vendredi 12 décembre 2008

Somalie : piraterie et/ou boat-people dans le golfe d'Aden

20 clandestins meurent noyés en franchissant le Golfe d'Aden
Au moins 20 personnes sont mortes noyées au large des côtes du Yémen en début de semaine et deux sont portées disparues après que les passeurs qui leur faisaient traverser le Golfe d'Aden depuis la Corne de l'Afrique, les ont obligées à sauter à la mer, d'après le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR).
Selon l'agence, le bateau transportait 115 passagers, de nationnalité éthiopienne pour la plupart. Le personnel de l'UNHCR dans le sud du Yémen, explique ce mercredi dans une nouvelle dépêche envoyée depuis Sana'a, que les 93 passagers restant sur le bateau ont accosté lundi, après avoir été forcés de passer par dessus bord près d'un village situé à la périphérie de la ville d'Ahwar, située à 200 kilomètres à l'Est de la ville portuaire d'Aden, au Yémen.
Les survivants ont été transférés au centre d'accueil d'Ahwar géré par l'UNHCR, tandis que les morts ont été enterrés dans un cimetière offert par le gouvernement du Yémen. Le personnel de l'UNHCR indique que les survivants étaient malades et fatigués suite au traumatisme du voyage et n'ont pas encore subi un interrogatoire exhaustif. "Les nouveaux arrivants ont reçu les premiers soins, de l'eau et de la nourriture sur la rive et ont été transférés au centre d'accueil pour y recevoir un examen médical complet de Médecins sans frontières et d'autres formes d'assistance", a souligné l'agence onusienne. Les survivants racontent qu'un second bateau transportant 55 passagers est arrivé en même temps le lundi, sans qu'aucune victime n'ait été signalée.

Plus de 43 500 personnes sur plus de 850 bateaux clandestins sont arrivées au Yémen jusqu'ici cette année, après avoir effectué un périlleux voyage à travers le Golfe d'Aden depuis la Somalie et Djibouti.La plupart des clandestins sont d'origine somalienne.Au moins 380 personnes sont mortes et 360 sont jusqu'ici portées disparues cette année. (3 décembre 2008)
Source : Afrique en ligne

Aucun commentaire: