mercredi 12 novembre 2008

L'aquaculture biologique aura-t-elle droit de citer aux USA ?

Actuellement, les pisciculteurs et autres aquaculteurs installés aux USA, ne peuvent pas prétendre à la mention "biologique" sur leurs produits d'élevage, alors que les consommateurs américains trouvent des poissons "bio" sur les étals, mais il s'agit dans ce cas de poissons d'importation !
Poussée par les pisciculteurs, l'administration américaine est bien décidée à lever cette incohérence et à sortir une réglementation propre à l'aquaculture biologique malgré l'opposition des associations de consommateurs et de protection de la nature. La commission "productions biologiques" (NOSB) du Département américain de l'Agriculture (USDA) va se prononcer prochainement sur les normes à adopter pour le poisson bio, et plus généralement pour l'aquaculture biologique ; des normes concernant plus particulièrement les aliments piscicoles (farine et huile de poissons), les techniques d'élevage des poissons. La commission étudiera aussi les normes concernant les élevages de coquillages. Pour le moment, il n'existe pas aux USA, de label "bio" pour le poisson et tout autre produit de la mer, bien que les pisciculteurs aient demandé depuis longtemps cette certification.
Les associations de consommateurs se mobilisent contre le saumon d'aquaculture biologique
Les associations de l'environnement et de consommateurs attendent avec inquiétude la décision de la commission NOSB . "Consumers Union" a édité plusieurs rapports et un site internet a été ouvert pour enregistrer les commentaires des consommateurs. "Food and Water Watch" a lancé une pétition sur internet "Prevent the Organic Label from : Greenwashing / Tell USDA to Protect Consumers, Not Industrial Fish Farmers" (Protégeons le label "Bio" / la Direction de l'Agriculture doit protéger les consommateurs, pas de poisson d'aquaculture industrielle).
L'argumentaire de "Food and Water Watch" s'appuie sur deux points qui pour l'association sont inconciliables avec les principes fondamentaux d'une production biologique, à savoir :
- l'utilisation de plus de 25% de poisson sauvage dans la nourriture de certains poissons,
- et la technique d'élevage dans des cages en mer ouverte (par rapport à la contamination des espèces sauvages).
Cette association qui vise tout particulièrement les élevages de saumon industriels, ne voudrait pas que la labellisation bio soit bradée. "Si un poisson d'élevage ne peut pas remplir les conditions strictes de la production biologique, il ne doit pas recevoir une étiquette "aquaculture biologique".
Philippe FAVRELIERE
Voir le site de l'association américaine : Food and Water Watch

Aucun commentaire: