vendredi 23 janvier 2009

Cambodge : course de bateaux de pêche

Succès de la course de bateaux de pêche à Kep

Pour la troisième fois à Kep, une rencontre sportive en mer permet aux pêcheurs de différentes provinces de se mesurer les uns aux autres. Le but affiché de l'évènement était d'attirer investisseurs et professionnels du tourisme dans cette province. En tout cas, les touristes et curieux étaient présent au rendez-vous.

Près de soixante-dix pirogues de type Pkha Char (courtes et étudiées pour la pêche en mer) étaient sur les flots, samedi 27 et dimanche 28 décembre, pour s'affronter devant les plages de Kep Ville. Des équipages venus de Takeo, Kampot, Koh Kong, Sihanoukville mais aussi de la province vietnamienne voisine de Kiên Giang se sont mesurés aux équipages de Kep, pour la première fois en course. Des milliers de villageois des environs et des touristes ont assisté à l'évènement, une affluence qui a doublé par rapport aux années précédentes.
Ken Sétha, vice-gouverneur de Kep et responsable du Comité de compétition de pirogues, a précisé : « J'organise annuellement cette course, avec le soutien de Cham Prasith, ministre du Commerce et député du Parti du peuple cambodgien de Kep. Cette année, c'est un succès sans précédent ». Il a ajouté que « cette course de pirogue entre dans la culture des riverains et que ce spectacle devrait attirer investisseurs et touristes, et célèbre par la même occasion la nouvelle année et le 30e anniversaire du 7 janvier 1979 ».
Par tradition, les pêcheurs connaissent ce genre de concours, mais ils sont organisés localement et seule la rencontre de Kep permet un regroupement national des compétiteurs. Thong Yavann, responsable technique de la compétition, explique qu' « en 2006, quarante pirogues ont concouru, puis soixante en 2007 et finalement soixante dix-huit cette année, dont deux du Viêtnam. Chaque pirogue comprend un équipage de quatre rameurs, dont un debout. Les quatre premières places sont récompensées ».
La cérémonie royale de la Fête des eaux se déroule traditionnellement tous les mois de novembre à Phnom Penh. Mais les marins des côtes cambodgiennes ne disposent pas de pirogues adaptées, et cette rencontre du mois de décembre leur est donc plus particulièrement dédiée.
Une exposition, avec une centaine de kiosques, était organisée à cette occasion à Kep Ville, afin d'exposer la production des populations côtières. Ken Sétha a fait remarquer que l'exposition est également l'occasion de mettre en avant les atouts de Kep, avec son climat frais, la présence de la mer et de la montagne couverte de forêts. C'est aussi un moyen selon lui de pousser les propriétaires de terrain non entretenus à prendre soin de leurs parcelles.
Kep a été créée en 1992 sur le territoire de la province de Kampot, et reste peu développée. Un effort est actuellement en cours, de la part de la municipalité, pour améliorer le réseau électrique et les infrastructures routières.
Nhim Sophal

Aucun commentaire: