-Uni dans le but d’améliorer la gestion des pêcheries tout en protégeant les écosystèmes marins.

Pour mieux se protéger des écosystèmes fragiles….


Les préoccupations environnementales concernant la pêche des saint-jacques ont tendance à se concentrer autour de l'impact du dragage sur les habitats vulnérables des fonds marins. Le manque d'informations sur la nature et la répartition des habitats sur ces fonds ne permet pas actuellement de gérer efficacement les ressources. Ce défaut d’information contraint les gestionnaires à la fermeture de la pêche aux saint-jacques sans discernement sur l’ensemble d’une zone comme c’est le cas actuellement de Lyme bay, The Firth of Lorn et plus récemment Cardigan Bay.

…. les pêcheurs cartographient leurs connaissances des fonds marins


Avec l'aide du Dr Andrew Woolmer, un expert en cartographie des fonds marins, les pêcheurs de saint-jacques ont commencé à rassembler des données sur les zones de pêche déjà anciennes comme le Devon et le Cornwall, et au Pays de Galles, en utilisant les puissants sondeurs équipant plusieurs navires. Dans le même temps, l’organisation professionnelle, Shellfish Association of Great Britain, est en train d'élaborer un code de bonne conduite de la pêche aux saint-jacques avec les techniques de captures responsables qui permettront une protection des espèces et des écosystèmes fragiles sur les fonds marins.

Tout ce travail est essentiel ; il démontre que les pêcheurs eux-mêmes peuvent fournir des informations sur les écosystèmes marins. Dr Woolmer est enthousiaste : « Je suis vraiment surpris par la quantité d'informations de très grande qualité que détiennent les pêcheurs de saint-jacques. Cette étude pilote démontre à quel point les données produites par les pêcheurs peuvent aider à protéger les habitats sensibles et, espérons qu’ils garderont leurs lieux de pêche traditionnels ouverts. » Et il ajoute « Ceci est un exemple concret de collaboration entre pêcheurs et gestionnaires des pêches qui donne l’assurance d’une gestion adaptée des pêcheries côtières à partir d’informations très précises. »

Philippe FAVRELIERE (à partir de The Fishsite)

Photographie Wikipedia : Un coquillier avec deux dragues dans le port de Paimpol (auteur : Jean-Pierre Bazard)

Pour aller plus loin....

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Le 15 février 2013

Fish Fight lance sa campagne contre la drague à coquille

L’Ong britannique Fish Fight en veut toujours plus pour sauver les océans (Hugh's Fish Fight: Save Our Seas)....

Après sa campagne victorieuse contre les rejets de poisson et le K-O dans le Parlement européen avec un vote sans appel pour le « 0 rejet », Fish Fight lance sa campagne télévisée contre la drague à coquille saint-jacques et pour plus de réserves marines...

Hugh's Fish Fight: Save Our Seas



Fish fight peut encore compter sur les médias comme The Guardian : Fish Fight renews campaign to protect the seabed

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

Aucun commentaire: