lundi 3 novembre 2008

La surpêche a un lien avec la crise alimentaire et la migration

Les mers d’Afrique de l’ouest subissent une dévastation due à la surpêche légale et illégale, pendant que les industries de pêche locales sont en déclin, selon un rapport publié récemment par l’organisation non gouvernementale (ONG) ActionAid. En plus, les accords de partenariat économique tels que proposés actuellement par l’UE ne font qu’exacerber le problème.
La surpêche dans les eaux côtières de l’Afrique de l’ouest, souvent causée par de grands chalutiers européens et parfois par des "pêcheurs pirates" qui pratiquent la pêche sans aucune autorisation, a considérablement réduit les stocks de poissons locaux.
Cette situation a un impact direct sur l’accroissement du taux de chômage et l’afflux sans cesse croissant des Ouest-Africains qui s’embarquent dans des voyages périlleux vers l’Europe, en quête d’une vie meilleure.
"De plus grands nombres de pêcheurs au chômage jamais enregistrés tentent d’émigrer vers l’Europe, en se servant de leurs petits bateaux et pirogues de pêche, ce qui occasionne des pertes en vies humaines en haute mer", affirme Moussa Demba Dembélé, un économiste sénégalais qui coordonne la recherche sur le développement, initiée par le Forum des alternatives africaines.
Le rapport de ActionAid est intitulé "Egoïsme de l’Europe : comment les Accords de partenariat économique contribueraient davantage à la réduction des stocks de poissons et à l’aggravation de la crise alimentaire au Sénégal". (Suite ....)
Source : IPS

Aucun commentaire: