vendredi 5 décembre 2008

L'agro-pisciculture contre l'insécurité alimentaire

La ferme de Monsieur Takao Furuno ne fait que 2.8 hectares, dont 1,4 ha est couvert par la rizière, le reste est consacré à des légumes biologiques. Les résultats de cette petite ferme japonaise sont impressionnants. Elle produit 7 tonnes de riz, 300 canards, 4.000 canetons et suffisamment de poissons et de légumes pour nourrir cent personnes toute l’année… A ce rythme, les économistes ont calculé que 2% de la population suffisent pour nourrir la nation tout entière ! Le Japon pourrait très bien devenir auto-suffisant.
Ayant remarqué sur des gravures anciennes des élevages de canards associés à la culture du riz, Monsieur Furuno s’en étonne car il croit, selon les préjugés, que ceux-ci peuvent dégrader la plante et compromettent les récoltes. Après bien des hésitations, il décide de tenter l’expérience et contrairement à ce qu’il craignait il découvre que les canards ne touchent pas aux plantules de riz, trop siliceuses, mais s’ébattent dans la rizière entre les rangées en mangeant les insectes, les parasites, les escargots qui attaquent les plants de riz. Ils mangent aussi les mauvaises herbes en grattant avec leurs pattes pour les déterrer, ce qui contribue à oxygéner l’eau et à augmenter la croissance du riz. Cette heureuse collaboration lui permet d’économiser 240 heures de désherbage manuel par hectare. Les canards pondent des œufs qui sont ensuite vendus au marché. Mais ce n’est pas tout, M. Furuno élève aussi des poissons qui se nourrissent du plancton et des déjections des canards et sont aussi vendus au marché. Les poissons et les canards produisent de la fumure pour les plants de riz. L’ensemble de ces organismes interdépendants constitue un écosystème complexe, équilibré et durable.
Source : Empreinte écologique ouverte et Leopold Center for Sustainable Agriculture

Pour plus d'informations sur l'agro-pisciculture : Intégration agriculture-aquaculture - Principes de base et exemples - FAO DOCUMENT TECHNIQUE SUR LES PÊCHES 407

Aucun commentaire: