lundi 13 octobre 2008

Les QIT pour lutter contre la surpêche ?

Nombre des pêcheries par zone de capture dans le monde
soumises au Quota Individuel Transférable (QIT)

Source : Christopher Costello and Steve Gaines, University of California at Santa Barbara; John Lynham, University of Hawaii By Patterson Clark - The Washington Post - September 22, 2008

Depuis quelques mois, les études qui défendent les systèmes des droits individuels de pêche pour lutter contre l'effondrement des stocks de poisson, se multiplient, et notamment celles qui vantent le mérite des QIT (Quota Individuel Transférable). Voir le rapport de la Banque Mondiale/FAO : "The Sunken Billions - The Economic Justification for Fisheries Reform".

Les thèses sont ensuite reprises par les dirigeants politiques : "Le gouvernement (français) souhaite la mise en place, dès 2009, d'une expérimentation de quotas individuels administrés (QIA). La commission "flotte et quotas" du Comité national des pêches a pris acte de la volonté du ministre et rappelé que "les modalités de cette expérimentation devaient être collectivement définies". Elle a aussi "déploré la méthodologie employée par l'administration pour lancer un débat". "Une majorité de membres du conseil émettent des réserves sur les QIA. Le gouvernement nous a mis devant le fait accompli. On avait donc le choix entre deux options. Soit refuser en bloc l'expérimentation et prendre le risque de voir ce système mis en place sans nous par l'administration. Soit prendre acte de ce choix politique et participer à la mise en oeuvre de ces tests". (Le Marin du 26-09-08)

Sous couvert d'épuisement des stocks, n'assistons-nous pas à une volonté de privatiser les ressources halieutiques ?

Aucun commentaire: