vendredi 19 décembre 2008

Japon : revendications territoriales, les touristes japonais sont envoyés sur le front

Adrénaline au programme d'excursions en bateau pour touristes japonais près des îles Kouriles

Les touristes japonais en quête de sensations fortes ont trouvé une nouvelle destination. Une coopérative de pêcheurs de l'est de l'île d'Hokkaido propose depuis peu des excursions en bateau à moins de 2 kilomètres de Kaigarajima. Cet îlot fait partie de l'archipel d'Habomai, proches des îles Kouriles connues et revendiquées au Japon sous le nom de "Territoires du Nord" mais sous administration russe depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Pour un tour de 2h, il faudra débourser 3000 yens, un peu moins de 25 euros.

Outre qu'ils pourront observer baleines et orques, les participants prendront aussi le risque de s'exposer aux gardes-côtes russes. Au cours de l'été 2006, l'arraisonnement d'un bateau de pêche au crabe japonais par la marine russe avait mal tourné. Une balle de ce que les officiels russes avaient qualifié de "tir de sommation" avait frappé un marin japonais en pleine tête. Le Japon a semblé dernièrement relancer ses revendications sur les îles dont la souveraineté fait l'objet de contestations avec les pays voisins. En juillet 2008, le Ministère de l'éducation japonais avait notifié à la Corée du Sud son intention d'inclure à l'avenir les îles Dokdo dans le territoire japonais au programme des cours de géographie des écoliers. Cette décision avait provoqué une crise diplomatique et Séoul avait alors rappelé son ambassadeur à Tokyo.

Le statut des îles Kouriles fait également l'objet de tensions régulières entre Moscou et le Japon. Il est peu probable que les autorités russes tolèrent les incursions de marins et touristes japonais à proximité de ce qu'elles considèrent comme un territoire sous leur souveraineté. L'archipel est d'une particulière importance stratégique pour la Fédération de Russie, car il est situé à mi-chemin de ses deux plus grandes bases militaires aériennes et navales d'Extrême-Orient, Vladivostok et Petropavlovsk. Il reste aux touristes japonais jusqu'au 30 avril 2009 pour aller voir de plus près les "Territoires du Nord", les bateaux seront ensuite utilisés de nouveau pour le ramassage d'algues. Source : Aujourd'hui le Japon

Autres informations

1 janvier 2011

Japon : Corruption de fonctionnaires russes

L'Agence japonaise des pêches mène actuellement une enquête concernant une présomption de corruption de fonctionnaires russes. Plusieurs sociétés de pêche japonaises auraient donné de l’argent à des représentants du gouvernement russe afin de pêcher au-dessus des quotas de pêche alloués à la ZEE russe. Des quotas de pêche de colin et de saumon fixés en vertu d’un accord bilatéral nippo-russe. Quatre entreprises sont visées par l’administration japonaise, notamment les impôts, Hokkaido de Wakkanai Kaiyo, Kanai Gyogyo et Kaiyo Gyogyo d’Aomori Prefecture et Sato Gyogyo de Miyagi Prefecture. Elles auraient versé un montant de 500 millions de yens au cours des trois années jusqu'en 2009… Il semblerait que cette pratique soit fréquente notamment dans une zone maritime revendiquée par les japonais, un ensemble d’îles et d’îlots perdus après la seconde guerre mondiale : Etorofu, Kunashiri, Shikotan et Habomai… Source : Fishery firm heads quizzed over alleged bribery of Russian officials

Aucun commentaire: