vendredi 12 décembre 2008

Gambie : Meurtre de pêcheurs ghanéens non élucidé après trois ans d'enquête

Fin de l'enquête sur les meurtres présumés de Ghanéens en Gambie
Une équipe des Nations unies (ONU) et de l'Union africaine (UA) a achevé une mission d'investigation d'une semaine sur le meurtre présumé de ressortissants ghanéens en 2005 par des autorités gambiennes, a appris la PANA de source officielle à Banjul.
Les enquêteurs, d'après la même source, ont surtout visité Ghana town, un village situé à environ 20 kilomètres de Banjul, la capitale gambienne, où la plupart des meurtres se seraient déroulés. Ghana town est habité essentiellement par des pêcheurs ghanéens. Outre les Ghanéens, les personnes tuées seraient aussi des ressortissants du Nigeria, du Sénégal et du Togo.
L'équipe d'investigation est arrivée dimanche à Banjul et a rencontré lundi les autorités gouvernementales, notamment des membres des forces de sécurité. La réunion était strictement privé, d'après la même source, qui précise que l'ancien directeur général intérimaire du National intelligence agency (NIA, services secrets gambiens), Ngorr Seck, a été entendu par l'équipe. Ngorr Seck était le patron des NIA au moment où ces crimes présumés ont été commis, mais il occupe actuellement une fonction diplomatique en Guinée-Bissau. L'équipe d'investigation a quitté la Gambie, jeudi, sans rendre publiques les conclusions de ses enquêtes.
Banjul - 05/12/2008
Source : Afrique en ligne

Aucun commentaire: