dimanche 11 octobre 2009

Ouverture des huitres. Au Japon, on ne rigole pas avec les couteaux à huîtres !

« Soyez vigilant quand vous ouvrirez des huîtres, vous pourriez tomber sous le coup de la nouvelle loi sur le port d’armes en utilisant un couteau à huîtres illégal ». Conseil du journal « Japan Times » du 3 juillet 2009 avec deux photographies à l’appui.

D’après vous, quel est le couteau à huîtres autorisé au Japon ? En haut, un couteau à lame plutôt large. En bas, un couteau à lame plutôt allongée.

La loi révisée interdit la possession d'une arme à double tranchant avec une lame de plus de 5.5 cm de longueur et une pointe très pointue. Les contrevenants sont passibles d'une peine pouvant aller jusqu'à trois ans de prison ou une amende jusqu'à ¥ 500.000.

La loi japonaise a été révisée suite à une attaque au couteau dans le quartier d'Akihabara à Tokyo en juin 2009. Tomohiro Kato avait utilisé un couteau à double tranchant pour poignarder les passants. Toute la nation avait été choquée.

Au nord du Japon, la police de la préfecture d’Hokkaido a alors annoncé que certains types de couteaux à huîtres seront classés parmi les couteaux interdits, ce qui a surpris bon nombre de personnes à l'est d’Hokkaido, l'un des plus importants sites de production d'huîtres du pays.

« Les travailleurs dans les poissonneries et les usines de transformation de poisson ainsi que dans les restaurants ont des couteaux à huîtres. La ville d’Akkeshi (à l'est d’Hokkaido) est particulièrement célèbre pour sa production d'huîtres », dit un officier de police dans la ville voisine de Kushiro.

Réponse : Le couteau du haut est interdit. Les japonais pourront continuer à utiliser celui d'en bas avec une lame allongée. Personnellement, ce couteau ne me semble pas pratique pour ouvrir les huîtres, il est même dangereux !
D’après un article du Japan Times

=====================

Huîtres : Préparation courte... Ouverture facile…

Coquillage excellent pour la santé, c’est un plat traditionnel souvent accompagné d’autres fruits de mer dans les repas de réveillon.

La préparation est courte … à condition de maîtriser l’ouverture du coquillage.

Si cela vous embête, vous pouvez bien sûr demander aux commerçants de préparer les huîtres, comme cela il n’y a plus qu’à les déguster.

Si vous achetez une bourriche et si vous ne savez pas ouvrir les huîtres et que malgré tout vous êtes téméraire, demandez des précisions à ceux qui les ouvrent. Ils se trouvent sur les nombreux stands qui jalonnent les carrefours et les rues de commerces de bouche lorsque les fêtes approchent.

Sinon, de bons conseils sur cette vidéo...

Comment ouvrir des huîtres/How to Open Oysters safety

Pour l’ouverture, il faut manier l’huître avec habileté sur le côté entre les deux coquilles et plutôt vers le milieu, ou bien à l’arrière. Une fois ouverte, videz son eau : l’huître doit être vivante, et elle la refera dans la demi-heure.

Regardez et écoutez bien....


Une bonne idée pour une entrée en fête, des huîtres !

Un coquillage feuilleté plein de vitamines. Plate ou creuse, une belle entrée pour les fêtes de fin d’année. Ce fruit de mer élevé dans les parcs ostréicoles est excellent pour la santé ; il y a cependant quelques précautions à prévoir.... Source : Préparer des huîtres pour Noël et pendant les fêtes (evous)

))))))))))))))))))))))))))))

Autres informations :

Le 21 novembre 2009

CAL’HUITRE (cubic)
Indispensable pour ne pas s’écorcher le jour de noël, cet accessoire vous permet d’ouvrir vos huîtres en toute sécurité. Il suffit de le caler au bord d’une table, d’y installer une huître de rabattre la partie du dessus, qui grâce à son rebort vous permettra de protéger la main qui tient l’huître.

Le 20 décembre 2009

Noël arrive : attention aux accidents en tous genres (Var Matin)
Mal utilisé, le couteau à huîtres peut occasionner des blessures graves de la main. Pour éviter ce type d'accidents, des précautions simples s'imposent.
Prévention. Au moment des fêtes, le danger n’est pas seulement sur les pistes de ski. On peut aussi se faire mal en restant chez soi. Voici les risques les plus classiques...
Devinette : au moment des fêtes de Noël, une tâche ménagère en particulier, conduit plus d’hommes – une fois n’est pas coutume en ce qui concerne les taches ménagères – que de femmes aux urgences ? Quelle est-elle ?
Réponse : l’ouverture des huîtres. « Mal utilisé, le couteau peut en effet riper et occasionner des blessures graves de la main au sens fonctionnel du terme », confirme le Dr Henri Oualid, responsable des urgences à l’hôpital Saint-Roch.
En moyenne, cinq à six personnes débarquent tous les ans aux urgences du CHU, les nuits de Noël et du jour de l’an, avec ce type de blessure.....

===========

Couteau Laguiole à Huitres (1 pièce - manche au choix)

Couteau Laguiole à Huitres

[GOYCTHUITRE] 125.00 EUR

Couteau Laguiole à Huitre (1 pièce)

Fabrication haut de gamme (forgé)

Manche au choix. (sur la photo le manche est en bois d'olivier mais vous pouvez choisir le manche parmi ceux-ci)

Manche lave vaisselle (tous les materiaux tout inox, acrylique et inclusion) ou manche lavage à la main (tous les materiaux naturels - bois et corne). Pour plus d'informations cliquer Ici

))))))))))))))))))))))))

En Vacances ou de passage sur le bassin d'Arcachon, apprenez à ouvrir les huîtres avec Sylvie Latrille, ostréicultrice au port de Piraillan (direction cap-Ferret)

Comment se faire la main pour ouvrir les huîtres sans y laisser la sienne ?

Sur les rives du bassin d'Arcachon (Gironde), Sylvie Latrille, ostréicultrice depuis une dizaine d'années, invite les estivants à apprendre à ouvrir les huîtres, pour que la dégustation de ce mets prisé reste un plaisir jusqu'au bout.

Dans son cabanon de bois, sur le port de Piraillan, à quelques encablures de la pointe du Cap-Ferret, l'ostréicultrice accueille une demi-douzaine de vacanciers venus écouter ses conseils à l'occasion des ateliers d'apprentissage qu'elle organise deux fois par semaine pendant l'été.

"Tenter d'ouvrir une huître c'est comme tenter d'ouvrir un coffre avec un trésor à l'intérieur: soit vous trouvez la clé et vous préservez le trésor, soit vous y allez au pied de biche au risque de le détruire", glisse avec malice l'ostréicultrice pour ouvrir la séance et détendre l'atmosphère un brin studieuse.

Après quelques rudiments théoriques, pour expliquer notamment comment l'animal est traversé par un muscle qui le rattache dans le tiers haut à la coquille, viennent les conseils pratiques. Car il faut non seulement "éviter de se blesser", mais aussi "éviter de réduire l'huître en charpie ou d'y laisser des morceaux de coquille" pour qu'elle puisse être joliment présentée à table.

"Beaucoup de gens aiment manger des huîtres, mais ne savent pas les ouvrir. Ou sinon, ils les massacrent, enlevant le bénéfice de notre travail", raconte l'ostréicultrice, qui a choisi ce métier par passion après avoir travaillé dans la biotechnologie pharmaceutique à Bordeaux.

Même à l'ouverture, "on essaie de respecter l'huître" qui nécessite deux à trois ans de travail, explique l'éleveuse, dont les parcs à huîtres creuses sont situés à l'entrée du bassin d'Arcachon.

Comme un vigneron qui parle de son raisin… Source : NouvelObs

Infos pratiques

Des ateliers ouverts à tous

Ceux qui le souhaitent peuvent découvrir à pied les parcs ostréicoles, aux côtés d'une ostréicultrice pédagogue. On peut ainsi observer les parcs, le métier, les gestes et techniques du métier. La visite dure 1 h 30.

On peut aussi visiter le quartier ostréicole de Piraillan, afin de comprendre les différentes phases de la culture de l'huître. Les réservations sont obligatoires à l'Office du tourisme, tout comme pour les ateliers d'écaillage qui se tiennent le mardi et le vendredi à 10 h.

Contacts : à l'Office de tourisme au 05 5603 94 49 ou auprès de Sylvie Latrille, Cabane 57, au port de Piraillan : 05 56 60 54 76 ou 06 13 29 87 60.

Début du cours. Sylvie distribue un couteau à huître à chaque élève : « Pour ouvrir, il faut un bon couteau, lame courte, pas de garde, et ensuite connaître la morphologie de la bête, commence-t-elle. On va apprendre sans torchon, sans gant, sans filet. »

Côté élèves, la tension monte un peu. Parmi eux, un vétérinaire attentif et bien décidé à y arriver du premier coup « honneur oblige », un expert-comptable mort de rire, un boulanger sceptique et un banquier à Nice « autant dire l'escroc de la bande ». Pour tout dire, ils s'accrochent à leur première huître un peu trop nerveusement. Ils vont tenter l'ouverture en apnée. Sylvie ordonne une respiration ventrale, petit exercice de sophrologie devant l'huître que l'on imagine un peu affolée.

« L'idée, reprend l'ostréicultrice, est de trouver le premier tiers avant d'ouvrir. Une huître bien ouverte n'a pas d'écaille, toute sa chair fait bloc. On ne doit pas la tracasser. D'abord, on prend l'huître parallèle à l'axe de la main, puis avec le couteau on la fait sourire, avant de tourner le couteau pour la faire rire. Et on jette la première eau pour éliminer les débris, puis l'eau qui se reconstitue sort des chairs, elle est pure. » Source : L'huître, sport de combat (Sud Ouest)

)))))))))))))))))))))))

Revue de presse

Le 8 mai 2010 : Carcassonne, un port d'arme prohibé : le couteau à huître

Carcassonne. Justice : Un an ferme pour l'apprenti braqueur (Midi Libre)
Sévère sanction à l'encontre un apprenti braqueur chaurien jugé, hier matin, en comparution immédiate, au tribunal de Carcassonne. Oussama Laidani a été condamné à un an de prison ferme et un an avec sursis et mise à l'épreuve, pour une tentative de vol avec violence commis à Castelnaudary, le 9 mars.
Recherché, ce jeune homme, âgé de 18 ans, a été interpellé mercredi par la police pour port prohibé d'une arme, en l'occurrence un couteau à huître dont la lame avait été effilée « pour me défendre », dit-il à la barre... Le 9 mars,….

Le 10 mai 2010

La clé qui fait lâcher prise aux huîtres (Charente Libre)
Un ostréiculteur du Bassin d'Arcachon a inventé une clé pour ouvrir les huîtres. Il présente son invention en ce moment au concours Lépine.
Patrick Lafont remportera peut-être un prix au prochain concours Lépine dans le cadre de la Foire de Paris (du 29 avril au 9 mai). Mais d'ores et déjà les amateurs du délicieux mollusque bivalve peuvent lui ériger une stèle ! Car l'outil inventé par cet ostréiculteur d'Arès (Bassin d'Arcachon) va assurément révolutionner l'ouverture de l'huître et ainsi éviter bien des drames.
Tout le monde connaît l'adage «fermé comme une huître». Et chacun garde en mémoire quelques douloureuses coupures lors de la prise en main du résistant mollusque. Mais grâce à Patrick Lafont tout ceci pourrait bientôt n'être qu'un mauvais souvenir. Après avoir longtemps examiné la coquille sous ses deux faces, cet Arésien a fini par trouver la faille: la charnière !
«Quand l'huître a fini sa croissance, on entame la charnière [la jointure entre les deux éléments de la coquille] avec une perceuse, selon un diamètre défini, et on y insère un bouchon conique de silicone alimentaire de 3 à 8 mm de long et 2 mm de diamètre. Au moment de l'ouvrir, on retire le bouchon et on insère l'huître sur la clé que j'ai créée: on l'ouvre alors d'un simple effet de levier.» Imparable ! Disposée sur une sorte de sabot, la clé est parfaitement stable: d'une seule main le mollusque s'ouvre quasiment sans effort.
Jusqu'à 12 huîtres à la minute.....

Le 4 août 2010

Béziers. Justice : Un couteau à huître pour menacer la prostituée (Midi Libre)

Le jeune homme à la barre semble abasourdi parce qu'il lui arrive. Il a été interpellé le 30 juillet par les gendarmes pour atteinte sexuelle et attouchement sous la menace d'une arme, un couteau à huître, sur la N 113 entre Montagnac et Pézenas. La victime est une prostituée qui propose ses charmes sur cette portion de route. Le prévenu est présenté en comparution immédiate mais il ne peut être jugé tout de suite, la nature des faits reprochés nécessitant une expertise psychiatrique. Le tribunal avait à décider s'il devait attendre son prochain procès sur le fond en prison, ou non. Le casier judiciaire du jeune homme est vierge. Il a une formation de bijoutier et a travaillé jusqu'en septembre 2009. Originaire du Val d'Oise, il est dans la région pour une proposition d'embauche, qui n'a pas abouti, à Mèze. Devant le tribunal, il ne peut que constater : « Je ne comprends pas du tout mon geste, cela ne colle pas avec ma personnalité. Je suis désolé de ce qui s'est passé. Je voudrais m'excuser » Le juge le questionne : « Pourquoi aviez-vous un couteau à huître dans votre poche ? » Le prévenu répond : « Je m'en servais pour faire des travaux, pour gratter du plâtre, et il était resté dans ma poche. » Le vice procureur Charles Puig note une réflexion intéressante dans les déclarations de l'homme : « Je suis allé voir une prostituée parce que j'en avais envie. J'ai sorti ce couteau pour avoir un sentiment de domination. » Son casier judiciaire étant vierge, le représentant du Parquet ne demande pas de placement en détention.....

Le 6 août 2010

Il détient la clé des huîtres (Sud-Ouest)

Patrick Lafon, ostréiculteur à Arès, vend des huîtres et fait des dégustations sur le marché couvert municipal à Lacanau-Océan depuis vingt-cinq ans. Cette année, il semble y avoir un peu plus de monde qui vient le voir, non seulement pour ses huîtres, mais aussi pour le nouveau système qu'il a inventé pour les ouvrir d'une seule main. Un système qu'il a mis au point lui-même et avec lequel il a gagné une médaille de bronze au concours Lépine. Rien de compliqué : une simple tige en métal, fixé dans un petit socle en pierre ou en bois, sur laquelle on laisse glisser l'huître qui s'ouvre toute seule. Pour l'instant, Patrick Lafon ne vend la « clé des huîtres » qu'à ses clients, car il attend le dépôt de son brevet au niveau international avant de la commercialiser à plus grande échelle….

Le 9 octobre 2010

Ouvrir une huître sans tout casser (Les affaires)

Pas besoin de tout casser ni de s'ouvrir la main pour savourer une huître. Tout est dans la technique. Les huîtres sont à leur meilleur l'automne. C'est le moment idéal pour conquérir ce joyau de la mer quelque peu intimidant. Avant tout, vous les voulez fraîches. Heureusement, la date de cueillette est indiquée sur chaque caisse. Choisissez une caisse de moins de dix jours. Si les huîtres sont vendues à l'unité, cela se complique. Si vous en voyez qui sont ouvertes, n'y pensez plus et changez de menu, ou de poissonnerie. Autrement, choisissez celles qui sont lourdes. Frappez-les avec une autre huître. Le son rendu doit être sourd. Avant de les servir, un nettoyage rapide s'impose. Quelques coups de brosse sous le robinet d'eau froide, surtout du côté où le couteau sera inséré. Vous êtes maintenant prêt à passer à l'acte. Sachez que les huîtres ne se laissent pas faire, et qu'elles exigent quelques précautions. Mais la technique est simple : il s'agit de distendre et de couper le muscle adducteur qui rattache les deux coquilles ensemble. On n'apprend pas à ouvrir les huîtres dans les livres. Quelques passionnés illustrent les mouvements de base sur Internet. Toutefois, il faut connaître les gestes qui font toute la différence. Tout d'abord, soyez prudent, surtout après quelques verres de vin. Protégez-vous en ra- battant un linge sur l'huître et un autre sur votre main, et en utilisant un couteau muni d'une garde. L'ouverture par le bout pointu est plus sécuritaire, même si les professionnels en ouvrent 34 à la minute par le côté. Insérez la pointe du couteau jusqu'au fond de la fente. Penchez votre corps au-dessus de l'huître pour augmenter l'effet de couple. Faites un mouvement de levier vertical ou une torsion de la lame, ou une combinaison des deux. Allez-y avec souplesse et fermeté, mais sans brusquer. Une fois le muscle distendu et l'huître ouverte, essuyez la pointe du couteau, salie par la boue et les éclats de coquillage. Ces débris suffisent à ruiner la dégustation. Pour couper le muscle, une règle s'impose : gardez la lame collée sur la coquille. Inutile d'imprimer un mouvement de scie sauteuse au couteau, vous ne feriez que massacrer la chair délicate de l'huître. Trempez-y vos lèvres et faites glisser l'huître dans votre bouche. Certains l'avalent, d'autres la dégustent lentement. Casanova, lui, pratiquait le " baiser de l'huître ", allant chercher l'huître dans la bouche de sa maîtresse d'un coup de langue habile. Je n'ai pas de trucs à vous donner. À vous d'expérimenter.

Si après tout cela vous n’y arrivez pas

L'arme de persuasion

Site Web : Oyster Knife oxo.com : $7,99

Pour percer les mystères de ce mollusque préhistorique, mieux vaut être bien armé. Le manche du couteau doit être assez gros pour offrir une prise ferme. La pointe de la lame peut être arrondie ou pointue. Une pointe arrondie est plus sécuritaire, mais pénètre moins loin. Par contre, son effet de torsion est plus puissant. Plus la lame du couteau est acérée, plus la coupe est nette au moment de sectionner le muscle adducteur. Aucun couteau sur le marché n'est idéal. Cependant, la pointe du couteau fabriqué par Oxo est légèrement recourbée, ce qui augmente significativement l'effet de levier. De plus, la forme du manche offre une bonne prise et une certaine protection, malgré l'absence de garde. Outils A. Richard, le fabricant d'outils de finition murale de Berthierville, fabrique toujours son modèle classique. Il est pratique, durable et sécuritaire, mais il rouille. Frédéric Chabot est mécano culinaire dans l'industrie alimentaire depuis 25 ans. frederic.chabot@transcontinental.ca

=============

Le 16 octobre 2010

Auch. Elle lui porte un coup de couteau à huîtres (La Dépêche)

Récidiviste. Elle est condamnée à 3 mois fermes. Dans ce couple qualifié de «tumultueux» hier à la barre du tribunal correctionnel, la dispute de l'autre soir aurait pu virer au drame. A Auch, un coup de couteau à huître a été porté au torse du monsieur par sa compagne qui a été jugée en comparution immédiate. En état de récidive légale pour avoir été déjà condamnée pour violences avec arme en 2008, elle a écopée d'une peine de 12 mois de prison dont 9 avec sursis assorti d'une mise à l'épreuve de deux ans. Il n'y a pas eu mandat de dépôt. Défendue par Me. Nathalie Piccin, la condamnée sera convoquée par le juge d'application des peines pour l'exécution des trois mois de détention. Agée de 45 ans, la femme violente était passablement alcoolisée quand elle a levé la main sur son compagnon qui reconnaît l'avoir giflée auparavant. Atteint au torse, il a dû être conduit à l'hôpital d'où il est ressorti avec une ITT de dix jours.

Le 22 octobre 2010

Un accident de la main toutes les 20 secondes en France (AFP)

Un accident de la main survient toutes les 20 secondes en France, selon la Fédération européenne des services d'urgences de la main (Fesum) qui lance les "premières journées de prévention des accidents de la main".

1.400.000 accidents de la main sont à déplorer chaque année, chiffre en augmentation de 25% sur les cinq dernières années. Les deux tiers sont des accidents de la vie courante : bricolage, jardinage, sport, travaux ménagers.

"La population est de plus en plus active manuellement", constate Philippe Bellemère, président de la Fesum. Les explications sont multiples : retraite active, RTT, soucis d'économie en temps de crise, plaisir du fait soi-même...

Autre précaution indispensable: porter des gants adaptés à l'activité (cuir résistant pour ouvrir les huîtres, 100% coton enduit de latex pour tailler les rosiers...), à la bonne taille et aux normes….

Menées avec l'aide de l'Association de prévention des accidents de la vie courante, les actions de sensibilisation de la Fesum se dérouleront jusqu'au 3 décembre 2011. Le site de la Fesum: http://www.fesum.fr/

================

Le 6 avril 2011

Les huîtres facile à ouvrir grâce à la technologie (Ouest France)

Fini les blessures pour ouvrir les huîtres. Serge Dubois a trouvé la parade, grâce à une machine qui « encoche » la coquille, rendant son ouverture aisée.

Lorsqu'on entre dans l'atelier de Serge Dubois, à Crac'h, on est à des années lumière du fil nylon pour ouvrir l'huître, inventé dans les années 90. Cet ancien ingénieur de Dassault aviation et de la Snecma s'est spécialisé dans la recherche et le développement en robotique et en informatique industrielle.

L'encocheuse-cireuse est le nom de la machine qu'il a inventée. Son principe est simple. Elle est alimentée par un robot (ou manuellement) en huîtres prêtes à la consommation.

Maintenu sur un support, le coquillage passe devant un outil qui le fraise à l'endroit ou il doit être ouvert. Une fois l'usinage effectué, un pinceau dépose une couche de cire dans le trou, pour éviter que l'eau ne sorte. L'huître est ensuite acheminée, par tapis roulant, dans une bourriche. La voilà prête pour la commercialisation. « Le taux de mortalité du coquillage, suite à cette opération, est nul », assure l'inventeur.

Un marché potentiel - En « usinant » 1 500 huîtres à l'heure, l'encocheuse-cireuse peut être un outil providentiel pour les ostréiculteurs. « Grâce à ce procédé, les risques de blessure avec un couteau, lors de l'ouverture, deviennent inexistants. Une aubaine pour ceux qui rechignent à acheter une bourriche seulement pour cette raison. Une fois l'huître ouverte, elle ne contient pas de brisures de coquille. »

Certains professionnels commencent à se pencher sur cette innovation. Un marché potentiel leur tend les bras. Comme la commercialisation dans le rayon haut de gamme des grandes surfaces, les épiceries fines, la vente sur les marchés, avec démonstration d'ouverture à l'appui...

Calibrage à haute vitesse...

=================

Le 10 mai 2011

Concours Lépine 2011. Médaille d’argent : le Magic-Huitre

Qui n’a jamais rêvé d’une machine qui ouvrirait directement vos huîtres évitant de vous salir et surtout, de vous blesser ? Cédric Cautard et Jacques Pitoux l’ont fait avec le Magic-Huitre, la première machine ouvre-huîtres automatique qui a remporté la médaille d’argent du Concours Lépine 2011 (3ème prix). Une fois l’huître déposée sur le socle, l’appareil perce d’un trou la coquille supérieure de l’huître pour l’ouvrir de l’intérieur. Autant destiné aux professionnels qu’aux particuliers, le Magic-Huitre permet de déguster les huîtres en toute simplicité. Source : Idealo

================

Le 19 mai 2011

Le papy cleptomane ouvrait les voitures avec un couteau à huîtres (Sud Ouest)

À 75 ans, il a été condamné par le tribunal correctionnel de Bordeaux à un an de prison pour l'effraction de nombreux véhicules.

« Je sais que ce que je fais est mal. Mais peut-être que j'éprouve au fond de moi une certaine satisfaction à enquiquiner les gens. » L'homme qui déclarait cela hier au président Guitz, lors de l'audience des comparutions immédiates du tribunal correctionnel de Bordeaux est un monsieur bien mis de 75 ans. Entre le 28 avril et le 25 décembre 2010, il a « roulotté » vingt-deux voitures à Arcachon, principalement avenue des Goélands. Il les ouvrait à l'aide d'un couteau à huîtres et s'emparait de ce qui était à l'intérieur.

Le président Ivan Guitz a donc énuméré lors de l'audience une longue liste de sacs à main, téléphones portables, cartes bancaires, GPS… volés dans ces véhicules. L'enquête des policiers d'Arcachon avait permis de remonter jusqu'à Maurice Benmazal, demeurant à La Roche-sur-Yon en Vendée.

Ce septuagénaire a obtenu à l'issue du jugement une neuvième peine, qui s'élève cette fois à un an de prison. « Sans mandat de dépôt, précisait le président Ivan Guitz. C'est le juge d'application des peines qui définira éventuellement un aménagement. À condition que vous lui apportiez des garanties. Aucun juge n'est susceptible de laisser en liberté quelqu'un qui est capable de récidiver. »

Parce que depuis sa retraite, à l'âge de 60 ans, Maurice Benmazal s'est régulièrement livré à ce curieux passe-temps, définit par un expert comme une « cleptomanie à déclaration tardive, d'ordre névrotique et impulsive, avec une curabilité aléatoire ».

Educateur spécialisé

Anne-Cécile Dumonteil, substitut du procureur, demandait de la sévérité à l'encontre de cet homme, éducateur spécialisé auprès des délinquants, bien noté durant sa carrière, et qui a lui-même basculé de façon surprenante dans la délinquance. Elle demandait huit à dix mois de prison....

====================

Le 23 octobre 2011

Marennes : L'huître dévore le chrono (Sud Ouest)

Onze jeunes spécialistes de l'ouverture du coquillage se sont affrontés hier après-midi à la Cité de l'huître. Le premier concours d'écailler.

C'est un exercice délicat. Mal maîtrisé, le geste peut s'avérer dangereux. Au nombre de ses victimes, l'ouverture de l'huître compte ainsi probablement autant d'habitués des salles d'urgences lors des réveillons, que de Géo Trouvetout du concours Lépine qui se sont perdus en inventant l'outil révolutionnaire pour l'ouvrir. Mais, hier à Marennes, le sujet rencontrait ses experts. La Cité de l'huître organisait conjointement avec le Conseil général le premier concours du meilleur écailler.

La vue sur les claires bordant le chenal de La Cayenne était magnifique. Mais les onze concurrents n'avaient d'yeux que pour la pointe du couteau. Ouverture latérale, ou arrière, à chacun sa technique. Pour départager ces onze lycéens des formations professionnelles spécialisées en produits de la mer et hôtellerie de La Rochelle, Royan, Bourcefranc, Nantes et Rungis, un jury de cinq spécialistes présidé par Michel Parent était constitué. Le maire et conseiller général du Château-d'Oléron était flanqué de Laurent Chiron, ostréiculteur membre du Groupement qualité Marennes-Oléron, des restaurateurs Serge Hervé et Johan Leclerre, mais surtout de l'un des maîtres de la discipline, Alain Merle. Au compteur de l'écailler lyonnais aujourd'hui retraité : quarante années d'expérience sous les halles Bocuse où son entreprise ouvrait 70 tonnes d'huîtres par an, quelque chose comme un million d'huîtres, de tous les « terroirs » des côtes de France, des Normandes d'Isigny, aux méridionales de l'étang de Thau, en passant par les Charentaises.

400 huîtres à l'heure

« Prenez une huître dans une main… un couteau dans l'autre… vous êtes prêts ? Attention… Top ! » En trois séries successives, tous les concurrents se sont escrimés dans l'exercice de rapidité. Trente huîtres à ouvrir chacun en moins de dix minutes, un chrono dans le dos, et une pénalité de quatre secondes pour chaque bivalve malmené. La veille, les mêmes avaient déjà été jugés sur leur connaissance de l'huître et du terroir, après qu'un représentant du Groupement qualité, le « gendarme » de la charte qualité Marennes-Oléron, eut expliqué toutes ses subtilités. Une dernière épreuve les plaçait devant un plateau de fruits de mer qu'il s'agissait de composer avec goût.

Pourquoi concourir ?

=================

Le 10 décembre 2011

Il blesse sa femme avec un couteau à huîtres : sera-t-il jugé aux assises ? (La Voix du Nord)

Un autre dossier cambrésien pourrait y être attendu, moins sinistre mais tout aussi atypique : une affaire de couteau à huîtres...

Le 18 janvier 2011, vers 20 heures, les policiers se rendent rue Saint-Lazare, à la suite d'un appel téléphonique, afin de venir en aide à une jeune femme présentant des blessures à la gorge.

Consciente à l'arrivée des secours, la victime balbutiera quelques explications. Et l'enquête d'établir qu'à l'origine de ces stigmates valant deux jours d'interruption totale de travail, se trouve le mari de la victime.

Celui-ci, âgé de 45 ans et originaire de Raillencourt-Sainte-Olle, est interpellé le soir-même, à son domicile. Caractéristique du dossier : l'homme se montre particulièrement coopératif, reconnaît les faits reprochés, et remet facilement l'arme avec laquelle il aurait agi : en fait, un couteau à huîtres.

Le suspect fait rapidement l'objet d'une expertise psychiatrique, laquelle souligne sa dangerosité, pour les autres comme pour lui-même.

Aujourd'hui, un peu moins d'un an après les faits, l'instruction menée par le pôle judiciaire de Douai s'achemine. Et le procureur de la République vient de rendre son réquisitoire définitif : le suspect est poursuivi pour tentative d'homicide. Un crime qui relève des assises….

=================

Le 13 décembre 2011

L'homme qui volait les prostituées avec un couteau à huîtres (Le Point)

Au Havre, la police a arrêté un homme qui volait des prostituées après leur avoir donné rendez-vous.

L'affaire remonte au 8 décembre dernier. Ce jour-là, un jeune homme de 21 ans, Z, contacte via Internet une prostituée et deux de ses amis. Rendez-vous est pris dans un hôtel de Harfleur, dans la banlieue du Havre. Pour la modique somme de 100 euros, Z obtient un massage et un "rapport sexuel complet", selon la police. Mais Z a dû estimer que cela était encore trop cher. Muni d'un couteau à huîtres, il s'en prend aux trois jeunes femmes et dérobe 200 euros à la première, 300 euros et son passeport à la deuxième, les deux téléphones portables de la troisième.

Fait peu banal, les trois jeunes femmes ont porté plainte le lendemain. L'individu ayant donné son numéro de téléphone lors de la prise de rendez-vous, les enquêteurs du groupe proxénétisme de la sûreté urbaine du Havre n'ont eu aucun mal à retrouver sa trace. Il leur a suffi d'une réquisition auprès de son opérateur téléphonique.

Z a été placé en garde à vue. À son domicile, les enquêteurs ont retrouvé pas moins de 13 téléphones portables, 3 cartes bancaires aux noms de jeunes femmes non identifiées, 4 ordinateurs portables et près de 1 800 euros en espèces. Visiblement, Z n'en était pas à son coup d'essai. Il est actuellement sous les verrous.

===============

Juillet 2012

Bassin d'Arcachon : l'ostréiculteur popularise son ouvre-huîtres sur M6 (Sud Ouest)

Déjà primé au concours Lépine, Patrick Lafon profite de son passage sur M6 dans l'émission « L'Inventeur 2012 » pour populariser son ouvre-huîtres

Patrick Lafon a réalisé seul les 221 recherches d'antériorité pour déposer son brevet.


A 50 ans, il n'est pas un ostréiculteur comme les autres. Car en plus de vendre ses huîtres, Patrick Lafon a une seconde activité : il est inventeur.

Un jour de mars 2010, il s'est réveillé à 3 heures du matin avec une idée lumineuse en tête : « Ma femme a cru que je devenais barjot. » Patrick venait de trouver un moyen d'ouvrir facilement les huîtres : « Je me sers de l'huître elle-même pour son ouverture. »

Primé au concours Lépine

L'idée est simple : « Il suffit d'introduire la tige métallique de mon invention dans la charnière de l'huître, de forcer légèrement pour enfoncer la cheville, puis de l'ouvrir en faisant un effet de levier. »

Facile d'utilisation - il dit pouvoir ouvrir deux huîtres en même temps - son invention convainc immédiatement son banquier, qui accepte de lui prêter la somme nécessaire pour développer son idée.

Il participe au concours Lépine à Paris en 2010 et 2011, et remporte deux médailles de bronze. « En 2010, j'aurais pu ne rien remporter, parce que quand j'ai vu tous ces ingénieurs le premier jour, j'ai failli repartir », s'amuse-t-il.

Affronter les caméras....

(...)

Plus d'informations sur le site : www.lacledeshuitres.com

===============

Aucun commentaire: