dimanche 5 octobre 2008

La corruption dans la pêche industrielle

Au cours des dernières décennies, la pêche s’est développée énormément ; le commerce des produits de la mer se chiffre en milliards de dollars suite à l’industrialisation et la mondialisation du secteur. La production totale de poissons dans le monde a atteint un niveau record en 2002, alors même qu’on tirait le signal d’alarme sur son impact environnemental. Dans son rapport de 2005 sur l’état de la pêche dans le monde, la FAO révèle que près d’un quart des réserves marines mondiales sont surexploitées, épuisées ou en phase de recouvrement, y compris sept des dix principales espèces de poissons.
Avec les menaces qui pèsent sur la viabilité de certaines pêcheries, les violations des quotas et des directives de pêche compromettent sérieusement leur protection. La pêche illégale, non réglementée et non déclarée (INN) est un problème mondial sérieux, dont la valeur totale du commerce est estimée à 9,5 milliards de dollars US par une récente étude.
La corruption facilite la pêche INN quand les inspecteurs de pêche ou les observateurs des quotas ferment les yeux sur les violations en échange de pots de vins. Dans le cas de l’Afrique du Sud, une enquête menée en 2002 a conduit le directeur de Hout Bay Fishing Industry à plaider coupable pour 301 charges de corruption relatives à des pots de vins versés à des inspecteurs de pêche.
Source : La corruption et les ressources naturelles renouvelables / Transparency International

Aucun commentaire: