vendredi 12 décembre 2008

Sénégal : Aires Marines Protégées menacées

Depuis 2004, date de leur création, excepté l’Aire marine protégée (AMP) du Bamboung, dans la région de Fatick (Centre), les autres AMP du Sénégal, en l’occurrence celles de Saint-Louis (Nord), Cayar (Est), Joal-Fadiouth (Ouest) et Abéné (Sud) connaissent à nos jours d’énormes difficultés, indique un communiqué du WWF, rendu public ce lundi soir à Dakar.
Selon le document, malgré l’affectation de personnel des parcs nationaux sur le terrain et la création d’organes de gestion représentatifs des communautés, des problèmes de fonctionnement perdurent au niveau de ces AMP. Le WWF exhorte à ce titre le gouvernement du Sénégal à accorder plus d’attention aux aires marines protégées et à s’engager davantage pour leur bon fonctionnement. Plus de la moitié des ressources halieutiques de haute valeur commerciale du Sénégal ont été perdues ces trente dernières années, a fait savoir le Dr Mamadou Diallo, responsable du programme Espèces et Habitats du WWF. La faiblesse du budget de fonctionnement annuel des AMP, les affectations fréquentes des agents des parcs en poste au niveau des AMP, l’ambigüité de la tutelle des AMP, qui crée des problèmes entre les différents ministères concernés, le non balisage des AMP, sont entre autres facteurs qui empêchent la bonne gestion des AMP, selon le communiqué. Dakar - 24/11/2008
Source : Afrique en ligne

Aucun commentaire: