samedi 13 décembre 2008

Les pêcheurs yéménites, l'autre cible des pirates somaliens

Les actes de piraterie dans le golfe d’Aden ne se limitent pas aux yachts de luxe et aux supertankers. Les pirates somaliens s'en prennent aussi aux petits pêcheurs yéménites, qui vivent désormais dans la peur des attaques.
La ville de Shihir aligne son bâti bancal face à la mer d’Arabie. La cité hadramie est la petite jumelle côtière d’Al-Mukalla la blanche, le grand port du sud-est du Yémen, situé à moins de 60 kilomètres de là. A Shihir, on est pêcheur de père en fils. La mer y est l’unique horizon et "Qursân" (pirate) le maître-mot. Ce vendredi, jour de repos, les Dhow (voiliers traditionnels de la mer Rouge) sont retournés sur le sable. La lumière matinale se pose sur les écorces vives des bateaux de bois. Les pêcheurs frottent et grattent les coques, cicatrisent les blessures d’un enduit rouge métallique. Ils réparent les filets et classent les appâts. Enfants, adultes et plus vieux s’alignent pour faire glisser en cadence les lourdes embarcations dans les eaux. Suite...
Source : France 24

Aucun commentaire: