mercredi 1 avril 2009

Actualités du 28 au 31 mars 2009

Recherchez votre information dans la revue de presse ci-dessous
Sinon allez à l'accueil du site pour les derniers articles Regard sur la pêche et l'aquaculture


Pêche / Grenelle
Pêche dans le monde
Aquaculture / Pisciculture
Commercialisation / Valorisation / Transformation / Marché
Environnement / Pollution /
Divers / Formation /


Pêche / Grenelle

Grenelle de la mer : une stratégie nationale (La Manche Libre)
Après le Grenelle de l’environnement, le Grenelle de la mer. En lançant celui-ci en février dernier, le ministère de l’Ecologie veut “mettre en place une stratégie nationale pour la mer”.
Un objectif qui va notamment passer par une réforme des services de l'Etat en charge des Affaires de la mer et du littoral.
Concrètement, cela concerne les différents services des Affaires maritimes qui, en Basse-Normandie, comprennent une direction régionale à Caen (dépendant de la direction interrégionale du Havre) et deux directions départementales, dans le Calvados et la Manche. A cela, il faut ajouter le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) de Jobourg.
La nouvelle organisation prévoit le regroupement des directions régionales actuelles au sein de quatre directions chargées du littoral et de la mer. La Basse-Normandie appartiendra à une direction où l’on retrouvera aussi la Haute-Normandie, la Picardie et le Nord-Pas de Calais. Cette nouvelle direction, placée sous l’autorité du préfet maritime et des préfets terrestres, s’occupera notamment de la sécurité en mer, de la police des pêches et du contrôle du comité régional des pêches et de la section régionale de la conchyliculture.
A l’échelon du département, de nouvelles directions auraient pour compétences, en particulier, le contrôle des conditions d’exercice de la profession de marin, l’immatriculation des navires, le contrôle des activités de pêche (licences et autorisations de pêche), et l’activité des capitaineries. En ce qui concerne les cultures marines, ces directions s’occuperaient de la gestion des zones conchylicoles et du suivi de leur qualité environnementale.

Pêcheurs et crustacés (Terraeco)
L’Association du grand littoral atlantique a révolutionné la pêche aux langoustines. Son système de filets est imité dans toute l’Europe.

Pêche - Mer. Des emplois à la clef (Le télégramme)
En ces temps de crise, la mer offre des emplois. A commencer par la pêche. Encore faut-il être bien formé. Reportage au lycée maritime du Guilvinec qui ouvrait ce week-end grand ses portes.
Ils sont tous unanimes. En ces temps de crise, la mer offre des emplois. Marins de la pêche ou du commerce, et skipper de plaisance professionnelle ont dressé un portrait plutôt flatteur des professions maritimes auxquelles le lycée du Guilvinec prépare. À commencer par la pêche. Malgré la baisse régulière du nombre de marins, «on ne prépare pas assez de jeunes. Et pourtant on en a grandement besoin», est venu témoigner Philippe Duval, le vice-président du comité local des pêches. Et de poursuivre: «Aujourd'hui, il manque des matelots. Demain, ce seront les patrons qui feront défaut, compte tenu des nombreux départs à la retraite à venir».

Océans - La pêche pourrait disparaitre dans dix ans (France Soir)
Pour le biologiste marin Daniel Pauly, la pêche industrielle doit se raisonner si elle ne veut pas faire des océans des déserts aquatiques. Photo Sipa
La détérioration des fonds marins affole les scientifiques. Selon eux, la pêche pourrait disparaître d’ici dix ans si la situation ne s’améliore pas.
C’est une sonnette d’alarme qui n’en finit plus d’être tirée. Une fois encore, la détérioration des fonds marins inquiète les plus grands spécialistes mondiaux. C’est aujourd’hui au tour du biologiste marin français Daniel Pauly de dénoncer vigoureusement les ravages de la pollution et de la surpêche sur les fonds. « Beaucoup d’entre eux ressemblent aujourd’hui à des zones industrielles délabrées », a-t-il confié, s’inquiétant de la rapidité avec laquelle la dégradation se produit. Selon lui, « les Etats n’ont plus que dix ans » pour renverser la balance.

ONU - Océans et le Droit de la mer

Règlement de la Commission modifiant la notification d’aides en faveur de la pêche et de l’aquaculture (UE)

Pêche dans le monde

La Rochelle - Pêche : l'imbroglio franco-espagnol (Sud-Ouest)
Le tribunal correctionnel met en délibéré plusieurs jugements
Le tribunal correctionnel de La Rochelle a mis, jeudi, en délibéré au 4 juin, plusieurs jugements en rapport avec des affaires de pêche.
Ces dossiers concernent la législation applicable pour ce qui est appelé les navires franco-espagnols, bateaux de pêche battant pavillon français (immatriculés en France) sous contrôle d'armateurs espagnols, sachant que ces sociétés disposent, en France, de filiales de droit français. Elles sont, entre autre, en charge de trouver une partie des équipages.
Jeudi, les gérant ou cogérant de trois de ces sociétés : la SARL Carfin et la SARL Amdremar, immatriculées à La Rochelle, et la société Velay pêcheries, de Ciboure (64), avaient été convoqués à la barre.
Si l'aspect législation des navires franco-espagnols a bien été au centre des débats, avec des interprétations de part et d'autre de la barre, le ministère public poursuivait surtout dans ces affaires l'exécution de travail dissimulé.
Les affaires maritimes, dont le représentant était présent à l'audience, avaient, lors de leurs contrôles, constaté des irrégularités quant aux marins déclarés à bord des navires. Elles avaient aussi relevé la non-compétence de certains membres d'équipage à exercer la fonction de capitaine alors qu'ils étaient présentés comme tel.

Accords de partenariat économique - Des voix africaines contre les APE (Oxfam)
Alors que la crise globale, économique et financière mais aussi, en Afrique, alimentaire, se répand et menace de façon inquiétante leurs pays et leur continent, six dirigeants politiques et syndicaux africains sont venus en Europe faire part de leurs inquiétudes concernant la signature des APE et les risques accrus qu'ils font encourir à leurs concitoyens.

Québec : Chalutage - Des pêcheurs sont inquiets (Radio Canada)
Au Québec, les quelque 100 pêcheurs de flétan du Groenland, communément appelé turbot, craignent de voir réapparaître le chalutage dans le sud du golfe du Saint-Laurent.
Selon eux, le ministère de Pêches et Océans Canada pourrait céder aux pressions exercées présentement par les pêcheurs au chalut dans le but de réintroduire cet engin interdit depuis une dizaine d'années.
À l'instar des environnementalistes, les pêcheurs de flétan s'inquiètent pour la survie des stocks de poissons. Selon eux, le chalutage gratte les fonds marins et détruit les habitats naturels. Ils craignent donc que le flétan subisse le même sort que la morue.
« Ça détériore et ça modifie le fond [...] et c'est là que c'est problématique », explique André Boucher, secrétaire de l'Office des pêcheurs de flétan du Groenland.
Riposte des pêcheurs de morue
De son côté, le porte-parole des pêcheurs de morue du sud du golfe du Saint-Laurent, Réginald Cotton, est d'un tout autre avis concernant l'utilisation du chalut. « Vous savez, il n'y a personne encore qui a pu prouver que pêcher à l'engin mobile détruisait plus les fonds que d'autre chose. Ce n'est pas vrai », lance-t-il.
Depuis l'effondrement des stocks de morue, la vingtaine de pêcheurs ne disposent que de quelques petits quotas de crevette et de morue. La reprise de la pêche au flétan avec chalut permettrait aux pêcheurs, qui resteront après la rationalisation, d'augmenter leurs revenus.
Les pêcheurs de morue souhaitent réintroduire le chalut dans le sud du golfe du Saint-Laurent pour la saison qui commencera dans quelques semaines.Nicole Blackburn fait part des inquiétudes des pêcheurs de flétan du Groenland du Québec.

Le Nouveau-Brunswick et le Québec s'opposent au transfert possible des quotas de pêche à la crevette
Fredericton - Les ministres des Pêches du Nouveau-Brunswick et du Québec manifestent leur inquiétude face à la rumeur persistante voulant que la ministre fédérale des Pêches et des Océans, Gail Shea, s'apprête à donner à l'Île-du-Prince-Édouard et à la Nouvelle-Écosse un plus grand accès à la pêche à la crevette du golfe du Saint-Laurent.
« Un tel scénario serait absolument inacceptable », ont indiqué le ministre des Pêches, Rick Doucet, et le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, Laurent Lessard. « La flottille des crevettiers est confrontée à d'importantes difficultés économiques et toute réallocation des quotas serait désastreuse. »
Les parts régionales de la pêche à la crevette sont clairement établies depuis plusieurs années et il serait dangereux de les remettre en question. Tout changement créerait une instabilité alors que l'ensemble des pêches de l'Atlantique traverse des difficultés économiques.
« En voulant favoriser les pêcheurs de sa province au détriment du Nouveau-Brunswick et du Québec, la ministre Shea sacrifierait les intérêts de l'industrie de la crevette et des communautés qui en dépendent », ont ajouté les ministres Doucet et Lessard. « Nous ne resterons pas les bras croisés à attendre que cette intention se concrétise. »
Le Québec et le Nouveau-Brunswick détiennent respectivement 59,8 % et 21,8 % des allocations de la pêche à la crevette du golfe du Saint-Laurent. Au Québec, cette pêche génère 2000 emplois et une valeur d'expédition de 50 millions de dollars annuellement. Au Nouveau-Brunswick, le secteur de la crevette emploie directement 300 travailleurs et représente environ 20 millions de dollars en exportations.

La Chine lâche des poissons dans le Yangtsé pour restaurer l'écosystème (Xinhua)
70 000 poissons ont été lâchés jeudi dans le Yangtsé, le plus long fleuve en Chine, à Wuhan, chef-lieu de la province du Hubei.
Tang Tao, vice-gouverneur du Hubei, a indiqué que cela n'était que le prélude d'un projet visant à restaurer l'écosystème du fleuve en y lâchant cette année 500 millions de poissons.
Selon Xu Hantao, directeur du Bureau provincial des produits aquatiques du Hubei, 10 000 poissons spatules chinois, qui font partie des espèces protégées en Chine, et 20 000 mulets et carpes ont été lâchés jeudi.
"Ce projet aidera à restaurer l'écosystème du Yangtsé," a souligné Xu, ajoutant qu'une interdiction de pêche de trois mois serait imposée à partir du 1er avril.
Selon lui, plus de fretins seront lâchés dans le Yangtsé depuis d'autres locations telles que le Réservoir des Trois Gorges et l'affluent de la rivière Hanjiang.

Maroc - Nouveau port de Boujdour - Prêt pour accueillir les navires de pêche début 2010 (Le Matin)
Le nouveau port de la ville de Boujdour, dont le coup d'envoi des travaux de construction a été donné en mars 2006 par S.M. le Roi Mohammed VI, sera fin prêt en début de l'année prochaine pour accueillir les navires et barques de pêches, a indiqué Abderrahim Ouaniim, technicien à l'aménagement de ce projet.
Dans une déclaration à la MAP, M. Ouaniim a précisé que le taux d'avancement des travaux de réalisation de la première tranche relative à la construction des barrières de protection, a atteint 90 pc, alors que les travaux de la deuxième tranche (réalisation des quais) ont progressé de 35 pc.

Somalie: les pêcheurs espagnols veulent une protection militaire plus au sud (AFP)
Les pêcheurs espagnols actifs dans l'Océan Indien ont réclamé lundi une plus grande protection militaire, avec une extension de la zone d'intervention de l'opération européenne "Atalante" contre la piraterie, au sud-est de la Somalie. "Face au déploiement militaire dans le Golfe d'Aden, les pirates ont détourné leurs attaques vers le sud-est" de la Somalie, explique dans un communiqué la confédération espagnole de la pêche, Cepesca. Quelque 50 navires de pêche européens se trouvent aujourd'hui "réfugiés dans le Canal du Mozambique face au déplacement des attaques de pirates" qui vont jusqu'à la zone des Seychelles. Le secrétaire général de la Cepesca, Javier Garat, a demandé lundi lors d'un entretien avec le secrétaire d'Etat espagnol aux Affaires européennes, Diego Lopez Garrido, que le rayon d'action de l'opération "Atalante" soit étendue vers le sud et l'est de la Somalie. Les pêcheurs voudraient qu'une base secondaire de l'opération "Atalante" soit implantée à Mahé au Seychelles ou à Mombasa au Kenya pour protéger la flotte de pêche dans cette région, aujourd'hui "négligée" par un dispositif militaire européen visant essentiellement la protection des cargos dans le Golfe d'Aden.

Tunisie-Agriculture : Recul de 5 milles tonnes dans la production de poissons (Dev-export)
La production de l'aquaculture durant le mois de Janvier et de février 2009 a atteint environ 430 tonnes dont 197 tonnes dans les eaux de mer et 233 tonnes dans les eaux douces.
Il est prévu que la production de ce secteur augmentera dans la période à venir compte tenu des mesures prises par l’Etat en faveur de ce secteur grâce à son rôle dans le développement des exportations tunisiennes en matière des produits de la mer.
En effet, la production de poissons en Tunisie a enregistré une baisse continue pendant les trois dernières années ce qui l’a fait passer de 110 mille tonnes en 2006 à 105 mille tonnes en 2007 et à 100 mille tonnes en 2008, soit une diminution de 5 milles tonnes par rapport à l’année précédente et il est prévu que cette production atteigne 90 mille tonnes en 2009 .

L'OMI ouvre deux nouveaux centres de recherche et de sauvetage dans l'océan Indien (Xinhua)
L'Organisation maritime internationale des Nations Unies (OMI) a ouvert deux nouveaux sous-centres de recherche et de sauvetage en Tanzanie et aux Seychelles pour mener des missions de sauvetage au large de la côte orientale africaine, ont rapporté lundi des officiels.
La semaine dernière, l'inauguration de ces deux centres situés dans l'océan Indien, à Dar es Salam (Tanzanie), et à Victoria ( Seychelles), a marqué une étape clé du plan visant à apporter une couverture d'urgence efficace et globale au large de la côte africaine, selon les officiels.
Lors d'une conférence de l'OMI en 2000, les gouvernements africains avaient adopté une résolution invitant les pays bordant les océans Atlantique et Indien, du Maroc à la Somalie, ainsi que les îles de l'Atlantique et de l'océan Indien, à établir cinq centres régionaux de recherche et de sauvetage et 26 sous-centres pour apporter ses services à toutes les zones côtières.

Pêche: Moscou et Oslo formuleront des propositions conjointes avant l'automne (RIA Novosti)
La Russie et la Norvège formuleront des propositions conjointes sur la pêche avant l'automne prochain, a annoncé mardi à Moscou le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue d'une rencontre avec son homologue norvégien Jonas Gahr Störe.
"Nous avons confirmé la nécessité d'élaborer au plus vite des documents réglementant cette activité... des propositions en ce sens seront formulées avant la session d'automne de la commission russo-norvégienne pour la pêche", a indiqué le ministre russe.
Ces efforts bilatéraux doivent permettre de "réduire au minimum le nombre des chalutiers russes et norvégiens arraisonnés dans les zones économiques exclusives russe et norvégienne", a estimé M.Lavrov.

Sénégal: Commerce des produits de la pêche - 240 millions de l'Omc et de la Fao pour relever le défi de la qualité (Walfadjri)
La qualité des produits de la mer a un coût et il faut le payer. L'Omc et la Fao l'ont compris et ont fait l'essentiel en faveur de certains pays africains en quête de normes sanitaires, dont le Sénégal. Le Fonds pour l'application des normes et le développement du commerce (Fandc) de l'Organisation mondiale du commerce (Omc) n'a pas lésiné sur les moyens financiers. Dans sa volonté de relever les défis de la qualité et du respect des normes sanitaires des produits halieutiques destinés à l'exportation, il a dégagé, avec l'appui de la Fao, une enveloppe de 469 000 dollars Us, soit 239 916 944 francs Cfa, pour les vingt-quatre prochains mois.
Selon le représentant résident de la Fao (Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'agriculture) au Sénégal qui en a fait hier la révélation, ce projet vise à consolider les connaissances techniques des personnels de l'administration et des industries de transformation chargés de la gestion sanitaire et de mise sur le marché des produits de la pêche.

Russie-Norvège: Lavrov constate des progrès sur le litige territorial (RIA Novosti)
La Russie et la Norvège ont accompli des progrès dans les négociations sur les territoires contestés sur le littoral de la mer de Barents, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l'issue de négociations avec son homologue norvégien Jonas Gahr Store.
"Nous sommes favorables à une vaste coopération avec la Norvège dans les domaines importants pour les deux pays. Ce sont surtout la pêche et la mise en valeur de gisements d'hydrocarbures sur le plateau continental", a indiqué le chef de la diplomatie russe.

Rivière-au-Renard - L'avenir de Chitomer est incertain (Radio Canada)
La vingtaine d'employés de Chitomer, à Rivière-au-Renard, sont inquiets pour leur avenir. L'entreprise, qui appartient toujours à l'homme d'affaires Renaud Samuel, est pratiquement fermée depuis juin 2008. Les travailleurs ne savent toujours pas si les nouveaux propriétaires de l'usine de transformation de la crevette Marinard se porteront acquéreurs de l'entreprise afin de la relancer.
Chitomer devait pourtant devenir un fleuron en matière de recherche et développement. L'entreprise, spécialisée dans la fabrication de chitosan, un produit obtenu à partir de résidus de crevettes, projetait d'élargir son champ d'activités.

RÈGLEMENT (CE) No 216/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL
du 11 mars 2009 relatif à la communication de statistiques sur les captures nominales des États membres se livrant à la pêche dans certaines zones en dehors de l'Atlantique du Nord
(refonte)

RDC : Renforcer les capacités des paysannes à Yangambi

Aquaculture / Pisciculture

Problématique de la pisciculture au Burundi (Fao)La pisciculture au Burundi est une activité en totale dégradation faute d' encadrement technique adéquat, de moyens et d'alevins de qualité alors que les ...

Commercialisation / Valorisation / Transformation / Marché

Le surimi, light en poisson (terraéconomica)

Normandie - Les poissonniers pour la transparence du marché (Ouest France)
À Genêts dans la Manche, Claude Lieffroy, est à la tête d'une poissonnerie ambulante qui emploie 15 salariés et fait tourner une douzaine de camions magasins dans le Grand Ouest.
Récemment créée, la fédération bas-normande de l'Union nationale des poissonniers réclame une mise à plat de la filière. Président régional, Claude Lieffroy parle d'une profession menacée.
« Il faut en terminer avec les marchés parallèles, la concurrence déloyale et le pillage de la ressource. » En quelques mots, Claude Lieffroy, dynamique sexagénaire, résume les inquiétudes des poissonniers détaillants. « En Basse-Normandie, nous sommes cent trente, soit environ six cents salariés. Un certain nombre d'entre nous est en position délicate. À l'échelle nationale, nous ne sommes plus que 3 800 et 250 petites entreprises (2 000 salariés) sont au bord de la faillite. »

Saumon fumé : Implantation de MORPOL SA en France
Avec plus de 30 000 tonnes de produits finis et un CA de plus de 300 millions d’Euros, MORPOL SA est un acteur européen incontournable de la transformation du saumon fumé. Par la mise en place de sa stratégie d’investissement en nouvelle technologie, d’acquisitions et de préservation de son autonomie financière, MORPOL SA a atteint une croissance annuelle de 20 % en 10 ans. Aujourd’hui, avec la création d’une filiale MORPOL France, le groupe a l’intention de renforcer sa position de leader sur le marché européen du saumon fumé.

Algologie, la mer source de beauté et de bien-être
Experte en beauté marine, Algologie vous invite à un voyage au cœur de la mer et de ses richesses.
Installée depuis plus de 20 ans sur un site exceptionnel et privilégié dédié au monde des algues regroupant la recherche, la collecte et la transformation des algues, Grâce à sa parfaite connaissance du monde marin, cette société formule des produits efficaces inspirés de la nature.
Chez Algologie,

Dix nouveaux axes de développement de l’agroalimentaire (Agro-alimentaire)
Michel Barnier dévoilera les dix priorités pour relancer l’agroalimentaire mardi à la fin des assises des agro-industries lancées en décembre dernier. Parmi ces axes privilégiés, on peut citer le renforcement des recherches sur les alternatives au pétrole, le développement des efforts sur les alicaments, la valorisation de tous les produits halieutiques.
Mais ces assises permettraient aussi d’identifier les lacunes et faiblesses du secteur, cerner les nouvelles demandes et aussi intégrer le défi du développement durable. Rappelons que le secteur de l’agroalimentaire est vital pour l’économie puisqu’il représente 7 % des exportations françaises et génère 9,3 milliards d’excédent commercial.

Environnement / Pollution /

Cap Océan : La protection du littoral en question (Mer et marine)
Comment les cités balnéaires assurent-elles la gestion d'un environnement fragile ? C'est la question que se pose, cette semaine, Cap Océan, l'émission maritime de la chaîne de télévision Nantes 7. Pour en parler, Laure Bezault reçoit Yannick Haury, maire de Saint-Brévin-les-Pins. Cette commune, comme ses voisines de l'estuaire de la Loire, a notamment été confrontée, en mars 2008, à une pollution liée à la fuite de 500 tonnes de fuel à la raffinerie de Donges. Bientôt 10 ans après la catastrophe de l'Erika, les élus locaux ne cachent pas leur colère. Outre ces accidents, Cap Océan a suivi les équipes de la municipalité dans la préparation de la saison estivale, une période cruciale pour l'économie locale (70.000 vacanciers se massent sur les plages) mais qui ne doit pas aboutir à la dégradation de l'environnement.
Dans la seconde partie de l'émission, Cap Océan revient sur le combat des surfers, qui souhaitent, au travers de la fondation Surfrider, fédérer les défenseurs d'une mer propre et d'un littoral protégé.

Pollution du Vieux-Port de Bastia : le comité des pêches étonné du silence (Romandie)
Le président du comité des pêches et des élevages marins de la Corse s'est étonné vendredi du silence qui a entouré la pollution organique qui affecte depuis plusieurs semaines le Vieux-Port de Bastia où la pêche et les activités nautiques ont été interdites.
"Je suis très étonné de ce silence, y a-t-il eu des consignes ?", s'est interrogé Gérard Romiti, joint par l'AFP.
"La Corse n'a pas conscience de son patrimoine maritime", a regretté le patron des pêcheurs de l'île. Il a précisé avoir "écrit à tous les pêcheurs" fréquentant le Vieux-Port "pour les prévenir et les inviter à prendre des précautions, notamment de manipuler amarres et haussières avec des gants et leur recommander de ne pas pêcher à moins de deux miles nautiques" (un peu moins de 4 kilomètres) de la côte".
"Interdire la pêche

Estuaire. Les pêcheurs au carrelet de la Gironde dressent le bilan d'après tempête - Les carrelets ont souffert (Sud-Ouest)
Le bilan est moins lourd qu'après la tempête de 1999, mais les éléments attaquent de plus en plus les berges. (photo archives « sud ouest »)
L'association des pêcheurs au carrelet de l'estuaire de la Gironde, forte de 187 adhérents, a tenu son assemblée générale samedi dernier, dans la salle des fêtes de Saint-Bonnet-sur-Gironde. Les nombreux participants ont été accueillis par Éric Angibaud, représentant le maire.
Parmi les personnalités, on notait la présence de MM. Louis-Joseph, conseiller général, Martin, président de l'Association des carrelets charentais, Brun, président du marais de Saint-Bonnet-sur-Gironde, Alain Cotten, président du Conservatoire de l'estuaire, et Mlle Kerbiriou, technicienne ENS (Espaces naturels sensibles).
23 installations détruites

Bretagne - Le pôle mer de Bretagne se met au vert (Ouest France)
Il prône un développement maritime économique durable. Mais les aides de l'État diminuent pour financer la mise au point d'éoliennes géantes ou de biocarburant aux micro-algues.
L'environnement. Des éoliennes de 2,5 à 3,5 mégawatts exploitées très aux larges, sur des fonds de 50 mètres pour éloigner les nuisances sur la côte : deux projets ont été labellisés, fin 2008, par le pôle mer Bretagne.

Spécial littoral. Les zones qui culminent à moins de cinq mètres seront sous la menace d'ici 2100 - Un scénario inquiétant (Sud-Ouest)
Le Verdon isolé à l'extrémité d'une mince langue de terre, Soulac-sur-Mer pris à revers sur son flanc estuarien, les marais de Saint-Vivien-de-Médoc sous les eaux, Saint-Ciers-sur-Gironde léché par les flots - 7 kilomètres séparent actuellement ce bourg de Port des Callonges, sur la rive droite de la Gironde : le scénario qui prend forme sur l'infographie ci-contre n'est guère réjouissant.

Charente-Maritime - La côte à redessiner (Sud-Ouest)
Le risque de submersion marine. La Charente-Maritime, comme la Camargue, serait très vulnérable à la montée des eaux
Quels sont les risques de submersion marine auxquels est exposée la Charente-Maritime ? Au plan strictement scientifique, les éléments d'appréciation sont trop peu nombreux ou imprécis pour que le responsable de l'équipe de dynamique physique du littoral, à l'université de la Rochelle, s'autorise à formuler une réponse intangible.
Les données sont cependant assez claires pour qu'Éric Chaumillon poursuive l'idée de confier une thèse de doctorat sur le sujet. Et que cet enseignant-chercheur se lance en quête des financements, européens notamment, avec lesquels sera dressée une cartographie fine de la Charente-Maritime : la projection inspirée des prévisions d'élévation du niveau des mers de 30 cm et 1 mètre, celles que formule pour les cent prochaines années l'International Panel For Climate Change (IPCC), le pool scientifique qui travaille à l'échelle planétaire sur les conséquences du réchauffement climatique.
Sous le niveau de la mer

Arctique: sécurité et pêche, premières priorités de l'ambassadeur Rocard (AFP)
La sécurité maritime et l'extension de la pêche dans l'Arctique sont des priorités dans la recherche d'une bonne gouvernance entre pays riverains, a dit lundi le nouvel ambassadeur français chargé des négociations internationales sur ce dossier, Michel Rocard.
En Arctique, le réchauffement climatique ouvre de nouvelles voies de circulation et la présence de gisements de gaz et de pétrole suscite des convoitises "féroces", a rappelé l'ex-Premier ministre socialiste, lors d'une conférence de presse avec le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner.

L’Atlantique tropical, un océan sous influences (Effets de Terre)
Les modélisateurs de climat ont du pain sur la planche. Car les travaux publiés dans Science vendredi sur l’évolution de la température de le nord de l’Atlantique tropical sont décapants. Alors que depuis 1980, l’eau de cette région s’est réchauffée en moyenne de 0,25°C tous les dix ans, les chercheurs de l’Administration américaine de l’océan et de l’espace (NOAA),

Une nappe de fioul en mer Baltique au sud-ouest de la Finlande (L’Express)
Une nappe de fioul léger, de plusieurs dizaines de kilomètres de long, a été observée en mer Baltique, autour d'un archipel situé au sud-ouest de la Finlande, ont rapporté lundi matin les autorités finlandaises.

Les harengs de panurge (Effets de Terre)
Si vous avez quelques minutes, allez jeter un œil sur le papier que je viens de mettre en ligne sur le site de Science & Vie. J’y relate des observations incroyables de chercheurs américains qui sont allés «sonariser» des bancs de poisson au large des Etats-Unis. En quelques heures, quelques dizaines de minutes presque, se

Bancs de poisson : le rendez-vous du soir des harengs (NouvelObs)
Comment des millions de poissons peuvent-ils se regrouper pour former un immense banc se déplaçant à l’unisson ? C’est ce que des chercheurs tentent de comprendre avec un nouveau système d’observation.

Normandie - Protection de l'eau : les agriculteurs freinent (Ouest France)
La protection des plus petits ruisseaux n'est pas forcément la plus facile à faire comprendre. :
Avant d'engager une nouvelle politique de protection, les Agences de l'eau consultent tous azimuts. Les agriculteurs contestent les grandes lignes de cette révision.
Les Agences de l'eau vont rédiger un nouveau schéma directeur d'aménagement et de gestion des eaux. Un texte qui régit les comportements de toutes les activités humaines, afin de mieux préserver la ressource.
Les agriculteurs ont participé activement cette consultation lancée pendant l'été 2007. Ça n'a pas été simple.

Quel océan fera-t-il demain ? réponse avec MyOcean (ANE)
Mercator Océan et Midi-Pyrénées lancent MyOcean qui concrétise les efforts de l’Europe pour se doter de nouveaux services dédiés à l’environnement.
Pour répondre à la question « Quel océan fera-t-il demain ? », Mercator Océan et Midi-Pyrénées lancent MyOcean.
Issus de la combinaison d’observations in situ et spatiales et de leur assimilation dans des modèles numériques, les produits MyOcean (température, salinité, courants, glace de mer, niveau de la mer, écosystèmes primaires, ...) couvrent tout le globe de la surface jusqu’au fond avec des actions spécifiques dédiées aux zones européennes.
Mercator Océan : Créé en 2002 à Toulouse par le CNES, le CNRS, l’Ifremer, l’IRD (Institut pour la Recherche et le Développement) et le SHOM (service hydrographique et océanographique de la Marine), le groupement d'intérêt public Mercator Océan a pour mission de mettre en oeuvre un système permettant de décrire à tout instant, et dans tous les recoins de notre planète bleue, l'état de l'océan, composante incontournable de notre environnement.

Estuaire de la Gironde. La faune marine de l'estuaire doit faire face à de multiples menaces
Les cabaniers tirent la sonnette d'alarme (Sud-Ouest)
«La situation est catastrophique. » Au lendemain de l'assemblée générale de l'association des cabaniers du Médoc, Bernard Lapeyre n'a pas le moral. En cause, l'état de l'estuaire de la Gironde qui n'en finit plus d'inquiéter le pêcheur. La trentaine de membres de l'association a dressé, d'avril à octobre 2008, un constat des quantités et des types de poissons pêchés. Les observations indiquent une raréfaction, voire une disparition de certaines espèces.
Conjonction de facteurs
« Plus de sole, plus d'anguille, plus de bar, presque plus de maigrats ». Bernard Lapeyre n'en finit pas d'égrener les noms de poissons qu'il pêchait jusqu'encore récemment et dont les prises ont brusquement diminué à partir de 2003. Jusqu'à disparaître.

L'Océan dévore notre littoral (Sud-Ouest)
Dossier spécial. Le réchauffement climatique accélère l'érosion de nos côtes. Devant le recul de nos plages, un jour, il faudra peut-être déménager le front de mer. De Biarritz à La Rochelle, aucune zone n'est épargnée. Le point dans la région
Lire aussi
» Le Pays basque et la Charente-Maritime très exposés
» Le Teich (33) joue la carte de la prudence
» Benoît Bartherotte, « Robinson » du Ferret (33)
» « Des zones sensibles »
» Olonne a retrouvé ses sables

Réglement. Son durcissement sur le domaine maritime inquiète les propriétaires de carrelets
« Touche pas à mon carrelet » (Sud-Ouest)
Rêve de carrelet le long de la Charente. Le département en compte aujourd'hui moins de 500, contre 700 auparavant. (Photo M.-C. A.)
Pour un week-end, une soirée, une nuit de noce... Le touriste et même les habitants du département rêvent d'un carrelet. « Nous sommes assaillis de demandes de location », a souligné Jean-Louis Martin, président de l'Association départementale des carrelets charentais (300 adhérents) qui a tenu son assemblée générale, hier, à Châtelaillon.

Climat - Moins de poussières, plus d’ouragans (NouvelObs)
L'ouragan Wilma, l'un des derniers de la saison 2005, qui fut particulièrement violente.
Moins le ciel se charge de poussières au-dessus de l’Atlantique nord, plus la saison des ouragans sera sévère, selon une nouvelle étude publiée aujourd’hui dans la revue Science*. C’est ce mécanisme qui expliquerait la fréquence d’ouragans violents observée ces dernières années dans les Caraïbes.

L'océan Pacifique Tropical Ouest se réchauffe et se dessaleINSU-CNRS (Communiqué de presse) - FranceLa Warm Pool du Pacifique Tropical Ouest se caractérise par des eaux de surface parmi les plus chaudes de l'océan global, dépassant les 28°C, voire les 29°C ...

Divers / Formation /

Naissances officielles de "FranceAgriMer" et de "l'Agence de services et de paiement" (Terre.net)
Les textes sont parus au Journal Officiel (JO) du 27 mars 2009. L'ordonnance du 25 mars 2009 officialise la création de "l'Agence de services et de paiement" et de "l'Etablissement national des produits de l'agriculture et de la mer".
L'ordonnance, parue au JO du 27 mars 2009, officialise la création de l'Agence de services et de paiement, ainsi que celle de l'Etablissement national des produits de l'agriculture et de la mer, l'office unique d'intervention agricole, baptisé FranceAgriMer.
L'organisme unique de services et de paiement est issu de la fusion du Cnasea et de l'Aup (Agence unique de paiement). Cette création doit entre-autres permettre de «limiter le nombre d'interlocuteurs et d'assurer une plus grande lisibilité ainsi qu'une véritable cohérence des politiques publiques menées en faveur des agriculteurs, des pêcheurs, des industriels et des consommateurs».

Economie - Hervé Moulinier. «La mer c'est 500.000 emplois en France» (Le Télégramme)
Hervé Moulinier, président du pôle compétitivité Mer Bretagne, est l'invité cette semaine de l'entretien Orange-Le Télégramme.
Il est convenu de dire-c'est peut-être une idée reçue- que la mer ne crée pas d?emplois. Au pôle mer, en fédérant toutes les activités, vous atteignez 40.000 emplois. Quels sont vos objectifs à terme, une fois que la crise aura été dépassée?
Dans les secteurs traditionnels de la mer, il y a une destruction d'emplois ou plutôt, un remplacement de certains emplois par d'autres. Par contre, dans les secteurs nouveaux, comme les biotechnologies marines ou les énergies renouvelables, il s'agit effectivement de nouveaux emplois.

Pays Basque - Les deux écoles de pêche rêvent d'une fusion (Sud-Ouest)
PÊCHE. Les deux écoles de pêche en mer du port de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure, autrefois concurrentes, pourraient fusionner pour favoriser le suivi à haut niveau des jeunes espoirs
Départ en mer sur la dernière acquisition du Club Larraldenia, le Kaixo. (photo s. c.)
Dans leur école à eux, pas de tableau noir (ni blanc d'ailleurs), de notes ou de manuels. Les cours se donnent sous les embruns, à plusieurs miles des côtes, sans même avoir à décrocher un diplôme ou à entrer dans une limite d'âge.
Tel est le fonctionnement des deux écoles de pêche du port de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure : le Club Larraldenia et l'école de pêche Busti. Le pire, c'est que les élèves se surpassent. Régulièrement, les deux clubs participent aux étapes du championnat de France, voire aux épreuves du championnat du monde qui se déroulent sur le territoire national. Pendant plusieurs années, les deux structures se sont cotoyées sans affinités particulières, l'une concentrée sur l'apprentissage grand public, l'autre sur les pêches à thèmes, le perfectionnement et la compétition de haut niveau.

Paimpol. La course Skippers d'Islande victime de la crise (Le Télégramme)
La course Skippers d'Islande dont le départ était prévu de la cité des Islandais le 27 juin prochain pour faire Paimpol-Reykjavik-Gravelines-Paimol, n'aura pas lieu. La décision s'est imposée au fil du temps, à cause du contexte international et notamment des graves difficultés économiques que connait actuellement l'Islande. La course devrait être reportée d'une année et prendre le départ en juin 2010.

Inventoriés, les sols français sont dans un état médiocre mais pas catastrophique (Europe Solidaires)
L’émergence d’un commerce globalisé des terres agricoles de même que les récentes émeutes de la faim ont focalisé l’attention sur l’importance des terres arables. En France, les pouvoirs publics ont lancé en 2001 un réseau national de surveillance qui vient d’achever sa première phase de collecte de 2 200 échantillons de sols, offrant ainsi la première « photographie » pédologique du territoire français.

Queue de poisson (Le Télégramme)
Manger du poisson rend plus intelligent! Une étude menée auprès de dizaines d'adolescents suédois vient de confirmer ce qu'on nous répète depuis le plus jeune âge: pour devenir matheux, faut manger du lieu, pour être fort en géo, faut manger du cabillaud! Il y a sûrement un petit quelque chose de vrai là-dedans. À ce détail près qu'on avait l'impression, ces temps-ci, que poisson rimait avec Fauchon et qu'il fallait avoir touché ses stocks-options pour pouvoir se payer du merluchon. Heureusement, les prix sont maintenant plutôt à la baisse. Si on veut se muscler le Q.I. et soutenir les pêcheurs bretons, c'est donc le bon moment pour s'en payer une tranche. Des incidents récents amènent, toutefois, à se demander pourquoi des pêcheurs qui mangent sûrement beaucoup de poisson, n'arrivent pas à vivre en bonne intelligence dans notre mer d'Iroise. Chez eux, ça ne peut tout de même pas être une carence en phosphore! Et pourtant, certains comportements semblent sortis d'un autre âge, à une époque où on pensait encore que la mer était une ressource inépuisable.

Expérience vinicole dans le bassin d’Arcachon. 2 000 flacons de blanc sec ont été immergés hier près de l'île aux Oiseaux - Bouteilles à la mer (Sud-Ouest)
«Ce rapprochement entre l'ostréiculture et la viticulture, deux symboles forts de la région, est passionnant », se réjouissait, hier à midi, Olivier Laban, le président de la Section régionale conchylicole, alors que Nicolas Labarthe, 28 ans, troisième génération d'ostréiculteurs à Gujan-Mestras, plongeait dans les eaux du bassin d'Arcachon, aux abords de l'île aux Oiseaux, 2 000 bouteilles de vin blanc sec, Château du Coureau 2008, sous le regard ému de son ami, Franck Labeyrie, 32 ans, cinquième génération de viticulteurs à Haux.

Les écoliers de Deseille-Joliot-Curie à la découverte du poisson fumé (La Voix du Nord)
Pierre Corrue explique l'entreprise aux élèves.
Une classe de l'école Deseille-Joliot-Curie du Chemin vert a effectué une visite découverte de l'entreprise Corrue-Deseille, spécialiste du poisson fumé.

A St-Raphaël, Isabelle Autissier raconte la mer (Var Matin)
Première femme à avoir accompli un tour du monde en compétition, Isabelle Autissier a offert un splendide spectacle hier, au palais des congrès de Saint-Raphaël, à une foule passionnée. Contant des histoires maritimes qu'elle a écrites, vécues ou imaginées, elle a fait passer les émotions du navigateur, seul à la barre, dans cette ambiance nocturne.

Arcachon - J'ai testé le grand tour du Bassin à bicyclette (Sud-Ouest)
Garder le Bassin en toile de fond conduit les deux roues au site de Saint-Brice à Andernos.
Faire le tour du Bassin à vélo sans m'éloigner du rivage, tel était mon but initial lorsque j'ai quitté la jetée Thiers d'Arcachon. Dans ma ligne de mire, de l'autre côté, Bélisaire et l'illusion de rentrer en fin de journée par bateau depuis le Cap-Ferret. Voilà pour la théorie. Place à la pratique.

Les cartes marines de la Polynésie et du monde désormais accessibles directement sur Internet (Tahitipresse)
Les plaisanciers pourront désormais trouver en ligne les cartes marines de la Polynésie française parmi l'intégralité des 1 100 cartes éditées et tenues à jour par le Service hydrographique et océanographique de la Marine (SHOM).
http://www.carte-marine.fr/

Gujan Mestras. Dépôt de bilan possible, lundi, du chantier naval - Couach : l'inquiétude s'accroît (Sud-Ouest)
Le sort de Couach devrait se jouer lundi devant le tribunal de commerce, mais les signaux enregistrés hier étaient relativement peu encourageants. En effet, selon des informations de bonne source, l'établissement public financier Oseo n'aurait pas à ce jour donné son feu vert à la demande d'intervention exceptionnelle (garantie d'acompte clients) formulée par la firme

Aucun commentaire: